Reprise après sinistre

Par définition, un sinistre est un événement grave. Lorsque vous préparez votre stratégie de sauvegarde, vous devez faire en sorte que les données puissent être récupérées après un sinistre. Le présent chapitre aborde ce sujet. Lorsque l’on fait référence à un sinistre, il peut s’agir tout simplement d’une panne de disque dur ou d’un vol d’ordinateur, mais également d’une catastrophe physique de type incendie ou inondation.

Présentation de la reprise après sinistre

Le principe qui sous-tend toute stratégie de reprise après sinistre est aussi simple qu’essentiel : si vous ne sauvegardez pas tout, vous n’êtes pas en mesure de tout restaurer. C’est pourquoi, dans le cadre de votre plan de sauvegarde global, vous devez prévoir des sauvegardes complètes de tous les ordinateurs à protéger, et pas seulement du contenu d’un favori. Vous pouvez ensuite utiliser le contenu de ces sauvegardes pour restaurer l’intégralité de vos données.

Lorsque vous devez effectuer une reprise après sinistre, vous n’avez pas toujours la possibilité de démarrer à partir de l’ordinateur cible de la restauration. C’est le cas, par exemple, lorsque le disque dur de l’ordinateur est en panne et qu’aucun système d’exploitation n’est installé sur le disque de remplacement. Retrospect peut réaliser ce type de reprise sur matériel vierge de plusieurs manières, en fonction de la méthode utilisée pour effectuer les sauvegardes.

Préparation d’une reprise après sinistre

Retrospect propose deux méthodes de sauvegarde. La première est une méthode d’archivage classique, appelée sauvegarde : Retrospect stocke les fichiers nouveaux et modifiés sur un ou plusieurs jeux de médias afin de créer une archive de tous les fichiers détectés. Cette méthode permet de conserver les fichiers supprimés ainsi que les versions antérieures des fichiers, et elle permet d’effectuer une restauration à un point donné dans le temps. Vous devez utiliser l’application Retrospect pour effectuer des restaurations à partir de sauvegardes.

La seconde méthode est une sorte de clonage, appelée copie : Retrospect recrée un disque source sur un disque cible en copiant les fichiers et les dossiers du premier, dans leur format natif, sur le second. Cette méthode présente l’avantage de fournir une copie amorçable du disque source (à condition que l’original contienne un système d’exploitation amorçable). Elle permet également d’enregistrer dans la copie les fichiers supprimés de la source. Toutefois, elle ne préserve pas les anciennes versions des fichiers et, pour que la copie soit amorçable, chaque disque protégé par cette méthode doit être associé à son propre disque cible.

Les procédures de sauvegarde et de copie sont décrites dans le chapitre 5, « Utilisation de Retrospect ».

Que vous protégiez vos données au moyen de sauvegardes ou de copies, la procédure de base est identique : vous démarrez l’ordinateur (appelé cible) sur lequel les données doivent être restaurées à partir d’un autre Mac ou d’un disque dur externe (appelé source).

Pour pouvoir utiliser les options de reprise après sinistre et sur matériel vierge décrites ci-après, vous devez disposez d’un Mac équipé d’un disque dur en état de fonctionnement qui doit être restauré intégralement à partir d’une sauvegarde ou d’une copie (cela signifie que tout matériel endommagé, en panne ou manquant a été remplacé ou réparé).

Maintenance des catalogues

Tout jeu de médias Retrospect est associé à un catalogue (en fait, une base de données) qui indique à Retrospect quels fichiers sont stockés sur le jeu de médias, à quel emplacement, etc. Pour pouvoir effectuer une restauration à partir d’un jeu de médias, Retrospect doit avoir accès au catalogue associé à ce jeu de médias. Si vous ne disposez plus du fichier de catalogue, vous devez d’abord le recréer en cliquant sur le bouton Reconstruire, dans la vue Jeux de médias de Retrospect. Le temps de reconstruction du catalogue d’un jeu de médias peut être long, car Retrospect doit analyser les médias et lire tous les fichiers.

