Concepts de base

Cette section décrit les concepts de base régissant le fonctionnement de Retrospect et auxquels le manuel et le programme font constamment référence. Leur compréhension est donc importante et utile, mais pas indispensable. Retrospect, Inc. a conçu Retrospect comme une application conviviale malgré ses fonctions performantes.

Fonctionnement de Retrospect

Retrospect utilise pour ses sauvegardes une méthode d’archivage qui garantit que les fichiers sauvegardés ne sont ni effacés ni écrasés si vous ne le demandez pas expressément. Ils restent donc indéfiniment disponibles sur le disque, la bande ou le CD/DVD. Cela s’avère particulièrement utile si vous avez, par exemple, travaillé sur un document important tous les jours pendant un mois et découvrez que vous avez saisi des erreurs importantes la semaine dernière. Si vous avez réalisé des sauvegardes quotidiennes, vous avez la possibilité de récupérer une version utilisable du fichier datant d’une semaine (ou d’une date quelconque de sauvegarde). Aucun logiciel de sauvegarde basé sur le principe du miroir disque (disk mirroring) ne vous offre cette possibilité.

Retrospect propose plusieurs façons de protéger et de restaurer les données. Retrospect permet de réaliser deux types d’opérations de base : les opérations immédiates et les opérations automatisées.

Par exemple, si vous lancez Retrospect puis cliquez sur Sauvegarde > Sauvegarde dans le navigateur, vous avez effectué les premières étapes d’une opération immédiate. La création d’un script pour effectuer la même sauvegarde selon une planification donnée est une opération automatisée.

Les opérations immédiates sont détaillées dans le Opérations immédiates. La création de scripts est décrite dans le Opérations automatisées.

La plupart des opérations dans Retrospect, immédiates ou programmées, nécessite une source et une cible. Pour une sauvegarde, la source est en règle générale un volume ou un pseudo-volume sur le disque dur de l’ordinateur et la cible est un jeu de sauvegarde stocké sur un support de sauvegarde (disques, bandes, CD, etc.).

Opération immédiate/automatisée

Source

Cible

Sauvegarde

Volume(s)/Base(s) de données/Boîte(s) aux lettres

Jeu(x) de sauvegarde

Duplication

Volume

Volume

Archivage

Volume(s)

Jeu de sauvegarde

Transfert entre jeux de sauvegarde

Jeu(x) de sauvegarde

Jeu de sauvegarde

Transférer les images

Image(s)

Jeu de sauvegarde

Restauration

image

Volume

Restaurer la base de données

image

Base de données

Restaurer la boîte aux lettres

Jeu de sauvegarde

Boîte aux lettres

il existe deux types d’opérations automatisées qui requièrent uniquement une source (et pas de cible) : l’optimisation programmée et la vérification programmée.

Les volumes, les jeux de sauvegarde, les images et les différents types d’opérations immédiates et automatisées sont décrits en détail dans d’autres sections.

Sauvegarde progressive

Retrospect utilise une technologie brevetée pour effectuer des sauvegardes progressives. Une sauvegarde progressive copie uniquement les fichiers nouveaux ou modifiés depuis la dernière sauvegarde d’un jeu de sauvegarde. Vous n’avez pas à choisir entre une sauvegarde complète ou incrémentale. Par défaut, Retrospect copie tous les fichiers que le programme n’a pas déjà sauvegardés.

Jeux de sauvegarde et leurs composants

Le composant principal de Retrospect est le jeu de sauvegarde, c’est-à-dire un ensemble composé d’un ou de plusieurs disques, bandes ou CD/DVD, ou d’un fichier. Chaque élément d’un ensemble de supports (par exemple une bande, un CD/DVD, un disque ou une cartouche) est appelé membre d’un jeu de sauvegarde.

Vous pouvez sauvegarder un nombre illimité de volumes source dans un même jeu de sauvegarde. Par exemple, vous pouvez avoir un jeu de sauvegarde unique comme cible de la sauvegarde du disque dur interne de votre ordinateur, de votre disque dur externe, d’un serveur de fichiers et du disque dur d’un collègue dont l’ordinateur est équipé du logiciel Retrospect Client.

Lorsqu’une bande, un CD/DVD ou un disque atteint saturation, Retrospect requiert un nouveau support. Il utilise tout support disponible (c’est-à-dire inséré dans le lecteur) neuf ou initialisé. Si ce support porte le nom recherché, Retrospect efface les données qui y sont stockées et le réutilise. Afin de réduire le risque de destruction accidentelle de données, Retrospect n’utilise jamais automatiquement un support non doté du nom recherché et contenant déjà des données.

