Opérations automatisées

Vous avez appris à configurer et à exécuter des opérations immédiates de sauvegarde, de duplication, d’archivage, de restauration et de transfert dans Retrospect au Opérations immédiates. Ce chapitre explique comment automatiser ces opérations à l’aide de scripts, notamment d’uniques scripts Proactive Backup de Retrospect.

Présentation de scripts

L’un des avantages de Retrospect est sa capacité à automatiser des tâches répétitives. En créant des scripts, vous pouvez automatiser toutes les opérations décrites au Opérations immédiates, notamment :

  • Sauvegarde
  • Duplication
  • Archivage
  • Restauration
  • Transfert de jeux de sauvegarde
  • Transfert d’images

En outre, le complément Proactive Backup vous permet de créer des scripts intelligents qui réévaluent constamment la priorité de la sauvegarde pour chaque ordinateur suivant des critères que vous avez établis. Vous pouvez également créer des scripts d’optimisation et de vérification pour automatiser ces tâches de gestion des jeux de sauvegarde.

Les scripts jouent un rôle important dans la conception d’une stratégie de sauvegarde. (Pour de plus amples informations sur la conception de stratégies de sauvegarde efficaces, reportez-vous à la section Stratégies de sauvegarde.)

Les opérations automatisées incluent les mêmes informations que les opérations immédiates : une source, une cible, des critères de sélection des fichiers et d’autres options. Les scripts incluent également un composant de planification qui contrôle le moment d’exécution de ces opérations automatisées.

Retrospect vous permet de planifier l’exécution automatique de scripts ; vous pouvez ainsi choisir les heures d’exécution en fonction de vos besoins et de ceux des autres utilisateurs. La planification de scripts garantit la cohérence de la sauvegarde des données ; il vous suffit de vérifier que l’ordinateur de sauvegarde est sous tension et que le support approprié est inséré dans le périphérique de sauvegarde. Lorsqu’il est temps d’exécuter un script, Retrospect démarre automatiquement et exécute l’opération. Si aucun autre script n’est planifié dans le délai de prévision et que vous avez choisi l’option Arrêter à la fin de l’opération dans les Préférences de démarrage, Retrospect se ferme une fois l’opération terminée.

Les opérations automatisées couvrent la création, la programmation et l’exécution de scripts, ainsi que l’utilisation des scripts Proactive Backup. Pour de plus amples informations sur la gestion de scripts, reportez-vous à la section Gestion des scripts.

Création de scripts

Il existe deux façons de créer des scripts dans Retrospect :

Ces méthodes permettent de créer tout type de scripts, notamment des scripts de sauvegarde, de duplication, d’archivage, de restauration et de transfert.

les scripts Proactive Backup sont décrits dans une section distincte. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Scripts Proactive Backup.

Programmation d’une opération immédiate

Toutes les fenêtres de résumé d’une opération immédiate (de sauvegarde, de duplication, d’archivage, de restauration et de transfert) disposent d’un bouton Planifier qui permet de créer un script à partir de cette opération.

pour les opérations de sauvegarde, de duplication et de restauration, vous devez être en mode avancé pour accéder au bouton Planifier.

Planification d'une opération immédiate

  1. Cliquez sur le bouton Planifier dans une fenêtre de résumé d’une opération immédiate.
  2. Saisissez un nom de script, puis cliquez sur OK.
  3. Confirmez ou modifiez les informations dans la fenêtre de résumé de script.
  4. Cliquez sur le bouton Planifier et effectuer le script en suivant les instructions figurant à la section Planification de scripts.
  5. Lorsque toutes les informations dans la fenêtre de résumé de script sont correctes, cliquez sur l’icône d’enregistrement
  6. 126 sur la barre d’outils.

Vous pouvez également créer des scripts de sauvegarde à partir de l’assistant de sauvegarde immédiate et dupliquer des scripts à l’aide de l’assistant de duplication immédiate. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections Sauvegarde par le biais de l’assistant et Duplication via l’assistant.

Utilisation de la commande Gestion de scripts

Vous pouvez utiliser la commande de gestion de scripts pour créer un nouveau script ou pour modifier les paramètres d’un script existant.

Pour plus d’informations sur la modification de scripts existants, reportez-vous à la section Gestion des scripts. Pour plus d’informations sur la création de nouveaux scripts, reportez-vous aux sections suivantes :

Pour plus d’informations sur les scripts de restaurations de base de données et de boîte aux lettres, reportez-vous aux sections SQL Server Agent et Agent Exchange Server.

Sauvegarde programmée

Il existe deux façons de configurer une sauvegarde programmée à l’aide de la commande Gestion de scripts. Vous pouvez utiliser l’assistant de sauvegarde de Retrospect, qui vous guide dans la procédure de configuration d’une sauvegarde programmée, ou configurer vous-même la sauvegarde en mode avancé. Le mode avancé propose des options qui ne sont pas disponibles dans l’assistant. Pour de plus amples informations, reportez-vous aux sections :

Création d’un script de sauvegarde en mode assistant

L’assistant de sauvegarde permet de configurer et de modifier facilement des opérations de sauvegarde programmée. Pour démarrer l’assistant de sauvegarde, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts sur la barre de navigation. La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

126

Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script. La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

127

Sélectionnez Sauvegarde dans la liste, puis cliquez sur OK. Dans la fenêtre de dénomination des scripts, saisissez un nom puis cliquez sur OK. L’écran de bienvenue de l’assistant de sauvegarde s’affiche.

si l’écran de résumé du script de sauvegarde en mode avancé s’affiche, cliquez sur Passer au mode assistant.

Ecran de bienvenue

Si vous configurez une sauvegarde programmée pour la première fois, cliquez sur Suivant pour continuer la configuration à l’aide de l’assistant de sauvegarde. Pour configurer la sauvegarde en mode avancé, cliquez sur Passer au mode avancé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un script de sauvegarde en mode avancé.

128

Si vous avez déjà configuré une sauvegarde programmée, l’écran de bienvenue affiche vos paramètres actuels. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Modification des paramètres du script de sauvegarde.

Choix du contenu de la sauvegarde

Cliquez sur la case d’option qui décrit ce que vous souhaitez sauvegarder.

129

  • Documents and Settings (Uniquement pour Retrospect Desktop) sauvegarde le dossier Documents and Settings, qui contient les dossiers utilisateur notamment Mes documents, Mes images, Ma musique, Favoris et Bureau.
  • Poste de travail Sauvegarde des données de l’ordinateur local.
  • Poste de travail et ordinateurs du réseau Sauvegarde des données de l’ordinateur local et de tous les ordinateurs Retrospect Client connectés.
  • Uniquement les ordinateurs du réseau (Non disponible pour Retrospect Desktop) sauvegarde des données sur tous les ordinateurs Retrospect Client connectés.
  • Je veux choisir Permet de sélectionner les lecteurs et dossiers que vous voulez sauvegarder sur l’ordinateur local, les ordinateurs Retrospect Client connectés et les volumes réseau.

Ajout de clients Retrospect

Si vous avez opté pour « Poste de travail et ordinateurs du réseau » ou « Uniquement les ordinateurs du réseau », Retrospect sauvegardera les données de tous les ordinateurs Retrospect Client connectés au moment de la sauvegarde.

Pour connecter les ordinateurs Retrospect Client maintenant, cliquez sur Ajout d’un client. Pour de plus amples informations sur l’installation, la configuration et la connexion des clients, reportez-vous au Clients réseau.

Sélection de lecteurs et de dossiers spécifiques

Si vous avez sélectionné « Je veux choisir » dans la fenêtre « Que voulez-vous sauvegarder ? », vous pouvez choisir à présent les lecteurs ou dossiers particuliers à sauvegarder.

130

Pour sélectionner un lecteur ou un dossier, cliquez dessus. Ceci a pour effet de désélectionner tout autre lecteur ou dossier sélectionné. Maintenez la touche Ctrl enfoncée, puis cliquez sur un lecteur ou un dossier pour le sélectionner sans désélectionner les autres. Maintenez la touche Maj enfoncée, puis cliquez sur un lecteur ou un dossier pour sélectionner tous les lecteurs et dossiers compris entre la sélection et l’entrée en surbrillance.

Vous pouvez sélectionner les lecteurs et dossiers de tout conteneur répertorié sur cet écran : Poste de travail, Favoris réseau, Clients en réseau et Groupes source. Vous pouvez également sélectionner un ou plusieurs conteneurs pour sauvegarder leur contenu.

  • Pour ajouter des clients Retrospect au conteneur correspondant, cliquez sur Ajouter des clients.
  • Pour ajouter des volumes réseau au conteneur Favoris réseau, cliquez sur Ajouter des volumes réseau.
  • Pour afficher les dossiers d’un lecteur, sélectionnez ce dernier et cliquez sur Afficher les dossiers.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Conteneurs.

Choix des types de fichier à sauvegarder

Cochez la case correspondant à chaque type de fichier que vous voulez sauvegarder. Si vous cochez toutes les cases, tous les fichiers (à l’exception des fichiers cache) seront sauvegardés.

certaines options fonctionnent différemment sur les ordinateurs Windows, Mac OS et Linux. Les descriptions suivantes présentent l’interaction de ces options avec les ordinateurs Windows. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de ces options dans les autres systèmes d’exploitation, reportez-vous à la section Filtres intégrés.

131

  • Documents and Settings Sauvegarde les fichiers du dossier Documents and Settings, qui contient les dossiers utilisateur notamment Mes documents, Favoris, Données d’application et Bureau.
  • sous les systèmes Windows 9x, le filtre Documents and Settings permet de sauvegarder le dossier Profils.
  • Système d’exploitation et applications Sauvegarde les fichiers système, notamment le dossier Windows et l’état du système. Permet également de sauvegarder les fichiers d’application, notamment le contenu du dossier Program Files, ainsi que les fichiers portant des extensions d’application (comme .exe et .dll) n’importe où sur la source.
  • si vous choisissez de ne pas sauvegarder le système d’exploitation et les applications, Retrospect modifie certaines des options d’exécution par défaut. Retrospect désactive les options Sauvegarder l’état du système et Sauvegarder les informations de sécurité des postes de travail. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections Options système (Windows) et Options de sécurité Windows.
  • Images Sauvegarde tous les fichiers du dossier Mes Documents\Mes Images pour tous les utilisateurs. Permet également de sauvegarder les fichiers portant des extensions de fichier d’image courantes (.jpg, par exemple) n’importe où sur la source, excepté les dossiers Windows et Program Files.
  • Musique Sauvegarde tous les fichiers du dossier Mes Documents\Ma musique pour tous les utilisateurs. Permet également de sauvegarder les fichiers portant des extensions de fichier de musique courantes (. wma et .mp3, par exemple) n’importe où sur la source, excepté les dossiers Windows et Program Files.
  • Films Sauvegarde tous les fichiers du dossier Mes Documents\Mes vidéos pour tous les utilisateurs. Permet également de sauvegarder les fichiers portant des extensions de fichier film courantes (.mov, par exemple) n’importe où sur la source, excepté les dossiers Windows et Program Files.
  • Documents Office Sauvegarde les documents Microsoft Office, les données Microsoft Outlook et les fichiers au format PDF d’Adobe partout sur la source, à l’exception des dossiers Windows et Program Files.
  • Tous les autres fichiers Sauvegarde tous les fichiers non sélectionnés par les autres options.
  • les options Documents and Settings et Système d’exploitation et applications ne sont pas disponibles si vous sauvegardez un dossier.

Choix du périphérique cible de la sauvegarde

Vous pouvez stocker votre sauvegarde sur tout périphérique pris en charge par Retrospect, y compris des lecteurs de bande, des lecteurs CD/DVD et des disques durs. Sélectionnez l’une des options suivantes :

  • Bande, CD, DVD
  • Disques durs sur l’ordinateur local ou sur le réseau

Si vous choisissez Bande/CD/DVD, Retrospect affiche les périphériques disponibles. Sélectionnez celui qui vous intéresse, puis cliquez sur Suivant.

Si vous avez sélectionné Disques durs, Retrospect affiche les disques durs locaux et tous les volumes réseau répertoriés dans le conteneur Favoris réseau.

Pour ajouter un volume réseau, double-cliquez sur Favoris réseau, puis recherchez le volume que vous voulez ajouter, sélectionnez-le et cliquez sur le bouton Ajouter. Si le volume vous y invite, saisissez un identifiant et un mot de passe, puis cliquez sur OK.

si vous configurez Retrospect pour une connexion en qualité d’utilisateur doté de privilèges d’accès au volume réseau, vous ne serez plus invité à saisir ces informations de connexion. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de sécurité.

Pour préciser un dossier sur un lecteur ou un volume réseau local, sélectionnez-le et cliquez sur le bouton Parcourir. Recherchez le dossier que vous voulez sauvegarder et cliquez sur OK.

Choix de la création ou non d'un programme

Vous pouvez créer un script avec ou sans programme.

Si vous choisissez de ne pas créer de programme, vous pourrez exécuter le script manuellement à tout moment. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Exécution manuelle d’un script. Vous pouvez également ajouter un programme au script ultérieurement.

Effectuez votre sélection, puis cliquez sur Suivant.

si vous modifiez un script comportant déjà un programme, une option supplémentaire, Conserver le programme existant, est également disponible.

Choix de la fréquence des sauvegardes

Activez la case à cocher des jours d’exécution du script de sauvegarde et indiquez une heure de lancement du script.

132

bien que Retrospect soit en mesure de sauvegarder le contenu des ordinateurs pendant leur utilisation, il est préférable d’exécuter les scripts en dehors des heures de bureau lorsque les ordinateurs sont moins sollicités.

Spécification d'un ou de plusieurs jeux de sauvegarde

Indiquez si vous voulez toujours sauvegarder un seul jeu de sauvegarde ou utiliser plusieurs jeux de sauvegarde.

La sauvegarde de plusieurs jeux augmente le niveau de protection. Etant donné que chaque jeu contient une sauvegarde complète de vos données, vous disposez d’un réseau intégré de sécurité en cas de défaillance du support. En outre, avec plusieurs jeux de sauvegarde, vous pouvez déplacer le support d’un jeu de sauvegarde non utilisé vers un emplacement déconnecté afin d’assurer la protection contre le vol, le feu ou d’autres sinistres.

si vous avez choisi d’effectuer la sauvegarde une fois par semaine, ces écrans vous permettent de choisir l’enregistrement dans un seul jeu ou dans deux jeux de sauvegarde (en alternant les jeux toutes les semaines).

Choix du nombre de jeux de sauvegarde

Si vous avez choisi d’enregistrer plusieurs jeux de sauvegarde, vous pouvez définir leur nombre et la fréquence d’alternance entre ces jeux.

133

La première option permet d’alterner entre les jeux de sauvegarde les jours choisis pour la sauvegarde. Par exemple, si vous avez choisi de sauvegarder tous les jours de la semaine, Retrospect vous permet d’enregistrer sept jeux de sauvegarde. Dans ce cas, Retrospect enregistre dans un jeu de sauvegarde différent chaque jour de la semaine. Si vous avez choisi de sauvegarder le lundi, le mercredi et le vendredi, Retrospect vous permet d’enregistrer trois jeux de sauvegarde. Dans ce cas, il utilise un jeu différent le lundi, le mercredi et le vendredi.

La seconde option utilise toujours deux jeux de sauvegarde, en les alternant chaque semaine. Par exemple, si vous avez choisi de sauvegarder tous les jours de la semaine, Retrospect enregistre dans un jeu de sauvegarde chaque jour de la première semaine, puis il enregistre dans l’autre jeu de sauvegarde chaque jour de la semaine suivante. Si vous sélectionnez cette option, utilisez la zone de liste pour spécifier le jour de la semaine où vous voulez permuter les jeux de sauvegarde.

Dénomination des jeux de sauvegarde

Cet écran varie selon le nombre de jeux de sauvegarde que vous définissez.

Vous pouvez spécifier autant de noms de jeu de sauvegarde que vous souhaitez ou utiliser les noms par défaut fournis par Retrospect. Si vous avez déjà créé des jeux de sauvegarde, vous pouvez activer la case à cocher Utiliser la sauvegarde existante et choisir un jeu de sauvegarde dans la liste déroulante.

  • si vous utilisez plusieurs jeux de sauvegarde, il est particulièrement important de leur attribuer des noms significatifs. Vous ne pourrez pas renommer les jeux de sauvegarde par la suite.

134

la case à cocher Utiliser la sauvegarde existante n’apparaît que si vous disposez de jeux de sauvegarde.

Définition de l'option de compression

Cliquez sur Oui pour activer la compression logicielle des données pour ce script de sauvegarde.

135

La compression des données permet d’économiser de l’espace en réduisant la taille des fichiers avant leur copie sur le jeu de sauvegarde. Les fichiers sont décompressés automatiquement et restitués dans leur état d’origine lors de la restauration.

Le gain de place offert par la compression varie en fonction des types de fichiers traités. Les fichiers texte atteignent des taux de compression importants, contrairement aux fichiers d’application et aux fichiers système.

