Présentation de Retrospect

Bienvenue dans Retrospect! Ce chapitre présente les différentes éditions de Retrospect ainsi que les configurations matérielle et logicielle requises par le programme. Il explique également comment installer les composants de Retrospect et effectuer la mise à niveau à partir des versions précédentes du programme. Il comporte enfin une présentation basique de Retrospect Console, l’interface utilisateur principale.

Aperçu de Retrospect

Retrospect utilise trois logiciels pour effectuer la sauvegarde et la restauration de données :

Retrospect Engine est le logiciel de sauvegarde et de restauration s’exécutant sur le serveur Retrospect, en d’autres termes, l’ordinateur auquel les périphériques de stockage sont connectés. Retrospect Engine est exécuté en arrière-plan du serveur Retrospect. Si vous disposez de plusieurs licences Retrospect, vous pouvez gérer plusieurs serveurs Retrospect à partir d’une même interface utilisateur.

Retrospect Console, aussi appelée « application Retrospect », constitue l’interface utilisateur via laquelle il est possible d’accéder aux fonctions du programme. Elle permet de créer des sauvegardes immédiates ou basées sur des scripts, restaurer des fichiers et dossiers sauvegardés, contrôler les activités de sauvegarde et de restauration en cours, obtenir les rapports des dernières activités programmées, et bien plus encore. Il n’est pas nécessaire d’installer Retrospect Console sur le même ordinateur que Retrospect Engine. Si vous disposez d’une infrastructure étendue et plusieurs serveurs Retrospect sur votre réseau, vous pouvez administrer l’ensemble des activités de chaque serveur à partir d’une seule console Retrospect.

Tout ordinateur de votre réseau (Mac, Windows ou Linux) que vous souhaitez sauvegarder sur le serveur Retrospect requiert l’installation du logiciel Retrospect Client. Ce logiciel permet à Retrospect de copier et de restaurer des données sur l’ensemble du réseau, comme si les disques des ordinateurs clients étaient connectés directement au serveur Retrospect.

Quelle édition est faite pour vous ?

L’octroi de licences Retrospect se fait principalement de quatre façons :

  • Multi Server – Protège un nombre illimité de serveurs, ordinateurs de bureau et ordinateurs portables Mac, Windows et Linux en réseau à partir d'un seul ordinateur hôte exécutant Retrospect. Prend en charge les périphériques de stockage sur disque et sur bande.
  • Single Server Unlimited – Protège un serveur et un nombre illimité d'ordinateurs de bureau et ordinateurs portables Mac, Windows et Linux en réseau à partir d'un seul ordinateur hôte exécutant Retrospect. Une licence client serveur supplémentaire peut être achetée pour protéger plusieurs serveurs supplémentaires Windows, Mac ou Linux. Prend en charge les périphériques de stockage sur disque et sur bande.
  • Single Server 20 – Protège un simple Windows Server et cinq stations de travail sur un espace de stockage disque local, réseau et sur le cloud. Anciennement Retrospect Disk-to-Disk.
  • Desktop – Protège un seul ordinateur de bureau Windows (non serveur) et jusqu'à cinq ordinateurs de bureau ou ordinateurs portables Windows, Mac et Linux supplémentaires. Anciennement Retrospect Professional.

Modules complémentaires Retrospect

Certaines fonctions avancées de Retrospect ne sont disponibles que si vous disposez du code de licence approprié. Pour afficher la liste de vos licences en cours de validité ou pour en acquérir de nouvelles, sélectionnez Retrospect > Préférences, puis cliquez sur l’onglet Licences.