Retrospect assure le suivi des fichiers et des supports à l’aide du fichier catalogue, un index des fichiers et dossiers d’un jeu de sauvegarde ; vous n’avez donc jamais à vous soucier de savoir quels fichiers se trouvent sur quels CD/DVD, disques ou bandes. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Fichiers catalogue.

Jeux de sauvegarde sur bande

Un jeu de sauvegarde sur bande utilise les bandes d’un lecteur DAT, LTO, AIT, VXA ou DLT. Les fichiers sont sauvegardés sur les bandes et le fichier catalogue se trouve en général sur le disque dur de l’ordinateur qui effectue la sauvegarde. Pour en savoir plus sur les lecteurs de bande, reportez-vous au Matériel et consultez le site Web d’ Retrospect .

L’option Advanced Tape Support de Retrospect peut être utilisée uniquement avec des jeux de sauvegarde sur bande. Elle est conçue pour permettre aux utilisateurs des exécutions simultanées sur de multiples lecteurs de bande. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Advanced Tape Support.

Jeux de sauvegarde sur CD/DVD

Un jeu de sauvegarde sur CD/DVD fait appel à des disques enregistrables et à des lecteurs de CD-R, de CD-RW, de DVD-R, de DVD-R DL, de DVD-RW ou de DVD+RW DVD+R ou DVD+R DL. Les fichiers sont sauvegardés sur les disques et le fichier catalogue se trouve en général sur le disque dur de l’ordinateur qui effectue la sauvegarde. Pour en savoir plus sur les lecteurs de CD/DVD, reportez-vous au Matériel.

Retrospect, Inc. utilise le terme « disque » et l’expression « disque enregistrable » pour désigner un disque enregistrable utilisable dans un lecteur de CD-R, CD-RW, DVD-R, DVD-R DL, DVD-RW, DVD+RW DVD+R ou DVD+R DL. Ces lecteurs fonctionnent de manière similaire avec Retrospect bien qu’ils utilisent des supports différents. Le contenu des disques R ne peut pas être effacé, tandis que les disques RW peuvent être initialisés à l’aide d’un lecteur de disque réinscriptible puis réutilisés sans problème par Retrospect. Les disques réinscriptibles sont bien sûr également enregistrables.

  • vous ne pouvez pas utiliser un lecteur de CD-ROM ou de DVD-ROM pour effectuer la restauration depuis un jeu de sauvegarde sur CD/DVD. Bien que la restauration n’implique pas l’écriture de données, un lecteur de CD-ROM ou DVD-ROM ne peut pas reconnaître le format de jeu de sauvegarde de Retrospect sur un CD-R,
    CD-RW, DVD-R ou DVD-RW.

Jeux de sauvegarde sur disque

Un jeu de sauvegarde sur disque utilise des disques durs, des serveurs, des périphériques NAS ou des supports disque éjectables (de type DVD-RAM ou MO, par exemple). Les fichiers sont sauvegardés sur des disques et le fichier catalogue se trouve en général sur le disque dur de l’ordinateur qui effectue la sauvegarde. Pour en savoir plus sur les lecteurs de disques amovibles et sur les disques durs, reportez-vous au Matériel.

Retrospect propose une série de fonctions conçues tout spécialement pour la sauvegarde sur disque. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections Optimisation des disques et Jeux de sauvegarde sur disque et exécutions multiples.

Jeux de sauvegarde sur fichier

Un jeu de sauvegarde sur fichier regroupe le fichier catalogue et les fichiers sauvegardés au sein d’un même fichier stocké sur un volume. (Ce volume ne peut pas être une disquette, mais il peut s’agir d’un disque dur, d’un serveur de fichiers, d’un disque partagé ou d’un disque amovible accessible via l’Explorateur Windows et mappé à une lettre de lecteur.)

La taille d’un jeu de sauvegarde sur fichier ne peut dépasser ni la capacité du volume sur lequel il est stocké, ni la taille maximale de fichier imposée par le système de fichiers (FAT, FAT32 ou NTFS). Il est possible de réduire la taille d’un jeu de sauvegarde sur fichier à l’aide de la fonction de compression de Retrospect.

contrairement à d’autres types de jeux de sauvegarde, les jeux de sauvegarde sur fichier ne peuvent pas être répartis sur plusieurs supports. Une fois la taille maximale de fichier atteinte, il est impossible d’ajouter des données au jeu de sauvegarde.