Les sauvegardes (et les restaurations) des jeux de sauvegarde qui font appel à la compression des données sont plus lentes que les autres.

lors de la copie de fichiers sur un lecteur de bande doté d’une fonction de compression matérielle des données intégrée, Retrospect désactive automatiquement la compression logicielle au profit de la compression matérielle pour une meilleure performance.

Définition des options Sécurité du jeu de sauvegarde

Cet écran permet de spécifier un mot de passe pour limiter l’accès aux jeux de sauvegarde. Vous pouvez également choisir de crypter les données du jeu pour plus de sécurité.

le cryptage des données ralentit les sauvegardes.

136

Sélectionnez une option dans la liste déroulante Sécurité du jeu de sauvegarde.

  • Aucun Permet de ne pas protéger le(s) jeu(x) de sauvegarde à l’aide d’un mot de passe et de ne pas crypter leurs données.
  • Mot de passe seul Active la protection par mot de passe pour des jeux de sauvegarde. Les données sauvegardées ne sont pas cryptées.
  • SimpleCrypt Offre une protection par mot de passe et un cryptage des données du jeu de sauvegarde dans un format propriétaire Retrospect.
  • DES Offre une protection par mot de passe et le cryptage des données au format DES (Data Encryption Standard).
  • AES-128 Offre une protection par mot de passe et le cryptage des données au format AES (Advanced Encryption Standard) 128 bits.
  • AES-256 Offre une protection par mot de passe et le cryptage des données au format AES (Advanced Encryption Standard) 256 bits. AES-256 propose la meilleure combinaison sécurité et performance.
  • lorsqu’un jeu de sauvegarde est protégé par mot de passe ou crypté, vous ne pouvez pas modifier ces paramètres. De surcroît, si vous oubliez le mot de passe, vous ne pourrez pas accéder au jeu de sauvegarde.

Si vous définissez un mot de passe et que voulez qu’il soit mémorisé par le programme dans certaines circonstances, sélectionnez l’option appropriée dans la zone de liste « Voulez-vous que Retrospect mémorise ce mot de passe ».

  • Mémoriser le mot de passe pour tout accès Enregistre le mot de passe pour une utilisation avec toutes les opérations immédiates et automatisées.
  • Mémoriser le mot de passe pour les opérations programmées (par défaut) Enregistre le mot de passe pour une utilisation avec les opérations automatisées uniquement. Par exemple, si le jeu de sauvegarde est la cible d’un script nocturne de sauvegarde, il ne sera pas nécessaire de spécifier le mot de passe manuellement.
  • Ne jamais mémoriser le mot de passe Requiert la saisie manuelle du mot de passe pour pouvoir accéder au jeu de sauvegarde, quelles que soient les circonstances. Par exemple, les sauvegardes vers ce jeu ou l’affichage de ses propriétés sont impossibles sans le mot de passe. Une fois le mot de passe saisi, il n’est pas nécessaire de le ressaisir avant la fermeture et le nouveau lancement de Retrospect.
  • vous pouvez modifier le mot de passe par la suite en modifiant les propriétés du jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Configuration des jeux de sauvegarde.

Options de recyclage des sauvegardes sur lecteur de bande

Si vous enregistrez des jeux de sauvegarde sur bande, vous pouvez demander à Retrospect de recycler les jeux de sauvegarde cible avant de les sauvegarder. Le recyclage permet de réutiliser les bandes dans un jeu de sauvegarde. Toute les données de ces bandes sont perdues.

avant de recycler des jeux de sauvegarde sur bande, vérifiez que les données existent ailleurs ou que vous pouvez vous permettre de perdre ces données.

137

  • Non, je souhaite conserver les données de sauvegarde existantes Choisissez cette option pour conserver toutes les données de sauvegarde des jeux de sauvegarde sur bande. Retrospect ne sauvegarde que les nouveaux fichiers et les fichiers modifiés depuis la dernière sauvegarde de chaque jeu. Lorsqu’une bande correctement nommée est pleine, Retrospect demande d’insérer une nouvelle bande.
  • Oui, les données peuvent être écrasées Choisissez cette option pour recycler les jeux de sauvegarde sur bande avant de sauvegarder. Lorsque Retrospect effectue une sauvegarde de recyclage, il efface le contenu du fichier catalogue du jeu de sauvegarde (le cas échéant) ; il semble ainsi qu’aucun fichier n’a été sauvegardé. Il recherche ensuite le premier membre du jeu de sauvegarde et efface son contenu s’il est disponible. Si le premier membre n’est pas disponible, Retrospect utilise toute nouvelle bande ou bande initialisée disponible. Tous les fichiers sélectionnés sont sauvegardés.
  • en mode avancé, il est possible de recycler des jeux de sauvegarde sur bande en définissant une sauvegarde pour chaque planification à recycler. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un planificateur de script.

Options d'optimisation des sauvegardes sur disque dur

Ces options ne sont disponibles que pour les sauvegardes sur disque dur. La sélection indique à Retrospect ce qu’il doit faire lorsque le disque dur sur lequel vous effectuez la sauvegarde est plein (ou utilise tout l’espace disque alloué).

138

  • Demander un nouveau support Lorsque votre lecteur de sauvegarde arrive à saturation, Retrospect peut demander un autre disque dur pour l’enregistrement des autres sauvegardes. Toutes les sauvegardes effectuées sur le disque dur d’origine sont conservées.
  • Conserver uniquement les dernières Spécifiez le nombre de sauvegardes que vous voulez conserver lorsque le lecteur de sauvegarde arrive à saturation. Retrospect optimise (c.-à-d. supprime) alors automatiquement toutes les anciennes sauvegardes sur le disque dur pour faire de la place pour les nouvelles données.
  • Conserver selon la politique définie par Retrospect Lorsque votre lecteur de sauvegarde arrive à saturation, Retrospect utilise sa propre politique d’optimisation pour supprimer les anciennes sauvegardes. La politique de Retrospect est de conserver au moins deux sauvegardes pour chaque source. Retrospect conserve la dernière sauvegarde quotidienne pour chaque source pour les deux derniers jours de sauvegarde de la source. Si le disque dispose d’un espace suffisant, Retrospect conserve une sauvegarde de chaque source pour chaque jour de la semaine écoulée, une sauvegarde pour chaque semaine du mois écoulé et une sauvegarde pour chaque mois écoulé.

Examen des paramètres du script de sauvegarde

L’écran Résumé de sauvegarde affiche les paramètres du script de sauvegarde définis dans l’assistant.

139

  • Source Répertorie les lecteurs/dossiers à sauvegarder
  • Sélection Répertorie les types de fichier à sauvegarder
  • Cible Répertorie les noms des jeux de sauvegarde dans lesquels les données seront copiées
  • Planification Répertorie les jours et l’heure d’exécution du script de sauvegarde
  • certaines options précisées dans l’assistant, bien que ne figurant pas dans la fenêtre du résumé (p.ex. la compression), sont toutefois mises en œuvre lors de la sauvegarde.

Pour modifier les paramètres du script de sauvegarde, cliquez sur Précédent.

Pour enregistrer les paramètres du script, cliquez sur Terminer. Si vous souhaitez enregistrer les paramètres du script et exécuter immédiatement le script, activez la case à cocher Sauvegarde immédiate et cliquez sur Terminer.

si vous sélectionnez Sauvegarde immédiate et que le script contient plusieurs jeux de sauvegarde cible, sélectionnez le jeu à utiliser dans le menu déroulant.

Modification des paramètres du script de sauvegarde

Pour modifier un script de sauvegarde, choisissez Automatisation > Gestion de scripts dans la barre de navigation. Dans la fenêtre Scripts, sélectionnez le script que vous voulez modifier et cliquez sur Modifier.

140

si la fenêtre Résumé de sauvegarde en mode avancé s’affiche, cliquez sur Passer au mode assistant.

Pour modifier les paramètres, sélectionnez Je souhaite modifier ces paramètres, puis cliquez sur Suivant. Le processus de modification des paramètres par le biais de l’assistant ressemble beaucoup au processus de création. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un script de sauvegarde en mode assistant.

Pour sauvegarder en utilisant les paramètres du script, sélectionnez l’option Effectuer la sauvegarde avec ces paramètres, puis cliquez sur Démarrer.

si le script inclut plusieurs jeux de sauvegarde cible, sélectionnez le jeu à utiliser dans le menu déroulant.

Pour modifier les paramètres en mode avancé, cliquez sur Passer au mode avancé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Passage du mode assistant au mode avancé.

Passage du mode assistant au mode avancé

Pour accéder aux options avancées qui ne figurent pas dans l’assistant, cliquez sur Passer au mode avancé sur l’écran Bienvenue.

Si vous n’avez pas configuré de script de sauvegarde, vous pouvez continuer comme indiqué dans la section Création d’un script de sauvegarde en mode avancé.

Si vous avez déjà configuré un script de sauvegarde, Retrospect rappelle vos paramètres et les affiche dans la fenêtre de résumé du mode avancé.

  • toutes les options du mode assistant sont disponibles en mode avancé. Si vous passez du mode assistant au mode avancé, ces options sont mappées directement en options équivalentes.

Création d’un script de sauvegarde en mode avancé

La création d’un script de sauvegarde en mode avancé permet d’accéder à quelques options puissantes de Retrospect, qui ne sont pas disponibles en mode assistant. En mode avancé, vous pouvez :

  • accéder à un plus grand nombre de filtres intégrés ;
  • créer et appliquer des filtres personnalisés ;
  • créer plusieurs programmes personnalisés incluant des opérations de sauvegarde différentes ;
  • définir des options supplémentaires non disponibles en mode assistant.

Cette section décrit les différentes étapes de définition d’un script de sauvegarde :

Ces étapes de planification et d’enregistrement sont identiques pour tous les scripts :

Création d'un script de sauvegarde

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts.

    La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

    141

  2. Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script.

    La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

    142

  3. Sélectionnez Sauvegarde dans la liste, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de dénomination des scripts s’affiche.

  4. Saisissez un nom, puis cliquez sur OK.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    143

    si l’assistant de sauvegarde Retrospect s’affiche, cliquez sur Passer au mode assistant.

    Cette fenêtre ressemble à la fenêtre de résumé de la sauvegarde immédiate ; elle contient des informations sur les volumes source, les jeux de sauvegarde cible, les critères de sélection des fichiers, ainsi que les options. S’agissant d’un script, il inclut également des informations relatives au programme.

  5. Pour modifier des informations, cliquez sur le bouton correspondant.

Sources Permet d’ajouter ou de supprimer des volumes source.

Cibles Permet de choisir un ou plusieurs jeux de sauvegarde cible.

Sélection Permet de choisir un filtre de sélection de fichiers et de dossiers à sauvegarder.

Options Affiche la fenêtre des options permettant d’activer ou de désactiver la vérification et la compression des données.

Planifier Permet de planifier l’exécution du script à des heures spécifiques ou selon une fréquence donnée.

Définition de la source de sauvegarde

La première étape dans la configuration d’un script est la définition de la source.

  1. Cliquez sur le bouton Sources.

    La fenêtre de sélection de la source s’affiche.

    144

  2. Sélectionnez des volumes source, puis cliquez sur OK.

    145

  3. Cliquez sur Ajouter pour sélectionner des sources supplémentaires et cliquez sur Supprimer pour en éliminer de la liste. Une fois la liste prête, cliquez sur OK.
  4. des sources multiples sont sauvegardées dans l’ordre où elles figurent dans la liste. Cliquez et faites glisser une source pour modifier l’ordre de la liste.

Définition de la cible de sauvegarde

Après avoir spécifié les sources à sauvegarder, vous devez définir les jeux de sauvegarde cible pour les données.

  1. Cliquez sur le bouton Cibles.

    Si aucun jeu de sauvegarde n’est défini, l’assistant de création de jeux de sauvegarde s’exécute. Créez un nouveau jeu de sauvegarde en suivant les instructions figurant à la section Création de jeux de sauvegarde. Le nouveau jeu de sauvegarde s’affiche dans la fenêtre de sélection des jeux de sauvegarde.

    Si des jeux de sauvegarde ont été définis, la fenêtre de sélection des jeux de sauvegarde s’affiche.

    146

    Vous pouvez cliquer sur Autres ou sur Créer pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires ou pour en créer de nouveaux.

  2. Sélectionnez un ou plusieurs jeux de sauvegarde, puis cliquez OK.
  3. Cliquez sur Ajouter pour sélectionner des cibles supplémentaires et cliquez sur Supprimer pour en éliminer de la liste. Une fois la liste prête, cliquez sur OK.

Sélection de fichiers à sauvegarder

Par défaut, Retrospect sélectionne tous les fichiers sauf les fichiers cache de la source. Vous pouvez choisir un autre filtre prédéfini ou créer un filtre personnalisé pour sélectionner un sous-ensemble de fichiers.

  1. Cliquez sur le bouton Sélection.

    147

  2. Cliquez sur un filtre, puis sur OK.

    Vous pouvez également cliquer sur Plus d’options pour accéder aux critères de sélection de fichiers de Retrospect et créer un filtre personnalisé. Pour une description détaillée des filtres, reportez-vous à la section Utilisation de filtres.

  3. les filtres servent à choisir les fichiers qui seront pris en compte pour la sauvegarde et non les fichiers qui seront effectivement copiés. Par exemple, si vous choisissez Tous les fichiers, Retrospect compare tous les fichiers source avec les fichiers déjà présents dans le jeu de sauvegarde cible, puis copie uniquement les fichiers nouveaux ou modifiés.
  4. Options d'exécution de sauvegarde

    Cliquez sur le bouton Options pour afficher la fenêtre des options et activer/désactiver la vérification, la compression des données et d’autres options décrites dans la section Options d’exécution.

    Définition de l'unité d'exécution

    Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour cette opération (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

    Modification des paramètres du script de sauvegarde

    Pour modifier un script de sauvegarde, choisissez Automatisation > Gestion de scripts dans la barre de navigation. Dans la fenêtre Scripts, sélectionnez le script que vous voulez modifier et cliquez sur Modifier.

    148

    si Retrospect affiche les paramètres du script en mode assistant, cliquez sur Passer au mode avancé pour afficher les paramètres de ce mode.

    Pour modifier les paramètres, cliquez sur les boutons pour modifier les sources, les cibles, les critères de sélection de fichiers, les options ou le programme. Le processus de modification des paramètres en mode avancé ressemble beaucoup au processus de création. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un script de sauvegarde en mode avancé.

    Pour modifier les paramètres en mode assistant, cliquez sur Passer au mode assistant. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Passage du mode avancé au mode assistant.

Passage du mode avancé au mode assistant

En général, Retrospect, Inc. recommande de modifier des scripts de sauvegarde dans leur mode de création. Bien sûr, vous pouvez passer d’un mode à l’autre. Dans ce cas, il est important de savoir comment Retrospect traite les options avancées non disponibles en mode assistant.

Pour revenir à tout moment au mode assistant, cliquez sur Passer au mode assistant dans la fenêtre de résumé du mode avancé.

Si vous avez modifié les paramètres de votre script de sauvegarde, Retrospect vous demande si vous souhaitez les enregistrer avant de passer d’un mode à l’autre.

149

Si vous ne l’avez pas modifié, Retrospect affiche l’écran de bienvenue du mode assistant qui contient un résumé des paramètres actuels.

Etant donné que le mode avancé contient des options non disponibles en mode assistant, Retrospect doit conserver ces paramètres ou les supprimer. Il faut prendre en compte quelques options importantes :

Filtres

Le mode avancé inclut des filtres intégrés, non disponibles en mode assistant. Vous pouvez également créer et utiliser des filtres personnalisés en mode avancé.

Si vous choisissez un filtre non disponible en mode assistant, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve le filtre avancé et l’applique lors de l’exécution du script de sauvegarde.

Dans ces cas, l’écran de bienvenue du mode assistant s’affiche (Créé en mode avancé) dans le champ Sélection.

150

En outre, si vous modifiez vos paramètres de sauvegarde, une nouvelle option s’affiche dans la fenêtre « Quel type de fichiers voulez-vous sauvegarder ? ».

151

  • Choisissez Conserver la sélection en mode avancé pour conserver le filtre avancé.
  • Choisissez Sélectionner et sélectionnez une nouvelle option pour supprimer le filtre avancé et utiliser un nouveau filtre.

Options d'exécution

Le mode avancé inclut plusieurs options d’exécution, non disponibles en mode assistant.

l’option d’exécution de la compression est disponible dans les deux modes assistant et avancé. Si vous modifiez l’option dans un mode, l’autre option le sera également.

Si vous choisissez une option d’exécution non disponible en mode assistant, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve l’option d’exécution avancée et l’applique lors de l’exécution du script de sauvegarde.

l’écran de bienvenue du mode assistant n’indique pas si le script de sauvegarde contient des options d’exécution avancées ou non. Le seul moyen de le vérifier est de passer au mode avancé et d’examiner les paramètres des options.

Jeux de sauvegarde

En mode avancé, vous pouvez choisir un jeu de sauvegarde de fichier comme cible. Les jeux de sauvegarde de fichier ne sont pas disponibles en mode assistant.

les jeux de sauvegarde sur fichier sont conseillés lors de la sauvegarde d’un seul fichier. Dans les autres cas, les jeux de sauvegarde sur disque sont plus appropriés.