  • Open File Backup Unlimited – Cette extension protège les fichiers ouverts sur des volumes formatés en NTFS sur des serveurs, des ordinateurs fixes ou portables Windows. Vous pouvez désormais protéger les applications d'entreprise (programmes de comptabilité, CRM et systèmes de base de données maison) pendant leur exécution, même si leurs fichiers de données sont disséminés sur plusieurs volumes. L'extension Open File Backup Unlimited de Retrospect s'applique à tous les systèmes Windows protégés par votre serveur hôte Retrospect, y compris les ordinateurs de fixes et portables des utilisateurs finaux.
  • Advanced Tape Support – Cette extension permet d'améliorer la vitesse de sauvegarde en exploitant plusieurs lecteurs en parallèle, notamment des lecteurs autonomes, des lecteurs de bibliothèque ou des autoloaders. La licence de cette extension est vendue par serveur hôte Retrospect, et non par lecteur de bande. Vous n'avez besoin, par exemple, que d'une seule licence Advanced Tape Support pour utiliser une bandothèque composée de quatre lecteurs de bande.
  • Les packs Clients Retrospect – Cette extension augmente le nombre d'ordinateurs fixes ou portables pouvant être sauvegardés avec les éditions Disk-to-Disk ou Desktop de Retrospect. Elle est disponible par lot de 1, 5 et 10 licences client.
  • Retrospect Client Serveur – Cette extension augmente le nombre de serveurs mis en réseau pouvant être sauvegardés avec les éditions Single Server de Retrospect. Chaque copie de Retrospect Client Serveur permet de bénéficier d'une licence pour un serveur supplémentaire en tant que client réseau.
  • ASM : Contrat annuel de Support et Maintenance – Vous propose une assistance technique par email et téléphone (disponible dans des régions spécifiques). Vous donne accès à toutes les mises à niveau/à jour des produits achetés sans coût supplémentaire, et ce pendant un an à compter de la date d'achat de l'ASM.

Configuration requise

 

Retrospect 16 pour Mac

Systèmes d'exploitation pris en charge :
  • Apple macOS Catalina / Catalina Server 10.15
  • Apple macOS Mojave / Mojave Server 10.14
  • Apple macOS High Sierra / High Sierra Server 10.13
  • Apple macOS Sierra / Sierra Server 10.12
  • Apple OS X El Capitan / El Capitan Server 10.11.6
  • Apple OS X Yosemite / Yosemite Server 10.10.5
  • Apple OS X Mavericks / Mavericks Server 10.9.5
  • Apple OS X Mountain Lion / Mountain Lion Server 10.8.5
  • Apple OS X Lion / Lion Server 10.7.5
  • Apple OS X Snow Leopard / Snow Leopard Server 10.6.8

* Retrospect Desktop ne fonctionne pas sous Mac OS X Server.

Configuration matérielle :
  • Intel processor with one or more multicore processors
Configuration recommandée :
  • Latest Software Update for OS X
  • 1 GB for each concurrent activity; 4 GB minimum
  • 10-15 GB of temp hard disk space for each concurrent activity (backup, restore, etc.)
  • Adequate storage for backups
  • RAM that meets Apple's guidelines for each OS

Retrospect 16 Client pour Mac

  • Apple macOS Catalina / Catalina Server 10.15
  • Apple macOS Mojave / Mojave Server 10.14
  • Apple macOS High Sierra / High Sierra Server 10.13
  • Apple macOS Sierra / Sierra Server 10.12
  • Apple OS X El Capitan / El Capitan Server 10.11.6
  • Apple OS X Yosemite / Yosemite Server 10.10.5
  • Apple OS X Mavericks / Mavericks Server 10.9.5
  • Apple OS X Mountain Lion / Mountain Lion Server 10.8.5
  • Apple OS X Lion / Lion Server 10.7.5
  • Apple OS X Snow Leopard / Snow Leopard Server 10.6.8

* La sauvegarde des clients SE serveur requiert Retrospect Multi Server ou une autre édition serveur avec les licences client-serveur associées.

