Utilisation de clients, de serveurs et de partages réseau

Ce chapitre fournit des instructions de configuration et d’administration du logiciel Retrospect Client, qui permet d’accéder aux ordinateurs clients Retrospect à partir du serveur de sauvegarde. Il présente également les options et les commandes disponibles aux clients Retrospect. De plus, ce chapitre explique comment ajouter à Retrospect d’autres ressources mises en réseau, telles que des serveurs et des partages de réseau, afin de les sauvegarder. Enfin, il fournit des conseils permettant de configurer au mieux vos sauvegardes réseau.

Présentation des sauvegardes réseau

Retrospect vous permet d’utiliser un ou plusieurs serveurs Retrospect auxquels sont rattachés des périphériques de stockage afin de sauvegarder les données des ordinateurs Macintosh, Windows et Linux dotés du logiciel Retrospect Client sur un même réseau. Vous pouvez également sauvegarder des serveurs mis en réseau, tels que les machines exécutant Mac OS Server ou Windows Server, ou les périphériques NAS, de deux façons, décrites plus loin dans ce chapitre. Si vous utilisez plusieurs serveurs Retrospect, vous pouvez tous les administrer de manière simple à partir d’une seule installation de l’application de console Retrospect.

Pour procéder à la sauvegarde des clients, commencez par installer le logiciel Retrospect Client sur chacun des ordinateurs client. Utilisez ensuite Retrospect Console pour ajouter ces clients en tant que sources utilisables par le serveur Retrospect. Après avoir configuré les clients, vous pouvez créer et planifier des scripts en utilisant comme source des volumes client, comme s’ils étaient directement connectés au serveur Retrospect.

licences client

Vous pouvez ajouter à Retrospect autant de clients que vous le souhaitez, tant que vous disposez du nombre de licences requis. Vous pouvez toujours ajouter de nouvelles licences pour utiliser un plus grand nombre de clients.

Le gestionnaire de licences Retrospect effectue le suivi de vos licences client à l’aide des clés de licence que vous entrez. Les clés de licence client sont fournies avec la plupart des produits Retrospect for Macintosh ou séparément dans des packs client Retrospect.

Pour afficher les licences en cours de validité, sélectionnez Retrospect >
Préférences, puis cliquez sur l’onglet Licences. Si la liste de gauche répertorie plusieurs serveurs, cliquez sur le serveur dont vous souhaitez afficher les licences. La liste de droite affiche les différentes licences que vous avez ajoutées, y compris les licences client, et, dans la colonne Utilisé, le nombre de licences utilisées.

04fig01.tiff

Conseil : chaque licence est associée à un serveur Retrospect donné ; par conséquent, si vous disposez de plusieurs serveurs, chaque serveur utilise une combinaison de licences particulière. Par exemple, si une librairie de bandes n’est rattachée qu’à un seul de vos serveurs Retrospect, il vous suffit d’acheter la licence Prise en charge de bande avancée pour ce serveur.

Pour ajouter une licence client, cliquez sur le bouton Plus (+) situé sous la liste des licences, puis entrez la nouvelle clé de licence dans la boîte de dialogue qui s’affiche. Pour acheter des licences client supplémentaires, cliquez sur le bouton Acheter situé sous la liste.

Utilisation de clients Retrospect Client

Installation de clients Retrospect Client

L’installation du logiciel Retrospect Client sur des ordinateurs Macintosh, Windows ou Linux étant traitée au Chapitre 1, reportez-vous à cette section du présent guide.

Utilisation de pare-feu

Lorsque vous procédez à la sauvegarde de clients réseau, Retrospect requiert un certain accès réseau que la plupart des pare-feu n’autorise pas par défaut.

Retrospect utilise les ports 497 pour les communications TCP et UDP. Pour détecter les clients Retrospect et y accéder correctement, vous devez configurer votre pare-feu de sorte qu’il autorise les communications TCP et UDP via le port 497 de tous les clients Retrospect ainsi que du serveur de sauvegarde Retrospect.

Sur Macintosh, vous pouvez configurer les paramètres du pare-feu Mac OS X dans Préférences Système > Sécurité > Coupe-feu.

04fig02.tiff

Le paramètre de pare-feu sélectionné par défaut est Autoriser toutes les connexions entrantes. Si vous installez le client Retrospect et conservez ce paramètre, Retrospect peut en permanence communiquer avec le client.

Avertissement : si le paramètre sélectionné pour le pare-feu lors de l’installation du logiciel client Retrospect est Autoriser uniquement les services essentiels, ou si ce paramètre est modifié après l’installation et ajouté aux sources utilisées par Retrospect, Retrospect ne peut pas communiquer avec le client.

Si le paramètre Définir l’accès de certains services et applications est sélectionné, le programme d’installation du logiciel Retrospect Client configure le pare-feu de façon à ouvrir les ports nécessaires à la communication entre Retrospect et le client.

Sous Windows, si vous utilisez le pare-feu de Windows XP SP2 (ou d’une version supérieure, y compris Windows Vista et Windows 7) et qu’il est activé lors de l’installation de Retrospect, Retrospect ouvre automatiquement les ports nécessaires. Si ce n’est pas le cas, vous devez ouvrir ces ports manuellement. Pour en savoir plus sur la création d’exceptions du pare-feu, consultez la documentation de votre système d’exploitation Windows.

Sécurité du client

Retrospect vous permet de créer des fichiers de certificat à clé publique ou privée bénéficiant d’un cryptage sophistiqué pour vos clients Retrospect. Ces certificats permettent alors de connecter automatiquement les clients au serveur. Cette méthode est recommandée, mais vous pouvez également entrer un mot de passe différent pour chaque Retrospect Client. Si vous optez pour des mots de passe différents, vous devez indiquer ces mots de passe lors de l’installation du logiciel Retrospect Client.

Utilisation de l’authentification par clé publique/privée avec les clients Retrospect

La méthode de clé publique/privée permet aux clients Retrospect s’exécutant sous Mac OS X 10.4 ou une version supérieure de se connecter automatiquement à un serveur Retrospect au moyen des jeux de clés de cryptage correspondants. Pour utiliser cette fonction, suivez les instructions ci-dessous.