Si vous choisissez un jeu de sauvegarde de fichier comme cible, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect supprime la sélection de cette cible.

Dans ces cas, l’écran de bienvenue du mode assistant s’affiche (Aucune cible n'est sélectionnée) dans le champ Cible.

152

Si vous cliquez sur Suivant, l’assistant ignore la cible et vous oblige à en sélectionner une nouvelle. Cliquez sur Passer au mode avancé pour continuer à utiliser un jeu de sauvegarde de fichier comme cible.

Le mode avancé permet également de sélectionner différents types de jeux de sauvegarde cible. Par exemple, la cible peut être un jeu de sauvegarde sur bande et un jeu de sauvegarde sur CD/DVD. En mode assistant, tous les jeux de sauvegarde cible doivent être du même type.

Si vous choisissez différents types de jeux de sauvegarde de fichier comme cible, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect supprime tous les jeux de sauvegarde cible excepté le premier.

Planification

Le mode avancé inclut des options de programmation, non disponibles en mode assistant. Par exemple, vous pouvez créer différents types de programmes, créer plusieurs programmes pour un seul script et spécifier une opération de sauvegarde pour un programme. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Planification de scripts.

Si vous spécifiez des options de programme non disponibles en mode assistant, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve le programme avancé.

Dans ces cas, l’écran de bienvenue du mode assistant s’affiche (Créé en mode avancé) dans le champ de planification et inclut un message indiquant que le programme ne peut pas être modifié en mode assistant.

153

En outre, si vous modifiez vos paramètres de sauvegarde, une nouvelle option apparaît dans l’écran « Quand voulez-vous effectuer la sauvegarde ? ».

154

  • Choisissez Conserver le programme existant pour conserver le programme avancé.
  • Choisissez Aucun programme pour supprimer le programme avancé et configurer un script non programmé.
  • Choisissez Modifier le programme actuel pour supprimer le programme avancé et configurer un nouveau programme.

Unité d'exécution

Si votre version de Retrospect peut lancer plusieurs exécutions simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour un script de sauvegarde en mode avancé uniquement.

Si vous choisissez une option d’exécution (autre qu’Unité d’exécution quelconque), puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve les informations relatives à l’unité d’exécution et utilise l’unité d’exécution spécifique lors de l’exécution du script de sauvegarde.

l’écran de bienvenue du mode assistant n’indique pas si le script de sauvegarde contient une unité d’exécution ou non. Le seul moyen de le vérifier est de passer au mode avancé et d’examiner les paramètres.

Duplication programmée

Les scripts de duplication sont pratiques pour la copie automatique de disques durs, de dossiers ou de fichiers d’un volume sur un autre. Par exemple, vous pouvez utiliser un script de duplication pour copier automatiquement à la fin de chaque semaine un dossier local sur un serveur de fichiers partagé.

Il existe deux façons de configurer une duplication programmée à l’aide de la commande Gestion de scripts. Vous pouvez utiliser l’assistant de duplication de Retrospect, qui vous guide dans la procédure de configuration d’une duplication programmée. Vous pouvez également configurer vous-même la duplication en mode avancé. Le mode avancé propose des options qui ne sont pas disponibles dans l’assistant. Pour de plus amples informations, reportez-vous aux sections :

Création d’un script de duplication en mode assistant

L’assistant de duplication permet de configurer et de modifier facilement des opérations de duplication programmée. Pour démarrer l’assistant de duplication, dans la barre de navigation, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts. La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script. La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

155

Sélectionnez Duplication dans la liste, puis cliquez sur OK. Dans la fenêtre de dénomination des scripts, saisissez un nom puis cliquez sur OK. L’écran de bienvenue de l’assistant de duplication s’affiche.

si l’écran de résumé du script de duplication en mode avancé s’affiche, cliquez sur Passer au mode assistant.

Ecran de bienvenue

Si vous configurez une duplication programmée pour la première fois, cliquez sur Suivant pour continuer la configuration à l’aide de l’assistant de duplication. Pour configurer la duplication en mode avancé, cliquez sur Passer au mode assistant. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un script de duplication en mode avancé.

Si vous avez déjà configuré une duplication programmée, l’écran de bienvenue affiche vos paramètres actuels. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Modification des paramètres du script de duplication.

Choix du contenu de la duplication

Sélectionnez un fichier ou un dossier à dupliquer.

156

Pour sélectionner un lecteur ou un dossier, cliquez dessus. Ceci a pour effet de désélectionner tout autre lecteur ou dossier sélectionné.

Vous pouvez sélectionner un lecteur ou un dossier dans les conteneurs répertoriés dans cet écran : Poste de travail, Favoris réseau ou Clients de sauvegarde.

  • Pour ajouter des clients Retrospect au conteneur correspondant, cliquez sur Ajouter des clients.
  • Pour ajouter des volumes réseau au conteneur Favoris réseau, cliquez sur Ajouter des volumes réseau.
  • Pour afficher les dossiers d’un lecteur, sélectionnez ce dernier et cliquez sur Afficher les dossiers.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Conteneurs.

Choix des types de fichier à dupliquer

Cochez la case correspondant à chaque type de fichier que vous voulez dupliquer. Si vous cochez toutes les cases, tous les fichiers (à l’exception des fichiers cache) seront dupliqués.

certaines options fonctionnent différemment sur les ordinateurs Windows, Mac OS et Linux. Les descriptions suivantes présentent l’interaction de ces options avec les ordinateurs Windows. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de ces options dans les autres systèmes d’exploitation, reportez-vous à la section Filtres intégrés.

157

  • Documents and Settings Duplique les fichiers du dossier Documents and Settings, qui contient les dossiers utilisateur notamment Mes documents, Favoris, Données d’application et Bureau.
  • sous les systèmes Windows 9x, le filtre Documents and Settings permet de dupliquer le dossier Profils.
  • Système d’exploitation et applications Duplique les fichiers système, y compris le dossier Windows et l’état système. Duplique également les fichiers d’application, y compris tout le contenu du dossier Program Files, ainsi que les fichiers dotés d’extensions d’application connues (par exemple .exe et .dll) partout sur la source.
  • si vous choisissez de ne pas dupliquer le système d’exploitation et les applications, Retrospect modifie certaines des options d’exécution par défaut. Retrospect désactive les options Dupliquer l’état du système et Dupliquer les informations de sécurité des postes de travail. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections Options système (Windows) et Options de sécurité Windows.
  • Images Duplique tous les fichiers du dossier Mes Documents\Mes Images pour tous les utilisateurs. Permet également de dupliquer les fichiers portant des extensions de fichier d’image courantes (.jpg, par exemple) n’importe où sur la source, excepté les dossiers Windows et Program Files.
  • Musique Duplique tous les fichiers du dossier Mes Documents\Ma musique pour tous les utilisateurs. Permet également de dupliquer les fichiers portant des extensions de fichier de musique courantes (. wma et .mp3, par exemple) n’importe où sur la source, excepté les dossiers Windows et Program Files.
  • Films Duplique tous les fichiers du dossier Mes Documents\Mes vidéos pour tous les utilisateurs. Permet également de dupliquer les fichiers portant des extensions de fichier film courantes (.mov, par exemple) n’importe où sur la source, excepté les dossiers Windows et Program Files.
  • Documents Office Duplique des documents Microsoft Office, des données Microsoft Outlook et des fichiers PDF Adobe n’importe où sur la source, excepté les dossiers Windows et Program Files.
  • Tous les autres fichiers Duplique tous les fichiers non sélectionnés par les autres options.
  • les options Documents and Settings et Système d’exploitation et applications ne sont pas disponibles si vous dupliquez un dossier.

Choix de la cible

Sélectionnez un lecteur ou un dossier où vous souhaitez stocker les fichiers dupliqués.

  • la cible ne peut constituer le même lecteur ou dossier d’où les fichiers dupliqués sont issus. Vous pouvez dupliquer dans différents dossiers sur le même lecteur ou dans des dossiers portant les mêmes noms sur différents lecteurs.

Les boutons Ajouter des clients, Ajouter des volumes réseau et Afficher les dossiers de cet écran fonctionnent de la même manière que ceux sur l’écran « Que voulez-vous dupliquer ? ». Reportez-vous à la section Choix du contenu de la duplication.

Quand vous cliquez sur Suivant, une boîte de dialogue s’affiche qui vous avertit que le dossier cible ou le lecteur cible va être remplacé en intégralité par les fichiers que vous avez sélectionnés pour la duplication.

158

assurez-vous que la cible ne contient pas de fichiers importants avant de procéder. Tous les fichiers présents sur la cible seront perdus et remplacés par les fichiers que vous avez sélectionnés pour la duplication. Pour ne pas courir de risque inutile, créez un nouveau dossier dans le lecteur cible et utilisez-le pour la duplication.

Cliquez sur Remplacer pour ignorer l’avertissement et continuer la configuration du script de duplication.

Choix de la création ou non d'un programme

Vous pouvez créer un script avec ou sans programme.

Si vous choisissez de ne pas créer de programme, vous pourrez exécuter le script manuellement à tout moment. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Exécution manuelle d’un script. Vous pouvez également ajouter un programme au script ultérieurement.

Effectuez votre sélection, puis cliquez sur Suivant.

si vous modifiez un script comportant déjà un programme, une option supplémentaire, Conserver le programme existant, est également disponible.

Choix de la périodicité de duplication

Activez la case à cocher des jours d’exécution du script de duplication et indiquez une heure de lancement du script.

159

bien que Retrospect soit en mesure de dupliquer le contenu des ordinateurs pendant leur utilisation, il est préférable d’exécuter les scripts en dehors des heures de bureau lorsque les ordinateurs sont moins sollicités.

Examen des paramètres de duplication

L’écran Résumé de la duplication affiche les paramètres du script de duplication définis dans l’assistant.

160

  • Source Répertorie le lecteur/dossier à dupliquer
  • Sélection Répertorie les types de fichier à dupliquer
  • Cible Répertorie le noms du lecteur ou du dossier dans lesquels les données seront copiées
  • Planification Répertorie les jours et l’heure d’exécution du script de duplication

Pour modifier les paramètres du script de duplication, cliquez sur Précédent.

Pour enregistrer les paramètres du script, cliquez sur Terminer. Si vous souhaitez enregistrer les paramètres du script et exécuter immédiatement le script, activez la case à cocher Duplication immédiate et cliquez sur Terminer.

la duplication peut supprimer des données sur la cible. Tous les fichiers présents sur la cible seront perdus et remplacés par les fichiers que vous avez sélectionnés pour la duplication. Vérifiez que la cible ne contient pas de fichiers importants avant de dupliquer.

Modification des paramètres du script de duplication

Pour modifier un script de duplication, choisissez Automatisation > Gestion de scripts dans la barre de navigation. Dans la fenêtre Scripts, sélectionnez le script que vous voulez modifier et cliquez sur Modifier.

si Retrospect affiche les paramètres du script en mode avancé, cliquez sur Passer au mode assistant pour afficher les paramètres de ce mode.

Pour modifier les paramètres, sélectionnez Je souhaite modifier ces paramètres, puis cliquez sur Suivant. Le processus de modification des paramètres par le biais de l’assistant ressemble beaucoup au processus de création. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un script de duplication en mode assistant.

Pour dupliquer en utilisant les paramètres du script, sélectionnez l’option Effectuer la duplication avec ces paramètres, puis cliquez sur Démarrer.

Pour modifier les paramètres en mode avancé, cliquez sur Passer au mode avancé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Passage du mode assistant au mode avancé.

Passage du mode assistant au mode avancé

Pour accéder aux options avancées qui ne figurent pas dans l’assistant, cliquez sur Passer au mode avancé sur l’écran Bienvenue.

Si vous n’avez pas configuré de script de duplication, vous pouvez continuer comme indiqué dans la section Création d’un script de duplication en mode avancé.

Si vous avez déjà configuré un script de duplication, Retrospect rappelle vos paramètres et les affiche dans la fenêtre de résumé en mode avancé.

  • toutes les options du mode assistant sont disponibles en mode avancé. Si vous passez du mode assistant au mode avancé, ces options sont mappées directement en options équivalentes.

Création d’un script de duplication en mode avancé

La création d’un script de duplication en mode avancé permet d’accéder à quelques options puissantes de Retrospect, qui ne sont pas disponibles en mode assistant. En mode avancé, vous pouvez :

  • accéder à un plus grand nombre de filtres intégrés ;
  • créer et appliquer des filtres personnalisés ;
  • choisir une méthode de duplication ;
  • créer plusieurs programmes personnalisés ;
  • définir des options supplémentaires non disponibles en mode assistant.

Cette section décrit les différentes étapes de définition d’un script de duplication :

Ces étapes de planification et d’enregistrement sont identiques pour tous les scripts :

Création d'un script de duplication

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts.

    La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

  2. Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script.

    La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

  3. Sélectionnez Duplication dans la liste, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de dénomination des scripts s’affiche.

  4. Saisissez un nom, puis cliquez sur Nouveau.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    161

    si l’assistant de duplication Retrospect s’affiche, cliquez sur Passer au mode avancé.

    Cette fenêtre ressemble à la fenêtre de résumé de duplication immédiate ; elle contient des informations sur le volume source, le volume cible, les critères de sélection des fichiers, ainsi que les options. S’agissant d’un script, il inclut également des informations relatives au programme.

  5. Pour modifier des informations, cliquez sur le bouton correspondant.

Source Permet de sélectionner un volume source.

Cible Permet de sélectionner un volume cible.

Sélection Permet de choisir un filtre de sélection des fichiers et des dossiers à sauvegarder.

Options Affiche la fenêtre des options permettant d’activer ou de désactiver la vérification, la compression des données et d’autres options.

Planifier Permet de planifier l’exécution du script à des heures spécifiques ou selon une fréquence donnée.

Définition de la source de duplication

Etant donné qu’il s’agit d’un nouveau script, le message Aucun volume sélectionné s’affiche à côté du bouton Source.

  1. Cliquez sur le bouton Source.

    La fenêtre de sélection de la source s’affiche.

    162

  2. Sélectionnez le volume source, puis cliquez sur OK.

Pour plus de détails sur la fenêtre de sélection des volumes, reportez-vous à la section Utilisation de volumes.

Définition de la cible de duplication

Pour les opérations de duplication, la cible n’est pas un jeu de sauvegarde mais un volume (distinct du volume source).

  1. Cliquez sur le bouton Cible.

    La fenêtre de sélection du volume s’affiche.

    163

  2. Sélectionnez le volume cible vers lequel vous souhaitez copier les fichiers.
  3. Effectuez une sélection dans la liste déroulante afin de spécifier la méthode de duplication voulue (que faire du contenu du lecteur cible par exemple).

    Remplacer le volume entier Permet de remplacer la totalité du contenu du volume cible par les fichiers et les dossiers sélectionnés dans le volume source. Les fichiers identiques présents sur le volume cible ne sont pas dupliqués. Il s’agit de l’option par défaut.

    Remplacer les fichiers correspondants Copie les fichiers et les dossiers sélectionnés sur le volume cible. Lorsque Retrospect trouve un fichier existant à la fois sur la source et la cible, le fichier cible est toujours écrasé. Retrospect conserve les fichiers s’ils sont identiques à ceux qui ont été sélectionnés pour la duplication ou si leur nom et leur emplacement sont différents.

    Remplacer si la source est plus récente Permet de copier les fichiers et les dossiers sélectionnés sur le volume cible. Lorsque Retrospect trouve un fichier existant à la fois sur la source et la cible, le fichier cible est écrasé uniquement si le fichier source est plus récent. Retrospect conserve les fichiers s’ils sont identiques à ceux qui ont été sélectionnés pour la duplication ou si leur nom et leur emplacement sont différents.

    Dupliquer les fichiers manquants uniquement Copie les fichiers et les dossiers sélectionnés qui n’existent pas sur le volume cible. Les autres fichiers et dossiers dans la cible restent inchangés.

  4. les opérations de duplication peuvent remplacer ou dupliquer des fichiers sur le volume cible. Avant de continuer, vérifiez que vous n’écrasez pas ou ne supprimez pas des fichiers importants.
  5. Cliquez sur OK pour valider la cible sélectionnée.
  6. Sélection de fichiers à dupliquer

    Par défaut, Retrospect sélectionne tous les fichiers excepté les fichiers cache de la source. Vous pouvez choisir un autre filtre prédéfini ou créer un filtre personnalisé pour sélectionner un sous-ensemble de fichiers.

    1. Cliquez sur le bouton Sélection.
    2. Cliquez sur un filtre, puis sur OK.

      Vous pouvez également cliquer sur Plus d’options pour accéder aux critères de sélection de fichiers de Retrospect et créer un filtre personnalisé. Pour une description détaillée des filtres, reportez-vous à la section Utilisation de filtres.

    3. les filtres servent à choisir les fichiers qui seront pris en compte pour la duplication et non les fichiers qui seront effectivement copiés. Par exemple, si vous choisissez Tous les fichiers, Retrospect compare tous les fichiers du volume source avec les fichiers déjà présents sur le volume cible. Les fichiers identiques ne sont pas copiés du volume source vers le volume cible.