Configuration matérielle :
  • Intel processor with one or more multicore processors
Configuration recommandée :
  • Latest Software Update for OS X
  • RAM that meets Apple's guidelines for each OS

Retrospect 16 Client pour Windows

  • Microsoft Windows XP, Vista, 7, 8, 10
  • Microsoft Windows Server 2003, 2008, 2012, 2012 R2, 2016
  • Microsoft Windows Server Core 2008 R2, 2012, 2016
  • Microsoft Windows Server 2012 Essentials
  • Microsoft Windows SBS 2003, 2008, 2011
  • Microsoft Windows Storage Server 2003, 2008

*La sauvegarde des clients SE serveur requiert Retrospect Multi Server ou une autre édition serveur avec les licences client-serveur associées.

Retrospect 16 Client pour Linux

  • Système x86 ou x64 fonctionnant avec un système d'exploitation Red Hat Linux, Red Hat Enterprise Linux, CentOS, Debian, Ubuntu Server ou SUSE Linux (Détails)
  • glibc version 2 ou ultérieure

Unités de stockage

Retrospect prend en charge une grande variété de périphériques de stockage comme destinations pour les sauvegardes, notamment les disques durs (reliés directement ou en réseau), les lecteurs de bande, les bandothèques, les clés USB et les disques amovibles (RDX, REV, etc.). Consultez la base de données Retrospect des périphériques pris en charge pour obtenir une liste complète des lecteurs de bande et bandothèques compatibles.

Installation de Retrospect

Trois programmes logiciels distincts sont nécessaires à l’installation de Retrospect :

• Sur le serveur Retrospect (c.-à-d. l’ordinateur qui exécute les sauvegardes sur votre réseau et auquel des périphériques de stockage sont connectés), vous devez installer Retrospect Engine.

• Vous devez installer Retrospect Console sur la ou les machines qui assurent la gestion de Retrospect. Une seule console peut contrôler un ou plusieurs serveurs Retrospect.

Retrospect Client doit être installé sur chaque machine du réseau que vous souhaitez sauvegarder avec Retrospect. Des programmes d’installation Retrospect Client sont disponibles pour Mac OS X, Windows et Linux.

Remarque pour les utilisateurs effectuant la mise à niveau : Retrospect peut coexister avec Retrospect 6.1 sur des machines où ce dernier est déjà installé. Cette version n’interfère en aucun cas avec des opérations du logiciel antérieur.

Installation de Retrospect Engine

Pour installer Retrospect Engine :

1. Sur la machine qui va héberger le serveur Retrospect, insérez le CD Retrospect ou double-cliquez sur l’image de disque téléchargée afin de l’installer sur votre bureau.

2. Double-cliquez sur Installer Retrospect Engine.

3. À l’invite du programme d’installation, saisissez le nom d’utilisateur et le mot de passe de l’administrateur, puis cliquez sur OK.

4. Suivez les instructions du programme d’installation.

Installation de Retrospect Console

Pour installer Retrospect Console :

1. Sur la machine qui servira à gérer le serveur Retrospect, insérez le CD Retrospect ou double-cliquez sur l’image de disque téléchargée afin de l’installer sur votre bureau.

2. Faites glisser l’icône du dossier Retrospect Management Console afin de le copier dans votre dossier Applications. L’image de disque Retrospect contient un raccourci vers le dossier Applications, pour plus de simplicité.

Installation du logiciel Retrospect Client sur une machine exécutant Mac OS X

Remarque : pour installer le logiciel Retrospect Client via une authentification de clé publique/privée, qui apporte un niveau de sécurité plus élevé et permet au serveur Retrospect de se connecter automatiquement aux clients au moyen de la clé de chiffrement publique correspondante, reportez-vous au Chapitre 4 : utilisation de clients, de serveurs et de partages réseau.

1. Sur chaque machine du réseau que vous souhaitez sauvegarder sur un serveur Retrospect, insérez le CD Retrospect ou double-cliquez sur l’image de disque téléchargée afin de l’installer sur votre bureau.