Par défaut, Retrospect stocke les fichiers de catalogue sur le serveur Retrospect, dans /Library/Application Support/Retrospect/Catalogs/. Il est conseillé de copier régulièrement les catalogues sur un autre support de stockage, tel qu’un disque dur distinct, un DVD inscriptible, un lecteur flash ou un autre ordinateur du réseau.

Pour obtenir des instructions détaillées sur la sauvegarde des fichiers de catalogue, reportez-vous au chapitre 7, section « Sauvegarde du catalogue et de la configuration ». Ce chapitre indique également comment reconstruire les catalogues (section « Reconstruction d’un jeu de médias »).

Création d’un disque d’outils d’urgence Mac OS

Pour gagner du temps, vous pouvez préparer la reprise après sinistre en créant un disque dur externe d’outils d’urgence que vous pourrez utiliser pour faire démarrer les machines à restaurer. Ce disque doit contenir les éléments suivants :

  • Mac OS X (pour être amorçable)
  • Retrospect Console et Retrospect Engine si la reprise concerne le serveur de sauvegarde Retrospect
  • Une copie installée de Retrospect Client pour Mac, de sorte que vous puissiez utiliser le disque d’outils d’urgence pour restaurer les données à partir du serveur Retrospect via le réseau
  • Le dossier d’installation de Retrospect Client contenant le logiciel client pour Mac, Windows et Linux, ainsi que les copies des clés publiques/privées utilisées par votre installation Retrospect
  • Tout autre utilitaire que vous jugez utile, tel que TechTool Pro de Micromat et Disk Warrior d’Alsoft

USB ou FireWire ?

Lors de la création de votre disque d’outils d’urgence, vous devez décider si vous allez utiliser un disque dur externe connecté via USB ou FireWire (bien que certains lecteurs disposent des deux types de connexion). Vous pouvez employer, au choix, l’une de ces méthodes. N’oubliez pas qu’Apple a commercialisé des machines équipées de processeurs Intel ne prenant pas en charge FireWire. Par conséquent, il peut être judicieux d’opter pour une connexion USB. Toutefois, la décision finale dépendra des modèles de Mac installés dans votre entreprise.

Considérations sur les schémas de partitionnement de disques

Bien que le démarrage d’un Mac à partir d’un disque dur externe ne soit pas une opération compliquée, certains éléments importants doivent être pris en compte. Les Mac Intel et PowerPC requièrent des schémas de partitionnement de disques différents. Par conséquent, un disque conçu pour démarrer un Mac Intel ne démarrera pas un Mac PowerPC, et inversement. Les Mac Intel ne peuvent démarrer qu’avec des disques qui utilisent le schéma de table de partition GUID ; les Mac PowerPC ne peuvent démarrer qu’avec des disques qui utilisent le schéma de carte de partition Apple.

Vous devez donc savoir quel schéma de partitionnement est utilisé sur le disque à partir duquel vous voulez démarrer votre Mac. Pour connaître le schéma de partitionnement utilisé, exécutez l’application Utilitaire de disque d’Apple, sélectionnez le disque dur à vérifier, puis notez le schéma de partitionnement affiché. Sachez que le fait de repartitionner un disque pour modifier son schéma de partitionnement efface toutes les données présentes sur le disque.

06fig01.tiff

Si vous préparez un disque d’outils d’urgence et que votre réseau compte à la fois des Mac Intel et PowerPC, vous devez en fait créer deux disques, l’un formaté pour les Mac Intel et l’autre pour les Mac PowerPC.

Les Mac Intel peuvent démarrer à partir d’un périphérique de stockage USB externe contenant une installation de Mac OS X version 10.4.5 ou supérieure, compatible avec le Mac auquel le périphérique USB est connecté. N’utilisez pas une version de Mac OS X antérieure à celle fournie avec le Mac à restaurer. D’autre part, n’oubliez pas que l’application Retrospect Console nécessite Mac OS X version 10.5.5 ou supérieure (bien que Retrospect Client et Retrospect Engine puissent s’exécuter sous Mac OS X version 10.4.11 ou supérieure).