  1. Démarrez l’application Retrospect, puis sélectionnez Retrospect > Préférences > Clients.
  2. Cliquez sur Créer des clés..., entrez un mot de passe d’au moins huit caractères pour la création de la clé, puis cliquez sur Créer. Il est possible que quelques minutes soient nécessaires à Retrospect pour générer les clés, en fonction de la vitesse de l’ordinateur.
  3. Si vous souhaitez que Retrospect connecte automatiquement les clients avec la clé publique appropriée, activez l’option Ajouter automatiquement des clients. Il est recommandé d’activer cette option. Le serveur Retrospect inspecte alors régulièrement le réseau à la recherche de nouveaux clients utilisant la clé publique correspondante et les ajoute automatiquement à la liste des sources de Retrospect. Une balise indique que ces clients ont été ajoutés automatiquement, ce qui facilite le repérage des clients ajoutés automatiquement dans Retrospect et permet de créer un script pour la sauvegarde automatique de ces clients. Pour plus d’informations sur les balises, reportez-vous au chapitre 3.
  4. Sur le CD ou l’image du disque d’installation de Retrospect, ouvrez le dossier Programmes d’installation du client, puis copiez le dossier Programme d’installation du client Mac sur votre disque dur.
  5. Dans le Finder, recherchez le fichier pubkey.dat sous /Library/Application Support/Retrospect/, puis copiez-le dans le sous-dossier « public_key » du dossier du programme d’installation du client Mac.
  6. 04fig03.tiff

  7. Fournissez ou copiez ce dossier public_key incluant le fichier pubkey.dat avec le programme d’installation Retrospect Client. Si le dossier public_key se trouve au même niveau que le programme d’installation du client lorsque ce dernier est exécuté, les clés de cryptage appropriées (pubkey.dat, pubkey1.dat, pubkey2.dat,...,pubkey9.dat) sont installées sur chaque client.
  8. Une fois le logiciel Retrospect Client installé sur les différents ordinateurs, ceux-ci peuvent se connecter au serveur Retrospect (ou ils le seront automatiquement, si l’option correspondante a été activée).

Interfaces réseau

Si votre ordinateur de sauvegarde dispose de plusieurs interfaces réseau, l’application Retrospect et le logiciel Retrospect Client basculent automatiquement sur la première interface réseau disponible, si l’interface principale ne l’est pas.

Les préférences réseau de Mac OS X vous permettent d’établir l’ordre de priorité entre les interfaces pour les tentatives de connexion à un réseau.

Pour plus d’informations sur la configuration des interfaces réseau, reportez-vous à la section « Mise en réseau avancée » de ce chapitre.

Ajout de clients Retrospect aux sources

Après avoir installé le logiciel Retrospect Client sur les ordinateurs de votre réseau que vous souhaitez sauvegarder, ajoutez ces clients à la liste Sources de Retrospect. Les clients peuvent être des machines Mac, Windows ou Linux.

Pour ajouter des clients connectés au réseau, procédez comme suit :

  1. Dans Retrospect Console, cliquez sur Sources dans le volet latéral. Si vous ajoutez des clients pour la première fois, seuls les disques durs locaux du serveur Retrospect figurent dans la liste Sources. Ces disques durs locaux sont souvent des cibles finales de vos sauvegardes.
  2. 04fig04.tif

  3. Cliquez sur le bouton Ajouter dans la barre d’outils de vue par liste. La boîte de dialogue Source apparaît.
  4. 04fig05.tiff

  5. Si vous disposez de plusieurs interfaces réseau, sélectionnez celle que vous souhaitez utiliser dans le menu contextuel Sources de l’interface. Retrospect recherche sur le réseau les clients actifs, qui figurent alors dans la liste Sources. Si vous avez configuré Retrospect et les machines Retrospect Client de sorte à utiliser l’authentification par clé privée/publique et ajouter automatiquement des clients, Retrospect effectue ses opérations sans vous demander de mot de passe. Passez à l’étape 6.
  6. Cliquez sur un client de la liste pour le sélectionner. Pour sélectionner plusieurs clients auxquels vous avez attribué le même mot de passe, maintenez la touche Commande enfoncée et cliquez sur chaque client de la liste, ou cliquez sur les clients souhaités, puis appuyez sur la touche Maj et cliquez pour sélectionner un groupe contigu.
  7. Cliquez sur Ajouter. Si vous n’utilisez pas d’authentification par clé privée/publique, Retrospect vous demande d’entrer le mot de passe attribué à ce client. Saisissez le mot de passe, puis cliquez sur OK. Procédez de la même façon pour tout client que vous souhaitez ajouter. Retrospect ajoute les clients à la liste des sources, derrière la boîte de dialogue Source. Si vous avez ajouté tous les clients voulus, cliquez sur Terminé pour quitter la boîte de dialogue Source.
  8. (Facultatif) Tous les clients disponibles n’apparaissent pas automatiquement dans la boîte de dialogue Source, car ils peuvent se trouver en dehors du sous-réseau local. Vous pouvez ajouter ces clients manuellement en cliquant sur Ajouter la source directement en bas de la boîte de dialogue Source. La console Retrospect affiche une boîte de dialogue vous invitant à saisir l’adresse IP (ou DNS ou le nom de la machine) et le mot de passe du client. Entrez ces informations, puis cliquez sur le bouton Ajouter de la boîte de dialogue. Si la console Retrospect parvient à se connecter au client, une icône verte s’affiche et le client est ajouté à la liste Sources. Cliquez sur Terminé pour quitter la boîte de dialogue Ajouter la source directement, puis cliquez de nouveau sur Terminé pour fermer la boîte de dialogue Source.
  9. Une fois que vous avez ajouté vos clients, ils apparaissent dans la liste Sources, initialement sous forme d’icônes portant le nom de l’ordinateur client. Cliquez sur le triangle situé à côté d’un nom d’ordinateur pour afficher tous les volumes de disque connectés à ce dernier.
  10. 04fig06.tiff

Test de la connectivité client

Afin de procéder à la sauvegarde d’une machine client Retrospect, Retrospect doit bien entendu maintenir une connexion entre le serveur Retrospect et le client. Retrospect propose trois moyens de tester et de maintenir la connexion : Actualiser, Rechercher et Tester l’adresse.

Actualiser

En premier lieu, vous pouvez vérifier si une machine sur laquelle est installé le logiciel Retrospect Client et que vous avez ajoutée aux sources de Retrospect est encore joignable, en utilisant la fonction Actualiser. Procédez comme suit :

  1. Dans le volet latéral, cliquez sur Sources.
  2. Dans la liste Sources, cliquez sur une machine client Retrospect pour la sélectionner. Pour faciliter la recherche d’une machine client donnée, cliquez sur le bouton Client de la barre de filtres, qui permet de n’afficher que les clients Retrospect dans la liste Sources. Assurez-vous de bien cliquer sur l’icône de la machine et non pas sur un de ses volumes ou de ses dossiers favoris.
  3. Cliquez sur Actualiser. Retrospect recherche la machine client. Si la recherche est concluante, Retrospect met à jour les informations relatives à la machine client dans l’onglet Récapitulatif de la vue détaillée. Si les volumes du client ont été modifiés, les informations les concernant sont également mises à jour dans la liste Sources. Si Retrospect ne parvient pas à détecter le client sur le réseau, une boîte de dialogue vous en informe.