2. Double-cliquez sur le dossier Client Installers pour l’ouvrir, puis sur le dossier Mac Client Installer. Double-cliquez ensuite sur Installer OS X Client.

3. À l’invite du programme d’installation, saisissez le nom d’utilisateur et le mot de passe de l’administrateur, puis cliquez sur OK.

4. Suivez les instructions du programme d’installation.

Installation du logiciel Retrospect Client sur une machine exécutant Microsoft Windows

Remarque : pour installer le logiciel Retrospect Client via une authentification de clé publique/privée, qui apporte un niveau de sécurité plus élevé et permet au serveur Retrospect de se connecter automatiquement aux clients au moyen de la clé de chiffrement publique correspondante, reportez-vous au Chapitre 4 : utilisation de clients, de serveurs et de partages réseau.

1. Sur chaque machine que vous souhaitez sauvegarder à l’aide de Retrospect, copiez le dossier Windows Client Installer qui se trouve dans le dossier Client Installers du CD Retrospect ou l’image de disque téléchargée sur votre bureau.

2. Ouvrez le dossier Windows Client Installer.

3. Double-cliquez sur Retrospect Client for Windows [version number].exe, puis suivez les instructions qui apparaissent à l’écran.

4. Si vous y êtes invité, redémarrez la machine client Windows.

Installation du logiciel Retrospect Client sur une machine exécutant Linux

1. Sur chaque machine que vous souhaitez sauvegarder à l’aide de Retrospect, insérez le CD Retrospect ou double-cliquez sur l’image de disque téléchargée afin de l’installer sur votre bureau.

2. Double-cliquez sur le dossier Client Installers pour l’ouvrir, puis sur le dossier Linux Client Installer. Ce dernier contient les fichiers d’installation du client Retrospect pour Linux (Linux_Client_[version number].tar).

3. Copiez le fichier approprié à un emplacement spécifique du réseau, puis sur l’ordinateur Linux sur lequel vous souhaitez installer le programme client.

4. Enregistrez les documents non sauvegardés dans les autres programmes en cours d’exécution.

5. Saisissez les commandes ci-dessous.

$ tar -xf Linux_Client.tar
$ ./Install.sh

6. Créez un mot de passe et saisissez-le afin d’empêcher tout accès non autorisé au client. Conservez ce mot de passe en lieu sûr.

Remarque : les mots de passe clients ne doivent contenir que des caractères alphanumériques basiques (code ASCII en poids faible). Les caractères ASCII en poids fort de Macintosh ne correspondent pas à ceux de Windows. Par exemple, « Luf$Luf00 » convient tout à fait, alors que « Lüf•Lüføø » risque d’occasionner des problèmes.

Le programme client s’exécute automatiquement une fois l’installation terminée.

Mise à niveau à partir d’une version antérieure de Retrospect

Étant donné que Retrospect for Mac est doté d’une architecture sous-jacente et de fichiers de configuration différents de ceux des versions antérieures du programme, l’importation des paramètres configurés avec les versions 6.x ou les versions antérieures de Retrospect for Mac n’est pas prise en charge. Il est par conséquent nécessaire de reconstruire l’environnement de sauvegarde lors de la mise à niveau vers Retrospect. La procédure générale à suivre est présentée ci-dessous, ainsi que dans les chapitres du Guide d’utilisation couvrant les étapes qui la composent.

1. Installation du serveur et de la console Retrospect (Chapitre 1) ; configuration des préférences (Chapitre 7).

2. Création de nouveaux jeux de médias et attribution des médias destinés à recevoir les données sauvegardées (Chapitre 5).

