Problèmes et solutions

Cette section offre des réponses aux questions que vous vous poserez peut-être en utilisant Retrospect et ses clients. Vous y trouverez de l’aide sur la résolution des problèmes généraux, des réponses aux questions fréquentes, ainsi qu’une présentation des techniques de dépannage utilisées par le service de support technique d’Retrospect.

La section Dépannage offre des solutions aux problèmes habituels rencontrés lors de l’installation, de la sauvegarde ou de la restauration tandis que la section Questions habituelles présente une liste de questions fréquentes. Celles-ci ne concernent pas les messages d’erreur et sont plutôt d’ordre général, à la différence des problèmes traités dans la section Dépannage. La section Messages d’erreur de Retrospect présente la liste, classée par ordre numérique, des numéros d’erreur et de leur signification. Support technique de Retrospect décrit les techniques de dépannage et les procédures d’assistance.

Conseils et informations de dernière minute

Sécurisation de Retrospect

Pour éviter tout accès à Retrospect par des versions Mac et iOS non autorisées de Retrospect, il est fortement recommandé de définir un mot de passe d'accès à Retrospect. Pour définir un mot de passe, accédez à Configurer > Préférences > Sécurité.

Arrêt des scripts

La barre d'outils Retrospect contient un bouton qui facilite l'arrêt des opérations en cours d'exécution. L'icône de ce bouton n'apparaît plus sous la forme d'un cercle rouge marqué d'un X mais sous la forme d'une touche PAUSE. Lorsque l'option d'arrêt de toutes les opérations a été activée, le bouton clignote en affichant le logo Retrospect.

Sauvegarde des informations de sécurité des fichiers

Lorsque vous sélectionnez l'option "Sauvegarder les informations de sécurité des fichiers des serveurs" ou l'option "Sauvegarder les informations de sécurité des fichiers des postes de travail", Retrospect copie les informations de sécurité des fichiers NTFS pour tous les fichiers sauvegardés depuis les ordinateurs sources. En outre, si un fichier comporte de nouvelles informations de sécurité depuis la dernière sauvegarde, mais qu'il n'a subi aucune autre modification, Retrospect recopie l'intégralité du fichier, notamment les nouvelles informations de sécurité. Si les autorisations ont changé pour plusieurs fichiers sur les ordinateurs sources, la sauvegarde des informations de sécurité des fichiers peut prendre du temps et nécessiter beaucoup d'espace de stockage, même pour une sauvegarde incrémentielle intelligente.

Déploiement puissant de Retrospect Client for Windows

Le logiciel client peut aisément être déployé vers des ordinateurs sous Windows utilisant Microsoft SMS, Active Directory Group Policy ou tout autre outil de distribution de logiciels.

Restauration active des ordinateurs clients UNIX

Après l'exécution d'une restauration active sur l'intégralité d'un ordinateur client UNIX, Retrospect affiche le message d'erreur suivant : “Le volume / a été restauré. Il sera peut-être nécessaire de réinstaller le chargeur de démarrage du client avant de redémarrer ce dernier.” Si l'ordinateur client se bloque au niveau de Grub quand vous le redémarrez, reconstituez le chargeur de démarrage et redémarrez une nouvelle fois l'ordinateur.

Sauvegarde du dossier Mes documents

Si vous modifiez l'emplacement du dossier cible pour le dossier Mes documents, les filtres de Retrospect qui incluent Mes documents (par exemple, Documents and Settings) ne fonctionneront pas correctement.

Sauvegarde de recyclage programmée

Lors de l'exécution d'une sauvegarde de recyclage programmée sur une bande correctement nommée, Retrospect génère une demande de média sauf si l'option "Réutiliser automatiquement le média nommé" est activée. Cliquez sur Configurer > Préférences, puis accédez aux préférences Effacement de média pour spécifier cette option.

Impossible d'enregistrer les fichiers sur le Bureau

en fonction du compte sous lequel Retrospect est exécuté, il peut s'avérer impossible d'enregistrer les fichiers (les filtres exportés par exemple) sur le Bureau. Le cas échéant, accédez manuellement au dossier Bureau de l'utilisateur au lieu d'utiliser l'option Bureau de plus haut niveau.

Le service Retrospect Launcher n'a pas pu démarrer

Si cela se produit, passez à Configurer > Préférences et accédez aux préférences Exécution au démarrage. Décochez la case Activer le service Retrospect Launcher et cliquez sur OK. Revenez aux préférences de démarrage d'exécution, cochez la case Activer le service Retrospect Launcher et cliquez sur OK.

Dépannage

La plupart des problèmes rencontrés dans l’utilisation de Retrospect peuvent être classés en un nombre restreint de catégories. Le support technique d’Retrospect suit des procédures de dépannage standard pour chacune de ces catégories. Avec un minimum d’efforts, vous apprendrez à résoudre vous-même vos problèmes. La présente section dresse la liste de ces procédures et traite des problèmes les plus courants.

la première chose à faire en cas d’erreur est de vérifier que la version de Retrospect est à jour. Choisissez Mise à niveau de Retrospect dans le menu d’aide, puis cliquez sur le bouton de recherche pour rechercher les mises à jour disponibles pour la version actuelle de Retrospect. Installez les dernières mises à jour pour voir si elles résolvent le problème.

Conservez une trace écrite de vos tentatives de dépannage. Même si vous ne pouvez pas résoudre un problème immédiatement, vos notes vous aideront à établir des procédures d’intervention. Si, après lecture de cette section, vous n’avez toujours pas la solution à votre problème, essayez de recourir aux autres ressources de support de Retrospect. Reportez-vous à la section Support technique de Retrospect.

Procédures de dépannage

La première phase du dépannage consiste à isoler le problème en identifiant le moment et l’emplacement d’apparition. L’identification du moment de l’apparition d’une erreur constitue un point de référence facilitant la résolution de l’incident. Retrospect comporte différentes phases d’opération. Par exemple, une sauvegarde se décompose en quatre phases consécutives : analyse, comparaison, copie et vérification. Si vous déterminez la phase pendant laquelle se produit le problème, vous avez fait un premier pas vers sa résolution.

Problèmes de configuration des clients

Un client dans le sous-réseau local ou dans un autre sous-réseau configuré par Retrospect ne s’affiche pas dans la fenêtre Réseau actif de Retrospect, ou n’apparaît que de façon intermittente.

Cliquez sur Tester dans la fenêtre Réseau actif pour vérifier que le client est connecté au réseau.

Ouvrez le panneau de configuration (Windows) ou le tableau de bord (Mac OS) de Retrospect Client et assurez-vous qu’il est chargé au démarrage et activé. Vérifiez que le champ d’état indique Prêt ou Attente du premier accès.

Vérifiez que l’ordinateur client est connecté au réseau et qu’il est bien configuré.

Si ces mesures ne donnent pas de résultats satisfaisants, reportez-vous à la section Tests et exécution de la commande Ping pour vérifier la communication TCP/IP. Si la commande Ping s’exécute correctement sur l’ordinateur de sauvegarde et le client mais que le client ne s’affiche toujours pas, il se peut que votre réseau ne prenne pas entièrement en charge TCP/IP et UDP. Le matériel réseau passif (des concentrateurs (« hubs ») et des ponts, par exemple) sont susceptibles de ne pas transmettre les informations dont Retrospect a besoin pour gérer des clients TCP/IP. La configuration réseau avancée de Retrospect vous permet d’ajouter des clients par leur nom DNS, leur nom WINS ou leur adresse IP (Accès direct), ce qui peut faciliter l’ajout d’un client.