    Configuration des options de duplication

    Cliquez sur le bouton Options pour afficher la fenêtre des options et définir la vérification, la mise à jour du rapport de sauvegarde et d’autres options détaillées à la section Options d’exécution. L’une d’elles permet de déplacer les fichiers de la source vers la cible plutôt que de les copier.

    Définition de l'unité d'exécution

    Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour cette opération (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

    Modification des paramètres du script de duplication

    Pour modifier un script de duplication, choisissez Automatisation > Gestion de scripts dans la barre de navigation. Dans la fenêtre Scripts, sélectionnez le script que vous voulez modifier et cliquez sur Modifier.

    164

    si Retrospect affiche les paramètres du script en mode assistant, cliquez sur Passer au mode avancé pour afficher les paramètres de ce mode.

    Pour modifier les paramètres, cliquez sur les boutons pour modifier la source, la cible, les critères de sélection de fichiers, les options et le programme. Le processus de modification des paramètres en mode avancé ressemble beaucoup au processus de création. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un script de duplication en mode avancé.

    Pour modifier les paramètres en mode assistant, cliquez sur Passer au mode assistant. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Passage du mode avancé au mode assistant.

Passage du mode avancé au mode assistant

En général, Retrospect, Inc. recommande de modifier des scripts de duplication dans leur mode de création. Bien sûr, vous pouvez passer d’un mode à l’autre. Dans ce cas, il est important de savoir comment Retrospect traite les options avancées non disponibles en mode assistant.

Pour revenir à tout moment au mode assistant, cliquez sur Passer au mode assistant dans la fenêtre de résumé du mode avancé.

Si vous avez modifié les paramètres de votre script de duplication, Retrospect vous demande si vous souhaitez les enregistrer avant de passer d’un mode à l’autre.

165

Si vous ne l’avez pas modifié, Retrospect affiche l’écran de bienvenue du mode assistant qui contient un résumé des paramètres actuels du script de duplication.

Etant donné que le mode avancé contient des options non disponibles en mode assistant, Retrospect doit conserver ces paramètres ou les supprimer. Il faut prendre en compte quelques options importantes :

Méthode de duplication

Quand vous choisissez la cible en mode avancé, Retrospect vous laisse indiquer la méthode pour copier les fichiers. Vous pouvez choisir :

  • Remplacer le volume entier
  • Remplacer les fichiers correspondants
  • Remplacer si la source est plus récente
  • Dupliquer les fichiers manquants uniquement

Vous n’êtes pas autorisé à indiquer une méthode de duplication dans l’assistant ; seule la méthode Remplacer le volume entier est utilisée.

Pour en savoir plus sur la différence entre les méthodes de duplication, reportez-vous à la section Définition de la cible de duplication.

Filtres

Le mode avancé inclut des filtres intégrés, non disponibles en mode assistant. Vous pouvez également créer et utiliser des filtres personnalisés en mode avancé.

Si vous choisissez un filtre non disponible en mode assistant, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve le filtre avancé et l’applique lors de l’exécution de la duplication.

Dans ces cas, l’écran de bienvenue du mode assistant s’affiche (Créé en mode avancé) dans le champ Sélection.

166

En outre, si vous modifiez vos paramètres de duplication, une nouvelle option s’affiche dans la fenêtre « Quel type de fichiers voulez-vous dupliquer ? ».

167

  • Choisissez Conserver la sélection en mode avancé pour conserver le filtre avancé.
  • Choisissez Sélectionner et sélectionnez une nouvelle option pour supprimer le filtre avancé et utiliser un nouveau filtre.

Options d'exécution

Le mode avancé inclut plusieurs options d’exécution, non disponibles en mode assistant, comme la vérification.

Si vous choisissez une option d’exécution non disponible en mode assistant, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve l’option d’exécution avancée et l’applique lors de la duplication.

l’écran de bienvenue du mode assistant n’indique pas si le script de duplication contient des options d’exécution avancées ou non. Le seul moyen de le vérifier est de passer au mode avancé et d’examiner les paramètres des options.

Planification

Le mode avancé inclut des options de programmation, non disponibles en mode assistant. Par exemple, vous pouvez créer différents types de programmes et créer plusieurs programmes pour un seul script. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Planification de scripts.

Si vous spécifiez des options de programme non disponibles en mode assistant, puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve le programme avancé.

Dans ces cas, l’écran de bienvenue du mode assistant s’affiche (Créé en mode avancé) dans le champ de planification et inclut un message indiquant que le programme ne peut pas être modifié en mode assistant.

168

En outre, si vous modifiez vos paramètres de duplication, une nouvelle option apparaît dans l’écran « Quand voulez-vous effectuer la duplication ? ».

169

  • Choisissez Conserver le programme existant pour conserver le programme avancé.
  • Choisissez Aucun programme pour supprimer le programme avancé et configurer un script non programmé.
  • Choisissez Modifier le programme actuel pour supprimer le programme avancé et configurer un nouveau programme.

Unité d'exécution

Si votre version de Retrospect peut lancer plusieurs exécutions simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour un script de duplication en mode avancé uniquement.

Si vous choisissez une option d’exécution (autre qu’Unité d’exécution quelconque), puis cliquez sur Passer au mode assistant, Retrospect conserve les informations relatives à l’unité d’exécution et utilise l’unité d’exécution spécifique lors de l’exécution du script de duplication.

l’écran de bienvenue du mode assistant n’indique pas si le script de duplication contient une unité d’exécution ou non. Le seul moyen de le vérifier est de passer au mode avancé et d’examiner les paramètres.

Archivage programmé

L’archivage vous permet de supprimer des fichiers peu utilisés d’un disque dur tout en conservant une copie de ces fichiers sur le support de stockage.

Le processus de création et d’utilisation d’un script d’archivage est quasiment identique à celui d’un script de sauvegarde.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création d’un script de sauvegarde en mode avancé.

Cette section explique les différences entre un script d’archivage et un script de sauvegarde.

Un script d’archivage est similaire à un script de sauvegarde mais présente trois différences importantes :

  • Les scripts de sauvegarde prennent en charge plusieurs jeux de sauvegarde cible, alors que les scripts d’archivage prennent en charge uniquement un jeu de sauvegarde cible.
  • Les scripts d’archivage proposent une option supplémentaire qui n’est pas disponible pour les scripts de sauvegarde. Pour les scripts d’archivage, vous pouvez choisir de déplacer des fichiers de la source vers la cible plutôt que de les copier. Pour plus de détails sur l’option Déplacer les fichiers, reportez-vous à la section Options d’archivage.
  • Par défaut, les scripts d’archivage copie (ou déplace) tous les fichiers sélectionnés de la source vers la cible. Par défaut, les scripts de sauvegarde copient uniquement les fichiers qui ne sont pas déjà sur la cible ou qui ont été modifiés depuis leur dernière copie.
  • dans les deux cas, il est possible de modifier ces fonctions par défaut en modifiant les options correspondantes. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options de comparaison.

Pour d’autres informations importantes sur l’archivage, reportez-vous à la section Conseils d’archivage.

Restauration programmée

Il n’est, en général, pas possible de prévoir la restauration de fichiers, toutefois les scripts de restauration peuvent se révéler utiles dans certaines situations. Dans un environnement de type laboratoire universitaire, par exemple, où les disques durs sont restaurés chaque soir depuis une source commune, un script de restauration peut s’avérer nécessaire.

Les étapes pour la définition d’un script de restauration sont les suivantes :

Ces étapes de planification et d’enregistrement sont identiques pour tous les scripts :

Création d’un script de restauration

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts.

    La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

  2. Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script.

    La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

  3. Sélectionnez Restauration dans la liste, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de dénomination des scripts s’affiche.

  4. Saisissez un nom, puis cliquez sur Nouveau.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    170

    Cette fenêtre ressemble à la fenêtre de résumé de restauration immédiate ; elle contient des informations sur le jeu de sauvegarde source, le volume cible, les critères de sélection des fichiers, ainsi que des options. Puisqu’il s’agit d’un script, il inclut également des informations relatives à la planification.

  5. Pour modifier des informations, cliquez sur le bouton correspondant.

Source Permet de spécifier un jeu de sauvegarde et une image associée depuis lesquels la restauration peut s’effectuer.

Cible Permet de sélectionner un volume cible.

Sélection Permet de choisir un filtre de sélection des fichiers et des dossiers à restaurer.

Options vous permet de définir diverses options. Par exemple, Retrospect peut mettre à jour les informations de dernière modification à date et heure actuelles pour tous les fichiers restaurés.

Planifier Permet de planifier l’exécution du script à des heures spécifiques ou selon une fréquence donnée.

Définition de la source de restauration

S’agissant d’un nouveau script, le message Aucun jeu de sauvegarde sélectionné s’affiche dans la fenêtre de résumé du script.

  1. Cliquez le bouton Source pour afficher une fenêtre indiquant les jeux de sauvegarde et leurs images.

    171

  2. Dans la partie supérieure de la fenêtre, sélectionnez le jeu de sauvegarde contenant l’image à partir de laquelle vous voulez effectuer la restauration.
  3. si le jeu de sauvegarde recherché n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Autres pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires en ouvrant ou recréant leurs fichiers catalogue.
  4. Dans la partie inférieure de la fenêtre, sélectionnez l’image.

    La date et l’heure de chaque image sont indiquées.

  5. si l’image recherchée n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Ajouter une image pour récupérer des images supplémentaires à partir de supports de stockage.
  6. Cliquez sur OK pour continuer.
  7. La date, l’heure et le nom de volume du jeu de sauvegarde et de l’image s’affichent dans la fenêtre du script.

Définition de la cible de restauration

S’agissant ici d’un nouveau script, le message Aucun volume sélectionné s’affiche dans la fenêtre de résumé du script.

  1. Cliquez sur le bouton Cible.

    La fenêtre de sélection du volume s’affiche.

    172

  2. Sélectionnez le volume cible vers lequel vous souhaitez restaurer les fichiers.
  3. Sélectionnez la méthode de restauration dans la liste déroulante.

    Restaurer le volume entier Crée un volume cible identique à l’image source. Cette option a pour effet de supprimer tous les fichiers et dossiers du volume cible s’ils ne correspondent pas à ceux sélectionnés pour restauration au niveau de l’image. Dans le cas contraire, les fichiers restent inchangés. Tous les fichiers et dossiers restants sont alors copiés depuis l’image vers la cible, et leur arborescence est préservée. Il s’agit de la méthode de restauration par défaut lorsque vous choisissez Restaurer le volume entier. Si vous optez pour cette méthode, Retrospect restaure les informations sur le registre et l’état système depuis l’image (si l’image et la cible constituent des volumes système) par défaut.

    pour empêcher le blocage du système d’exploitation, la restauration d’un volume entier ne provoque pas la suppression du Dossier Système actif d’un volume Mac OS, ni des fichiers système actifs sous Windows.

    Remplacer les fichiers correspondants Entraîne la restauration de tous les fichiers sélectionnés à partir de l’image qui n’existent pas sur la cible et l’écrasement des fichiers de la cible qui existent également dans l’image source. Ces fichiers correspondants sur la cible sont toujours écrasés par les fichiers de l’image que le fichier image soit plus récent ou plus ancien que le fichier cible. Retrospect laisse les fichiers intacts s’ils sont identiques à ceux sélectionnés pour restauration et si les noms des fichiers ou les chemins d’accès à ces fichiers diffèrent. Si vous optez pour cette méthode et que vous choisissez l’option d’exécution Restaurer l’état système, Retrospect restaure les informations sur le registre et l’état système à partir de l’image (si l’image et la cible constituent toutes deux des volumes système).

    Remplacer si la source est plus récente Entraîne la restauration de tous les fichiers sélectionnés à partir de l’image qui n’existent pas sur la cible et l’écrasement des fichiers correspondants sur la cible uniquement si le fichier image est plus récent que le fichier cible. Si vous optez pour cette méthode et que vous choisissez l’option d’exécution Restaurer l’état système, Retrospect restaure les informations sur le registre et l’état système à partir de l’image (si l’image et la cible constituent toutes deux des volumes système).

    Restaurer les fichiers manquants uniquement Entraîne la restauration de tous les fichiers sélectionnés à partir de l’image qui n’existent pas sur la cible, les fichiers de la cible ne sont pas écrasés. Les fichiers correspondants dans la cible restent inchangés. Si vous optez pour cette méthode et que vous choisissez l’option d’exécution Restaurer l’état système, Retrospect restaure les informations sur le registre et l’état système à partir de l’image (si l’image et la cible constituent toutes deux des volumes système).

  4. pour restaurer uniquement le registre et l’état du système, choisissez Restaurer les fichiers manquants uniquement, puis cliquez sur Fichiers sélectionnés et vérifiez qu’aucun fichier n’est sélectionné, et enfin cliquez sur Options > Plus d’options et activez la case à cocher Restaurer l’état du système.

    Récupérer fichiers et dossiers Crée un dossier sur le volume cible (en donnant au dossier le nom du jeu de sauvegarde), puis copie tous les fichiers de l’image dans ce dossier, en respectant l’arborescence des dossiers de l’image. Aucun dossier ou fichier n’est remplacé ou écrasé. Il s’agit de la méthode de restauration par défaut lorsque vous choisissez Restaurer les fichiers et dossiers. Avec cette méthode, les informations sur le registre et l’état système ne sont jamais restaurées.

    Récupérer les fichiers Crée un dossier sur le volume cible (en donnant au dossier le nom du jeu de sauvegarde), puis copie tous les fichiers de l’image dans ce dossier. L’arborescence des dossiers de l’image n'est pas conservée. Aucun dossier ou fichier n’est remplacé ou écrasé. Avec cette méthode, les informations sur le registre et l’état système ne sont jamais restaurées.

  5. les options Restaurer le volume entier, Remplacer les fichiers correspondants et Remplacer si la source est plus récente risquent de détruire des données sur le volume cible. Si vous choisissez l’une d’elles, assurez-vous que la suppression ou le remplacement de fichiers sur le volume cible ne pose pas de problème.
  6. Cliquez sur OK.

Sélection de fichiers à restaurer

Par défaut, Retrospect sélectionne tous les fichiers sur le jeu de sauvegarde source. Vous pouvez choisir un autre filtre prédéfini ou créer un filtre personnalisé pour sélectionner une partie des fichiers seulement.

  1. Cliquez sur le bouton Sélection.
  2. Cliquez sur un filtre, puis sur OK.

    Vous pouvez également cliquer sur Plus d’options pour accéder aux critères de sélection de fichiers de Retrospect et créer un filtre personnalisé. Pour une description détaillée des filtres, reportez-vous à la section Utilisation de filtres.

  3. les filtres permettent de choisir les fichiers pris en compte pour la restauration et non les fichiers qui seront effectivement restaurés. Par exemple, si vous choisissez Tous les fichiers, Retrospect compare tous les fichiers du jeu de sauvegarde source avec les fichiers déjà présents sur le volume cible. Les fichiers identiques ne sont pas copiés de la source vers la cible.

Configuration des options de restauration

Cliquez sur Options pour afficher la fenêtre des options. Puis cliquez sur Plus d’options pour spécifier un certain nombre d’options détaillées à la section Options d’exécution.

L’option Mettre à jour la date de modification est uniquement disponible pour les opérations de restauration. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options d’exécution associées aux fichiers.

Définition de l’unité d’exécution

Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour cette opération (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

Transfert entre jeux de sauvegarde programmée

Si vous devez régulièrement copier tous les fichiers et images d’un ou plusieurs jeux de sauvegarde vers un jeu de sauvegarde nouveau ou existant, vous pouvez créer un script de transfert entre jeux de sauvegarde pour automatiser cette opération. Ces scripts peuvent servir à :

  • cloner un jeu de sauvegarde ;
  • protéger contre des erreurs de support ;
  • permettre le stockage hors site ;
  • démarrer un nouveau cycle de sauvegardes ;
  • consolider des jeux de sauvegarde multiples en un seul jeu de sauvegarde.

Lors du transfert de scripts de jeux de sauvegarde, par défaut les fichiers de la source sont mis en correspondance avec les fichiers de la cible, et seuls les fichiers nécessaires sont copiés. Les images et fichiers déjà présents dans la cible restent inchangés.

Les scripts de transfert entre jeux de sauvegarde ne comportent pas de fonction d’aperçu. Vous devez utiliser des filtres au lieu de sélectionner manuellement des fichiers.

Pour transférer des fichiers entre les jeux de sauvegarde, vous devez disposer d’une bande ou d’un lecteur CD/DVD distinct pour chacun d’eux, même si les deux jeux de sauvegarde sont sur le même type de support. Dans le cas de jeux de sauvegarde sur fichier et sur disque, il n’est pas nécessaire de disposer de périphériques de sauvegarde distincts.

si vous ne disposez pas d’un lecteur pour chaque jeu de sauvegarde, vous pouvez transférer les fichiers temporairement sur un jeu de sauvegarde sur disque, puis les copier depuis ce jeu de sauvegarde vers le jeu de sauvegarde cible final.