Localisation

Dans certains cas peu fréquents, il se peut que Retrospect ne parvienne pas à détecter un client. Par exemple, si vous ajoutez un client à l’aide d’une adresse IP spécifique par la suite modifiée, il est possible que la recherche du client par Retrospect échoue. Le cas échéant, utilisez la fonction de recherche. Procédez comme suit :

  1. Dans le volet latéral, cliquez sur Sources.
  2. Dans la liste Sources, cliquez sur la machine client Retrospect que vous souhaitez localiser afin de la sélectionner.
  3. Cliquez sur Rechercher. Retrospect ouvre une boîte de dialogue similaire à celle qui permet d’ajouter un client. Recherchez le client, puis cliquez sur Rechercher.

Tester l’adresse

Vous pouvez vérifier qu’un client répond bien en testant une adresse IP, un nom de domaine (DNS) ou un nom d’hôte local donné (information disponible dans le panneau Partage des préférences système, le nom étant au format nomordinateur.local). Procédez comme suit :

  1. Dans le volet latéral, cliquez sur Sources.
  2. Cliquez sur le bouton Ajouter dans la barre d’outils. La boîte de dialogue Ajouter la source apparaît.
  3. Cliquez sur le bouton Tester l’adresse. Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre alors, entrez une adresse IP, un nom de domaine (DNS) ou un nom d’hôte local, puis cliquez sur Test. Si le logiciel Retrospect Client est détecté à l’adresse indiquée, Retrospect transmet le nom du client, son adresse et la version du logiciel client. Si un ordinateur est détecté à l’adresse indiquée, mais n’exécute pas le logiciel Retrospect Client, ou si aucun ordinateur n’est détecté à l’adresse indiquée, Retrospect signale une erreur dans la boîte de dialogue.

04fig07.tiff

Suppression d’un client

Une fois un client connecté, il est possible qu’à terme il ne soit plus nécessaire de l’afficher dans la liste Sources (si l’ordinateur client est supprimé du réseau, par exemple). Le cas échéant, vous pouvez indiquer à Retrospect de le supprimer.

Dans la liste Sources, sélectionnez le client, puis choisissez Supprimer dans la barre d’outils.

Retrospect vous demande de confirmer votre choix. En cliquant sur OK, vous supprimez les volumes du client des scripts et autres listes de Retrospect. Cette opération n’affecte Retrospect que sur le serveur Retrospect en cours d’utilisation. Elle n’affecte pas les autres versions du serveur Retrospect exécutées sur les autres ordinateurs du réseau, qui demeurent connectés au client. La suppression d’un client n’affecte pas les sauvegardes déjà effectuées pour ce client.

La suppression d’un client libère une licence client dans le panneau Licences des préférences de Retrospect.

Obtention d’informations sur un client

La console Retrospect vous permet d’afficher l’état et d’autres informations relatives à tout client figurant dans la liste Sources. Ces informations sont affichées dans la vue détaillée située en dessous de la liste Sources.

04fig08.tiff

La rubrique Présentation de l’onglet Récapitulatif comporte les informations suivantes :

Nom du client est le nom donné au client. Cette information est issue de l’ordinateur client, à moins que vous n’ayez modifié le nom du client à l’aide du bouton Renommer de la barre d’outils Sources.

Type indique s’il s’agit d’un poste de travail ou d’un serveur.

Système de fichiers n’est activée que si vous avez sélectionné un volume de client ; cette option indique quel système de fichiers ce volume utilise (Mac OS étendu ou NTFS, par exemple).

Chemin n’est activée que lorsque vous sélectionnez un volume de client ou un dossier Favoris, elle indique le chemin d’accès de l’élément sélectionné.

Date de la dernière sauvegarde indique la date de la dernière sauvegarde effectuée par Retrospect pour l’élément sélectionné.

Prochaine date de sauvegarde indique la date à laquelle Retrospect doit effectuer la prochaine sauvegarde de l’élément sélectionné.

État indique si le client est disponible pour effectuer des sauvegardes ou d’autres opérations.

04fig09.png

Sauvegardé signifie qu’une sauvegarde a été effectuée pour le client, conformément à un planning Retrospect.

04fig10.png

Occupé signifie que Retrospect accède actuellement aux données du client.

04fig11.png

Verrouillé signifie que l’utilisateur de ce poste de travail client a sélectionné l’option d’accès en lecture seule dans les préférences d’accès du tableau de bord du client. (Il est possible de sauvegarder le client, mais vous ne pouvez pas restaurer ou supprimer de fichier.)

04fig12.png

Hors ligne signifie que le client n’est pas détecté par Retrospect, parce qu’il est arrêté ou déconnecté du réseau ou parce que le logiciel client n’est pas en cours d’exécution.

04fig13.png

Prêt signifie que le client est une des sources d’un script, mais n’a pas encore été sauvegardé par Retrospect.

04fig14.png

Non protégé signifie que Retrospect n’a jamais effectué de sauvegarde pour l’élément sélectionné.

Version indique le numéro de version du logiciel client installé sur l’ordinateur client.

La rubrique Détails de l’onglet Récapitulatif comporte les informations suivantes :

Espace total indique la taille totale du volume de client que vous avez sélectionné.

Espace utilisé indique la quantité d’espace utilisée sur le volume de client sélectionné.

Espace libre indique la quantité d’espace disponible sur le volume de client sélectionné.

Sécurité indique le type de sécurité utilisé par le client. Les options possibles sont Aucun, Mot de passe et Clé publique/privée. Il vous est également indiqué si l’option Chiffrer le lien réseau est sélectionnée sur le client (dans l’onglet Options).

Interface indique l’interface réseau affectée au client.

Adresse indique l’adresse IP du client.

Vitesse indique le débit de la connexion réseau entre l’ordinateur de sauvegarde et l’ordinateur client.

Temps d’écho indique le délai en millisecondes de transmission des communications avec ce client, en général inférieur à 200 ms. Si la charge du réseau ou l’activité du client est importante, ou si vous utilisez des routeurs, le temps d’écho peut facilement augmenter, sans que cela n’indique un problème.

Décalage d’horloge indique le décalage dans le temps entre l’horloge interne de l’ordinateur client et le serveur Retrospect.

Mise à jour des clients

À mesure que le logiciel client est mis à jour, vous pouvez télécharger de nouvelles versions sur le site Web Retrospect. Vous pouvez alors mettre à jour les clients à partir du serveur Retrospect ou directement sur chaque client.

Mise à jour des clients à partir du serveur Retrospect

Pour mettre à jour un client à partir du serveur Retrospect, procédez comme suit :

  1. Dans le volet latéral, cliquez sur Sources.
  2. Dans la liste Sources, cliquez sur la machine client Retrospect que vous souhaitez mettre à jour afin de la sélectionner. Pour mettre à jour plusieurs clients, maintenez la touche Commande enfoncée et cliquez sur chaque client dans la liste, ou cliquez sur un client, puis cliquez sur les autres en maintenant la touche Maj enfoncée pour les ajouter à la sélection.
  3. Cliquez sur le bouton Mettre à jour de la barre d’outils. Retrospect vous demande d’indiquer l’emplacement du fichier de mise à jour de Retrospect Client (.rcu). Différents fichiers de mise à jour du client sont disponibles en fonction des systèmes d’exploitation suivants : Mac OS X, Windows et Linux. Il est possible que plusieurs fichiers de mise à jour du client soient fournis via différents supports, tels que le CD Retrospect et le site Web Retrospect.
  4. Sélectionnez le fichier de mise à jour du client adéquat, quel que soit son emplacement, puis cliquez sur Mettre à jour. Après confirmation de votre part, Retrospect démarre la mise à jour du logiciel client sur les ordinateurs client. Si vous utilisez différents types de client, procédez de même pour chaque type.