Après avoir pris les mesures appropriées, vous pouvez connecter le client.

Le problème peut aussi provenir du fait que le client dispose de plusieurs cartes Ethernet. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section « Troubleshooting multiple ethernet cards on a Retrospect Client running Windows » dans la base de connaissances d’Retrospect ( www.retrospect.com/fr/knowledgebase) .

Un client ne faisant pas partie du sous-réseau local ne s'affiche pas dans la fenêtre Réseau actif de Retrospect.

Cette fenêtre ne montre que les clients reconnus par Retrospect sur un réseau précis, à l’aide d’une méthode de recherche spécifique.

Retrospect Desktop ne peut accéder qu’aux clients connectés au sous-réseau local de l’ordinateur de sauvegarde. Single Server et Multi Server de Retrospect permettent d’accéder directement aux clients, quel que soit leur emplacement, en utilisant une adresse IP, un nom DNS ou un nom WINS. Ils permettent en outre d’accéder aux clients situés sur les segments de réseau que vous définissez. Reportez-vous à la section Configuration réseau avancée.

Le problème peut aussi provenir du fait que le client dispose de plusieurs cartes Ethernet ou cartes d’interface pour réseau. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section « Troubleshooting multiple ethernet cards on a Retrospect Client running Windows » dans la base de connaissances d’Retrospect ( www.retrospect.com/fr/knowledgebase) .

Reportez-vous également aux sections –530 (client introuvable) et –541 (client non installé ou non exécuté).

La méthode d'accès directe au réseau ne connecte pas le client avec l'adresse IP ou le nom spécifié.

Vérifiez que l’ordinateur client est connecté au réseau et qu’il est bien configuré.

Ouvrez le panneau de configuration (Windows) ou le tableau de bord (Mac OS) de Retrospect Client et assurez-vous qu’il est chargé au démarrage et activé. Vérifiez que le champ d’état indique Prêt ou Attente du premier accès.

Assurez-vous que l’adresse IP que vous utilisez est attribuée. Si le client utilise l’adressage IP dynamique, il se peut que son adresse ait changé. Il est déconseillé d’ajouter directement une adresse dynamique, sauf dans le cas d’un bail de longue durée. Utilisez plutôt l’accès par diffusion de sous-réseau.

Si vous utilisez le nom DNS ou WINS du client, essayez d’utiliser son adresse IP.

Exécutez la commande Ping sur les ordinateurs pour savoir s’ils communiquent correctement avec TCP/IP. Reportez-vous à la section Tests et exécution de la commande Ping pour vérifier la communication TCP/IP.

Il se peut qu’un pare-feu ait été établi entre le réseau du client et le réseau de l’ordinateur de sauvegarde en vue de limiter les accès extérieurs. Par exemple, Windows XP avec le Service Pack 2 active le pare-feu par défaut. Consultez la base de connaissances d’Retrospect ( http://www.retrospect.com/fr/knowledgebase) pour plus d’informations sur la création d’une exception de pare-feu pour Retrospect et Retrospect Client.

La méthode d'accès direct a ajouté un client qui n'est pas le bon.

Assurez-vous que l’adresse IP que vous utilisez est attribuée. Si le client utilise l’adressage IP dynamique (par exemple, DHCP), il se peut que son adresse ait changé. Utilisez plutôt l’accès par diffusion de sous-réseau. Reportez-vous également à la section Questions habituelles.

Autorisations sur les fichiers/dossiers des clients Mac OS X et listes de contrôle d'accès

Pour pouvoir restaurer ou dupliquer les données sur un volume d'un client Mac OS X, vous devez préparer le volume pour conserver les modifications apportées aux listes de contrôle d'accès ou aux autorisations de la source. Dans le Finder, sélectionnez Lire les informations pour le volume et assurez-vous que la case "Ignorer les autorisations de ce volume" est désélectionnée et, si nécessaire, activez les listes de contrôle d'accès pour le volume.

Problèmes de sauvegarde

Les sauvegardes immédiates et les sauvegardes programmées diffèrent dans leur mode de lancement et dans ce qu’elles font une fois leur tâche accomplie. Mises à part ces différences, elles suivent le même cheminement après leur lancement : analyse, comparaison, demande de supports, copie, vérification et fermeture.

Echec du lancement automatique de Retrospect en vue d’exécuter un script planifié

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce problème :

  • Confusion au sujet de la date de début La date à laquelle vous pensez que le script doit se lancer n’est peut-être pas sa date d’activation réelle. Reportez-vous à la section Eléments communs aux planificateurs.
  • Script mal planifié Consultez la liste des opérations programmées futures pour vérifier que Retrospect indique la planification prévue. Pour ce faire, cliquez sur Moniteur d’activité > Planification. Vérifiez que vous n’avez pas trop limité la période pendant laquelle les scripts peuvent s’exécuter en mode automatique. Contrôlez pour ce faire les préférences de planification (reportez-vous à la Préférences de planification).
  • Option de lancement automatique non activée Assurez-vous que l’option d’exécution automatique est activée (reportez-vous à la section Préférences de démarrage).

Blocage de Retrospect au lancement

Le fichier Config77.dat est peut-être endommagé. Déplacez-le (ainsi que tout autre fichier de configuration, config**.***) hors de son dossier parent et faites un nouvel essai de lancement. Si cette manœuvre résout le problème, mettez le fichier de configuration suspect dans la Corbeille. (Retrospect créera automatiquement un nouveau fichier de configuration avec les paramètres par défaut). Si vous ne voulez pas recréer vos scripts et paramètres personnels, et vous reconnecter aux clients, vous pouvez renommer le fichier Config77.bak en Config77.dat ou restaurer une version précédente de ce fichier depuis une sauvegarde.

Les fichiers Config77.dat et Config77.bak se trouvent dans le même dossier que l’application Retrospect ou bien à l’emplacement suivant : ../Documents and Settings/All Users/Application Data/Retrospect .

Retrospect signale une erreur lors d’une analyse ou d’une comparaison

Il se peut qu’un problème soit survenu sur le volume analysé. Dans ce cas, Retrospect consigne une erreur dans le journal des opérations.

Recherchez le numéro de l’erreur à la section Messages d’erreur de Retrospect.

Un lecteur de cartouche amovible ne figure pas dans la fenêtre de base de données des volumes ou dans la fenêtre de demande de support.

Les disques amovibles (disques DVD-RAM, etc.) doivent être accessibles avec une lettre de lecteur depuis l’Explorateur Windows.

Un lecteur de bande ou CD/DVD ne s'affiche pas dans la fenêtre Périphériques de stockage ou dans la fenêtre de demande de support.

Choisissez Configuration > Périphériques puis cliquez sur Environnement. Si le nom du pilote de votre périphérique n’apparaît pas en gras, cela signifie qu’un autre logiciel a mal chargé un pilote, ce qui empêche Retrospect d’utiliser le sien. Tentez de repérer le pilote fautif, puis désactivez-le.

Tous les périphériques doivent être connectés avant le lancement de Retrospect. Assurez-vous que le lecteur est connecté et arrêté correctement, puis qu’il est sous tension. Si d’autres périphériques du bus de communication sont éteints, mettez-les sous tension et redémarrez. Utilisez l’onglet Environnement de Retrospect (accessible via Configuration > Périphériques) pour vérifier vos paramètres d’identification. Vérifiez également que chaque périphérique SCSI est doté de son propre numéro d’identification.