Les étapes pour la création d’un script de transfert entre jeux de sauvegarde sont les suivantes :

Ces étapes de planification et d’enregistrement sont identiques pour tous les scripts :

Création d’un script transfert entre jeux de sauvegarde

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts.

    La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

  2. Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script.

    La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

  3. Sélectionnez Transfert entre jeux de sauvegarde dans la liste, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de dénomination des scripts s’affiche.

  4. Saisissez un nom, puis cliquez sur Nouveau.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    173

    Cette fenêtre ressemble à la fenêtre de résumé de transfert immédiat entre jeux de sauvegarde ; elle contient des informations sur les jeux de sauvegarde source, le jeu de sauvegarde cible, les critères de sélection des fichiers, ainsi que des options. S’agissant d’un script, il inclut également des informations relatives au programme.

  5. Pour modifier des informations, cliquez sur le bouton correspondant.

Sources Permet de spécifier un ou plusieurs jeux de sauvegarde.

Cible Permet de sélectionner un jeu de sauvegarde cible.

Sélection Permet de choisir un filtre de sélection des fichiers et des dossiers à transférer.

Options Permet de définir diverses options, notamment la vérification et la compression de données.

Planifier Permet de planifier l’exécution du script à des heures spécifiques ou selon une fréquence donnée.

Sélection de la source de transfert entre jeux de sauvegarde

S’agissant d’un nouveau script, le message Aucun jeu de sauvegarde sélectionné s’affiche en regard du bouton Sources dans la fenêtre de résumé du script.

  1. Cliquez sur Sources pour afficher la fenêtre de sélection de jeu de sauvegarde.

    174

  2. Sélectionnez un ou plusieurs jeux de sauvegarde contenant les données que vous souhaitez transférer.

    si le jeu de sauvegarde recherché n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Autres pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires en ouvrant ou recréant leurs fichiers catalogue.

  3. les scripts de transfert entre jeux de sauvegarde copient toutes les images et fichiers associés des jeux de sauvegarde source dans le jeu de sauvegarde cible. Ces scripts sont différents des scripts de transfert d’images entre jeux de sauvegarde qui ne copient que les images et fichiers associés actifs. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Transfert programmé d’images.
  4. Cliquez sur OK.
  5. Une liste des jeux de sauvegarde s’affichent dans la fenêtre de script.

Sélection de la cible de transfert entre jeux de sauvegarde

S’agissant d’un nouveau script, Retrospect affiche le message « Aucun jeu de sauvegarde sélectionné » dans la section Cible de la fenêtre de résumé.

  1. Cliquez sur le bouton Cible.

    La fenêtre de sélection d’un jeu de sauvegarde s’affiche.

    175

  2. Sélectionnez le jeu de sauvegarde cible.

    Si les seuls jeux de sauvegarde répertoriés dans la fenêtre sont déjà spécifiés en tant que source, ou si vous ne voulez utiliser aucun des jeux de sauvegarde répertoriés en tant que cible, cliquez sur Créer pour créer un nouveau jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création de jeux de sauvegarde.

  3. le jeu de sauvegarde cible et le jeu de sauvegarde source doivent être différents.
  4. Cliquez sur OK.

Sélection de fichiers à transférer

Par défaut, Retrospect sélectionne tous les fichiers sur le jeu de sauvegarde source. Vous pouvez choisir un autre filtre prédéfini ou créer un filtre personnalisé pour sélectionner une partie des fichiers seulement.

  1. Cliquez sur le bouton Sélection.
  2. Cliquez sur un filtre, puis sur OK.

Vous pouvez également cliquer sur Plus d’options pour accéder aux critères de sélection de fichiers de Retrospect et créer un filtre personnalisé. Pour une description détaillée des filtres, reportez-vous à la section Utilisation de filtres.

Définition des options supplémentaires

Retrospect propose une panoplie d’options spécifiques aux transferts entre jeux de sauvegarde.

Cliquez sur Options dans la fenêtre de résumé pour modifier les paramètres par défaut des options Copier les images, Vérification, Compression (logicielle) des données, Recycler le jeu de sauvegarde source et d’autres options.

176

Reportez-vous à la section Options de transfert pour plus d’informations sur ces options.

Cliquez sur le bouton Plus d’options afin d’autres options d’exécution. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options d’exécution.

Définition de l’unité d’exécution

Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour ce script (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

Transfert programmé d’images

Si vous devez régulièrement copier des images et leurs fichiers associés de leurs jeux de sauvegarde source vers un jeu de sauvegarde nouveau ou existant, vous pouvez créer un script de transfert d’images pour automatiser cette opération. Ces scripts peuvent servir à :

  • lancer un nouveau jeu de sauvegarde avec une sauvegarde complète synthétique ;
  • créer un jeu de sauvegarde de récupération d’urgence hors site ;
  • lancer un nouveau cycle de sauvegardes avec une sauvegarde complète.

Les scripts de transfert d’images sont différents des scripts de transfert entre jeux de sauvegarde à plusieurs titres. Scripts de transfert d’images :

  • Ils transfèrent uniquement les images actives ; les scripts de transfert entre jeux de sauvegarde transfèrent toutes les images.
  • Ils fournissent différentes méthodes de sélection des images à transférer ; les scripts de transfert entre jeux de sauvegarde transfèrent toujours toutes les images.

Par défaut, le transfert d’images compare les fichiers dans la source aux fichiers qui figurent déjà dans la cible, puis copie uniquement les fichiers nécessaires. Les images et fichiers déjà présents dans la cible restent inchangés.

Les scripts de transfert d’images ne comportent pas de fonction d’aperçu. Vous devez utiliser des filtres au lieu de sélectionner manuellement des fichiers.

Pour transférer des instantanés entre les jeux de sauvegarde, vous devez disposer d’une bande ou d’un lecteur CD/DVD distinct pour chacun d’eux, même si les deux jeux de sauvegarde sont sur le même type de support. Dans le cas de jeux de sauvegarde sur fichier et sur disque, il n’est pas nécessaire de disposer de périphériques de sauvegarde distincts.

si vous ne disposez pas d’un lecteur pour chaque jeu de sauvegarde, vous pouvez transférer les instantanés temporairement sur un jeu de sauvegarde sur disque, puis les copier depuis ce jeu de sauvegarde vers le jeu de sauvegarde cible final.

Transfert d’images et sauvegardes complètes synthétiques

Les scripts de transfert d’images vous permettent de créer ce que Retrospect appelle une sauvegarde complète synthétique. Retrospect crée des sauvegardes complètes synthétiques lors du transfert d’images vers :

  • un nouveau jeu de sauvegarde ;
  • un jeu de sauvegarde existant lorsque l’option Comparer le fichier catalogue source au fichier catalogue cible est désactivée.

Les sauvegardes complètes synthétiques vous permettent de placer rapidement sur un nouveau jeu de sauvegarde les images les plus récentes (par exemple) d’un jeu de sauvegarde existant. Vous pouvez ainsi commencer un nouveau cycle de sauvegardes tout en bénéficiant des avantages des sauvegardes progressives. Les sauvegardes subséquentes dans un nouveau jeu de sauvegarde ne copient que les fichiers nouveaux et modifiés.

A l’issue du transfert, le jeu de sauvegarde cible contient les mêmes données qu’il aurait après une sauvegarde complète. Vous obtenez une sauvegarde complète sans avoir à exécuter une sauvegarde complète réelle, qui prend le plus de temps.

  • une sauvegarde complète synthétique est l’équivalent d’une sauvegarde complète effectuée en tenant compte des images les plus récentes. Elle ne contient pas les fichiers nouveaux ou modifiés depuis la date et l’heure figurant sur ces images. Elle n’inclut pas non plus les versions les plus anciennes des fichiers contenues dans d’anciennes images.

Les sauvegardes complètes synthétiques sont également utiles lors de la création d’un jeu de sauvegarde contenant tous les fichiers dans une session contiguë. Retrospect peut ainsi restaurer des volumes entiers plus rapidement, car il ne doit pas rechercher tous les fichiers requis dans plusieurs sessions.

Les étapes pour la création d’un script de transfert d’images sont les suivantes :

Ces étapes de planification et d’enregistrement sont identiques pour tous les scripts :

Création d’un script de transfert d’images

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts.

    La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

  2. Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script.

    La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

  3. Sélectionnez Transférer les images dans la liste, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de dénomination des scripts s’affiche.

  4. Saisissez un nom, puis cliquez sur Nouveau.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    177

    Cette fenêtre ressemble à la fenêtre de résumé de transfert immédiat d’images ; elle contient des informations sur le jeu de sauvegarde source, le jeu de sauvegarde cible, les critères de sélection des fichiers, ainsi que des options. S’agissant d’un script, il inclut également des informations relatives au programme.

  5. Pour modifier des informations, cliquez sur le bouton correspondant.

Source Permet de spécifier des jeux de sauvegarde et des images source.

Cible Permet de sélectionner un jeu de sauvegarde cible.

Sélection Permet de choisir un filtre de sélection des fichiers et des dossiers à transférer.

Options Permet de définir diverses options, notamment la vérification et la compression de données.

Planifier Permet de planifier l’exécution du script à des heures spécifiques ou selon une fréquence donnée.

Choix de la source de transfert d’images

S’agissant d’un nouveau script, Retrospect affiche le message « Aucun jeu de sauvegarde sélectionné » dans la section Source de la fenêtre de résumé du script.

  1. Cliquez sur le bouton Source pour afficher la fenêtre source.

    178

  2. Dans la liste du haut de la fenêtre Sélection de la source, sélectionnez le jeu de sauvegarde contenant la ou les images que vous voulez transférer.

    Si le jeu de sauvegarde recherché n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Autres pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires en ouvrant ou recréant leurs fichiers catalogue.

    Retrospect répertorie les images actives des jeux de sauvegarde sélectionnés en bas de la fenêtre, ainsi que la date et l’heure de l’image et le nom du volume sauvegardé.

    la liste des images est affichée uniquement si vous sélectionnez l’une des options suivantes : Image sélectionnée ou Image la plus récente pour chaque source sélectionnée. Seuls les jeux de sauvegarde accompagnés d’une date contiennent des images.

    Par défaut, Retrospect enregistre l’image la plus récente pour chaque volume (ou pseudo-volume) sauvegardé dans son fichier catalogue. Ces images sont actives. Toutes les images, y compris les anciennes, sont enregistrées sur les supports de sauvegarde (bande, disque ou CD/DVD). Après chaque sauvegarde ou opération d’archivage réussie, l’ancienne image dans le fichier catalogue est remplacée par la nouvelle. L’ancienne image reste inchangée sur les supports de sauvegarde et peut être récupérée à tout moment quand cela s’avère nécessaire.

  3. un jeu de sauvegarde sur disque avec optimisation permet l’enregistrement de tous les instantanés requis par la politique d’optimisation dans le fichier catalogue. Par exemple, si vous avez demandé à Retrospect d’enregistrer les 10 dernières sauvegardes, jusqu’à dix instantanés par volume seront activés. En outre, toutes les images qui ont été manuellement verrouillées sont également actives.
  4. Cliquez sur Ajouter Image si l’image à transférer n’est pas répertoriée.

    Retrospect affiche une liste des images présentes dans le jeu de sauvegarde. Sélectionnez une image et cliquez sur Récupérer pour copier l’ancienne image du support du jeu de sauvegarde (qu’il faudra éventuellement insérer) et l’ajouter à la liste de la fenêtre de sélection de sources. Cette image est maintenant active.

  5. le bouton Récupérer est désactivé lorsque vous sélectionnez une image déjà disponible.
  6. Sélectionnez les images à transférer.

    Après avoir choisi un jeu de sauvegarde source, vous pouvez sélectionner les images à transférer de plusieurs façons.

  7. L’image la plus récente pour chaque source Permet de transférer l’image la plus récente et les fichiers associés pour chaque volume (ou pseudo-volume) dans la liste des images actives. Retrospect transfère les images les plus récentes lors de l'exécution du script.
  8. L’image la plus récente pour chaque source sélectionnée Permet de transférer l’image la plus récente et les fichiers associés pour chaque volume (ou pseudo-volume) sélectionné dans la liste des images actives. Retrospect transfère les images les plus récentes dans les sources sélectionnées lors de l'exécution du script.
  9. Toutes les images actives pour chaque source Permet de transférer toutes les images actives et les fichiers associés. Pour afficher la liste des images actives et leurs sources, activez de façon temporaire l’option Images sélectionnées. Assurez-vous d’activer à nouveau l’option Toutes les images actives pour chaque source avant de cliquer sur OK. Pour activer une ancienne image, cliquez sur Ajouter une image.
  10. Image sélectionnée Permet de transférer uniquement les images (et fichiers associés) sélectionnées dans la liste des images actives. Pour sélectionner plusieurs images, cliquez dessus en maintenant la touche Ctrl ou Maj enfoncée. Pour activer une ancienne image, cliquez sur Ajouter une image.

    Les options qui commencent par L’image la plus récente... sont très pratiques pour les scripts de transfert d’images, car la liste des images actives change à chaque sauvegarde.

  11. les scripts de transfert d’images ne copient que les images actives. Pour copier toutes les images, utilisez le script de transfert entre jeux de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Transfert entre jeux de sauvegarde programmée.
  12. Cliquez sur OK.
  13. Les informations relatives aux jeux de sauvegarde et aux images sont affichées dans la fenêtre source.

    Pour transférer d’autres images, cliquez sur Ajouter.

    Pour supprimer une source, sélectionnez-la et cliquez sur Supprimer.

    Lorsque les sélections vous conviennent, cliquez sur OK.

Choix de la cible de transfert des images

S’agissant d’un nouveau script, Retrospect affiche le message « Aucun jeu de sauvegarde sélectionné » dans la section Cible de la fenêtre de résumé.

  1. Cliquez sur le bouton Cible.

    La fenêtre de sélection d’un jeu de sauvegarde s’affiche.

    179

  2. Sélectionnez le jeu de sauvegarde cible.

    Si vous ne voulez utiliser aucun des jeux de sauvegarde répertoriés dans la liste comme cible, cliquez sur Créer pour créer un nouveau jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Création de jeux de sauvegarde.

  3. Cliquez sur OK.

Sélection des fichiers à transférer

Par défaut, Retrospect transfère tous les fichiers des images sélectionnées vers le jeu de sauvegarde cible. Vous pouvez choisir un filtre différent pour transférer une partie des fichiers.

  1. Cliquez sur le bouton Sélection.
  2. Cliquez sur un filtre, puis sur OK.

Vous pouvez également cliquer sur Plus d’options pour accéder aux critères de sélection de fichiers de Retrospect et créer un filtre personnalisé. Pour une description détaillée des filtres, reportez-vous à la section Utilisation de filtres.

Définition des options supplémentaires

Retrospect comprend un certain nombre d’options d’exécution qui sont spécifiques aux transferts d’images.

Cliquez sur Options dans la fenêtre de résumé pour modifier les paramètres par défaut des options Vérification du support, Compression (logicielle) des données, Recycler le jeu de sauvegarde source et d’autres options.

180

Reportez-vous à la section Options de transfert pour plus d’informations sur ces options.

Cliquez sur le bouton Plus d’options afin d’autres options d’exécution. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options d’exécution.

Définition de l’unité d’exécution

Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour ce script (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

Optimisation programmée

Les scripts d’optimisation permettent de planifier la tâche de récupération d’espace disque. Lors de l’exécution d’un script d’optimisation, Retrospect supprime les fichiers et dossiers anciens des jeux de sauvegarde sources sur disques suivant une politique d’optimisation définie. Sans script d’optimisation, Retrospect ne supprime pas les fichiers et dossiers anciens, à moins qu’il ne nécessite plus d’espace disque.

reportez-vous à la section Onglet Options pour plus d’informations sur l’activation de l’optimisation des jeux de sauvegarde.

Les étapes pour la création d’un script d’optimisation sont les suivantes :

Ces étapes de planification et d’enregistrement sont identiques pour tous les scripts :

Création d’un script d’optimisation

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts.

    La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

  2. Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script.

    La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

  3. Sélectionnez Optimisation dans la liste, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de dénomination des scripts s’affiche.

  4. Saisissez un nom, puis cliquez sur Nouveau.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    181

  5. Pour ajouter des informations au script, cliquez sur le bouton approprié.

Sources Permet de spécifier un ou plusieurs jeux de sauvegarde. Reportez-vous à la section Sélection de la source pour l’optimisation.

Planification Permet de planifier l’exécution du script à des heures spécifiques ou selon une fréquence donnée. Reportez-vous à la section Planification de scripts.

Lorsque les informations dans la fenêtre de script sont correctes, vous pouvez enregistrer le script. Reportez-vous à la section Enregistrement des scripts.

Sélection de la source pour l’optimisation

S’il s’agit d’un nouveau script, Retrospect affiche le message «Aucun jeu de sauvegarde sélectionné» dans la section Source de la fenêtre de résumé du script.