Une fois la mise à jour terminée, Retrospect consigne les résultats dans le journal des opérations.

Mise à jour des clients sur chaque ordinateur client

Si vous ne souhaitez pas mettre à jour les clients à partir du serveur Retrospect en procédant comme indiqué ci-dessus, vous pouvez les mettre à jour directement sur chacun des ordinateurs clients. Utilisez le programme d’installation du client (Mac OS X ou Windows) ou le programme d’installation tar (Linux), qui permet également de mettre à jour les clients.

Suivez les instructions d’installation appropriées (voir Chapitre 1) en fonction du système d’exploitation de l’ordinateur. Si vous utilisez des paires de clés de cryptage privées/publiques, pensez à placer dans le dossier public_key du programme d’installation de Retrospect Client le fichier pubkey.dat approprié, avant de démarrer l’installation du client.

Désinstallation d’un client et de ses logiciels

Si vous souhaitez supprimer le logiciel client d’un ordinateur, suivez les instructions fournies ci-dessus dans la section « Suppression d’un client » du présent chapitre. Reportez-vous ensuite à l’une des sections suivantes en fonction du type de client :

  • Mac OS X
  • copie à l’écriture
  • Linux

Mac OS X

  1. Recherchez votre image de disque ou CD Retrospect, puis accédez au répertoire /Client Installers/Mac Client/.
  2. Copiez le programme de désinstallation du client Mac sur l’ordinateur Macintosh dont vous souhaitez désinstaller le logiciel Retrospect Client.
  3. Ouvrez le programme de désinstallation du client Mac et suivez les instructions à l’écran afin de désinstaller le logiciel Retrospect Client.

copie à l’écriture

  1. Dans le menu Démarrer, sélectionnez Paramètres > Panneau de configuration (Windows XP) ou Panneau de configuration (Windows Vista et Windows 7).
  2. Double-cliquez sur Ajout/Suppression de programmes (Windows XP) ou Programmes et fonctionnalités (Windows Vista et Windows 7).
  3. Dans la fenêtre qui s’ouvre alors, sélectionnez le logiciel Retrospect Client, puis cliquez sur Modifier/Supprimer (Windows XP) ou Désinstaller(Windows Vista et Windows 7).

Linux

La procédure de désinstallation du client Linux varie en fonction de la méthode employée lors de son installation.

Pour tar, supprimez manuellement les fichiers du logiciel client installés par tar.

Utilisation de serveurs et de Stockage rattaché au réseau

Toutes les versions de Retrospect (à l’exception de la version Desktop) permettent de procéder à la sauvegarde de machines Mac OS X Server ou Windows Server. De plus, toutes les versions permettent la prise en charge de périphériques de stockage rattachés au réseau (NAS) en tant que source. L’ajout d’un partage réseau à la liste Sources de Retrospect consiste à indiquer le nom ou l’adresse IP du serveur, puis à entrer des identifiants de connexion valides.

Ajout d’un serveur ou d’un périphérique NAS en tant que source

Pour ajouter un partage réseau ou un périphérique NAS à la liste Sources, procédez comme suit :

  1. Dans le volet latéral, cliquez sur Sources. Les disques durs locaux sur le serveur et les clients Retrospect que vous avez précédemment ajoutés figurent dans la liste Sources.
  2. Cliquez sur le bouton Ajouter dans la barre d’outils de vue par liste. La boîte de dialogue Ajouter la source apparaît.
  3. Cliquez sur Ajouter un partage en bas de la boîte de dialogue Source. Une boîte de dialogue relative aux informations d’authentification du serveur s’ouvre. Vous devez saisir une adresse URL pour le partage réseau, commençant par l’abréviation du protocole de partage de fichiers utilisé. Utilisez afp:// si le partage se sert du protocole Apple Filing Protocol. Par contre, si le partage se sert du protocole Server Message Block communément employé par les ordinateurs Windows (les machines Mac OS X peuvent également se connecter aux réseaux SMB), utilisez smb://. Respectez l’abréviation du protocole avec son nom (préférable) ou l’adresse IP du partage, suivi d’une barre oblique, puis du nom du répertoire du volume partagé. Si le nom de l’ordinateur auquel vous vous connectez n’est pas attribué par un serveur DNS, vous devez ajouter le nom de domaine au format .local, tel que
    afp://serverName.local/shareName.
  4. 04fig15.tiff

  5. Entrez un nom d’utilisateur et un mot de passe pour le partage réseau, puis cliquez sur Ajouter. Si les informations entrées sont correctes, Retrospect affiche une icône verte près du bouton Ajouter. Le partage réseau est également ajouté à la liste Sources, derrière la boîte de dialogue. Si les informations sont incorrectes, un icône rouge apparaît vous indiquant de les vérifier et de les saisir de nouveau.
  6. Cliquez sur Terminé pour quitter la boîte de dialogue des informations d’identification, puis de nouveau sur Terminé pour quitter la boîte de dialogue Source. Vous constaterez alors que le partage réseau a été ajouté à la liste Sources.

Ajout de partages réseau

Les partages réseau peuvent être sauvegardés ou servir d'emplacement de sauvegarde. Retrospect prend en charge les partages AFP, SMB et WebDAV. L'identification des partages et leur ajout à vos projets sont plus simples que jamais.

Pour ajouter un partage en tant que source :

  • Cliquez sur Sources > Ajouter > Partager. Entrez l'adresse du partage et les informations de connexion requises.

Pour ajouter un partage en tant qu'emplacement de sauvegarde :

  • Cliquez sur Jeux de médias > Ajouter > Partager. Entrez l'adresse du partage et les informations de connexion requises.
addendum_rug-63.jpg

Nouveau logiciel Retrospect Client

Le logiciel Retrospect Client permet aux utilisateurs individuels de contrôler les opérations de sauvegarde et de restauration effectuées sur leur ordinateur. Le logiciel client a été repensé pour les systèmes d'exploitation Windows et Mac. Nouveautés principales :

  • Interface utilisateur mise à jour avec intégration à la barre des tâches Windows et la barre de menus Mac
  • Sauvegardes et restaurations lancées par l'utilisateur
  • Volets de préférences mieux organisés avec options enrichies
  • Chiffrement de la connexion utilisant la norme AES-256 plus robuste

Remarque: l'administrateur système Retrospect peut restreindre l'accès à certaines de ces fonctionnalités. Pour de plus amples informations, reportez-vous à la section Verrouillage des fonctionnalités et préférences du client.