Remarque : étant donné que depuis Mac OS 10.6 (Snow Leopard), les Mac PowerPC ne sont plus pris en charge, vous ne pouvez pas utiliser cette version pour démarrer ces machines. Nous vous conseillons d’installer le système d’exploitation Mac OS X 10.5.8 (Leopard) sur votre disque d’outils d’urgence.

Restauration d’un Mac à partir de sauvegardes régulières

Si vous avez déjà sauvegardé le Mac cible à l’aide de la méthode de sauvegarde Retrospect, les données sauvegardées se trouvent sur un jeu de médias, et Retrospect doit être utilisé pour effectuer la restauration.

Utilisation du mode disque cible FireWire

Les Mac équipés de ports FireWire disposent d’une fonction matérielle spéciale pouvant faciliter la reprise après sinistre, appelée mode disque cible. Cette fonction permet de transformer un Mac (dans le cas qui nous intéresse, le Mac sur lequel vous souhaitez restaurer les données) en un disque dur externe pouvant être connecté via FireWire à un autre Mac (idéalement, le serveur Retrospect, car les restaurations effectuées via FireWire sont plus rapides que celles effectuées via le réseau). Le mode disque cible fonctionne avec les ports FireWire 400 ou 800 (bien entendu, les transferts de données sont plus rapides via FireWire 800).

Pour effectuer une restauration à l’aide du mode disque cible FireWire, procédez comme suit :

  1. Pour démarrer le Mac cible (celui sur lequel les données doivent être restaurées) en mode disque cible, activez celui-ci, puis appuyez immédiatement sur la touche T du clavier et maintenez-la enfoncée. Lorsque le symbole FireWire apparaît et se déplace sur l’écran, vous pouvez relâcher la touche T ; le Mac est en mode disque cible et peut être connecté à un autre Mac à l’aide d’un câble FireWire.
  2. Assurez-vous que le Mac source (sur lequel Retrospect Engine doit être installé) est sous tension, puis reliez les Mac cible et source à l’aide d’un câble FireWire. Le disque dur du Mac cible s’affiche sur le bureau du Mac source, comme s’il s’agissait d’un lecteur externe ordinaire.
  3. Dans le Finder, sur le Mac source, sélectionnez Lire les informations pour le volume du Mac cible à restaurer, puis assurez-vous que l’option « Ignorer les autorisations de ce volume » est désélectionnée. Dans le cas contraire, Retrospect ne pourra pas restaurer correctement les autorisations des fichiers et des dossiers sur le disque cible.
  4. Démarrez la console Retrospect.
  5. (Facultatif) Si vos fichiers de catalogue ne sont pas disponibles, reconstruisez les catalogues requis à partir des médias de sauvegarde. Pour obtenir des instructions détaillées, reportez-vous à la section « Reconstruction d’un jeu de médias » du chapitre 7. Si vous avez copié vos fichiers de catalogue à partir de sauvegardes, vous devez faire en sorte que Retrospect les reconnaisse. Dans la catégorie Jeux de médias, cliquez sur Rechercher, accédez à l’emplacement du fichier de catalogue, puis cliquez sur OK pour ajouter le catalogue à la liste des jeux de médias disponibles.
  6. Dans la barre d’outils Retrospect, cliquez sur Restaurer. La fenêtre de l’assistant de restauration apparaît.
  7. 06fig02.tiff

  8. Choisissez Restaurer un volume source entier ou un dossier favori vers un point précédent dans le temps, puis cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des sauvegardes apparaît.
  9. 06fig03.tiff

  10. Sélectionnez la sauvegarde correspondant au moment où vous souhaitez procéder à la restauration.
  11. Remarque : dans la liste, il est possible que le point dans le temps choisi n’affiche que les fichiers sauvegardés durant cette sauvegarde spécifique, ce qui peut vous amener à penser que seuls ces fichiers ont été restaurés. Toutefois, étant donné le choix effectué à l’étape 7, tous les fichiers du volume source seront restaurés, comme vous le souhaitez.