  1. Cliquez sur Source pour afficher la fenêtre de sélection de jeu de sauvegarde.
  2. 182

    • Retrospect affiche uniquement les jeux de sauvegarde sur disques, puisque l’optimisation n’est pas prise en charge avec d’autres types de supports.
  3. Sélectionnez un ou plusieurs jeux de sauvegarde contenant les données que vous souhaitez optimiser.

    si le jeu de sauvegarde recherché n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Autres pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires en ouvrant ou recréant leurs fichiers catalogue.

    • si vous sélectionnez un jeu de sauvegarde pour lequel l’optimisation n’est pas activée, Retrospect indique une erreur dans le journal des opérations à l’exécution du script, puis continue l’optimisation de toute source supplémentaire.
  4. Cliquez sur OK.
  5. Une liste des jeux de sauvegarde s’affichent dans la fenêtre de script.

Définition de l’unité d’exécution

Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour ce script (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

Vérification programmée

Les scripts de vérification permettent de planifier la tâche de vérification des supports pour les jeux de sauvegarde. Cette vérification hors ligne est un outil pratique pour augmenter la période disponible pour les sauvegardes. Pour vérifier les supports manuellement, choisissez Utilitaires > Vérification du support dans le navigateur de Retrospect. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Vérification du support de jeu de sauvegarde.

Par exemple, si votre script de sauvegarde n’est pas en mesure de s’effectuer complètement le soir, en l’absence des utilisateurs, choisissez l’option Aucune vérification pour le script de sauvegarde, puis planifiez un script de vérification distinct pour une exécution le matin. Le script de sauvegarde n’incluant plus d’étape de vérification, il s’effectuera plus rapidement.

Le cas échéant, les scripts de vérification effectuent la vérification des données sur le support du jeu de sauvegarde en comparant les fichiers dans le jeu source aux fichiers Digest MD5 générés lors de la sauvegarde. Retrospect ne requiert donc pas l’accès aux volumes source sauvegardés, ce qui permet d’éviter tout ralentissement sur ces volumes.

dans certains cas, Retrospect n’a pas accès aux fichiers digest MD5 générés pendant la sauvegarde. C’est le cas pour toutes les sauvegardes créées en utilisant des versions de Retrospect antérieures à Retrospect 16.5, ainsi que pour les sauvegardes réalisées avec la préférence Retrospect « Générer des fichiers digest MD5 lors d’opérations de sauvegarde » désactivée. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de vérification.

Dans de tels cas, Retrospect vérifie malgré tout tous les fichiers du support du jeu de sauvegarde pour s’assurer qu’ils sont lisibles.

  • avec les scripts de vérification, vous devez réinsérer le support lorsque vous vérifiez des sauvegardes réparties sur plusieurs supports.

Les étapes pour la création d’un script de vérification sont les suivantes :

Ces étapes de planification et d’enregistrement sont identiques pour tous les scripts :

Création d’un script de vérification

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts.

    La fenêtre de modification des scripts s’affiche.

  2. Cliquez sur Nouveau pour définir un nouveau script.

    La fenêtre de sélection des scripts s’affiche.

  3. Sélectionnez Vérification dans la liste, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de dénomination des scripts s’affiche.

  4. Saisissez un nom, puis cliquez sur Nouveau.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    183

  5. Pour ajouter des informations au script, cliquez sur le bouton approprié.

Sources Permet de spécifier un ou plusieurs jeux de sauvegarde. Reportez-vous à la section Choix de la source pour la vérification.

Options Permet de spécifier les options de vérification. Reportez-vous à la section Définition des options supplémentaires.

Planification Permet de planifier l’exécution du script à des heures spécifiques ou selon une fréquence donnée. Reportez-vous à la section Planification de scripts.

Lorsque les informations dans la fenêtre de script sont correctes, vous pouvez enregistrer le script. Reportez-vous à la section Enregistrement des scripts.

Choix de la source pour la vérification

S’il s’agit d’un nouveau script, Retrospect affiche le message «Aucun jeu de sauvegarde sélectionné» dans la section Source de la fenêtre de résumé du script.

  1. Cliquez sur Source pour afficher la fenêtre de sélection de jeu de sauvegarde.

    184

  2. Sélectionnez un ou plusieurs jeux de sauvegarde contenant les données que vous souhaitez vérifier.

    si le jeu de sauvegarde recherché n’apparaît pas dans la liste, cliquez sur Autres pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires en ouvrant ou recréant leurs fichiers catalogue.

  3. Cliquez sur OK.

Une liste des jeux de sauvegarde s’affichent dans la fenêtre de script.

Définition des options supplémentaires

Retrospect comprend une option d’exécution spécifique aux scripts de vérification.

Cliquez sur Options dans la fenêtre de résumé pour modifier la configuration par défaut pour les sauvegardes à vérifier.

185

Reportez-vous à la section Options d’exécution de la vérification pour plus d’informations sur cette option.

Cliquez sur le bouton Plus d’options afin d’autres options d’exécution. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options d’exécution.

Définition de l’unité d’exécution

Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour ce script (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

Planification de scripts

Bien qu’il soit possible d’exécuter à tout moment un script manuellement , les scripts sont conçus pour une exécution automatique. Pour cela, vous devez créer une planification spécifiant la date et la fréquence d’exécution du script.

si vous souhaitez que le script soit uniquement exécuté sur demande et en votre présence, reportez-vous à la section Exécution manuelle d’un script.

Retrospect Express permet de planifier un script afin qu’il soit exécuté automatiquement à certaines heures ou à intervalles réguliers (toutes les deux semaines, par exemple). Vous pouvez définir plusieurs planifications pour un même script et spécifier le type de sauvegarde souhaité pour chaque exécution.

Pour plus d’informations sur l’utilisation des scripts dans le cadre d’une stratégie de sauvegarde globale, reportez-vous à la section Stratégies de sauvegarde.

Pour planifier un script :

  1. Dans la fenêtre de résumé du script, cliquez sur le bouton Planification.

    La fenêtre de planification s’affiche.

    186

  2. Cliquez sur le bouton Ajouter.

    187

  3. Spécifiez le type de planificateur à ajouter, puis cliquez sur OK.

    Jour de la semaine Permet de définir une planification sur un ou plusieurs jours de la semaine et de spécifier une fréquence hebdomadaire. Par exemple, vous pouvez planifier l’exécution d’un script les lundis et les mercredis, tous les quinze jours. Notez qu’une semaine commence le dimanche de la semaine à laquelle correspond la date de début.

    Fréquence Permet de définir une planification régulière à intervalle spécifique. Par exemple, le dernier vendredi de chaque mois ou toutes les trois heures.

    Unique Permet de définir une exécution à une date ou à une heure précise. Par exemple, le 19 avril 2003 à 6 h 00 a.m.

  4. un script peut contenir une ou plusieurs combinaisons des trois options.
  5. Créez un planificateur suivant les instructions figurant à la section Création d’un planificateur de script, puis cliquez sur OK.

    La fenêtre de planification s’affiche.

    188

  6. Cliquez sur Ajouter pour créer de nouveaux planificateurs, cliquez sur Modifier pour apporter des modifications au planificateur sélectionné, ou sur Supprimer pour le supprimer.
  7. Une fois que vous avez terminé la planification, cliquez sur OK.

La fenêtre de résumé des scripts s’affiche.

189

Celle-ci donne la liste des six prochaines exécutions planifiées en fonction des planificateurs que vous avez créés.

Création d’un planificateur de script

Retrospect propose trois types de planificateurs :

  • Jour de la semaine
  • Fréquence
  • Unique

Bien que ces planificateurs aient des points communs, la création de chacun d’entre eux est unique.

Eléments communs aux planificateurs

Certaines options sont communes aux trois types de planificateurs, notamment :

  • Date et heure de début - Cette option indique l’heure à laquelle le script peut être exécuté. Pour les modifier, cliquez sur l’une des composantes de l’heure ou de la date. Une fois l’élément sélectionné, saisissez la nouvelle valeur ou cliquez sur les flèches pour modifier les informations. (Vous pouvez également utiliser les touches Haut et Bas de votre clavier. Appuyez sur la touche Tab pour vous déplacer d’un élément à l’autre.)
  • Type de sauvegarde et cible - Si vous créez un planificateur pour un script de sauvegarde, vous pouvez également spécifier une opération de sauvegarde et une cible. Dans la liste déroulante Action, choisissez l’option Incrémentale, Nouveau membre, Recyclage ou Nouveau jeu de sauvegarde. (scripts de sauvegarde et de transfert uniquement)

Date et heure de début Indique l’heure à laquelle le script peut être exécuté. Pour les modifier, cliquez sur l’une des composantes de l’heure ou de la date. Une fois l’élément sélectionné, saisissez la nouvelle valeur ou cliquez sur les flèches pour modifier les informations. (Vous pouvez également utiliser les touches Haut et Bas de votre clavier. Appuyez sur la touche Tab pour vous déplacer d’un élément à l’autre.)

190

pour des planificateurs Jour de la semaine, la spécification d’une date ne signifie pas que le script sera exécuté à cette date ou dans la même semaine. Consultez le résumé qui s’affiche dans la partie supérieure de la fenêtre pour visualiser la date réelle de première exécution du script.

Type de sauvegarde et cible Permet de spécifier une opération de sauvegarde si vous créez un planificateur pour un script de sauvegarde ou de transfert. Dans la liste déroulante Action, choisissez l’option Incrémentale, Nouveau membre, Recyclage ou Nouveau jeu de sauvegarde.

  • Incrémentale Est une sauvegarde progressive standard. Seuls les fichiers nouveaux, nouvellement modifiés, ou nouveaux dans le jeu de sauvegarde sont marqués.
  • Nouveau membre Passe à un nouveau membre du jeu de sauvegarde spécifié. Retrospect utilise un membre existant ayant un nom correct, ou un support nouveau ou initialisé ayant un type correct. Nouveau membre est équivalent à Incrémentale, excepté que les fichiers sont copiés sur le membre suivant du jeu de sauvegarde.
  • Recyclage Efface le contenu du catalogue d’un jeu de sauvegarde. Aucun fichier n’est disponible pour la sauvegarde. Il recherche ensuite le premier support (ou membre) du jeu de sauvegarde et efface son contenu s’il est disponible. Si le premier support n’est pas disponible, Retrospect utilise tout support nouveau ou initialisé disponible. Tous les éléments sélectionnés au niveau de la source sont sauvegardés dans le jeu de sauvegarde.
  • Nouveau jeu de sauvegarde Crée un nouveau jeu de sauvegarde (portant le même nom que le précédent) à l’aide d’un support nouveau ou initialisé. Le jeu de sauvegarde d’origine et son fichier catalogue restent intacts afin d’être stockés à long terme en lieu sûr. Le nouveau jeu de sauvegarde et son catalogue sont identifiés par un nombre séquentiel.

Retrospect permet d’inclure plusieurs jeux de sauvegarde dans un script, de manière à pouvoir intégrer la rotation des supports à votre stratégie de sauvegarde. Si le script comporte plusieurs jeux de sauvegarde cible, choisissez le jeu à utiliser pour l’exécution planifiée dans la liste déroulante Vers.

cette liste s’affiche uniquement si plusieurs jeux de sauvegarde sont spécifiés dans le script.

Utilisation du planificateur Jour de la semaine

Si vous souhaitez qu’un script soit exécuté certains jours de la semaine, recourez au planificateur Jour de la semaine.

Pour créer un planificateur Jour de la semaine :

  1. Sélectionnez le bouton radio Jour de la semaine dans la boîte de dialogue de planification.

    191

  2. Cliquez sur OK.

    La fenêtre de planification Jour de la semaine s’affiche.

    192

  3. Définissez la date et l’heure de début d’exécution en suivant les instructions figurant à la section Eléments communs aux planificateurs.
  4. les préférences de planification de Retrospect (Préférences de planification) permettent de définir l’heure à laquelle les scripts peuvent être exécutés. Les scripts dont l’exécution est prévue en dehors de cette période ne sont pas lancés.

    Le cas échéant, spécifiez l’opération de sauvegarde et le jeu de sauvegarde cible.

  5. Cochez les cases correspondant aux jours de la semaine auxquels doit être exécuté le script.
  6. Saisissez le nombre de semaines qui doit s’écouler entre chaque exécution.

    Par exemple, si vous saisissez deux, le script est exécuté tous les quinze jours.

  7. Lorsque tous les paramètres sont définis correctement dans la fenêtre de planification, cliquez sur OK.

Utilisation du planificateur Fréquence

Si vous voulez qu’un script soit exécuté à intervalle spécifique (toutes les heures, quotidien, hebdomadaire ou mensuel), utilisez le planificateur Fréquence.

Pour créer un planificateur Fréquence :

  1. Sélectionnez le bouton radio Fréquence dans la boîte de dialogue de planification.

    193

  2. Cliquez sur OK.

    La fenêtre de planification Fréquence s’affiche.

    194

  3. Définissez la date et l’heure de début d’exécution en suivant les instructions figurant à la section Eléments communs aux planificateurs.
  4. les préférences de planification de Retrospect (Préférences de planification) permettent de définir l’heure à laquelle les scripts peuvent être exécutés. Les scripts dont l’exécution est prévue en dehors de cette période ne sont pas lancés.

    Le cas échéant, spécifiez l’opération de sauvegarde et le jeu de sauvegarde cible.

  5. Dans la liste déroulante Recommencer, sélectionnez l’unité de temps (heures, jours, semaines ou mois).
  6. Saisissez un intervalle dans le champ Heures, Jours, Semaines, ou Mois.

    La zone Recommencer change en fonction de la valeur spécifiée.

  7. Lorsque tous les paramètres sont définis correctement dans la fenêtre de planification, cliquez sur OK.

Utilisation du planificateur Unique

Si vous souhaitez qu’un script soit exécuté à date et heure spécifiées, utilisez le planificateur Unique.

Pour créer un planificateur Unique :

  1. Sélectionnez le bouton radio Unique dans la boîte de dialogue de planification.

    195

  2. Cliquez sur OK.

    La fenêtre de planification Unique s’affiche.

    196

  3. Définissez la date et l’heure de début d’exécution en suivant les instructions figurant à la section Eléments communs aux planificateurs.
  4. les préférences de planification de Retrospect (Préférences de planification) permettent de définir l’heure à laquelle les scripts peuvent être exécutés. Les scripts dont l’exécution est prévue en dehors de cette période ne sont pas lancés.

    Le cas échéant, spécifiez l’opération de sauvegarde et le jeu de sauvegarde cible.

  5. Lorsque tous les paramètres sont définis correctement dans la fenêtre de planification, cliquez sur OK.

Enregistrement des scripts

Après avoir spécifié tous les paramètres du script, enregistrez-le. Vous avez trois options pour l’enregistrement :

  • Enregistrer : cliquez sur l’icône Enregistrer
  • 198 pour enregistrer le script sous son nom de création. Vous pouvez également cliquer sur OK dans la fenêtre de résumé du script.
  • Enregistrer sous : cliquez sur l’icône Enregistrer sous
  • 199 pour enregistrer le script sous un nouveau nom. Vous pouvez enregistrer un script, en modifier les paramètres, puis l’enregistrer sous pour créer un nouveau script.
  • Enregistrer et exécuter : cliquez sur l’icône Enregistrer et exécuter
  • 200 pour enregistrer le script et afficher la fenêtre Exécution manuelle d’un script. Vous pouvez choisir d’exécuter le script immédiatement ou de créer un document d’exécution.

Pour plus d’informations sur l’exécution de scripts enregistrés, reportez-vous à la section Exécution de scripts.

Opérations planifiées

Retrospect effectue un suivi de tous les scripts planifiés et les exécute automatiquement au moment choisi. Pour afficher une liste des scripts planifiés, cliquez sur Moniteur d’activité dans le navigateur de Retrospect, puis sur Planification.

200

les préférences de planification de Retrospect (Préférences de planification) permettent de définir l’heure à laquelle les scripts peuvent être exécutés. Les scripts dont l’exécution est prévue en dehors de cette période ne sont pas lancés.

Retrospect vérifie l’horloge interne de l’ordinateur et la compare à l’heure d’exécution du prochain script.

Retrospect est très vigilant en ce qui concerne l’exécution planifiée des scripts. Si un script est planifié pour être exécuté automatiquement durant une période définie (généralement douze heures), Retrospect n’est pas systématiquement fermé (ou l’ordinateur ne s’éteint pas ou ne redémarre pas, selon les paramètres définis, décrits à la Préférences de démarrage). Il demeure actif et attend avant d’exécuter le prochain script.

Pour plus d’informations sur l’onglet Planification du moniteur d’activité, reportez-vous à la section Onglet Planification.

Test de scripts

Vous pouvez à tout moment vérifier la validité d’un script via la fenêtre de résumé du script. Retrospect vous indique si des informations nécessaires au script font défaut ou si ce dernier est prêt à être exécuté. Si le script requiert un support de stockage, vous pouvez également vérifier qu’il est prêt et disponible.

Pour tester un script :

  1. Dans le navigateur de Retrospect, cliquez sur Automatisation > Gestion de scripts.
  2. Double-cliquez sur le script à tester.

    La fenêtre de résumé des scripts s’affiche.