Opérations de sauvegarde

L’objectif principal d’une sauvegarde consiste à copier des fichiers dans un jeu de sauvegarde. Vous pouvez demander à Retrospect de réaliser quatre types de sauvegardes. Une sauvegarde incrémentale ajoute tous les fichiers qui ne sont pas déjà présents dans le jeu de sauvegarde. Une sauvegarde de nouveau membre passe à un nouveau membre du jeu de sauvegarde spécifié et effectue une sauvegarde incrémentale de ce membre. Une sauvegarde de recyclage initialise le jeu de sauvegarde, puis ajoute tous les fichiers qui ne sont pas présents dans le jeu de sauvegarde, c’est-à-dire tous les fichiers. Une sauvegarde d’un nouveau jeu de sauvegarde crée un nouveau jeu de sauvegarde, puis ajoute tous les fichiers qui ne sont pas présents dans le jeu de sauvegarde, c’est-à-dire tous les fichiers.

La méthode de sauvegarde par défaut de Retrospect est Incrémentale. Avec cette méthode, la sauvegarde est réalisée de façon progressive, ce qui permet d’accroître son efficacité tout en vous facilitant la tâche.

La section Stratégies de sauvegarde présente différentes stratégies de sauvegarde utilisant les types de sauvegarde suivants : incrémentale, de recyclage, nouveau membre et nouveau jeu de sauvegarde. Etudiez-les afin d’apprendre à optimiser la sécurité et l’efficacité de vos sauvegardes en alternant les jeux de sauvegarde et en effectuant une rotation des supports hors site.

Sauvegardes incrémentales

La sauvegarde incrémentale est la sauvegarde à choisir dans la plupart des cas. Il s’agit d’une sauvegarde progressive qui permet d’économiser l’espace disponible sur le support sélectionné en évitant la présence de doublons dans un jeu de sauvegarde. Une sauvegarde incrémentale ne copie que les nouveaux fichiers ou les fichiers ayant été modifiés depuis la sauvegarde précédente.

Lors d’une sauvegarde incrémentale, Retrospect compare les fichiers sélectionnés aux fichiers du catalogue du jeu de sauvegarde, puis copie les fichiers qui ne sont pas déjà présents sur le support. Si vous effectuez une sauvegarde incrémentale dans un nouveau jeu de sauvegarde, tous les éléments sélectionnés au niveau de la source sont sauvegardés car ce jeu est vide.

Exemple de sauvegarde incrémentale

Un administrateur de sauvegarde crée un nouveau jeu de sauvegarde et réalise une sauvegarde incrémentale avec un support neuf ou initialisé. Comme le nouveau jeu de sauvegarde ne contient aucun fichier, Retrospect y copie tous les fichiers sélectionnés. Le lendemain, l’administrateur réalise une autre sauvegarde incrémentale dans ce jeu de sauvegarde. Retrospect compare les fichiers source sélectionnés à ceux du fichier catalogue, puis indique les nouveaux fichiers et les fichiers ayant été modifiés depuis la sauvegarde de la veille. Seuls ces fichiers sont ajoutés aux supports du jeu de sauvegarde précédent (ou à un nouveau support si celui-ci est saturé).

Sauvegardes de nouveaux membres

Lorsque Retrospect exécute un nouveau membre, il passe à un nouveau membre du jeu de sauvegarde spécifié. Retrospect recherche d’abord un membre ayant un nom correct et utilise ce membre pour le rechercher. Si Retrospect ne trouve pas le membre nommé, il ajoute automatiquement un support disponible, nouveau ou initialisé, (type correct) comme nouveau membre. Enfin, si Retrospect ne trouve pas le membre nommé ou un support nouveau ou initialisé, il affiche la fenêtre de demande de support, et l’opération s’arrête jusqu’à ce que cette demande soit satisfaite.

Etant donné que les sauvegardes de nouveaux membres utilisent un jeu de sauvegarde existant, elles ne copient que les fichiers nouveaux et initialisés depuis la dernière sauvegarde.

Exemple de sauvegarde d'un nouveau membre

L’administrateur des sauvegardes souhaite configurer un flux de travail spécifique impliquant la sauvegarde sur une bande différente tous les jours de la semaine, sans se soucier du remplissage des bandes. Il souhaite également enregistrer l’heure et l’espace du support en sauvegardant uniquement les fichiers nouveaux et modifiés tous les jours (au lieu d’effectuer une nouvelle sauvegarde complète tous les jours).