    Si vous disposez de nombreuses sauvegardes, il est plus simple de trier la liste par Machine ou Jeu de médias. Cliquez sur l’en-tête de la colonne sur laquelle vous souhaitez effectuer le tri. Cliquez de nouveau sur l’en-tête pour inverser l’ordre de tri. Une fois que vous avez identifié et sélectionné la sauvegarde souhaitée, cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des cibles apparaît.

    06fig04.tiff

  12. Activez l’option en regard du nom du volume cible, puis cliquez sur Continuer. L’écran Options de restauration apparaît, présentant la source et la cible de la copie.
  13. 06fig05.tiff

  14. Une fois que vous êtes prêt à effectuer la restauration, cliquez sur Démarrer maintenant.
  15. Une fois la restauration terminée, éjectez le disque du Mac en mode disque cible et démarrez-le normalement.

Restoring a Mac using an Emergency Tools disk

In this method of disaster recovery, you will start up the Mac using your previously prepared Emergency Tools hard drive. Follow these steps:

  1. Connect your Emergency Tools hard drive to the Mac you want to restore. Turn on the drive and then start the Mac. Since the Mac should not have an operating system, the Mac should find and boot from the Emergency Tools hard drive. If necessary, hold down the Option key on the keyboard to choose which disk will be used as the startup disk.
  2. Launch Retrospect and add the catalog file for the Media Set that you want to restore from.
  3. In the Retrospect toolbar, click Restore. The Restore Assistant window appears.
  4. Choose “Restore an entire source volume or favorite folder to a previous point in time,” then click Continue. The Select Backup pane appears.
  5. Look through the list of backups until you find the backup that reflects the point in time to which you want to restore. When you have found and selected the backup you want, click Continue. The Select Destination pane appears.
  6. Click the radio button next to the name of the destination volume on the client to be restored, then click Continue. The Restore Options pane appears, recapping the source and destination of the copy.
  7. When you are ready to perform the restore, click Start Now.
  8. When the restore is complete, shut down the Mac by choosing Shut Down from the Apple menu.
  9. Disconnect the Emergency Tools disk, then start the restored Mac normally.

Restauration d’un client Mac à l’aide d’un disque d’outils d’urgence

Avec cette méthode de reprise après sinistre, vous démarrez le Mac cible à l’aide du disque d’outils d’urgence préparé précédemment et vous le restaurez en tant qu’ordinateur client Retrospect. Procédez comme suit :

  1. Connectez votre disque dur d’outils d’urgence à votre Mac cible. Mettez-le sous tension, puis démarrez le Mac cible. Étant donné que le Mac cible ne dispose pas d’un système d’exploitation, il doit détecter le disque d’outils d’urgence et démarrer à partir de celui-ci. S’il y a lieu, maintenez enfoncée la touche Option du clavier pour sélectionner le disque à utiliser comme disque de démarrage.
  2. Sur le serveur Retrospect, connectez le client à restaurer.
  3. Dans la barre d’outils Retrospect, cliquez sur Restaurer. La fenêtre de l’assistant de restauration apparaît.
  4. Choisissez Restaurer un volume source entier ou un dossier favori vers un point précédent dans le temps, puis cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des sauvegardes apparaît.
  5. Faites défiler la liste des sauvegardes jusqu’à ce que vous trouviez celle correspondant au point dans le temps à utiliser pour la restauration. Une fois que vous avez identifié et sélectionné la sauvegarde souhaitée, cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des cibles apparaît.
  6. Activez l’option en regard du nom du volume de destination sur le client à restaurer, puis cliquez sur Continuer. L’écran Options de restauration apparaît, présentant la source et la cible de la copie.
  7. Une fois que vous êtes prêt à effectuer la restauration, cliquez sur Démarrer maintenant.
  8. Une fois la restauration terminée, arrêtez le Mac en sélectionnant Éteindre dans le menu Pomme.
  9. Déconnectez le disque d’outils d’urgence, puis démarrez normalement le Mac cible restauré.