  3. Cliquez sur l’icône Vérifier
  4. 202 dans la barre d’outils.

Retrospect affiche une boîte de dialogue donnant des informations relatives à la validité du script et à sa prochaine exécution planifiée.

202

Si le script est incorrect, Retrospect donne des informations sur les problèmes rencontrés.

203

  1. Si le script est correct et qu’il requiert un support, cliquez sur le bouton Vérifier le support pour confirmer que le périphérique de sauvegarde et le support requis sont prêts.

    204

  2. Cliquez sur OK pour revenir à la fenêtre de résumé du script.

Exécution de scripts

Retrospect propose plusieurs façons d’exécuter les scripts :

Pour plus d’informations sur les interactions avec les scripts et leur contrôle, reportez-vous à la section Contrôle des scripts.

Exécution automatique de scripts

Planification de scripts, décrit la planification de périodes pour l’exécution automatique d’un script. Retrospect effectue un suivi de tous les scripts planifiés et les exécute automatiquement au moment spécifié. La fenêtre du moniteur d’activité (décrite à la section Affichage des scripts planifiés) affiche les prochains événements planifiés.

Exécution manuelle d’un script

Pour lancer un script manuellement, vous pouvez :

  • exécuter le script immédiatement dans Retrospect ;
  • créer un document d’exécution qui permet d’exécuter le script à tout moment, sur demande, depuis votre ordinateur de bureau (ou depuis tout emplacement d’enregistrement du fichier).

Spécifiez la méthode voulue dans la boîte de dialogue Exécution manuelle d’un script. Vous pouvez y accéder de trois façons :

  • Cliquez sur le bouton Enregistrer et exécuter
  • 206 de la barre d’outils de la fenêtre de résumé du script.
  • Choisissez le script dans le menu Exécution de Retrospect.
  • Cliquez sur le bouton Exécuter un script
  • 207 sur la barre d’outils principale de Retrospect, sélectionnez un script puis cliquez sur OK.

207

Pour exécuter le script immédiatement :

  1. Sélectionnez le bouton radio d’exécution immédiate.

    La liste déroulante d’unité d’exécution (le cas échéant) vous permet d’ignorer la sélection enregistrée avec le script. Pour plus d’informations sur les unités d’exécution, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

    Si le script en cours d’exécution est un script de sauvegarde, utilisez la liste déroulante Action pour définir le type de sauvegarde. Reportez-vous à la section Opérations de sauvegarde.

    Si le script de sauvegarde présente de multiples cibles, spécifiez le jeu de sauvegarde cible via l’autre liste déroulante.

  2. Cliquez sur Exécuter.

Pour créer un document d'exécution :

  1. Sélectionnez l’option Créer un document d’exécution.

    Si le script en cours d’exécution est un script de sauvegarde, utilisez la liste déroulante Action pour définir le type de sauvegarde. Reportez-vous à la section Opérations de sauvegarde.

    Si le script de sauvegarde présente de multiples cibles, spécifiez le jeu de sauvegarde cible via l’autre liste déroulante.

  2. Cliquez sur Enregistrer.

    208

  3. Accédez à l’emplacement d’enregistrement du document d’exécution, saisissez un nom de fichier, puis cliquez sur Enregistrer.
  4. ne modifiez pas l’extension de fichier. Tous les documents d’exécution doivent être dotés de l’extension .rrr.
  5. Double-cliquez sur le document d’exécution depuis le bureau ou l’Explorateur Windows pour exécuter le script.

Pour exécuter consécutivement plusieurs scripts, sélectionnez les documents d’exécution et choisissez Ouvrir dans le menu Fichier. Si vous ouvrez simultanément plusieurs documents d’exécution, les scripts associés sont exécutés par ordre alphabétique, indépendamment des noms de fichiers des documents d’exécution.

vous pouvez créer plusieurs documents d’exécution pour un même script, chacun désignant un type de sauvegarde et un jeu de sauvegarde cible distincts.

Contrôle des scripts

Vous pouvez contrôler les opérations automatiques tout comme les opérations immédiates. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Maîtrise des opérations.

Un certain nombre de préférences spécifiques aux scripts doivent être définies correctement. Les scripts sont conçus pour une exécution automatique, même une fois que vous avez fermé Retrospect et êtes rentré chez vous. Assurez-vous d’avoir activé, dans les préférences de démarrage de Retrospect, le service Retrospect Launcher pour permettre à l’application de lancer automatiquement l’exécution des scripts. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de démarrage.

Les préférences de démarrage déterminent également le comportement de Retrospect après son lancement automatique et une fois le script exécuté. Par défaut, Retrospect se ferme, sauf si Proactive Backup est en cours d’exécution ou qu’un autre script doit être exécuté dans le délai de prévision de l’application. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de planification.

Si vous lancez un script manuellement, vous pouvez sélectionner Ne pas quitter Retrospect dans la liste déroulante de la barre d’outils de Retrospect pour définir le comportement de Retrospect une fois l’exécution terminée. Par défaut, Retrospect ne fait rien, mais si vous souhaitez démarrer un script et rentrer chez vous, vous pouvez choisir de fermer Retrospect une fois l’exécution terminée. Retrospect se ferme une fois l’opération terminée, sauf en cas d’exécution de Proactive Backup ou de présence d’un autre script dont l’exécution est planifié pendant la période de prévision. Pour plus d’informations sur la spécification de la période de prévision, reportez-vous à la section Préférences de planification.

Scripts Proactive Backup

Les scripts de sauvegarde sont très efficaces et souples, mais dans les environnements de sauvegarde en évolution constante, il est recommandé d’exécuter un autre type d’opération, Proactive Backup, qui est plus adapté à vos besoins. Un script de sauvegarde classique copie des volumes spécifiques vers un jeu de sauvegarde selon un ordre donné. Si l’environnement de sauvegarde change et que certains volumes ou supports ne sont plus disponibles, la sauvegarde ne peut plus s’effectuer comme prévu. C’est la raison pour laquelle Retrospect propose la solution Proactive Backup.

Proactive Backup n’est accessible qu’aux utilisateurs disposant du code de licence approprié. Cliquez sur Configuration > Licences pour visualiser vos licences actuelles ou en acquérir de nouvelles.

Les avantages de Proactive Backup

La technologie Proactive Backup de Retrospect s’adapte rapidement aux nouvelles configurations de disques durs et de réseaux. Tandis qu’un script de sauvegarde classique adhère à une planification stricte où les volumes source et les jeux de sauvegarde cible sont clairement définis, un script Proactive Backup réagit en fonction des ressources disponibles et des besoins de sauvegarde. Les volumes source sont sauvegardés selon un ordre défini en fonction des besoins ; ainsi, les volumes dont les dates de sauvegarde sont les plus anciennes sont sauvegardés en priorité. Les volumes sont copiés sur le support du jeu de sauvegarde disponible le mieux adapté. Ainsi, les scripts Proactive Backup vous offrent une plus grande liberté quant au choix du support à utiliser.

Les scripts Proactive Backup s’adaptent parfaitement aux environnements dans lesquels les ordinateurs et les volumes sont connectés au réseau de façon ponctuelle. Par exemple, dans un bureau où les ordinateurs portables et les disques amovibles sont connectés au réseau de manière imprévisible, Proactive Backup identifie et sauvegarde les nouveaux volumes quand ces derniers sont disponibles. Les utilisateurs client peuvent même lancer des sauvegardes de leurs volumes.

Bien que les scripts Proactive Backup puissent être utilisés seuls, il convient de les associer à d’autres scripts de sauvegarde classiques pour optimiser votre stratégie de sauvegarde.

Fonctionnement de Proactive Backup

Vous commencez par créer un script Proactive Backup dont les caractéristiques sont similaires à celles des autres scripts Retrospect. L’ordinateur de sauvegarde qui exécute le script est activé durant toute la durée des sauvegardes et mis en veille en dehors de cette période. Il est préférable de dédier un ordinateur aux opérations Proactive Backup et de ne pas exécuter d’autres programmes durant ses périodes d’activité.

Proactive Backup crée une file d’attente en fonction des dernières sauvegardes des volumes source. Le volume dont la date de sauvegarde est la plus ancienne est placé en tête de la file d’attente et les autres volumes sont classés par ordre décroissant, en fonction de leur degré de priorité. Proactive Backup analyse ensuite l’ordinateur local et interroge le réseau pour identifier les volumes.

l’interrogation du réseau n’a aucune incidence sur ses performances.

Proactive Backup sauvegarde les volumes par ordre d’apparition dans la file d’attente, en fonction de la disponibilité de chaque volume source et en déterminant, si possible, le jeu de sauvegarde le mieux adapté. Retrospect place les volumes les plus récemment sauvegardés à la fin de la file d’attente, au fur et à mesure de l’opération. Après avoir effectué la sauvegarde de tous les volumes source pour la période considérée, Proactive Backup interroge régulièrement les clients connectés au réseau. L’interrogation consiste à vérifier si de nouveaux volumes ont été connectés au réseau et si des utilisateurs client ont demandé des sauvegardes de leurs volumes. Ce processus permet d’assurer la sauvegarde de tous les volumes nécessaires.

Si l’administrateur des sauvegardes et de Proactive Backup lui a accordé les autorisations nécessaires, un utilisateur client peut, à tout moment, demander qu’une sauvegarde soit immédiatement effectuée. Lorsque Retrospect interroge le client, il reconnaît la demande urgente et lance la sauvegarde du client.

Lorsque l’exécution du script Proactive Backup a atteint sa phase finale, Retrospect termine la sauvegarde du volume en cours sans en lancer de nouvelle. Une fois l’heure de fin du script atteinte, Retrospect interrompt la sauvegarde en cours, le cas échéant, et ne lance aucune autre sauvegarde jusqu’au prochain script planifié.

Proactive Backup exécute uniquement l’action de sauvegarde Incrémentale, car les sauvegardes Nouveau membre et Nouveau jeu de sauvegarde ne sont pas adaptées aux scripts Proactive Backup.

Quand utiliser Proactive Backup ?

Le tableau ci-après compare les scripts de sauvegarde standard et les scripts Proactive Backup.

Fonctionnalité

Script de sauvegarde

Script Proactive Backup

Jeux de sauvegarde cible

Effectue la copie dans un jeu de sauvegarde unique spécifié dans la planification ou lors de l’exécution. Echec en cas d’indisponibilité du support. La rotation des supports est programmée.

Effectue la copie dans le jeu de sauvegarde le mieux adapté figurant dans la liste des cibles. Rotation automatique des supports entre plusieurs jeux de sauvegarde disponibles.

Volumes source

Sauvegarde les volumes selon leur ordre d’apparition dans la liste des sources. En cas d’échec, la sauvegarde n’est effectuée que lors de la prochaine exécution du script.

Sauvegarde les volumes selon le degré de priorité des dernières dates de sauvegarde. Après chaque sauvegarde, la file d’attente est réorganisée en tenant compte des volumes précédemment indisponibles.

Planification

Lance la sauvegarde à une heure spécifique et l’arrête une fois la sauvegarde de la dernière source terminée. Peut interrompre la sauvegarde à une heure spécifique.

S’exécute entre les heures de début et de fin d’activité. La sauvegarde des volumes disponibles est effectuée selon les besoins.

Sauvegardes demandées par l’utilisateur

Non.

Oui.

Reportez-vous à la section Stratégies de sauvegarde réseau pour une description détaillée des situations adaptées à Proactive Backup et des instructions sur la mise en oeuvre d’une stratégie basée sur Proactive Backup.

Gestion des ressources

S’il dispose d’un nombre important de ressources (capacité de stockage importante, réseau rapide, ordinateur de sauvegarde performant et dédié) et d’une faible quantité de volumes source, Proactive Backup peut assurer la sauvegarde intégrale de tous les volumes dans les délais impartis. Toutefois, si les ressources sont limitées (faible capacité de stockage, réseau lent, ordinateur de sauvegarde peu performant et non dédié, etc.) et les volumes source nombreux, il est peu probable que Proactive Backup sauvegarde la totalité des volumes dans les mêmes délais. Heureusement, Proactive Backup gère efficacement les ressources limitées et parvient finalement à sauvegarder l’ensemble des volumes.

Faites confiance à Proactive Backup

Quelles que soient les ressources de votre système, Proactive Backup sauvegarde toujours les volumes selon le degré de priorité qui leur a été attribué. Par exemple, si vous avez besoin de sauvegarder 100 ordinateurs client, mais que vous ne disposez que de huit heures chaque nuit, Retrospect ne sera probablement pas en mesure de sauvegarder tous les ordinateurs la première nuit avant la fin de l’exécution du script. Les volumes restants sont alors sauvegardés la nuit suivante et ainsi de suite, jusqu’à ce que tous les volumes soient sauvegardés. Une fois les sauvegardes initiales effectuées, Proactive Backup avance plus rapidement dans la file d’attente au fur et à mesure qu’il traite les sauvegardes progressives suivantes.

En tant qu’administrateur des sauvegardes, vous n’avez pas besoin de répartir les ordinateurs client sur plusieurs groupes à différentes dates en fonction des durées de sauvegarde prévues. Proactive Backup répartit la charge sur la toute la durée planifiée.

La particularité de Proactive Backup réside dans sa capacité à sauvegarder la totalité des volumes source sans intervention de votre part. Il est possible cependant que l’intervalle séparant deux sauvegardes d’un volume donné soit trop long et vous oblige à affecter un plus grand nombre de ressources.

Si vous souhaitez sauvegarder des volumes plus souvent, il devient nécessaire d’affecter un plus grand nombre de ressources au script Proactive Backup. Allongez la durée d’exécution du script, limitez le nombre de fichiers à sauvegarder à l’aide de filtres, utilisez un ordinateur de sauvegarde plus performant ou augmentez la rapidité de votre réseau. L’utilisation d’un deuxième ordinateur de sauvegarde pour traiter la moitié de vos clients permet de réduire significativement la charge de travail.

Suivi de la progression

Consultez régulièrement le rapport de sauvegarde (reportez-vous à la Affichage du rapport de sauvegarde) pour savoir quels sont les volumes sauvegardés par Proactive Backup et les intervalles entre chaque sauvegarde. A noter plus particulièrement la colonne de jours expirés affiche le nombre de joursqui se sont écoulés depuis la dernière sauvegarde de chaque volume.

l’intervalle séparant les sauvegardes a tendance à diminuer lorsque Retrospect effectue des sauvegardes progressives après la première sauvegarde de chaque volume. Ces dernières nécessitent moins de temps pour la plupart des volumes et peuvent donc avoir lieu plus fréquemment.

Si vous supprimez une sauvegarde du rapport, Retrospect n’en tient plus compte lors de l’évaluation de la priorité des volumes à placer dans la file d’attente. La priorité de sauvegarde du volume devient supérieure à celle qui lui était précédemment attribuée.

Interaction avec d’autres scripts

Vous pouvez utiliser plusieurs scripts Proactive Backup simultanément pour gérer des ressources de sauvegarde limitées. Vous pouvez utiliser plusieurs scripts planifiés à des dates différentes pour attribuer à certains volumes un degré de priorité plus élevé.

Par exemple, un script peut être exécuté dix-huit heures par jour afin de sauvegarder des données du service des ventes. Un autre script peut être exécuté six heures par jour afin de sauvegarder des données du service comptabilité. Il est probable que les données du service des ventes soient entièrement sauvegardées, alors que celles du service comptabilité ont moins de chances de l’être. Toutefois, ces volumes sont également sauvegardés car les volumes dont la date de sauvegarde est la plus ancienne sont traités avant les volumes récemment sauvegardés.

Les volumes qui ne sont disponibles qu’à certaines périodes, tels que les disques amovibles et les ordinateurs portables, sont un autre cas de figure. Un autre script peut ainsi les sauvegarder vingt-quatre heures sur vingt-quatre compte tenu de leur disponibilité irrégulière.

Pour de plus amples informations sur les stratégies Proactive Backup, reportez-vous à la section Stratégies de sauvegarde.

Il n’existe pas non plus de risque de conflit si l’exécution de scripts non-Proactive Backup est planifiée pendant la période d’activité des scripts Proactive Backup.

Conseils et techniques d’utilisation de Proactive Backup

Pour optimiser votre utilisation de Proactive Backup, suivez quelques instructions de base.

Choix de l'ordinateur Proactive Backup adéquat

L’ordinateur utilisé comme serveur Proactive Backup joue un rôle important. Les scripts Proactive Backup donnent de meilleurs résultats s’ils sont exécutés sur un ordinateur dédié qui n’exécute pas aussi des logiciels de distribution ou de partage de fichiers. Il est recommandé d’exécuter Proactive Backup sur un ordinateur de sauvegarde doté d’un processeur puissant.

Proactive Backup ne se ferme pas et n’éteint pas l’ordinateur de sauvegarde quand il a terminé : il reste en veille jusqu’à ce que le script suivant soit lancé.

Utilisation des conteneurs comme sources

Utilisez des conteneurs (reportez-vous à la section Conteneurs) et non pas des volumes individuels, pour spécifier les sources dans vos scripts Proactive Backup, notamment si vous sauvegardez des ordinateurs client. Lorsque vous utilisez des conteneurs, tout nouveau volume ajouté à un client est automatiquement inclus dans les sauvegardes.