Sous Windows, Retrospect utilise par défaut NT Passthrough pour accéder aux périphériques. Avec ASPI, Retrospect ne détecte pas le bus ATAPI lorsque le pilote miniport ATAPI est désactivé. Vous devez activer ce pilote en modifiant la clé de registre suivante :

\\HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\Aspi32\Parameters

Attribuez à la clé ExcludeMiniports une valeur nulle pour que tous les bus soient reconnus par Retrospect.

Si vous disposez d’un nouveau modèle de pilote, il se peut qu’il ne soit pas pris en charge par votre version de Retrospect. Pour vérifier si ce lecteur requiert une version plus récente de Retrospect, consultez le site Web d’Retrospect .

Retrospect indique qu’il ne peut pas utiliser le lecteur, car aucune lettre ne lui est affectée, alors qu’il s’agit d’un lecteur CD/DVD mappé à une lettre de lecteur.

Sous Windows, Retrospect indique que le lecteur n’est pas mappé à une lettre lorsque le pilote miniport ATAPI est désactivé.

Vous devez activer ce pilote en modifiant la clé de registre suivante :

\\HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\Aspi32\Parameters

Attribuez à la clé ExcludeMiniports une valeur nulle pour que tous les bus soient reconnus par Retrospect.

Retrospect refuse d’utiliser le support (disque ou bande) inséré, car il est « occupé ».

Ce problème peut avoir diverses origines.

  • Vous avez enregistré le fichier catalogue du jeu de sauvegarde sur un disque lui-même membre d’un jeu de sauvegarde. Les fichiers catalogue doivent être placés sur un volume distinct. Déplacez le fichier catalogue vers votre disque dur et double-cliquez dessus pour forcer Retrospect à le reconnaître.
  • Vous utilisez le disque à la fois comme source et comme cible, ce qui n’est pas autorisé. Par exemple, vous tentez de sauvegarder le volume 2-Othello vers le jeu de sauvegarde Othello, dont 2-Othello est un membre.
  • Il se peut qu’un autre logiciel soit en train de créer ou d’utiliser des fichiers (éventuellement invisibles) sur votre disque de sauvegarde. Les suspects probables sont les programmes de compression. Pour plus de détails, consultez le fichier Lisez-moi.
  • Le lecteur présente des dysfonctionnements. Contactez votre fournisseur.
  • Le support est peut-être endommagé. Désignez le support comme manquant et utilisez un autre support.

Retrospect refuse d'utiliser le support inséré.

Retrospect dispose de sa propre méthode pour reconnaître les supports et les ajouter aux jeux de sauvegarde. Si Retrospect n’utilise pas automatiquement la bande ou le disque, lisez attentivement le texte affiché dans la fenêtre de demande de support : il indique le support attendu par Retrospect.

Vous n’avez peut-être pas inséré le support requis par Retrospect. Assurez-vous que le nom du support inséré correspond à celui dont vous avez besoin. Si tel est le cas et que le problème persiste, vous disposez sans doute de deux supports de même nom et vous n’insérez pas le bon. Cette situation se produit lorsque vous changez de support lors d’une sauvegarde de recyclage dans un jeu de sauvegarde précis.

activez la préférence Réutiliser automatiquement le support nommé pour éviter cela. Reportez-vous à la section Préférence d’initialisation.

Il se peut que Retrospect nécessite un nouveau support. Insérez le disque ou la bande que Retrospect doit utiliser, patientez jusqu’à ce qu’il ou elle s’affiche dans la fenêtre, ou bien cliquez sur Ajouter pour utiliser un périphérique de stockage sur disque dur, puis sélectionnez Continuer. Retrospect n’utilise pas de support faisant partie d’un jeu de sauvegarde connu (voir ci-après). Il utilise automatiquement tout support initialisé ou dont le nom est correct.

Retrospect demande un nouveau support mais affiche le message « Il est impossible d’utiliser 1-Votre sauvegarde. Il fait déjà partie d’un jeu de sauvegarde ».

Il s’agit d’une caractéristique visant à éviter les initialisations accidentelles. Si vous voulez vraiment effacer ce support et l’utiliser pour la sauvegarde en cours, cliquez sur le bouton Effacer de la barre d’outils, puis sur Continuer, si nécessaire. Le fait d’initialiser le support supprime la référence à ce membre dans le jeu de sauvegarde auquel il appartenait.

Retrospect demande un support donné, mais affiche un message du type « 2-Othello ne fait pas partie de ce jeu de sauvegarde et que, bien que son nom soit correct, sa date de création est différente. »

Vous disposez de plusieurs supports portant le même nom. Cela peut se produire si vous lancez une sauvegarde de recyclage sur nouveau support et que vous tentez plus tard de faire une sauvegarde incrémentale avec des supports déjà utilisés. Si possible, trouvez la bande, le disque ou le CD/DVD convenant à la restauration.

Utilisez d’autres supports pour voir si certains correspondent au fichier catalogue actif.

Si vous êtes sûr que le support inséré contient les fichiers recherchés, recréez son catalogue. Cliquez sur Utilitaires > Réparation du fichier catalogue, puis sélectionnez l’option de réparation appropriée afin de recréer le fichier catalogue. Reportez-vous à la section Recréation d’un catalogue.

Retrospect demande un support spécifique que vous n’avez pas.

Si vous connaissez l’emplacement du support, mais que ce dernier n’est pas encore disponible et que vous devez absolument sauvegarder vos données, suivez les instructions ci-après. Cliquez sur Options, puis sur Ignorer. Retrospect traite le membre demandé comme s’il était complet et effectue une sauvegarde incrémentale sur un nouveau support. Les fichiers déjà sauvegardés sur le membre requis ne sont pas à nouveau copiés. Lors des sauvegardes suivantes, ce nouveau membre vous sera demandé et vous devrez utiliser les deux membres lors des prochaines restaurations.

Une fois que vous avez choisi Ignorer, vous ne pouvez plus tirer profit de l’espace libre restant (le cas échéant) sur le membre ignoré.

Si le support est perdu, endommagé ou initialisé, suivez les instructions ci-après. Lorsqu’il s’agit du premier membre du jeu de sauvegarde, il est plus simple d’effectuer une sauvegarde sur nouveau jeu de sauvegarde ou une sauvegarde de recyclage dans ce jeu de sauvegarde. Quelle que soit la méthode retenue, Retrospect vous demande un nouveau support, qui devient le premier membre du jeu de sauvegarde. S’il ne s’agit pas du premier membre et que vous souhaitez continuer la sauvegarde incrémentale sur les membres à votre disposition, cliquez sur le bouton Options, puis sur Absent. Retrospect lancera une sauvegarde sur nouveau support. Les fichiers sauvegardés sur le membre manquant seront à nouveau sauvegardés, si possible, lors de la prochaine sauvegarde incrémentale.

Retrospect détecte un catalogue désynchronisé au début d’une sauvegarde.

Mettez votre fichier catalogue à jour à partir des supports.

Reportez-vous à la section Mise à jour d’un fichier catalogue.

Retrospect signale une erreur de somme de contrôle chunk

Si l’erreur se produit avec un seul jeu de sauvegarde, réparez son fichier catalogue et recommencez.

Reportez-vous à la section Mise à jour d’un fichier catalogue.

Retrospect signale des erreurs de vérification.

Retrospect signale différents types d’erreurs selon le type de vérification utilisé.

Vérification complète Compare les fichiers sur le support de destination avec les fichiers sur la source. Lorsque Retrospect signale des date et heure de modification différentes pour un fichier précis, cela signifie généralement que le fichier a été modifié pendant la sauvegarde. Le cas échéant, aucune action n’est requise : lors de la prochaine sauvegarde, Retrospect copiera le fichier.