Par conséquent, il crée un script qui exécute des sauvegardes de nouveau membre dans son jeu de sauvegarde tous les lundi, mardi, mercredi et jeudi. Le vendredi, il exécute une sauvegarde de recyclage, qui réinitialise le jeu de sauvegarde, en autorisant la réexécution du processus de sauvegarde le lundi.

voici un exemple d’utilisation de la fonction de sauvegarde de nouveau membre. En général, Retrospect, Inc. ne recommande pas le recyclage d’un jeu de sauvegarde toutes les semaines, sauf si vous êtes sûr que vous n’aurez pas à restaurer des données plus anciennes, ou les données les plus anciennes sont également protégées dans un autre jeu de sauvegarde.

Sauvegardes de recyclage

Lorsque Retrospect effectue une sauvegarde de recyclage, il efface le contenu du fichier catalogue du jeu de sauvegarde (le cas échéant) ; il semble ainsi qu’aucun fichier n’a été sauvegardé. Il recherche ensuite le premier support (ou membre) du jeu de sauvegarde et efface son contenu s’il est disponible. Si ce support n’est pas disponible, Retrospect utilise le premier support (CD, disque ou bande) neuf ou initialisé qu’il détecte. Tous les éléments sélectionnés au niveau de la source sont sauvegardés dans le jeu de sauvegarde.

Exemple de sauvegarde de recyclage

L’administrateur des sauvegardes constate que le fichier catalogue du jeu de sauvegarde est trop volumineux au bout d’un mois de sauvegardes incrémentales. Il lance une sauvegarde de recyclage avec le premier membre présent au niveau du périphérique de sauvegarde. Retrospect réinitialise alors le fichier catalogue, efface les fichiers stockés sur le support, puis copie tous les fichiers sélectionnés.

Sauvegardes d’un nouveau jeu

Lorsque Retrospect effectue une sauvegarde d'un nouveau jeu, il crée un nouveau jeu de sauvegarde (portant un nom similaire à celui de l’ancien jeu) avec un disque, une bande ou un CD/DVD neufs ou initialisés. Cela permet de conserver intacts le jeu de sauvegarde d’origine et son fichier catalogue en vue d’un stockage de longue durée en lieu sûr. Le fichier catalogue du nouveau jeu de sauvegarde et le nouveau membre sont nommés de façon séquentielle, par exemple Réseau global [001] et 1-Réseau global [001]. Retrospect remplace les références à l’ancien jeu de sauvegarde dans les scripts et les planifications avec le nouveau nom du jeu de sauvegarde.

Puisque les sauvegardes de nouveau jeu créent un nouveau jeu doté d’un fichier catalogue, Retrospect copie tous les fichiers sélectionnés pendant la sauvegarde.

Exemple de sauvegarde d'un nouveau jeu

L’administrateur de sauvegarde décide de faire une rotation de son jeu de sauvegarde afin de placer un jeu en lieu sûr. Il lance une sauvegarde d’un nouveau jeu avec un support neuf ou initialisé. Retrospect crée un jeu de sauvegarde avec un nouveau fichier catalogue, puis copie tous les fichiers sélectionnés vers le support. Le jeu de sauvegarde précédent reste intact et l’administrateur stocke ses supports dans un lieu sûr hors site.

Les sauvegardes de nouveaux jeux sont idéales pour la rotation des disques, bandes ou CD/DVD en vue d’un stockage hors site.

Fichiers catalogue

Retrospect utilise un fichier catalogue distinct (généralement stocké sur votre disque dur) afin de réaliser le suivi de tous les fichiers modifiés dans un jeu de sauvegarde. Le fichier catalogue vous permet d’effectuer des recherches rapides de fichiers (notamment les versions précédentes de fichiers sauvegardés) sans qu’il soit pour autant nécessaire de parcourir le support de sauvegarde.

Le fichier catalogue est un index ou un sommaire des fichiers présents sur les supports d’un jeu de sauvegarde. Le fichier catalogue permet de visualiser le contenu d’un jeu de sauvegarde même si aucun de ses supports n’est inséré dans le lecteur approprié. L’utilisation d’un fichier catalogue est nécessaire pour toutes les opérations de copie de fichiers depuis et vers un jeu de sauvegarde. Retrospect peut recréer un fichier catalogue perdu ou endommagé à partir des supports. En règle générale, 4 Mo d’espace sont nécessaires pour stocker un fichier catalogue de 10 000 fichiers.

les fichiers catalogue ne peuvent pas être affichés ou ouverts sans Retrospect.

Images

Retrospect effectue des sauvegardes incrémentales, ce qui peut entraîner la dissémination de plusieurs versions d’un même fichier sur plusieurs sessions de sauvegarde d’un jeu de sauvegarde. Supposons, par exemple, que vous mettiez à jour votre document Rapport hebdomadaire toutes les semaines. Le fichier étant modifié à chaque mise à jour, Retrospect en sauvegarde chaque version dans un jeu de sauvegarde. Une simple liste des versions de tous les fichiers du jeu de sauvegarde vous serait peu utile. C’est notamment pour cette raison que Retrospect place une image du volume source dans le jeu de sauvegarde.