Sauvegardes et restaurations lancées par l'utilisateur

Les utilisateurs peuvent désormais restaurer des fichiers et demander des sauvegardes directement depuis leur ordinateur. Lorsque le logiciel Retrospect Client est installé, une icône Retrospect est ajoutée à la barre des tâches Windows et à la barre de menus Mac OS. Cliquez sur l'icône pour afficher un menu qui permet de lancer une opération de sauvegarde ou de restauration.

addendum_rug-2.jpg
addendum_rug-3.jpg

Sauvegardes lancées par l'utilisateur

Cette méthode de sauvegarde est recommandée lorsque vous souhaitez protéger rapidement un fichier ou un dossier spécifique. Elle n'est pas conçue pour remplacer les sauvegardes régulières et ne peut pas servir à effectuer une sauvegarde complète de votre ordinateur.

Pour effectuer une sauvegarde à l'initiative de l'utilisateur :

  1. Cliquez sur l'icône Retrospect dans la barre des tâches Windows ou dans la barre de menus Mac OS.
  2. Sélectionnez Sauvegarder maintenant .
  3. Utilisez la boîte de dialogue Sauvegarder des fichiers et dossiers pour sélectionner les éléments à sauvegarder.
  4. Cliquez sur Sauvegarder .

Remarques sur les sauvegardes lancées par l'utilisateur :

  • Les éléments de menu Sauvegarder maintenant et Restaurer des fichiers sont inactifs tant que l'ordinateur client ne s'est pas connecté à un serveur Retrospect qui permet d'activer ces options.
  • Mac: Par défaut, les fichiers et dossiers sauvegardés sont stockés sur un jeu de médias choisi par l'administrateur système dans les préférences de Retrospect Client. Le jeu de médias est sélectionné dans la liste déroulante Sauvegarder à la demande sur.
  • Windows: Par défaut, les fichiers et dossiers sauvegardés sont stockés sur un jeu de supports choisi par l'administrateur système dans les préférences du logiciel Retrospect Client. Par défaut, le jeu de sauvegarde est sélectionné dans la liste déroulante Sauvegarder à la demande sur.

Restaurations lancées par l'utilisateur

La restauration peut être lancée depuis la barre des tâches ou la barre de menus de l'ordinateur client ou en cliquant sur le bouton Restaurer de l'onglet Historique du volet des préférences de Retrospect Client.

Pour effectuer une restauration à l'initiative de l'utilisateur :

  1. Cliquez sur l'icône Retrospect dans la barre des tâches ou dans la barre de menus de l'ordinateur client.
  2. Sélectionnez Restaurer des fichiers .
  3. Dans la fenêtre Restaurer des fichiers et dossiers, sélectionnez une sauvegarde dans le menu qui contient les fichiers que vous souhaitez restaurer.
  4. Retrospect récupère alors la liste des fichiers contenus dans la sauvegarde sélectionnée. Le chargement de cette liste risque de prendre un certain temps.

  5. Sélectionnez les fichiers à restaurer.
  6. Cliquez sur Restaurer .
  7. Si vous restaurez des fichiers vers un emplacement existant, une fenêtre de confirmation apparaît.

  8. Pour choisir un autre emplacement, cliquez sur Parcourir . Pour continuer, cliquez sur Restaurer .

Préférences client améliorées

Pour ouvrir le volet des préférences de Retrospect Client sur Mac :

  • Cliquez sur l'icône Retrospect dans la barre de menus. Sélectionnez Ouvrir les préférences du client Retrospect.
  • Cliquez sur Préférences Système dans le Dock. Cliquez sur l'icône du client Retrospect.
  • Dans le menu Pomme, sélectionnez Préférences Système. Cliquez sur l'icône du logiciel Retrospect Client.

Pour ouvrir le panneau de configuration Retrospect Client sous Windows :

  • Cliquez sur Démarrer > Programmes (ou Tous les programmes) > Retrospect > Retrospect Client.
  • Dans la barre des tâches de Windows, cliquez sur l'icône du programme Retrospect Client et sélectionnez Ouvrir les préférences du client Retrospect.

Configuration des préférences du client

Les préférences sont regroupées dans les catégories suivantes : État, Historique, Notifications, Confidentialité et Planification. Cliquez sur l'un des boutons de catégorie pour accéder aux paramètres correspondants.

addendum_rug-4.jpg
addendum_rug-5.jpg

Préférences d'état

  • Protégé par Retrospect Server : décochez cette case pour désactiver l'accès au client par l'ordinateur de sauvegarde.
  • Nom du client : le nom du client et l'adresse IP du client utilisée par Retrospect sont affichés ici.
  • Zone d'état : affiche des informations sur la dernière et les prochaines sauvegardes. Affiche une barre de progression lorsqu'une sauvegarde est en cours.

Préférences d'historique

  • Zone d'historique : vos sauvegardes sur disque sont affichées ici. Chaque ligne fournit des informations sur la sauvegarde et un bouton Restaurer . Une icône verte signale les sauvegardes terminées avec succès. Une icône jaune indique un problème avec certains fichiers de la sauvegarde. Une icône rouge indique que la sauvegarde a échoué. Pour lancer une opération de restauration de l'une de ces sauvegardes, cliquez sur le bouton Restaurer correspondant.

Préférences de notification

  • Notifier après la sauvegarde : affiche un message à la fin d'une sauvegarde ou d'autres opérations.
  • Notifier si aucune sauvegarde depuis N jours : affiche un message si le client n'a pas été sauvegardé depuis un certain nombre de jours, spécifié dans la zone de saisie.
  • Signaler les erreurs S.M.A.R.T. : demande une sauvegarde proactive immédiate (si applicable) lorsque Retrospect détecte des erreurs sur les disques durs SMART du client. Cette option est désactivée par défaut.

Préférences de confidentialité

  • Zone de confidentialité : cette zone affiche les fichiers et dossiers désignés en tant qu'éléments confidentiels. Les fichiers confidentiels ne sont pas visibles par le serveur Retrospect et ne sont pas sauvegardés. Faites glisser des volumes, fichiers ou dossiers vers cette zone pour les rendre privés.
  • Boutons Ajouter/Supprimer : pour ajouter des fichiers ou dossiers à votre liste, cliquez sur le bouton Ajouter et naviguez jusqu'aux fichiers et dossiers que vous souhaitez ajouter. Pour supprimer un élément de la liste, sélectionnez-le dans la zone Exclure et cliquez sur le bouton Supprimer .
  • Autoriser Retrospect à modifier les fichiers sur mon système (requis pour restaurer) : lorsque cette option est désactivée, le client peut être sauvegardé, mais les fichiers sur le client ne peuvent ni être restaurés, modifiés ou supprimés par l'ordinateur de sauvegarde. Ce réglage est activé par défaut.