3. Création de nouvelles règles, qui remplacent les éléments de sélection des versions précédentes (Chapitre 7).

4. Connexion aux ordinateurs clients et aux partages réseau Retrospect (Chapitre 4).

5. Définition des dossiers Favoris, qui remplacent les sous-volumes des versions précédentes (Chapitre 3).

6. Attribution de balises, qui remplacent les groupes source des versions précédentes (Chapitre 3).

7. Création de scripts pour les opérations de sauvegarde, copie, nettoyage, etc. (Chapitres 5 et 7).

Mise à niveau depuis Retrospect 6.1

Le processus d'installation de Retrospect pour Mac ne remplace ou ne supprime pas les installations existantes de Retrospect 6.1 (ni les versions plus anciennes). Nous vous conseillons de conserver votre installation Retrospect existante tant que vous n'avez pas pris vos marques avec Retrospect pour Mac.

Afin de conserver votre installation Retrospect 6.1 (ou antérieure) existante et d'éviter que les scripts associés s'exécutent automatiquement, effectuez les opérations suivantes :

  1. Pour chaque script de sauvegarde, de copie ou de restauration planifié, modifiez son horaire et cochez la case permettant d’ignorer les exécutions planifiées. Indiquez une date future (plusieurs années au-delà de la date actuelle).
  2. Pour chaque script de serveur de sauvegarde, modifiez sa planification afin qu’il ne soit jamais activé.

Si vous souhaitez malgré tout supprimer votre installation précédente de Retrospect, trouvez l'image disque qui contient le programme d'installation de votre version existante de Retrospect (ou téléchargez-la depuis la section Archives du site Web Retrospect) et suivez ces étapes :

  1. Cliquez deux fois sur l’icône d’installation de Retrospect et indiquez votre mot de passe, puis acceptez la licence.
  2. Sélectionnez Désinstaller à partir du menu contextuel d’installation facile.
  3. Cliquez sur le bouton Désinstaller, puis suivez les instructions à l’écran.

Arrêt et démarrage de Retrospect Engine

Retrospect Engine démarre automatiquement une fois installé sur une machine serveur Retrospect. En général, l’interaction avec le moteur se fait uniquement via Retrospect Console. Cependant, vous pouvez interagir avec le moteur si vous souhaitez l’éteindre manuellement.

1. Ouvrez Préférences Système sur la machine serveur Retrospect.

2. Dans Préférences Système, cliquez sur l’icône Retrospect.

3. Cliquez sur l’icône représentant un cadenas située dans le coin inférieur gauche de la fenêtre. Saisissez le nom et le mot de passe de l’administrateur, puis cliquez sur OK.

4. Pour éteindre le moteur, cliquez sur Arrêter Retrospect Engine. Après quelques instants, le moteur s’arrête et le libellé du bouton devient Démarrer Retrospect Engine. Cliquez de nouveau sur le bouton pour redémarrer le moteur.

5. Normalement, le moteur Retrospect s’exécute automatiquement au démarrage du système. Si vous souhaitez éviter cette action, désactivez Exécuter Retrospect Engine au démarrage du système.

Arrêt et démarrage de Retrospect Console

Pour démarrer Retrospect Console, double-cliquez sur l’icône d’application qui se trouve dans le dossier Applications de votre machine. La console Retrospect est alors activée et cherche automatiquement un moteur Retrospect installé sur le même ordinateur. Si la console détecte un moteur en cours d’exécution, elle s’y connecte automatiquement. Si aucun moteur Retrospect n’est présent en local, vous pouvez ajouter un ou plusieurs moteurs distants en cliquant sur le bouton plus (+) de la barre inférieure.

Conseil : dans le champ Adresse du serveur de la boîte de dialogue qui apparaît, vous pouvez saisir l’adresse IP de la machine sur laquelle le moteur Retrospect est en cours d’exécution ou, si la machine se trouve sur votre sous-réseau local, saisir le nom d’ordinateur de cette dernière (serveur.local, par exemple). Pour connaître le nom d’ordinateur d’une machine, consultez la catégorie Partage des Préférences système.

Si vous vous connectez à un moteur Retrospect local ou distant pour la première fois, Retrospect Console ouvre la fenêtre Préférences et vous invite à saisir le code de licence du moteur en question. Saisissez le code, puis cliquez sur Ajouter.