Exécution d’une restauration dynamique

Une restauration dynamique est effectuée à l’aide du disque de démarrage en cours d’utilisation d’un Mac. Elle intervient lorsque vous devez restaurer un Mac en cours de fonctionnement à un point dans le temps précédent, et lorsque vous ne disposez pas d’un second ordinateur ni d’un disque d’outils d’urgence pour effectuer la restauration. Procédez comme suit :

  1. Si le Mac ne démarre pas, installez Mac OS X sur le Mac cible. La version du système d’exploitation doit être la même que celle utilisée pour les données sauvegardées. Si vous devez installer une version supérieure de Mac OS X, reportez-vous aux instructions de la section « Que faire lorsque l’OS du nouveau Mac est plus récent que l’OS sauvegardé », plus loin dans ce chapitre.
  2. Installez le logiciel Retrospect Client sur le Mac cible.
  3. Sur le serveur Retrospect, connectez le client à restaurer.
  4. Dans la barre d’outils Retrospect, cliquez sur Restaurer. La fenêtre de l’assistant de restauration apparaît.
  5. Choisissez Restaurer un volume source entier ou un dossier favori vers un point précédent dans le temps, puis cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des sauvegardes apparaît.
  6. Faites défiler la liste des sauvegardes jusqu’à ce que vous trouviez celle correspondant au point dans le temps à utiliser pour la restauration (il s’agit généralement de la dernière sauvegarde). Une fois que vous avez identifié et sélectionné la sauvegarde souhaitée, cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des cibles apparaît.
  7. Activez l’option en regard du nom du volume de destination, c’est-à-dire le volume de démarrage du client Mac cible, puis cliquez sur Continuer. L’écran Options de restauration apparaît, présentant la source et la cible de la copie. Notez que le message d’avertissement est différent (« Avertissement : tous les autres fichiers situés sur nom_disque seront supprimés. »), ce qui signifie que si le disque contient des fichiers plus récents que ceux sauvegardés, ils seront supprimés.
  8. 06fig06.tiff

  9. Une fois que vous êtes prêt à effectuer la restauration, cliquez sur Démarrer maintenant.
  10. Une fois la restauration terminée, sélectionnez Redémarrer dans le menu Pomme pour redémarrer le Mac. Après le redémarrage, le Mac présentera l’état restauré.

Restauration d’un Mac à partir d’une copie

Si vous avez utilisé l’opération de copie de Retrospect, la reprise après sinistre s’effectue très simplement. Par définition, un script de copie crée une copie exacte de tous les fichiers du disque source sur un autre disque dur ; celui-ci est donc amorçable. En démarrant le Mac de remplacement à partir du disque contenant la copie, vous pouvez reprendre le travail immédiatement. Le seul inconvénient (commun à toutes les sauvegardes) est que les fichiers créés ou modifiés depuis la création de la dernière copie ne sont pas disponibles.

Démarrage et restauration à partir de la copie

Dans la plupart des cas, les copies sont réalisées sur un seul disque dur externe (bien qu’il soit possible d’utiliser des configurations matérielles moins traditionnelles, telles que des boîtiers contenant plusieurs disques). Pour effectuer la restauration sur le disque interne du Mac réparé, procédez comme suit :