Rotation entre les jeux de sauvegarde

Créez plusieurs jeux de sauvegarde et utilisez-les comme cibles dans votre script Proactive Backup. Alternez vos jeux de sauvegarde en insérant chaque jour des supports différents dans le périphérique de sauvegarde. Proactive Backup utilise tout type de support inséré.

Introduction de nouveaux supports

Effectuez régulièrement des sauvegardes des nouveaux jeux de sauvegarde sur nouveau support. Stockez les anciens supports en dehors de votre lieu de travail après chaque enregistrement de nouveau jeu de sauvegarde. Entre les enregistrements de nouveaux jeux de sauvegarde, effectuez régulièrement des sauvegardes de recyclage pour éviter que les fichiers catalogue ne deviennent trop volumineux et garantir la rapidité des restaurations.

Lorsque vous voulez alterner ou insérer de nouveaux supports, effectuez des sauvegardes de recyclage ou Nouveau jeu de sauvegarde en exécutant des scripts de sauvegarde standard qui utilisent les mêmes jeux que vos scripts Proactive Backup. Vous pouvez les planifier, les exécuter depuis le menu Exécution de Retrospect ou les enregistrer comme documents d’exécution avant de les lancer.

Pour définir manuellement un jeu pour une sauvegarde de recyclage ou de nouveau jeu de sauvegarde, configurez le jeu de sauvegarde et définissez l’action des supports. (Reportez-vous à la section Onglet Options.)

Suivi de la disponibilité des supports

Proactive Backup n’affichant pas initialement de fenêtres de demande de support, vous devez effectuer le suivi des supports dans le moniteur d’activité. Cliquez sur Moniteur d’activité > Proactive pour contrôler les scripts Proactive Backup.

209

Lorsque Retrospect requiert un support, la colonne d’état indique le terme support lors de l’affichage de Sources et de Jeux de sauvegarde. Choisissez Jeux de sauvegarde dans la liste déroulante pour afficher les jeux de sauvegarde cible dont les supports sont disponibles et ceux qui ne le sont pas. Le cas échéant, insérez le support requis.

Si un jeu de sauvegarde requiert un support nouveau ou initialisé et que vous devez en initialisez un, arrêtez Proactive Backup, initialisez le support via Configuration > Périphériques, puis exécutez à nouveau Proactive Backup.

Utilisation d'autres scripts en complément de Proactive Backup

Retrospect peut exécuter simultanément plusieurs scripts Proactive Backup et gérer les sources et les cibles.

Des scripts standard peuvent être exécutés alors que Proactive Backup est actif. Vous pouvez les planifier ou les exécuter selon vos besoins à l’aide de documents d’exécution. D’autres scripts peuvent compléter les scripts Proactive Backup en lançant des sauvegardes de recyclage ou de nouveau jeu de sauvegarde, mais aussi en forçant la sauvegarde de volumes non pris en charge par Proactive Backup.

Utilisation des bandothèques

L’alliance d’un chargeur de bande automatique à Proactive Backup permet d’accroître significativement ses performances. Toutes les bandes du magasin de la bandothèque peuvent servir de cibles aux jeux de sauvegarde. Proactive Backup effectue automatiquement une rotation entre les différents jeux. Les bandes vierges ou initialisées sont utilisées lorsqu’une sauvegarde nécessite plusieurs bandes ou que vous configurez une sauvegarde d’un nouveau jeu de sauvegarde à l’aide des options d’action des supports de Retrospect.

Autorisation des sauvegardes anticipées

Par défaut, les scripts Proactive Backup permettent les sauvegardes anticipées. Celles-ci ont lieu quand Proactive Backup interroge toutes les sources potentielles et détecte un client ayant demandé une sauvegarde rapide. Lorsqu’un utilisateur client sélectionne cette option dans le panneau de configuration (Windows) ou le tableau de bord (Mac OS) de Retrospect, le logiciel client n'envoie aucun message à Retrospect sur l’ordinateur de sauvegarde. Retrospect contacte les clients lorsque Proactive Backup les interroge, ce qui est le cas lors de sauvegardes effectuées hors des plages horaires planifiées.

Si plusieurs clients doivent être sauvegardés, il est possible qu’un client dont la date de sauvegarde est récente attende un certain temps avant d’être traité par Proactive Backup. Quelle que soit l’urgence de la demande de sauvegarde émise par le client, Retrospect sauvegarde d’abord les clients pour lesquels aucune sauvegarde récente n’a été réalisée. Il interroge donc toujours d’abord les clients nécessitant d’être sauvegardés en priorité.

Pour plus de plus amples informations, reportez-vous à la section Options de fréquence de Proactive Backup.

Gestion des reports utilisateur

Si un utilisateur client diffère régulièrement ses sauvegardes (comme indiqué dans le journal des opérations), il convient de les planifier de préférence à un moment plus opportun pour l’utilisateur, lorsque l’ordinateur est éteint, par exemple. Vous avez également la possibilité de créer un script dont la durée de décompte est définie sur zéro afin d’empêcher l’utilisateur de reporter son exécution.

Définition de la priorité en fonction des volumes

Si certains volumes importants ne sont pas sauvegardés aussi souvent que vous le souhaitez, prévoyez d’utiliser des scripts planifiés à des heures différentes pour attribuer à certains volumes un degré de priorité de sauvegarde plus élevé. Planifiez, pour le script de sauvegarde des volumes prioritaires, une durée d’exécution qui soit supérieure à celle du script destiné aux volumes moins urgents. En leur affectant plus de temps, les volumes prioritaires ont plus de chances d’être intégralement sauvegardés.

Définition de la priorité en fonction des fichiers

Si vous constatez que Proactive Backup ne sauvegarde pas complètement toutes ses sources, définissez alors les priorités en fonction des fichiers plutôt que des volumes, bien que les deux soient possibles. Utilisez plusieurs scripts dotés de filtres différents afin d’attribuer un degré de priorité plus élevé à certains fichiers ou dossiers en particulier. Par exemple, un filtre de priorité élevée peut inclure des documents modifiés au cours des sept derniers jours ; à l’inverse, un filtre de faible priorité inclut tous les fichiers. Prévoyez pour le script doté d’un niveau de priorité élevée une durée d’exécution qui soit supérieure à celle du script doté d’un faible niveau de priorité.

Création de scripts Proactive Backup

Cette section décrit les différentes étapes de création d’un script Proactive Backup. Le processus est similaire à la création de script de sauvegarde standard, bien que les scripts Proactive Backup soient planifiés différemment.

Pour créer un script Proactive Backup :

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Proactive Backup.

    La fenêtre Proactive Backup s’affiche.

    210

  2. Cliquez sur Créer pour créer un nouveau script, puis saisissez un nom et cliquez sur Nouveau.

    Le script s’affiche dans sa propre fenêtre de résumé.

    211

    Cette fenêtre ressemble à la fenêtre de résumé d’un script de sauvegarde standard ; elle contient des informations sur les volumes source, les jeux de sauvegarde cible, les critères de sélection des fichiers, les options et les informations relatives à la planification.

  3. Pour modifier des informations, cliquez sur le bouton correspondant.

Sources Permet d’ajouter ou de supprimer des volumes source.

Cibles Permet de choisir un ou plusieurs jeux de sauvegarde cible.

Sélection Permet de choisir un filtre de sélection de fichiers et de dossiers à sauvegarder.

Options Affiche la fenêtre des options permettant d’activer ou de désactiver la vérification et la compression des données.

Planification Permet de définir une exécution continue du script ou une exécution à des dates et heures spécifiques.La liste déroulante d’unité d’exécution (le cas échéant) vous permet de choisir une unité d’exécution spécifique (ou d’utiliser une unité d’exécution quelconque) pour le script Proactive Backup..

Définition des sources pour Proactive Backup

La première étape dans la configuration d’un script Proactive Backup est la définition des sources.

  1. Cliquez sur le bouton Sources.

    La fenêtre de sélection de la source s’affiche.

    212

  2. Sélectionnez des volumes source, puis cliquez sur OK.
  3. les scripts Proactive Backup sont particulièrement adaptés à la sauvegarde de volumes client sur portables ou d’autres volumes connectés au réseau de façon ponctuelle.

    213

  4. Cliquez sur Ajouter pour sélectionner des sources supplémentaires et cliquez sur Supprimer pour en éliminer de la liste. Une fois la liste prête, cliquez sur OK.
  5. si votre script comprend des sources multiples, elles sont sauvegardées en fonction des besoins et de la disponibilité.

Définition de la cible Proactive Backup

Après avoir spécifié les sources à sauvegarder, vous devez définir les jeux de sauvegarde cible pour les données.

  1. Cliquez sur le bouton Cibles.

    Si aucun jeu de sauvegarde n’est défini, l’assistant de création de jeux de sauvegarde s’exécute.

    Créez un nouveau jeu de sauvegarde en suivant les instructions figurant à la section Création de jeux de sauvegarde. Le nouveau jeu de sauvegarde s’affiche dans la fenêtre de sélection des jeux de sauvegarde.

    Si des jeux de sauvegarde ont été définis, la fenêtre de sélection des jeux de sauvegarde s’affiche.

    214

    Vous pouvez cliquer sur Autres ou sur Créer pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires ou pour en créer de nouveaux.

  2. Sélectionnez un ou plusieurs jeux de sauvegarde, puis cliquez OK.
  3. Cliquez sur Ajouter pour sélectionner des cibles supplémentaires et cliquez sur Supprimer pour en éliminer de la liste. Une fois la liste prête, cliquez sur OK.

Sélection des fichiers pour Proactive Backup

Par défaut, Retrospect sélectionne tous les fichiers de la source. Vous pouvez choisir un autre filtre prédéfini ou créer un filtre personnalisé pour sélectionner une partie des fichiers seulement.

  1. Cliquez sur le bouton Sélection.

    215

  2. Cliquez sur un filtre, puis sur OK.

    Vous pouvez également cliquer sur Plus d’options pour accéder aux critères de sélection de fichiers de Retrospect et créer un filtre personnalisé. Pour une description détaillée des filtres, reportez-vous à la section Utilisation de filtres.

  3. les filtres servent à choisir les fichiers qui seront pris en compte pour la sauvegarde et non les fichiers qui seront effectivement copiés. Par exemple, si vous choisissez Tous les fichiers, Retrospect compare tous les fichiers source avec les fichiers déjà présents dans le jeu de sauvegarde cible, puis copie uniquement les fichiers nouveaux ou modifiés.
  4. Définition des options Proactive Backup

    Cliquez sur Options pour afficher la fenêtre des options dans laquelle vous pouvez spécifier la fréquence des sauvegardes des volumes source et l’autorisation de sauvegardes anticipées. Le bouton Plus d’options permet d’afficher tous les types d’options disponibles. Notez que de nombreuses options s’apparentent à celles des scripts de sauvegarde standard. Les types d’options propres aux scripts Proactive Backup sont les suivants : Fréquence, Décompte et Interrogation. Pour une description détaillée des options, reportez-vous à la section Options d’exécution.

    Définition de l'unité d'exécution

    Si votre version de Retrospect peut exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, vous pouvez spécifier l’unité d’exécution à utiliser pour cette opération (ou choisir Unité d’exécution quelconque). Effectuez votre sélection dans la liste déroulante de la fenêtre de résumé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Affectation d’unités d’exécution.

Planification de scripts Proactive Backup

La planification constitue la particularité essentielle d’un script Proactive Backup. Dans la fenêtre de résumé du script, cliquez sur le bouton Planification.

216

Sélectionnez l’une des options suivantes :

  • Toujours active Permet à Retrospect d’exécuter le script vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.
  • Planification personnalisée Affiche une fenêtre permettant de personnaliser la planification du script. Reportez-vous à la section Personnalisation de la planification.
  • Jamais active Empêche Retrospect d’exécuter le script.

Ignorer les exécutions planifiées Empêche l’exécution de Proactive Backup avant l’heure spécifiée.

Personnalisation de la planification

Par défaut, les scripts Proactive Backup sont actifs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Si vous souhaitez spécifier différentes heures ou jours d’activation d’un script, vous pouvez créer une planification personnalisée.

Lorsque vous sélectionnez Planification et que vous cliquez sur le bouton Personnaliser, la fenêtre de personnalisation de la planification s’affiche. Bien que semblable à la fenêtre des préférences de planification, elle se rapporte exclusivement au script Proactive Backup et ne concerne pas l’ensemble des opérations lancées depuis Retrospect.

217

Si la planification était auparavant définie sur Toujours active, toutes les heures et tous les jours de la semaine sont sélectionnés, comme indiqué ci-dessus.

Pour sélectionner un jour de la semaine, cliquez dessus. Pour sélectionner une série de jours consécutifs, cliquez dessus et faites glisser le curseur. Pour sélectionner plusieurs jours sans annuler la sélection précédente, cliquez sur les jours souhaités en maintenant la touche Maj ou Ctrl enfoncée ou faites-les glisser.

Pour modifier une heure, sélectionnez-la et saisissez-en une nouvelle ou utilisez la touche Ctrl.

Début Correspond à l’heure d’exécution du script.

En boucle Correspond au délai (exprimé en heures et en minutes) au cours duquel Retrospect doit exécuter la sauvegarde en cours sans en lancer une nouvelle.

Fin Correspond à l’heure à laquelle Retrospect doit impérativement arrêter les sauvegardes du script (jusqu’à la prochaine heure de début).

vous pouvez également définir les heures en faisant glisser les icônes de la barre de planification horaire. Il est cependant recommandé de les saisir au préalable pour tester l’efficacité de ces commandes.

Lorsque vous modifiez une heure, la barre de planification horaire change d’aspect pour représenter schématiquement l’heure de début, la durée et l’heure de fin du script, comme indiqué ci-dessous.

218

Chaque jour sélectionné correspond à une barre de planification horaire graduée, mais ne dispose pas de commandes.

219

Vous pouvez annuler une planification personnalisée à l’aide des boutons Toujours et Jamais.

Contrôle de Proactive Backup

Il existe plusieurs façons de contrôler Proactive Backup et les scripts Proactive Backup, aussi bien depuis l’application Retrospect que depuis les clients Retrospect.

Vous pouvez contrôler Proactive Backup depuis le Menu Exécution de Retrospect et l’onglet Proactive du moniteur d’activité. Il est possible de contrôler les scripts Proactive Backup depuis le Panneau de configuration de Retrospect et l’onglet Proactive du Moniteur d'activité.

Proactive Backup n’est pas concerné par la sélection Ne pas quitter Retrospect effectuée dans la liste déroulante de la barre d’outils de Retrospect ou l’exécution automatique définie dans les préférences de démarrage de Retrospect. Par exemple, Retrospect ne se ferme pas après l’exécution d’un script Proactive Backup.

Menu Exécution

A partir du menu Exécution, vous pouvez démarrer/arrêter et activer/désactiver Proactive Backup. Lorsque vous enregistrez un script Proactive Backup, Proactive Backup est activé (sauf si la planification du script est définie sur Jamais active) dès que l’ordinateur de sauvegarde est en veille pendant dix minutes. Retrospect lance Proactive Backup lorsque l’heure d’exécution du script approche. Si Retrospect n’est pas lancé à ce moment, il s’exécute automatiquement.

Vous pouvez contrôler Proactive Backup manuellement en choisissant des commandes dans le menu Exécution :

  • Choisissez Lancer Proactive Backup pour activer manuellement Proactive Backup. Les scripts Proactive Backup s’exécutent alors à l’heure prévue. Lorsque Proactive Backup est en cours d’exécution, l’option Désactiver Proactive Backup dans le menu d’exécution permet de l’arrêter.
  • vous pouvez démarrer/arrêter Proactive Backup à l’aide des boutons Lancement et Stop sur l’onglet Proactive du moniteur d’activité.

Lorsque Proactive Backup est arrêté, aucun script Proactive Backup n’est exécuté pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que vous redémarriez celui-ci.

  • si vous fermez Retrospect puis le relancez (ou s’il se lance automatiquement), Proactive Backup démarre automatiquement après un court instant, à moins qu’il ne soit désactivé.
  • Choisissez Désactiver Proactive Backup dans le menu Exécution pour empêcher l’exécution de tout script Proactive Backup.

Lorsque Proactive Backup est désactivé, aucun script Proactive Backup n’est exécuté jusqu’à ce que vous choisissiez Lancer Proactive Backup ou Activer Proactive Backup.

Moniteur d'activité

L’onglet Proactive du moniteur d’activité donne des informations sur Proactive Backup et les scripts Proactive Backup.

220

Les options sous l’onglet Proactive vous permettent de suspendre les scripts Proactive Backup, de démarrer/d’arrêter Proactive Backup, d’ignorer les planifications et d’afficher l’état des scripts. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Onglet Proactive.

Panneau de configuration

Le panneau de configuration vous permet de demander l’exécution de Proactive Backup dès que possible ou à un moment précis. Vous pouvez également différer une sauvegarde sur le point de démarrer.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Contrôle de Proactive Backup.