01fig01.tiff

À l’invite d’enregistrement, cliquez sur l’un des boutons suivants :

Enregistrer, si vous n’avez pas encore enregistré votre copie de Retrospect et souhaitez le faire maintenant. Si vous cliquez sur ce bouton, le navigateur Web par défaut vous fait accéder au site Web d’enregistrement sur lequel vous pourrez remplir le formulaire d’enregistrement.

Déjà enregistré, si vous avez déjà procédé à l’enregistrement de votre copie de Retrospect.

Selon le code de licence saisi, l'écran Licences des Préférences Retrospect affiche les codes des périphériques de stockage, des ordinateurs clients ou des applications.

01fig02.tiff

Conseil : il est recommandé de cliquer sur l'écran Général et de saisir un nom pour Retrospect Server dans le champ Nom du serveur tant que la fenêtre Préférences est encore ouverte. Par défaut, Retrospect utilise le nom d’ordinateur de la machine serveur (comme indiqué dans Préférences système de l'écran Partage) comme nom de serveur, ce qui peut être trop approximatif pour vous ou vos utilisateurs.

Il est également conseillé d’attribuer un mot de passe à tout moteur Retrospect connecté. Pour ce faire, cliquez sur le bouton Modifier le mot de passe du serveur et saisissez le mot de passe de votre choix. Cela permet d’empêcher tout accès non autorisé à Retrospect Engine à partir d’autres applications de Retrospect Console en cours d’exécution sur votre réseau.

Une fois que vous n’avez plus besoin de la fenêtre Préférences, cliquez sur le bouton Fermer.

Pour quitter Retrospect, sélectionnez Quitter Retrospect dans le menu Retrospect ou utilisez Cmd+Q.

Aperçu de Retrospect Console

La console Retrospect est l’interface utilisateur par le biais de laquelle s’effectue la gestion des actions ayant lieu sur le serveur Retrospect. Retrospect Console peut s’exécuter sur la machine sur laquelle le serveur Retrospect est installé, mais peut également assurer le fonctionnement du serveur à partir d’un autre emplacement sur le réseau. Observons en détails la fenêtre de la console.

01fig03.ai

La fenêtre de la console Retrospect est constituée de plusieurs sections :

Barre d’outils

La barre d’outils située dans la partie supérieure de la fenêtre contient des boutons destinés à démarrer les Assistants de sauvegarde, de copie et de restauration (la manière la plus simple de créer des scripts et d’exécuter des activités dans Retrospect), des boutons permettant de mettre les activités en pause, ainsi qu’un champ de recherche.

Volet latéral

Le volet latéral situé sur la gauche de la fenêtre vous permet de choisir le serveur Retrospect à contrôler. Si vous disposez de plusieurs serveurs Retrospect sur votre réseau, tous seront répertoriés dans ce volet. Cliquez sur le triangle, situé en regard d’un serveur, pour afficher ou masquer ses éléments. Cette action vous permet de contrôler les fonctions du serveur en question. Tout serveur propose les éléments suivants :

• Activités : affiche une liste des événements de sauvegarde, de copie ou de restauration réalisés, en cours de réalisation ou planifiés pour une réalisation future par Retrospect (selon le choix effectué depuis la barre de filtres). Les icônes d’état, situées dans la colonne la plus à gauche, indiquent si l’activité a abouti ou échoué. Vous pouvez également indiquer la date et l’heure de l’activité, le nom du script qui lui est associé, le type d’opération effectuée, les sources et les cibles de l’activité, et sa vitesse (pour les opérations passées ou en cours).

• Sauvegardes passées : associent les « snapshots » des versions précédentes de Retrospect (soit la liste de tous les fichiers présents sur un volume source pendant la sauvegarde) aux sessions (les fichiers ayant été copiés pendant une opération de sauvegarde). Vous pouvez filtrer la liste des sauvegardes passées par clients Mac ou Windows.