Des erreurs du type Fichier : erreur de comparaison au décalage… indiquent généralement un problème lié au bus de communication (SCSI, ATAPI, etc.). Procédez à une nouvelle sauvegarde afin de recopier le fichier.

Notez cependant que ces messages d’erreur de décalage indiquent en général des problèmes de données endommagées qu’il est recommandé de prendre au sérieux. Si l’erreur se répète avec de nombreux clients ou avec une source connectée à l’ordinateur de sauvegarde, dépannez le bus de communication. Si l’erreur ne survient qu’avec une source précise en cours de sauvegarde sur le réseau, testez le bus de communication et les connexions réseau de l’ordinateur.

Reportez-vous aux sections Problèmes avec les périphériques FireWire et USB, Problèmes liés à l’interface SCSI et Techniques de dépannage réseau. L’utilisation d’un logiciel de diagnostic sur les volumes concernés peut s’avérer utile.

Vérification du support Compare les fichiers digest MD5 sur le support de destination avec les fichiers digest MD5 générés en copiant les fichiers à partir de la source.

Lorsque Retrospect signale que ces fichiers digest MD5 ne correspondent pas, le problème est souvent lié au support de destination (par exemple, le support est endommagé ou des données ont été écrites sur un secteur de disque erroné). Recherchez d’éventuels problèmes sur le support du jeu de sauvegarde. Si vous ne pouvez pas résoudre le problème, utilisez un autre support. Les fichiers qui génèrent des erreurs de vérification du support, par définition, ne correspondent pas à ceux qui se trouvent dans le jeu de sauvegarde de destination. Par conséquent, ils seront recopiés sur la destination pendant la sauvegarde suivante.

dans certains cas, Retrospect n’a pas accès aux fichiers digest MD5 générés pendant la sauvegarde. C’est le cas pour toutes les sauvegardes créées en utilisant des versions de Retrospect antérieures à Retrospect 16.6, ainsi que pour les sauvegardes réalisées avec la préférence Retrospect « Générer des fichiers digest MD5 lors d’opérations de sauvegarde » désactivée. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de vérification. Dans de tels cas, Retrospect vérifie malgré tout tous les fichiers du support du jeu de sauvegarde pour s’assurer qu’ils sont lisibles.

Lorsque Retrospect a terminé une opération, l'application ne se referme pas, ne se déconnecte pas ou n'arrête pas le système, comme décrit dans les préférences de fin d'exécution.

Retrospect se referme, redémarre ou éteint l’ordinateur uniquement s’il exécute une opération en mode automatique et qu’aucune autre opération n’est prévue dans la période de recherche (reportez-vous à la Préférences de planification).

Retrospect passe automatiquement en mode interactif lorsque vous lancez une opération immédiate, et en mode automatique lorsque vous exécutez un script. Lorsque Retrospect effectue une copie, utilisez le menu Exécution pour basculer d’un mode à un autre.

Retrospect ne sauvegarde pas un volume client particulier.

Assurez-vous que le script de sauvegarde inclut le volume comme source.

Vérifiez que le volume du client n’est pas désigné comme privé (reportez-vous à la Préférences de restriction d'accès).

Assurez-vous que le volume client est monté en vue d’être utilisé sur l’ordinateur client. (Sous Mac OS, l’icône du volume est sur le bureau ; sous Windows, la lettre du lecteur est accessible.)

Utilisez le conteneur clients comme source plutôt que des volumes client spécifiques pour sélectionner tous ceux qui sont connectés à l’ordinateur client. Cliquez ensuite sur Configuration > Clients, affichez les propriétés du client en question, activez l’onglet Volumes de la fenêtre et choisissez Bureau du client dans la liste.

Pour plus d’informations sur les conteneurs client, reportez-vous à la section Configuration des clients.

Le client se bloque pendant la sauvegarde.

Le blocage du client peut être dû à des problèmes réseau, à un virus ou à un conflit logiciel. Faites appel à des utilitaires de diagnostic afin de détecter les virus et les problèmes de disque dur.

Problèmes relatifs à Proactive Backup

Proactive Backup demande un support alors que vous en avez déjà inséré un dans le lecteur.

Il indique qu’il a besoin d’un membre de support précis pour sauvegarder une source. Pour déterminer le jeu de sauvegarde nécessitant un support supplémentaire, cliquez sur l’onglet Jeux de sauvegarde dans la fenêtre d’état Proactive Backup et recherchez une ligne contenant le mot « Support ».

Si vous n’avez jamais effectué de sauvegarde dans le jeu de sauvegarde qui demande un support, Retrospect accepte tout support neuf ou initialisé. Arrêtez Proactive Client Backup, cliquez sur Configuration > Périphériques pour initialiser le support que vous souhaitez utiliser, puis relancez Proactive Backup.

Si vous ne comprenez toujours pas pourquoi Proactive Backup n’accepte pas votre support, faites une sauvegarde vers ce jeu de sauvegarde à l’aide de la commande Sauvegarde > Sauvegarde. Retrospect affiche une fenêtre dans laquelle est indiqué le support attendu.

Retrospect ne se referme pas à l'issue d'une sauvegarde effectuée par Proactive Backup.

Proactive Backup est optimisé de manière à s’exécuter en continu. Si d’autres types de scripts sont définis, ils seront exécutés à l’heure indiquée, même si Proactive Backup est actif.

Si vous programmez Proactive Backup pour un fonctionnement non continu (par exemple, de 7h00 à 19h00 tous les jours), vous pouvez quitter Retrospect après l’heure de fin d’exécution sans aucun effet sur Proactive Backup. Retrospect s’ouvrira automatiquement pour exécuter le prochain script planifié.

Dans le panneau de configuration ou le tableau de bord Retrospect Client, la planification Proactive Backup indique Dès que possible, mais le client n’a pas été immédiatement sauvegardé.

L’option « Dès que possible » implique que Proactive Backup interroge le client ; le client n’établit pas lui-même le contact avec l’ordinateur de sauvegarde. Il se peut que Proactive Backup soit occupé par la sauvegarde d’autres sources ou par l’interrogation d’autres clients ; il peut aussi être dans une phase d’inactivité (en fonction de sa planification). Lorsque Retrospect interroge le client qui a la valeur Dès que possible, il le sauvegarde.

Reportez-vous à la section Autorisation des sauvegardes anticipées.

Problèmes de restauration

Lorsque vous lancez une restauration, vous commencez par sélectionner le jeu de sauvegarde contenant les fichiers à restaurer. Vous suivez ensuite ces étapes : sélection du volume cible (emplacement cible des fichiers), comparaison ou sélection des fichiers, demande de support, copie et définition des éventuels privilèges.

Vous rencontrez des problèmes lors de la sélection d'un jeu de sauvegarde.

Si votre jeu de sauvegarde n’est pas dans la liste, cliquez sur Autres. Cliquez ensuite sur Ouvrir si le fichier catalogue de votre jeu de sauvegarde est disponible, ou cliquez sur Recréer pour le reconstituer à partir du support.

Si Retrospect signale une erreur de somme de contrôle chunk après sélection d’un jeu de sauvegarde, consultez l’erreur –641 (somme de contrôle chunk incorrecte).

Vous voulez restaurer depuis un support donné, mais vous ne voyez pas son jeu de sauvegarde dans la fenêtre de sélection.