Préférences de planification

  • Retarder les sauvegardes proactives jusqu'à [date et heure] : empêche l'ordinateur de sauvegarde de sauvegarder l'ordinateur client avant la date et heure spécifiée, jusqu'à une semaine dans le futur. (Cliquez sur la date et l'heure ou sur les flèches pour modifier les valeurs).

Verrouillage des fonctionnalités et préférences du client

L'administrateur système Retrospect peut empêcher l'utilisateur de modifier certains réglages du client. Vous pouvez, par exemple, faire en sorte que les utilisateurs ne puissent pas empêcher la sauvegarde de leur ordinateur.

Le processus le plus efficace pour l'administrateur système consiste à définir des préférences verrouillées par défaut, puis d'apporter d'éventuelles modifications au cas par cas pour chaque client. Procédez de la manière suivante.

Pour définir le verrouillage par défaut des préférences :

  1. Les commandes de verrouillage sont disponibles dans la console Retrospect. Mac: Choisissez Retrospect > Préférences, puis cliquez sur l'onglet Clients. Windows: Choisissez Configuration > Préférences > Autoriser les clients à dans le volet latéral de la console Retrospect.
  2. Dans la zone Autoriser les clients à, modifiez les préférences suivantes à votre convenance :
    • Désactiver le logiciel Retrospect Client : cette option permet aux utilisateurs de masquer leur client du serveur Retrospect. Toutes les communications entre le serveur et le client sont alors coupées. Les sauvegardes planifiées sur le client sont ignorées.
    • Arrêter les sauvegardes en cours : cette option permet aux utilisateurs du client d'interrompre les opérations en cours.
    • Exclure des éléments des sauvegardes : cette option permet aux utilisateurs de désigner des fichiers, dossiers et volumes confidentiels, qui sont alors invisibles pour Retrospect.
    • Définir l'accès en lecture seule : cette option permet aux clients d'empêcher Retrospect d'écrire ou de supprimer des fichiers sur leur ordinateur.
    • Sauvegarder à la demande sur : cette option permet aux clients de lancer des sauvegardes à la demande pour le jeu de sauvegarde sélectionné. Cliquez sur Sélectionner un jeu de sauvegarde... pour choisir un jeu de supports.
    • Restaurer à la demande : cette option permet aux clients de lancer des restaurations à la demande depuis les jeux de sauvegarde disponibles.

Pour personnaliser ces préférences par défaut sur un client particulier :

  1. Mac: Sélectionnez Sources dans le volet latéral de la console Retrospect. Windows: Sélectionnez Configuration > Clients dans le volet latéral de Retrospect.
  2. Sélectionnez un client dans la liste.
  3. Cliquez sur Propriétés.
  4. Modifiez les préférences pour ce client.

Mise en réseau avancée

Retrospect utilise en général sa méthode d’accès multicast pour détecter les clients de sauvegarde directement connectés au segment ou sous-réseau du réseau local, puis les affiche dans la fenêtre d’ajout de sources. Si votre réseau comporte des routeurs placés entre l’ordinateur de sauvegarde et ses clients ou s’il compte plusieurs cartes réseau connectées à différents réseaux physiques, vous devez avoir recours aux méthodes d’accès plus sophistiquées de Retrospect pour l’accès aux clients.

Retrospect peut employer plusieurs méthodes d’accès aux clients. Il vous permet également de contrôler l’utilisation des adaptateurs réseau de l’ordinateur de sauvegarde.

Méthodes d’accès

Retrospect peut utiliser les services d’annuaire standard DNS et WINS ou son propre service de nommage Piton Name Service basé sur le protocole TCP/IP.

Lorsqu’un client est ajouté à la liste Sources de Retrospect, ses informations d’accès sont également stockées pour un usage ultérieur. Lorsque Retrospect essaie de se connecter au client pour effectuer une sauvegarde, il convertit les informations d’accès en son adresse IP à l’aide de la méthode d’accès d’origine.

Sur chaque ordinateur client, le logiciel Retrospect Client attend les demandes émanant de Retrospect sur le serveur Retrospect. La façon exacte dont Retrospect entre en contact avec les clients dépend de la méthode d’accès utilisée par Retrospect.

Les trois méthodes d’accès proposées par la boîte de dialogue d’ajout de sources sont les suivantes :

  • Multicast
  • Diffusion de sous-réseau
  • Ajout de source direct

Multicast

Lorsque vous ouvrez la boîte de dialogue d’ajout de sources pour la première fois, la méthode d’accès sélectionnée dans le menu contextuel est Utiliser le multicast. En employant cette méthode, Retrospect envoie une requête multicast aux ordinateurs clients à l’écoute, leur demandant de répondre en communiquant leur identité. Une fois un client ajouté à l’aide cette méthode, lorsque Retrospect essaie de se connecter au client pour effectuer une sauvegarde, le logiciel gère automatiquement les modifications d’adresse IP en envoyant une nouvelle requête afin de mettre à jour sa base de données des clients et de se connecter au client approprié.

Si vous utilisez une application d’analyse du réseau pour contrôler les paquets envoyés à l’aide de la méthode multicast, vous constaterez que Retrospect utilise le fameux port 497 pour ses communications. Le format des paquets respecte le protocole propriétaire de Restrospect, Piton (PIpelined TransactiONs, transactions en chaîne), qui confère au réseau Retrospect l’essentiel de son débit et de sa fiabilité. Le service de nommage Piton Name Service multicast utilise l’adresse réservée 224.1.0.38, qui permet au protocole Piton d’acheminer ses requêtes uniquement aux ordinateurs exécutant le logiciel Retrospect Client.

L’accès multicast est simple et ne requiert aucune configuration, mais il ne fonctionne pas à travers les routeurs. Il fonctionne uniquement au sein du sous-réseau local.

Diffusion de sous-réseau

La méthode d’accès par diffusion de sous-réseau vous permet d’accéder aux clients via pratiquement n’importe quelle topologie de réseau, même via Internet.

Selon les normes TCP/IP, chaque sous-réseau dispose d’une adresse réseau et d’un masque de sous-réseau, tels que 192.168.1.0 et 255.255.255.0. Les routeurs les utilisent afin d’identifier le réseau physique auquel sont connectés les ordinateurs. Les routeurs prennent également en charge l’envoi de requêtes à tous les ordinateurs d’un même sous-réseau. Retrospect tire parti de cette capacité pour mettre en œuvre sa méthode d’accès de diffusion de sous-réseau, en utilisant le même protocole Piton que pour l’accès multicast.

Lorsque vous utilisez la méthode d’accès de sous-réseau de Retrospect, vous devez définir l’adresse et le masque de sous-réseau de chaque sous-réseau que vous souhaitez utiliser, et mettre à jour ces configurations en cas de modification de votre réseau. Pour en savoir plus sur la définition des sous-réseaux, reportez-vous à la section « Configuration des interfaces réseau et des sous-réseaux », plus bas dans ce chapitre.