• Scripts : contrôlent désormais toutes les actions au sein de Retrospect, que ce soit avec ou sans calendrier. Le concept d’actions immédiates sans création préalable de script (tel qu’une sauvegarde immédiate) n’existe plus. Pour exécuter un script immédiatement, mettez-le en surbrillance dans la liste des scripts et cliquez sur le bouton Exécuter situé dans la barre d’outils de la vue. Pour cela, le bouton doit être activé.

Vous pouvez examiner et modifier un script sélectionné à l’aide de la vue détaillée, située en dessous de la liste de scripts. En cliquant sur les onglets de la vue détaillée, vous pouvez afficher un récapitulatif du script, définir sa source, sa cible et ses règles, créer ou modifier un calendrier du script à exécuter et définir diverses options.

• Sources : présente une liste de tous les volumes locaux et partages réseau connectés pour le serveur Retrospect, ainsi que les ordinateurs clients Retrospect ajoutés. Pour ajouter un ordinateur client fonctionnant avec Retrospect Client for Mac 6.1 (ou version supérieure) ou Retrospect Client for Windows 7.6 (ou version supérieure), cliquez sur le bouton Ajouter dans la barre d’outils de la liste Sources. Les périphériques NAS et les partages sont ajoutés de la même façon. La liste Sources fournit des informations sur chaque source, y compris son nom, la machine sur laquelle elle se trouve, le système d’exploitation sous lequel la machine fonctionne, sa capacité et l’espace déjà utilisé.

• Jeux de médias : affiche la liste des jeux de médias utilisés pour les sauvegardes. La barre de filtres vous permet de filtrer les résultats de la liste selon les différents types de jeu de médias : tous, Bande, Disque et Fichier.

• Unités de stockage : affiche la liste de tous les périphériques de stockage connectés au serveur Retrospect. La liste ne présente pas les disques durs, les disques amovibles ou les volumes NAS (affichés sous Sources), mais inclut à la place les périphériques matériels, tels que les lecteurs optiques, de bande et les librairies.

Rapports : constituent le dernier élément du volet latéral. Cliquez sur l’icône en forme de triangle pour afficher la liste des rapports disponibles. Les rapports personnalisés peuvent être enregistrés à partir de presque toutes les vues par liste. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’en-tête de colonne d’une vue par liste pour afficher ou masquer les colonnes spécifiques à faire figurer dans le rapport. Cliquez sur l’en-tête de colonne pour définir l’ordre de tri, puis sur les boutons de la barre de filtres pour filtrer les résultats affichés dans la liste. Cliquez ensuite sur le bouton plus (+) situé à droite de la barre de filtres pour ajouter des conditions de filtre supplémentaires. Vous pouvez déplacer les conditions pour changer leur ordre d’utilisation. Pour finir, cliquez sur Enregistrer le rapport dans la barre de filtres. Donnez un nom au rapport. Tout nouveau rapport apparaît en bas de la liste des rapports.

Vue par liste et vue détaillée

La vue par liste et la vue détaillée (le cas échéant) sont affichées dans la partie principale de la fenêtre. Le contenu de la vue par liste et de la vue détaillée change en fonction de l’élément sélectionné dans le volet latéral et des choix effectués dans la barre de filtres.

Barre d’outils de la vue par liste

La barre d’outils de la vue par liste, située en dessous de la barre d’outils principale, affiche une série de boutons contextuels en fonction de l’élément sélectionné dans le volet latéral.

Barre de filtres

La barre de filtres comporte des boutons contextuels, le bouton Enregistrer le rapport et le bouton d’ajout de conditions (+) qui apparaît en haut de la liste dès qu’il est possible de filtrer la vue par liste en fonction des conditions prédéfinies et définies par l’utilisateur.