A partir de l’Explorateur Windows, recherchez le fichier catalogue du jeu de sauvegarde sur votre disque dur. Il porte le même nom que le support mentionné dans la fenêtre Périphériques de stockage de Retrospect. Par exemple, si la bande s’appelle 1-Comptabilité, recherchez le fichier catalogue nommé Comptabilité. Double-cliquez sur ce fichier pour l’indiquer à Retrospect.

Si vous ne trouvez pas le fichier catalogue sur votre disque dur, cliquez sur Utilitaires > Réparation du fichier catalogue et choisissez l’option de réparation appropriée pour le recréer (reportez-vous à la Recréation d’un catalogue).

Vous ne trouvez pas les fichiers à restaurer.

Si vous utilisez l’option de restauration Fichiers sélectionnés, assurez-vous que l’image choisie correspond au volume approprié. Par défaut, le navigateur de prévisualisation trie les fichiers et les dossiers par ordre alphabétique, selon l’arborescence définie sur le disque dur sauvegardé. Lorsque vous avez identifié le fichier voulu, double-cliquez dessus afin de le marquer pour la récupération. Si vous ne le trouvez pas, choisissez Rechercher dans le menu Edition pour le rechercher par son nom ou par d’autres critères. Un fichier précédé d’une icône grisée se trouve sur un membre manquant du jeu de sauvegarde.

Si vous restaurez d’anciennes versions des fichiers, utilisez l’option Restauration > Fichiers recherchés. Indiquez à Retrospect le nom du fichier ou du dossier à rechercher et, si nécessaire, cliquez sur Plusd’options pour utiliser l’option de filtrage de Retrospect.

Reportez-vous aux sections Restauration et Utilisation de filtres.

Lors de l’extraction d’une ancienne image, Retrospect signale qu’aucune image n’est disponible.

Ce problème peut avoir deux origines :

  • Vous avez désactivé l’option Enregistrer l’image source à restaurer (reportez-vous à la Options de fichier catalogue).
  • Vous avez annulé la sauvegarde avant qu’elle n’arrive à son terme. Retrospect n’enregistre pas l’image d’un volume tant que sa sauvegarde n’est pas terminée.

Retrospect refuse d'utiliser le support inséré et indique que son nom est le bon mais que sa date de création diffère.

Vous disposez donc de plusieurs supports portant le même nom. Ceci se produit si vous lancez une sauvegarde de recyclage sur des supports neufs, puis tentez de restaurer avec des bandes, disques ou CD/DVD anciens. Si possible, localisez le support approprié pour la restauration.

Utilisez d’autres supports pour voir si certains correspondent au fichier catalogue actif.

Si vous êtes sûr que le support inséré contient les fichiers recherchés, recréez son catalogue. Cliquez sur Utilitaires > Réparation du fichier catalogue, puis sélectionnez l’option de réparation appropriée afin de recréer le fichier catalogue. (Reportez-vous à la section Recréation d’un catalogue.)

Retrospect signale qu’un disque est saturé lors d’une restauration.

Cette erreur signifie que le volume sur lequel vous effectuez la restauration ne dispose pas de suffisamment d’espace pour contenir tous les fichiers. Vous devez libérer de l’espace sur le disque cible ou restreindre le nombre de fichiers à restaurer. Si vous restaurez un volume faisant appel à un utilitaire de compression, vous devrez peut-être restaurer les fichiers par lots et vous servir de l’utilitaire de compression entre les restaurations pour libérer de l’espace pour le prochain lot de fichiers.

A l’issue de la restauration, les autorisations NTFS ne sont pas définies.

Vous devez restaurer une image et laisser activée l’option de recopie des informations de sécurité. Reportez-vous aux sections Options de sécurité Windows et Restauration à partir d’une sauvegarde complète.

Après une restauration, les autorisations de partage de fichiers Mac OS ne sont pas rétablies.

avant de restaurer des données sur un volume autre que le volume système actuel sous Mac OS X, visualisez les informations relatives à ce volume à l’aide de la commande Afficher les infos du Finder. Choisissez Autorisations dans le menu de la fenêtre d’informations, puis désactivez l’option Ignorer les autorisations de ce volume.

Reportez-vous à la section Restauration de serveurs de fichiers Mac OS.

Après restauration d'une sauvegarde sur le nouveau disque dur d'un Macintosh, l'icône du volume n'est plus personnalisée. Elle est devenue générique.

Redémarrez l’ordinateur.

Après restauration, les définitions de pseudo-volumes sur un client Macintosh sont erronées.

Les définitions de pseudo-volumes peuvent être perdues lors de la restauration d’un grand nombre de dossiers. Les pseudo-volumes peuvent avoir un nom erroné (parce qu’ils ont été associés avec les mauvais dossiers) dans la fenêtre de sélection de volume de Retrospect et dans les navigateurs. Le problème vient des numéros invisibles d’identification des dossiers.

Pour éviter ce problème (rare), initialisez ou formatez le volume cible avant de restaurer un volume entier avec Retrospect. Vérifiez en outre l’affectation de vos pseudo-volumes après toute restauration volumineuse (un disque entier, par exemple). Vous devrez redéfinir chaque pseudo-volume sur un volume après restauration d’un disque entier.

Vous ne pouvez ni récupérer, ni restaurer des données sur un client.

Procédez comme suit :

  1. Essayez d’accéder à l’ordinateur client. Dans la base de données des clients, sélectionnez le client et cliquez sur l’icône Propriétés de la barre d’outils. Cliquez sur le bouton Actualiser pour voir si Retrospect peut se connecter au client.
  2. Choisissez Configuration > Volumes, sélectionnez le volume sur lequel vous voulez restaurer les données, puis cliquez sur l’icône Propriétés de la barre d’outils. Assurez-vous que le volume dispose de suffisamment d’espace pour les fichiers à restaurer et qu’il n’y a pas de symbole de verrouillage sur la ligne Attributs. S’il n’y a pas de ligne Attributs, il n’est pas verrouillé.

Si vous êtes sûr que le volume sur lequel vous restaurez des données n’est pas verrouillé et dispose de suffisamment d’espace, reportez-vous au Récupération d’urgence pour des conseils généraux.

Problèmes avec les périphériques FireWire et USB

Les problèmes que vous rencontrez avec des périphériques FireWire ou USB peuvent avoir plusieurs causes.

Problèmes matériels

  • Isolez le périphérique. Un autre périphérique de la chaîne peut perturber les communications du périphérique de sauvegarde. Si le périphérique de sauvegarde est connecté à votre ordinateur via un concentrateur ou un autre périphérique FireWire/USB, connectez-le directement à un port de l’ordinateur. S’il est déjà connecté directement à l’ordinateur, changez de port. Si l’incident persiste, ne reconnectez pas les autres périphériques et poursuivez les opérations de vérification.
  • Il se peut que le câble soit défectueux. Remplacez le câble de connexion du périphérique à l’ordinateur.
  • Il se peut que la carte système ou la carte FireWire/USB de l’ordinateur soit défectueuse. Si possible, installez Retrospect sur un autre ordinateur et testez le périphérique seul.

Problèmes de support

  • Changez le support pour déterminer s’il est à l’origine du problème. Si possible, utilisez un support d’une autre marque. Bien souvent, les lecteurs ne fonctionnent pas avec certaines marques de supports. Choisissez une marque recommandée par le fabricant.
  • Si vous utilisez un lecteur de bande, nettoyez les têtes de lecture avec une cartouche de nettoyage.