  1. Connectez le disque dur contenant la copie au Mac à démarrer et à restaurer.
  2. Mettez sous tension le disque externe, puis le Mac. Si un système d’exploitation est installé sur le Mac, maintenez la touche Option enfoncée lors de la mise sous tension. Cette opération permet d’ouvrir le gestionnaire de démarrage et d’afficher les volumes disponibles pour le démarrage.
  3. À l’aide des touches de direction Gauche et Droite du clavier, sélectionnez le volume à utiliser, c’est-à-dire le disque externe contenant la copie.
  4. Appuyez sur Retour pour démarrer l’ordinateur à partir du volume sélectionné.
  5. Après le démarrage, vous pouvez utiliser l’ordinateur démarré à partir du disque de sauvegarde.
  6. Utilisez l’assistant de copie de Retrospect pour copier le contenu du disque de sauvegarde sur le disque interne. Cette opération remplace tous les fichiers éventuellement présents sur le disque interne. Pour obtenir des instructions détaillées, reportez-vous à la section « Utilisation de l’assistant de copie » du chapitre 5.

Restauration à partir de la copie, suivie d’une restauration dynamique

Dans certains cas, vous disposez de plusieurs sauvegardes du Mac nécessitant une reprise après sinistre : une copie assez récente et une sauvegarde régulière encore plus récente. Dans ce type de situation, la solution idéale consiste à utiliser la copie pour restaurer le Mac cible rapidement, puis à utiliser la sauvegarde régulière pour restaurer la dernière version des fichiers, des applications et des paramètres des utilisateurs.

Pour réaliser ce type de restauration, suivez les procédures décrites précédemment, dans les sections « Démarrage et restauration à partir de la copie » et « Exécution d’une restauration dynamique ».

Que faire lorsque l’OS du nouveau Mac est plus récent que l’OS sauvegardé

Vous pouvez parfois être amené à effectuer une restauration sur un Mac cible utilisant une version de Mac OS X plus récente que celle du Mac sauvegardé. Dans cette situation, deux possibilités s’offrent à vous :

  1. Restaurez la dernière sauvegarde de l’ancien Mac sur un disque dur externe, puis utilisez l’assistant de migration du nouveau Mac pour copier les applications et les données des utilisateurs depuis le disque externe (cette méthode donne les résultats les plus satisfaisants).
  2. Utilisez l’option Restaurer les fichiers et les dossiers sélectionnés de Retrospect pour sélectionner manuellement les éléments à restaurer (cette méthode est fastidieuse, c’est pourquoi il est préférable d’acheter un disque dur externe et d’utiliser la première méthode). Pour plus d’informations sur la restauration des fichiers et dossiers sélectionnés, reportez-vous à la section « Utilisation de l’assistant de restauration pour rechercher et restaurer des fichiers et dossiers » du chapitre 5.

Restauration d’un client Windows

Les instructions qui suivent expliquent comment restaurer l’ensemble d’un volume sur un client Windows via le réseau. Elles partent du principe que vous disposez d’un disque dont le contenu a été effacé et sur lequel était installée une nouvelle copie de la même version de Windows que celle installée sur la machine sauvegardée.

Tout d’abord, faites en sorte que l’ordinateur client fonctionne en réseau avant d’effectuer la restauration proprement dite à partir de l’ordinateur de sauvegarde.

Au cours de la procédure ci-dessous, le contenu du disque dur d’un ordinateur client va être entièrement remplacé par une sauvegarde précédente contenant tous les fichiers.