Barre inférieure

La barre inférieure propose le bouton d’ajout (+) pour ajouter un serveur Retrospect au volet latéral, le bouton sous forme d’engrenage du menu Action (pour modifier des rapports ou mettre des activités en pause) et le bouton Afficher/Masquer s’appliquant au volet de détails.

Other Views

Premier lancement — Lors de son lancement initial, la console Retrospect affiche l'écran de démarrage. Cet écran vous permet d'installer un serveur local, d'ajouter un serveur distant, d'afficher le présent Guide de l'utilisateur, de contacter le service d'assistance et de consulter le site Web de Retrospect.

ui_first_launch.png

Synchronisation de serveurs Retrospect — Lors de sa connexion à un serveur, la console Retrospect procède à la synchronisation des informations du serveur. Dans le cadre de petites installations, ce processus est rapide, mais il peut prendre un certain temps pour les installations de plus grande envergure. La console est optimisée de façon à vous permettre de travailler pendant l'exécution de la synchronisation en arrière-plan.

ui_syncing_server.png

Serveurs Retrospect multiples — Retrospect peut contrôler plusieurs serveurs à partir de la fenêtre de la console. Chaque serveur doit disposer d'une licence Retrospect distincte. Le produit prend totalement en charge les versions 9.0 et ultérieures de Mac et partiellement la version 8.2 de Mac.

Gestion des licences de serveurs Retrospect — Lors de l'ajout d'un serveur, Retrospect vous invite à spécifier votre code de licence. Saisissez le code, puis cliquez sur Ajouter.

ui_licensing_server.png

Déverrouillage de serveurs Retrospect — Lors de l'ajout d'un serveur protégé par mot de passe, Retrospect affiche une erreur et vous permet de mettre à jour le mot de passe.

ui_unlocking_server.png

Mise à jour de serveurs Retrospect — Chaque nouvelle version de la console Retrospect comprend un programme d'installation de serveur mis à jour. Au moment de son lancement, la console vous informe de la disponibilité ou de l'absence de mises à jour pour vos serveurs. Si vous préférez ne pas installer de mise à jour dans l'immédiat, vous pouvez parfaitement remettre l'opération à plus tard.

ui_updating_server1.png

Mise à jour de serveurs Retrospect — Pour installer le serveur mis à jour par la suite, cliquez sur l'icône de mise à jour. Retrospect installera automatiquement le nouveau logiciel serveur.

ui_updating_server2.png

Exporter les installeurs — Retrospect comprend un installeur service, installeur client pour Mac, Windows, et Linux, et système de mise à jour client (RCUs) pour Mac, Windows, et Linux. Pour exporter ceux-ci vers un répertoire local, ouvrez Préférences à partir de la barre de menu sous Retrospect > Préférences... et cliquez sur Console.

ui_export_installers.png

Tableau de bord de pointe

Le nouveau tableau de bord de Retrospect est un outil précieux pour gagner en efficacité. Cela vous donne un aperçu de qualité de votre environnement de sauvegarde, comprenant un résumé visuel de toutes les sauvegardes effectuées durant la semaine. Vous pouvez voir rapidement quelles sources n'ont pas été protégées, identifier quelles sources ont sauvegardé le plus de données et évaluer vos besoins de stockage. Vous gagnez du temps et vous vous assurez de la protection complète de vos données. Ces informations sont également utiles pour ajuster la planification des sauvegardes, du stockage et de la capacité de bande passante du réseau.

Accéder au Tableau de bord

Cliquez sur un serveurRetrospect dans le menu de gauche pour afficher le tableau de bord de ce serveur.

Dashboard mac

Identifier les sources de sauvegardes trop volumineuses

Dans la partie "Sauvegardes" du tableau de bord, chaque segment coloré représente une sauvegarde. Si vous passez le curseur sur le segment coloré vous afficherez la source, le nombre de fichiers et la taille de la sauvegarde correspondante.