Problèmes liés aux microprogrammes et problèmes logiciels

  • Vérifiez que vous disposez de la dernière version du microprogramme USB ou FireWire. Les fabricants de matériel publient régulièrement des mises à niveau du microprogramme, ce qui peut vous aider à résoudre les problèmes USB ou FireWire. Téléchargez les mises à niveau du fabricant à partir de son site Web. Retrospect indique le microprogramme actuel du lecteur que vous utilisez dans la colonne Version de la fenêtre du périphérique (sous l’onglet Version ou Environnement). Vous trouverez sur le site Web d’Retrospect la liste des problèmes connus associés aux versions des microprogrammes.
  • Mettez à jour ou réinstallez les pilotes de la carte FireWire et USB. Un pilote endommagé peut provoquer des incidents indécelables. Recherchez les pilotes actualisés sur le site Web du fabricant ou du fournisseur.
  • Désinstallez complètement tout logiciel de sauvegarde tiers, notamment les pilotes que ce logiciel peut avoir chargés pour le périphérique.

Si vous avez examiné l’ensemble des problèmes répertoriés ci-dessus, mais que des erreurs continuent de se produire avec les nouveaux supports, il est possible que le périphérique de sauvegarde lui-même soit défectueux. Contactez le fournisseur du périphérique pour faire d’autres diagnostics/tests ou pour en savoir plus sur la réparation ou le remplacement du matériel.

Problèmes liés à l’interface SCSI

Si la chaîne SCSI est mal configurée, des erreurs de communication risquent d’entraîner la perte de données ou des dysfonctionnements pendant les opérations de copie. Les informations qui suivent vous aideront à résoudre les problèmes liés à la chaîne SCSI.

Reportez-vous aussi à la section USB/USB 2.0/USB 3.0, la documentation de votre carte SCSI et celle de votre système de stockage.

Les exemples de messages d’erreur donnés ci-après peuvent signaler des problèmes de communication sur un bus SCSI :

  • Fichier Notes techniques : erreur de comparaison au décalage 3253
  • Problème de lecture : 1-Sauvegarde Avril 2 (0), erreur –102 (erreur de communication)
  • Problème d’écriture : 1-Sauvegarde Mai (0), erreur –205 (perte de l’accès au support de stockage)

Ces erreurs proviennent généralement d’un problème de configuration SCSI (terminaison, périphérique, câble, ordre des périphériques, etc.). Les raisons les plus fréquentes sont une terminaison inadéquate ou des câbles SCSI défectueux. Utilisez des terminaisons différentes, optez pour des modèles à alimentation, changez les câbles, isolez le périphérique sur la chaîne SCSI et placez-le sur un autre ordinateur. S’il s’agit d’un lecteur de bandes, nettoyez ses têtes et essayez d’autres marques de bandes.

Terminaison

La règle générale consiste à n’utiliser que deux terminaisons par bus SCSI, l’une au début, l’autre à la fin. Si vous ne disposez que d’un seul périphérique sur le bus SCSI, une seule terminaison est nécessaire, car votre carte SCSI en contient certainement une. Certains périphériques SCSI, équipés d’une terminaison intégrée, doivent être placés en fin de chaîne SCSI.

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la documentation de votre matériel.

Câbles SCSI

Les problèmes de communication peuvent provenir de câbles défectueux ou mal fixés ; pensez à les vérifier. La longueur totale de votre bus SCSI ne doit pas dépasser 6 mètres. Si possible, utilisez des câbles courts (de 30 à 90 cm). N’utilisez jamais de câbles de plus de 1,80 m.

Ordre des périphériques et conflits éventuels

Pour éviter tout problème de conflit de périphériques, vérifiez que chaque périphérique a une adresse SCSI unique. Pour connaître l’adresse SCSI de chaque périphérique, cliquez sur Configuration > Périphériques. Activez ensuite l’onglet Environnement pour afficher la liste de vos périphériques. Vous pouvez imprimer les informations de cette fenêtre à titre de référence. Si des incidents se produisent (un périphérique ne s’affiche pas dans la liste alors qu’il est sous tension et connecté, par exemple), modifiez l’ordre des périphériques SCSI ou retirez temporairement ceux dont vous n’avez pas besoin immédiatement. Vérifiez aussi que chaque périphérique dispose d’un ID SCSI unique.

Certains périphériques tels que les scanners ou les lecteurs de disques amovibles peuvent perturber le bus SCSI, surtout s’ils sont éteints. En cas de problème, vérifiez que tous les périphériques SCSI sont sous tension lorsque vous utilisez votre ordinateur. Même si vous ne rencontrez aucun problème avec les périphériques SCSI, il est vivement recommandé de les mettre tous sous tension avant l’ordinateur. Ne les éteignez pas tant que votre ordinateur est sous tension.

Problèmes SCSI non résolus

Si tout est configuré correctement sur la chaîne SCSI, il reste le phénomène inexplicable appelé « vaudou SCSI », à l’origine de problèmes qui ne sont pas censés se produire si les règles de la norme SCSI sont respectées. Le vaudou SCSI peut vous obliger à modifier l’ordre des périphériques sur la chaîne, à changer la terminaison, à attribuer de nouveaux identifiants ou encore à remplacer des câbles SCSI. (Plus les câbles sont courts, moins ils risquent de provoquer de problèmes.) En théorie, le SCSI a des règles et des modes de fonctionnement bien définis, mais la pratique montre qu’il s’agit souvent d’une science inexacte.

Techniques de dépannage réseau

Tests et exécution de la commande Ping pour vérifier la communication TCP/IP

Utilisez le bouton Tester dans la fenêtre Réseau actif pour voir si Retrospect peut se connecter à un client réseau via TCP/IP et communiquer avec le logiciel client. Cliquez sur Tester et saisissez une adresse IP, un nom DNS ou un nom WINS. Si Retrospect signale une erreur –541, il s’est connecté à l’ordinateur à cette adresse, mais n’a pas eu de réponse du logiciel client. S’il affiche l’erreur –530, cela signifie qu’il n’a pas pu se connecter à l’ordinateur. Si d’autres erreurs s’affichent, elles indiquent un problème de configuration du réseau et de TCP/IP. Exécutez la commande Ping sur l’ordinateur de sauvegarde et du client depuis un autre ordinateur pour vérifier qu’ils sont détectés par
TCP/IP.

Les ordinateurs Windows configurés avec
TCP/IP ont une commande ping intégrée. Sur un ordinateur Windows équipé de TCP/IP, ouvrez MS-DOS et tapez ping suivi d’un espace et de l’adresse IP à tester.

Sous Mac OS X, choisissez Ping dans les Utilitaires réseau (sous /Application/Utilitaires).

A l’aide de l’outil adéquat, exécutez d’abord la commande Ping sur l’adresse IP de l’ordinateur de sauvegarde. Une réponse vous indique que l’ordinateur est bien configuré pour TCP/IP. Si aucune réponse n’est renvoyée ou s’il est annoncé comme indisponible, cela signifie qu’il y a un problème de configuration TCP/IP, d’interface matérielle réseau ou de réseau.

Si la commande Ping est correctement exécutée sur l’ordinateur de sauvegarde, utilisez-le (ou un autre ordinateur) pour exécuter la commande Ping sur l’adresse IP du poste posant problème.

Dépannage du réseau

Lorsque vous avez des problèmes de réseau, tentez de détecter les circonstances dans lesquelles ils se produisent. Si le problème se produit sur un seul client, examinez-le avec soin. Si le problème se produit sur plusieurs clients, déterminez quels sont ceux qui partagent le même concentrateur (hub), routeur, pont ou passerelle. Cela peut vous permettre d’identifier le composant réseau défectueux qu’il est nécessaire de réparer ou de remplacer. Si vous constatez des erreurs inexplicables sur plusieurs ordinateurs, vérifiez les composants matériels du réseau sur l’ordinateur de sauvegarde.