  1. Installez le nouveau système d’exploitation Windows sur le disque dur formaté. Redémarrez à partir de ce volume.
  2. À l’aide du programme d’installation, installez le logiciel Retrospect Client en suivant les indications de la section « Installation du logiciel Retrospect Client sur une machine exécutant Microsoft Windows » du chapitre 1.
  3. À partir de la catégorie Sources de Retrospect Console, supprimez l’ancien client, puis ajoutez le nouveau client.
  4. Dans la barre d’outils Retrospect, cliquez sur Restaurer. La fenêtre de l’assistant de restauration apparaît.
  5. Choisissez Restaurer un volume source entier ou un dossier favori vers un point précédent dans le temps, puis cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des sauvegardes apparaît.
  6. Faites défiler la liste des sauvegardes jusqu’à ce que vous trouviez celle correspondant au point dans le temps à utiliser pour la restauration. Une fois que vous avez identifié et sélectionné la sauvegarde souhaitée, cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des cibles apparaît.
  7. Activez l’option en regard du nom du volume cible, puis cliquez sur Continuer. L’écran Options de restauration apparaît, présentant la source et la cible de la copie.
  8. Une fois que vous êtes prêt à effectuer la restauration, cliquez sur Démarrer maintenant.
  9. Redémarrez l’ordinateur client.
  10. Le service de l’utilitaire Retrospect s’exécute automatiquement et finit de restaurer le registre et l’état du système. Une fois cette opération terminée, vous pouvez utiliser votre ordinateur.

Restauration sur un client Linux

Les instructions qui suivent expliquent comment restaurer l’ensemble d’un volume sur un client Linux via le réseau. Elles partent du principe que vous disposez d’un disque dont le contenu a été effacé et sur lequel était installée une nouvelle copie du système d’exploitation Linux.

Tout d’abord, faites en sorte que l’ordinateur client fonctionne en réseau avant d’effectuer la restauration proprement dite à partir de l’ordinateur de sauvegarde.

Au cours de la procédure ci-dessous, le contenu du disque dur d’un ordinateur client va être entièrement remplacé par une sauvegarde précédente contenant tous les fichiers.

  1. Installez le nouveau système d’exploitation Linux sur le disque dur récemment formaté, en veillant à créer les mêmes points de montage que sur le système d’origine. Redémarrez à partir de ce volume.
  2. À l’aide du programme d’installation, installez le logiciel Retrospect Client en suivant les indications de la section « Installation du logiciel Retrospect Client sur une machine exécutant Microsoft Linux » du chapitre 1.
  3. À partir de la catégorie Sources de Retrospect Console, supprimez l’ancien client Linux, puis ajoutez le nouveau client.
  4. Dans la barre d’outils Retrospect, cliquez sur Restaurer. La fenêtre de l’assistant de restauration apparaît.
  5. Choisissez Restaurer un volume source entier ou un dossier favori vers un point précédent dans le temps, puis cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des sauvegardes apparaît.
  6. Faites défiler la liste des sauvegardes jusqu’à ce que vous trouviez celle correspondant au point dans le temps à utiliser pour la restauration. Une fois que vous avez identifié et sélectionné la sauvegarde souhaitée, cliquez sur Continuer. L’écran de sélection des cibles apparaît.
  7. Activez l’option en regard du nom du volume cible, puis cliquez sur Continuer. L’écran Options de restauration apparaît, présentant la source et la cible de la copie.
  8. Une fois que vous êtes prêt à effectuer la restauration, cliquez sur Démarrer maintenant.
  9. Redémarrez l’ordinateur client.

À propos de la partition “Recovery HD” d'OS X

La procédure d'installation de Mountain Lion et Lion modifie le disque de démarrage du Mac en ajoutant une partition masquée appelée “Recovery HD” qui permet de démarrer le Mac en cas de problème avec le volume de démarrage principal. Cette partition n'est pas visible dans Retrospect ni dans Utilitaire de disque.

Les utilisateurs Retrospect doivent prendre en compte les informations suivantes concernant la partition Recovery HD:

  • La création de cette partition modifie la taille du volume de démarrage, ce qui peut entraîner un double affichage du volume de démarrage dans la présentation des sources suite à la mise à niveau vers Lion ou Mountain Lion. Si cette erreur survient, supprimez le volume d'origine de la liste des Sources et redéfinissez le cas échéant vos dossiers favoris.
  • Si le disque qui contient la partition Recovery HD est repartitionné avec une application comme Utilitaire de disque, ou si un nouveau disque dur est installé, la partition Recovery HD ne sera plus présente. Pour recréer la partition Recovery HD, lancez le programme d'installation d'OS X.