Une image correspond à la liste de tous les fichiers et dossiers présents sur un volume lors de sa sauvegarde. Pour chaque volume, une image est stockée dans le fichier catalogue et une copie est placée sur le support de sauvegarde (bande, disque, cartouche ou CD). Après chaque opération de sauvegarde ou d’archivage réussie, l’ancienne image du fichier catalogue est remplacée, mais les versions précédentes des images de supports restent intactes et Retrospect copie les nouvelles images sur le support.

Si vous voulez effectuer une restauration à partir d’une sauvegarde, vous pouvez demander à Retrospect de restaurer l’intégralité du contenu d’un disque à l’aide d’une image. Vous pouvez également utiliser une image comme référence afin de visualiser l’état du volume à un moment donné et de sélectionner des fichiers à restaurer. Les images vous permettent de restaurer chaque volume dans l’état dans lequel il se trouvait au moment de la sauvegarde.

Les images aident Retrospect à assurer le suivi des volumes sur lesquels est stocké un fichier. Lorsque Retrospect sauvegarde un volume dans un nouveau jeu de sauvegarde, il copie les fichiers sélectionnés et enregistre une image. Lorsque l’application sauvegarde par la suite d’autres volumes, elle ne copie pas les fichiers correspondant exactement à ceux qui se trouvent déjà dans le jeu de sauvegarde. Ces derniers sont toutefois notés dans chaque image du volume. L’efficacité de ce mode de stockage permet d’économiser l’espace disponible sur les supports puisque les doublons ne sont pas copiés.

Vous pouvez récupérer des images à partir des supports si vous souhaitez rétablir l’état d’un volume, d’un dossier ou d’un fichier selon une date donnée.

Comme une image représente un volume à un moment donné, il n’est pas possible de l’utiliser pour retrouver les diverses versions d’un fichier disséminées sur plusieurs sessions de sauvegarde effectuées à des dates différentes. Retrospect permet toutefois d’effectuer facilement cette opération. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Restauration par recherche.

Retrospect et clients

Retrospect peut sauvegarder tout volume accessible depuis l’Explorateur Windows ou pouvant être mappé à un lettre de lecteur, qu’il s’agisse d’un volume partagé en réseau ou d’un lecteur connecté directement à votre ordinateur.

Les logiciels client de Retrospect peuvent étendre les possibilités de sauvegarde et de restauration de Retrospect à d’autres ordinateurs de votre réseau. Un ordinateur équipé du logiciel Retrospect Client est appelé un client Retrospect, ou tout simplement un client. Retrospect peut sauvegarder tout client du réseau, sans qu’il ne soit pour cela nécessaire d’installer un serveur de fichiers, de lancer le partage de fichiers ou de monter des volumes.

Vous pourriez sauvegarder des ordinateurs distants reliés au réseau via le Réseau Microsoft, mais cette opération exige une configuration précise du partage de fichiers, des utilisateurs et des autorisations d’accès. La sauvegarde des données stockées sur de tels ordinateurs est facilitée avec les logiciels Retrospect Client. Il suffit en effet d’installer le logiciel client une seule fois, puis, dès que cet ordinateur est allumé (même si personne ne l’utilise), les données qui y figurent peuvent être sauvegardées par le biais du réseau.

Tableau de bord de pointe

Le nouveau tableau de bord de Retrospect est un outil précieux pour gagner en efficacité. Cela vous donne un aperçu de qualité de votre environnement de sauvegarde, comprenant un résumé visuel de toutes les sauvegardes effectuées durant la semaine. Vous pouvez voir rapidement quelles sources n'ont pas été protégées, identifier quelles sources ont sauvegardé le plus de données et évaluer vos besoins de stockage. Vous gagnez du temps et vous vous assurez de la protection complète de vos données. Ces informations sont également utiles pour ajuster la planification des sauvegardes, du stockage et de la capacité de bande passante du réseau.

Accéder au Tableau de bord

Lancez le moniteur d'activité Retrospect depuis le menu Démarrer de Windows ou l’écran de Démarrage.

Dashboard win

Identifier les sources de sauvegardes trop volumineuses

Dans la partie "Sauvegardes" du tableau de bord, chaque segment coloré représente une sauvegarde. Si vous passez le curseur sur le segment coloré vous afficherez la source, le nombre de fichiers et la taille de la sauvegarde correspondante.