Ajout de source direct

Vous pouvez utiliser la méthode d’accès client d’ajout de source direct afin d’ajouter un client de sauvegarde spécifique aux sources de Retrospect. Cette méthode implique de connaître l’adresse IP ou le nom DNS ou WINS de chaque client de sauvegarde. N’utilisez pas d’adresse IP numérique pour les ordinateurs disposant d’une adresse IP dynamique attribuée par un serveur DHCP, car Retrospect n’a aucun moyen de suivre les modifications d’adresse.

L’ajout de clients directs s’avère particulièrement pratique pour quelques clients, car en ajouter un grand nombre de cette façon peut prendre un certain temps. Pour ajouter un grand nombre de clients, mieux vaut opter pour une autre méthode.

Pour ajouter directement un client à la liste Sources, procédez comme suit :

  1. Dans Retrospect Console, cliquez sur Sources dans le volet latéral.
  2. Cliquez sur le bouton Ajouter dans la barre d’outils de vue par liste. La boîte de dialogue d’ajout de sources s’ouvre.
  3. Dans le bas de la boîte de dialogue d’ajout de sources, cliquez sur Ajouter la source directement. Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre, entrez l’adresse IP (ou le nom DNS ou WINS) et le mot de passe du client, puis cliquez sur Ajouter. Si Retrospect détecte un client à l’adresse IP spécifiée, il affiche une icône verte dans la boîte de dialogue. Procédez de la même façon avec tout client que tout autre client que vous souhaitez ajouter directement. Retrospect ajoute les clients à la liste des sources, derrière la boîte de dialogue Source. Si vous avez ajouté tous les clients voulus, cliquez sur Terminé pour quitter la boîte de dialogue Source.

Configuration des interfaces réseau et des sous-réseaux

La fonction d’interface de Retrospect vous offre un vaste choix en matière d’adaptateurs réseau et d’options de mise en réseau pour les groupes de clients de sauvegarde. Par exemple, une interface personnalisée vous permet de procéder à la sauvegarde de clients sur différents sous-réseaux sans que les données de sauvegarde aient à traverser de routeur, ce qui permet de préserver la bande passante du réseau.

Vous pouvez nommer différentes interfaces réseau et les affecter à des adresses réseau spécifiques grâce aux préférences de Retrospect, qui utilisent les adresses dans l’ordre donné. Pour ce faire, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez Retrospect > Préférences > Réseau. Si la colonne Serveur propose plusieurs serveurs Retrospect, sélectionnez le serveur que vous souhaitez configurer. Dans la liste des connexions située à droite, la connexion réseau par défaut de votre Mac s’affiche.
  2. Pour ajouter une interface réseau, cliquez sur le bouton Plus (+) situé en dessous de la liste des connexions. Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre, choisissez dans le menu contextuel Connexion l’adresse IP de l’interface réseau à utiliser, puis entrez un nom pour cette connexion et cliquez sur Ajouter.
  3. 04fig21.tiff

  4. La nouvelle connexion apparaît alors dans la liste des connexions. Vous pouvez également restreindre le sous-réseau utilisé par Retrospect pour rechercher des clients et des partages réseau. Pour effectuer cette opération, sélectionnez une des connexions de la liste des connexions, puis cliquez sur le bouton Plus (+) situé en dessous de la zone Détails. Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre, entrez l’adresse du sous-réseau et le masque de sous-réseau, puis cliquez sur Ajouter. La restriction de sous-réseau apparaît alors dans la zone Détails.
  5. 04fig22.tiff

Paramètres avancés

Certains utilisateurs avancés peuvent avoir besoin de contrôler plus étroitement le comportement de Retrospect en réseau. Cliquez sur le bouton Avancé du panneau des préférences réseau pour ouvrir une boîte de dialogue comportant les paramètres suivants :

04fig23.tiff

Délai d’avertissement de nouveau test réseau Retrospect affiche sa boîte de dialogue de nouvelle tentative de connexion réseau lorsqu’un client ne répond pas dans le délai imparti.

Délai d’expiration de la connexion Délai maximal d’attente de nouvelle communication d’un client avant que Retrospect consigne une erreur –519 (échec de communication réseau) et passe à l’activité suivante.

Intervalle d’interrogation de la recherche Lorsqu’un client ne répond pas à sa dernière adresse connue, Retrospect envoie des requêtes à cet intervalle.

Délai d’expiration de la recherche Retrospect cesse de rechercher un client connu s’il ne parvient pas à le détecter dans le délai imparti.

Intervalle d’interrogation pour maintenir la liaison Retrospect communique avec les clients à cet intervalle lorsqu’il recherche des clients dans la fenêtre de réseau active. Si vous avez configuré plusieurs sous-réseaux pour l’interface, Retrospect divise l’intervalle d’interrogation par le nombre de sous-réseaux définis.

Compteur Forget Retrospect supprime tout client de la fenêtre de réseau active ne répondant pas au nombre spécifié de d’interrogations consécutives. Ce paramètre n’affecte pas les clients déjà ajoutés à la base de données des clients de sauvegarde.

Durée de vie du multicast Retrospect attribue cette valeur de durée de vie aux paquets UDP multicast. Il s’agit du nombre maximal de routeurs qu’un paquet peut traverser avant d’être éliminé. L’augmentation de la durée de vie permet à Retrospect de rechercher des clients sur un plus grand nombre de sous-réseaux connectés par des routeurs compatibles IGMP. Les routeurs qui ne prennent pas en charge le protocole IGMP ne transmettent pas les paquets UDP multicast.

Entrez une valeur pour chaque paramètre que vous souhaitez modifier, puis cliquez sur Terminé. Si vous changez d’avis après avoir modifié un paramètre, cliquez sur le bouton Utiliser les valeurs par défaut pour annuler les modifications apportées, puis cliquez sur Terminé.

Avertissement : n’apportez des modifications à cette boîte de dialogue qu’en toute connaissance de cause ou en suivant les instructions fournies par le support technique de Retrospect. Dans certains cas, il est possible que les modifications apportées à cette boîte de dialogue affectent les performances de Retrospect. Soyez prudent !

Recommandations en matière de sauvegarde réseau

Cette section fournit des informations et des conseils pour vous aider à mettre en œuvre une sauvegarde de groupe de travail à l’aide de Retrospect.

En règle générale, les principes qui s’appliquent aux sauvegardes locales s’appliquent également aux sauvegardes réseau d’ordinateurs client. La principale différence entre une sauvegarde locale et une sauvegarde réseau tient au volume de données sauvegardées, qui peut dépasser les limites de stockage. Étant donné le volume de données et la rapidité souvent moindre des sauvegardes réseau, prévoyez également des restrictions en termes de temps. S’il n’est pas possible de sauvegarder la totalité du réseau en une nuit, vous pouvez découper la sauvegarde sur plusieurs nuits, ne sauvegarde que les documents ou avoir recours aux scripts de sauvegarde proactive.