Questions habituelles

Dans cette section, vous trouverez des réponses à des questions fréquentes relatives à la configuration des clients Retrospect, la sauvegarde locale et via le réseau des fichiers, les jeux de sauvegarde, les fichiers catalogue, les périphériques et les supports.

Questions relatives à l’installation du client

Comment trouver l’adresse IP d’un client pour y accéder directement ?

Cela dépend de votre système d’exploitation et de la configuration de l’ordinateur client. Si le client a une adresse IP fixe, vous pouvez la saisir dans la méthode d’accès direct. Toutefois, si le client obtient automatiquement une adresse IP dynamique auprès d’un serveur DHCP, vous ne pouvez pas utiliser la méthode d’accès direct. Les adresses IP dynamiques peuvent changer et Retrospect risque de trouver une machine différente à cette adresse. Vous devez dans ce cas utiliser la méthode multidiffusion ou la diffusion de sous-réseau.

Voici comment trouver l’adresse IP d’un ordinateur et déterminer s’il s’agit d’une adresse fixe ou dynamique.

Mac OS Ouvrez le tableau de les préférences réseau (Mac OS X) sur le client. Il indique l’adresse IP que l’ordinateur utilise actuellement. Au-dessus de l’adresse IP se trouve le menu local Configuration. Si ce menu affiche l’option Via un serveur DHCP, il s’agit d’une adresse dynamique. S’il indique « manuellement », il s’agit d’une adresse fixe.

Windows Affichez l’invite du DOS et tapez IPconfig -All afin de générer la configuration IP complète.

Toutes versions de Windows Les informations de configuration IP indiquent l’adresse IP actuelle de l’ordinateur. Elles indiquent aussi si l’ordinateur utilise un serveur DHCP et, si c’est le cas, les baux de l’adresse IP obtenue automatiquement. Si le serveur DHCP et les baux n’apparaissent pas, cela signifie que l’adresse a été obtenue manuellement et qu’elle est fixe.

Questions relatives à la configuration du client

Comment changer le nom d’un client ?

Le nom du client est créé lorsque l’ordinateur de sauvegarde accède au client pour la première fois.

Si un client a déjà été connecté et que vous souhaitez changer son nom, choisissez Configuration > Clients, double-cliquez sur le client à renommer, puis sur Utilitaires dans la fenêtre des propriétés du client. Cliquez sur le bouton Renommer, puis saisissez le nouveau nom.

Le changement de nom n’affectera pas les fichiers déjà sauvegardés ; ils sont toujours stockés sous l’ancien nom du client. Les nouveaux fichiers et les images seront enregistrés sous le nouveau nom.

Comment connecter un client sans avoir accès à son mot de passe ?

Vous devez désinstaller le logiciel client, redémarrer l’ordinateur client, puis réinstaller le logiciel client à l’aide d’un nouveau mot de passe.

Comment récupérer un volume client après avoir utilisé par inadvertance l’option Omettre ?

Si vous omettez un volume client, vous pouvez le rétablir dans les listes de volumes de Retrospect en configurant le client (reportez-vous à la Configuration des clients). Si nécessaire, n’oubliez pas d’ajouter le volume aux scripts appropriés.

Questions relatives aux sauvegardes

Comment sauvegarder sur un lecteur de disque dur ?

Utilisez un jeu de sauvegarde sur disque ou sur fichier sur le disque dur. Reportez-vous aux sections Jeux de sauvegarde et leurs composants et Lecteurs de disques durs.

Comment sauvegarder un serveur Snap Server ou un autre périphérique NAS ? Comment utiliser ce dernier comme périphérique de sauvegarde ?

Retrospect interprète les périphériques NAS (Network Attached Storage) de plusieurs façons. Il est possible d’exécuter l’application Retrospect ou le client Retrospect sur un périphérique NAS ou d’utiliser le périphérique NAS comme cible de stockage des données pour des fichiers ou des jeux de sauvegarde.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Périphériques NAS (Network Attached Storage).

Comment ne sauvegarder que les fichiers modifiés ?

Retrospect s’en charge automatiquement. Lors de la première sauvegarde, Retrospect copie tous les fichiers sélectionnés. Lors des sauvegardes incrémentales suivantes, il ne copie que les fichiers nouveaux ou modifiés parmi votre sélection.

Comment choisir des sauvegardes complètes (intégrales) ou progressives (incrémentales ou différentielles) ?

Par défaut, Retrospect effectue des sauvegardes progressives (sauvegardes de fichiers nouveaux ou modifiés uniquement). Vous pouvez changer ce comportement lors du paramétrage du type de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Opérations de sauvegarde.

Il existe plusieurs façons de procéder :

Comment sauvegarder plusieurs volumes sur le même CD/DVD, le même disque ou la même bande ?

Utilisez le même jeu de sauvegarde cible. Pour sauvegarder tous les volumes simultanément, sélectionnez chacun d’entre eux dans la fenêtre de sélection des volumes. Pour choisir des éléments non consécutifs, maintenez la touche Ctrl enfoncée lorsque vous cliquez sur les éléments ; pour sélectionner une série de volumes consécutifs, utilisez la touche Maj. Ensuite, Retrospect sauvegarde tous les volumes sélectionnés, les uns après les autres.

Par la suite, vous pourrez effectuer des sauvegardes incrémentales d’autres volumes dans le même jeu de sauvegarde. Retrospect les placera sur le support tant que celui-ci disposera de suffisamment d’espace.

Comment lancer rapidement une sauvegarde ?

Vous devez créer un script dans Retrospect, puis l’enregistrer comme document d’exécution (reportez-vous à la Pour créer un document d'exécution :). Utilisez ce document pour lancer le script depuis l’Explorateur Windows.

Comment inclure ou exclure des fichiers dotés d'attributs précis ?

Pour indiquer quels fichiers doivent être sauvegardés par Retrospect, utilisez les filtres de sélection. Ces filtres permettent d’inclure ou d’exclure des fichiers en fonction de critères variés : taille, type, dates et autres attributs. Reportez-vous à la section Utilisation de filtres.

Questions relatives aux sauvegardes réseau

Comment savoir ce qui a été sauvegardé la nuit dernière ? Comment savoir si tous les ordinateurs ont bien été sauvegardés par Proactive Backup ?

Le rapport de sauvegarde présente une synthèse des opérations de sauvegarde pour chaque volume. Pour visualiser le rapport, cliquez sur Rapports > Rapport de sauvegarde. Reportez-vous à la section Affichage du rapport de sauvegarde.

Le journal des opérations indique les volumes sauvegardés (classés par date et par heure), la quantité de données copiée et le résultat de la sauvegarde. Cliquez sur Rapports > Journal des opérations pour afficher le journal. Le journal contient aussi les éventuelles erreurs détectées. Reportez-vous à la section Affichage du journal des opérations.

Pour savoir quels fichiers ont été sauvegardés lors de la dernière sauvegarde, choisissez Rapports > Contenu de session. Sélectionnez le jeu de sauvegarde approprié dans la liste du haut, sélectionnez une ou plusieurs sessions dans la liste du bas, et cliquez sur Parcourir. Un navigateur s’affiche, listant les fichiers dans l’ordre de leur sauvegarde. Reportez-vous à la section Affichage du contenu de session.