Bien que les informations fournies dans cette section soient valables pour tout réseau local, les exemples donnés concernent une installation réseau Ethernet de base. La plupart des calculs s’appliquent même aux réseaux comportant des périphériques d’interconnexion de réseaux (tels que des routeurs ou des passerelles), à moins qu’un ou plusieurs membres de groupe de travail de sauvegarde soient séparés du reste du réseau par un périphérique d’interconnexion de réseaux. L’exécution de sauvegardes à travers des routeurs ou des passerelles augmente le temps nécessaire pour procéder à chaque sauvegarde.

Choix du périphérique de sauvegarde

La capacité du périphérique de sauvegarde arrive généralement en tête des points à prendre en compte lors de la mise en place de sauvegardes de groupes de travail automatiques et autonomes. Lorsqu’il est question de sauvegardes automatiques, l’excès de capacité n’existe pas. Une plus grande capacité se traduit dans la plupart des cas par la possibilité de sauvegarder un plus grand nombre de fichiers à partir d’un plus grand nombre de volumes d’un plus grand nombre d’ordinateurs client ; elle permet également d’élargir les critères de sélection des fichiers à sauvegarder, d’accroître l’intervalle entre les remplacements de support et augmente le nombre de sauvegardes effectuées sur chaque support.

Si la capacité de votre périphérique de sauvegarde est insuffisante, vous ne pouvez pas compter sur une sauvegarde automatique et autonome, car vous devrez changer de support pour pouvoir terminer la sauvegarde. En fonction de vos besoins en termes de capacité et de vitesse, plusieurs types de périphériques peuvent répondre aux besoins de votre organisation : un ou plusieurs disques durs de grande capacité, une baie de disques durs, une librairie de bandes ou un réseau de stockage.

Choix du serveur Retrospect

Cette section fournit quelques conseils concernant le choix d’un ordinateur approprié pour mettre en place un serveur Retrospect qui convienne à vos projets de sauvegardes réseau planifiées.

Il n’est pas nécessaire d’utiliser un serveur de fichiers comme ordinateur de sauvegarde. Le tableau suivant dresse la liste des différents avantages liés à l’utilisation d’un ordinateur de bureau ou d’un serveur comme ordinateur de sauvegarde.

Avantages d’un ordinateur de bureau

  • Possibilité d’accéder aux périphériques de sauvegarde en toute simplicité à l’aide de l’ordinateur le plus proche.
  • Aucun des frais induits par l’utilisation d’un serveur dédié.
  • Possibilité de choisir l’ordinateur le plus puissant en termes de mémoire et de vitesse. Possibilité d’exécuter Retrospect la nuit et le week-end pour permettre une utilisation normale de l’ordinateur pendant les horaires de bureau.
  • Pleines performances du serveur à l’accès des utilisateurs pendant l’exécution d’une sauvegarde (à condition de ne pas utiliser de serveur de sauvegarde dédié).

Avantages d’un serveur

  • Optimisation de la vitesse de sauvegarde due aux meilleures performances des serveurs.
  • Mise à profit des périodes d’inactivité du serveur (nuits et week-ends).
  • Sécurité renforcée pour vos jeux de médias si le serveur se trouve dans un espace sécurisé.
  • Sauvegarde de disques de serveur de grande capacité à l’aide de taux de transfert locaux plus élevés que ceux offerts via le réseau.

Les performances de l’ordinateur de sauvegarde affectent souvent les performances globales du système. En général, un ordinateur plus performant peut prendre en charge la sauvegarde réseau d’un volume de données accru à partir d’un plus grand nombre d’ordinateurs client.

La compression logicielle et le cryptage augmentent considérablement la charge du CPU. Si vous comptez utiliser l’une ou l’autre de ces fonctions, optez pour un modèle doté d’un CPU puissant.

Assurez-vous que l’ordinateur de sauvegarde dispose d’une quantité de RAM suffisante pour traiter le volume réseau contenant le plus grand nombre de fichiers. Si vous ajoutez de la RAM au serveur Retrospect, il est en mesure d’utiliser un nombre accru de threads d’exécution pour effectuer les sauvegardes plus rapidement.

Si le serveur Retrospect ne parvient pas à limiter les sauvegardes aux créneaux horaires prévus ou si vous souhaitez procéder à des sauvegardes des volumes plus fréquentes, il se peut que vous ayez besoin d’un ordinateur de sauvegarde ou d’un périphérique de sauvegarde plus performant.

Cryptage et compression

Retrospect comporte une fonction de cryptage qui vous permet de protéger vos données de tout accès non autorisé lorsqu’elles sont en cours de sauvegarde, ainsi qu’une fonction de compression qui permet d’économiser de l’espace sur le périphérique de sauvegarde en compressant les données stockées. L’utilisation de l’une ou l’autre fonction, ou des deux, peut influencer votre choix du type de périphérique de sauvegarde requis. Gardez à l’esprit que les fonctions de compression logicielle et de cryptage de Retrospect ralentissent les sauvegardes, notamment sur les ordinateurs dotés d’un CPU peu puissant. Un lecteur de bande prenant en charge la compression effectue lui-même cette tâche, et plus rapidement que Retrospect, car il utilise un matériel de compression dédié. Le tableau suivant vous permet de déterminer si l’utilisation de la compression ou du cryptage est nécessaire et s’il est judicieux d’opter pour un lecteur de bande comme périphérique de sauvegarde.

Fonction : compression

Description : permet au périphérique de sauvegarde de stocker un plus grand nombre de fichiers sur son support.

Procédure : recherche les schémas récurrents dans les données ; plus le nombre de schémas repéré est grand, plus le taux de compression est élevé.

Mise en œuvre : si vous disposez d’un lecteur de bande qui prend en charge la compression, Retrospect laisse cette tâche au matériel, car la compression offerte est plus rapide que celle de la fonction proposée par Retrospect.

Fonction : dispositif

Description : renforce la sécurité de votre sauvegarde.

Procédure : modifie selon un algorithme aléatoire l’apparence des données afin d’empêcher tout accès non autorisé.

Mise en œuvre : Retrospect prend toujours en charge le cryptage.

Fonction : compression avec cryptage

Description : permet au périphérique de sauvegarde de stocker un plus grand nombre de fichiers sur son support tout en renforçant la sécurité de la sauvegarde.

Procédure : les données doivent être compressées avant d’être cryptées.

Mise en œuvre : Retrospect doit prendre en charge les deux fonctions. Si vous disposez d’un lecteur avec compression, vous devez choisir entre cryptage et compression matérielle car il n’est pas possible de les concilier (Retrospect désactive automatiquement la compression matérielle lorsque vous optez pour le cryptage).