Pour voir tous les fichiers sur un volume au moment d’une sauvegarde donnée, affichez les propriétés du jeu de sauvegarde et activez l’onglet Images. Reportez-vous à la section Onglet Images.

Est-il possible de faire fonctionner plusieurs ordinateurs de sauvegarde en même temps sur le même réseau ?

Oui, sans problème. S’ils transfèrent des données en même temps, cependant, les sauvegardes seront lentes. Si vous exécutez des sauvegardes sur des segments de réseau physiquement distincts, le trafic de l’un des segments n’aura aucun effet sur le trafic des autres.

J’aimerais faire d’un ordinateur situé dans un autre segment du réseau l’ordinateur de sauvegarde. Comment procéder ?

Cette procédure est décrite en détail à la section Déplacement de Retrospect.

Puis-je utiliser plusieurs cartes réseau sur l’ordinateur de sauvegarde ?

Retrospect Multi Server permet d’accéder à tous les clients depuis plusieurs sous-réseaux sans traverser le backbone réseau. Connectez chaque carte réseau à un segment de réseau distinct et utilisez la configuration réseau avancée de Retrospect (reportez-vous à la Configuration réseau avancée) pour affecter une carte différente à chaque paire carte/sous-réseau.

Quel est le numéro de port réseau de Retrospect ?

Retrospect utilise un port standard très connu, le 497, défini par l’IANA (Internet Assigned Number Authority) pour TCP et UDP.

Combien de clients puis-je sauvegarder depuis un seul ordinateur de sauvegarde ?

Il n’y a pas de limite au nombre d’ordinateurs clients accessibles depuis un seul ordinateur de sauvegarde. Ce n’est pas une question de nombre, mais plutôt de ressources. Vous pouvez sauvegarder davantage de clients en utilisant un ordinateur de sauvegarde plus puissant, un périphérique de sauvegarde plus rapide et aux capacités plus élevées, et en disposant de plus de temps pour les sauvegardes.

Si l’ordinateur de sauvegarde ne peut terminer les sauvegardes dans le temps imparti ou si vous voulez que les volumes soient sauvegardés plus souvent, l’utilisation d’un Macintosh ou d’un périphérique de sauvegarde plus rapide (ou les deux) peut s’imposer.

Pourquoi mes sauvegardes en réseau sont-elles si longues ?

Pour une étude des performances des sauvegardes, reportez-vous aux sections Règles de sauvegarde réseau et Choix de l’ordinateur de sauvegarde.

Si vos sauvegardes se sont ralenties brusquement ou qu’un client est sauvegardé beaucoup plus lentement que d’autres ayant une configuration similaire, vous vous trouvez certainement face à un problème. Celui-ci peut avoir plusieurs origines :

• Le volume d’activité sur l’ordinateur de sauvegarde et sur les clients lors de la sauvegarde.

Des applications, par exemple des logiciels antivirus, ouvertes sur ces ordinateurs les sollicitent trop et Retrospect peine. Procédez aux sauvegardes en exécutant uniquement Retrospect (et pas d’autre application) sur l’ordinateur de sauvegarde afin d’optimiser les performances.

• La quantité de données copiées.

Les performances des sauvegardes de recyclage sont généralement supérieures à celles des sauvegardes incrémentales. Pour chaque sauvegarde, Retrospect doit analyser tout le volume pour déterminer quels sont les fichiers à sauvegarder, quelle que soit la quantité de données à sauvegarder. Le rapport de cette durée à la durée totale de la sauvegarde sera supérieur pour une petite quantité de données (sauvegarde incrémentale) que pour une grande quantité de données (dans le cas d’une sauvegarde de recyclage ou si un jeu de sauvegarde vide est utilisé pour la première fois dans une sauvegarde normale). La sauvegarde de petites quantités de données peut ainsi afficher des performances moindres que celle de gros volumes de données.

Tableau 11-1 ci-après exemples de données de plusieurs sauvegardes. Les performances de la sauvegarde de recyclage sont nettement supérieures à celle des sauvegardes suivantes du même client, compte tenu du ratio plus faible de la durée totale par rapport à la quantité de données effectivement sauvegardées.

• Le nombre de sessions pour lesquelles un jeu de sauvegarde a été utilisé.

Plus le nombre de sessions est élevé, plus Retrospect met de temps à les comparer pour déterminer quels sont les fichiers à sauvegarder. Si vous remettez périodiquement votre jeu de sauvegarde à jour avec une sauvegarde de recyclage ou que vous ajoutez de nouveaux supports via une sauvegarde sur nouveau jeu de sauvegarde, vous réduirez le nombre de sessions de votre jeu de sauvegarde, ce qui accélérera les opérations de sauvegarde et de restauration.

• Partage de fichiers.

Le partage de fichiers ralentit la copie sur les clients et sur l’ordinateur de sauvegarde. Pour optimiser les performances du réseau, vous pouvez désactiver le partage des fichiers.

• La sauvegarde comporte plusieurs segments de réseau.

L’ordinateur de sauvegarde et un client peuvent être installés sur deux réseaux physiquement reliés par une passerelle ou par un routeur, ce qui ralentit la transmission des données d’une machine à l’autre. Les performances de la sauvegarde peuvent aussi se dégrader si les deux réseaux sont très différents l’un de l’autre sur le plan de l’activité ou des performances. Vous pouvez vérifier la vitesse de la connexion entre l’ordinateur de sauvegarde et le client en affichant les propriétés à partir de Configuration > Clients. Si la durée de l’écho semble supérieure à la normale (par exemple constamment supérieure à 0,3) ou que les performances en Ko/seconde sont inférieures à la normale, il se peut qu’un problème réseau en soit la cause. Affichez les propriétés pour connaître les performances des différents clients et comparez-les pour déterminer les performances du réseau.

• Le niveau de performance de l’ordinateur de sauvegarde et/ou des clients.

Des problèmes sur ces machines peuvent dégrader les performances de la sauvegarde. Il est donc conseillé de vérifier le niveau de fragmentation du disque dur, les éventuels problèmes de bus SCSI, ainsi que les problèmes de réseau.

• La vitesse de l’ordinateur de sauvegarde.

La vitesse et le type du processeur déterminent la rapidité générale d’un ordinateur. Les performances varient aussi en fonction de la fréquence d’horloge, exprimée en Mégahertz. Enfin, la vitesse du bus SCSI varie d’un modèle à l’autre, ce qui détermine la vitesse à laquelle chaque ordinateur peut transmettre les données sur son bus SCSI. Pour obtenir des performances de sauvegarde optimales, il est conseillé d’exécuter Retrospect sur un ordinateur rapide.

• Utilisation du cryptage ou de la compression par logiciel.

Dans la mesure du possible, évitez de crypter les données sur le support de sauvegarde ou d’utiliser le cryptage pour les clients. En effet, cela sollicite la puissance de traitement du processeur que l’ordinateur de sauvegarde utiliserait normalement pour accroître les performances de la sauvegarde. Si possible, préférez la compression matérielle (si votre lecteur de bandes en est doté), celle-ci étant plus rapide que la compression logicielle. La vitesse de sauvegarde influant sur la capacité des bandes, la compression matérielle permet de stocker davantage de données sur une bande.

Comment connaître le seuil de vitesse d’un client ?

Dans la base de données des clients, sélectionnez le client et cliquez sur l’icône Propriétés de la barre d’outils. Pendant environ une minute, observez la vitesse du client.

Retrospect peut-il éteindre un client Windows lorsqu'il l'a sauvegardé ?

Non. Le logiciel client Retrospect pour Windows n’en est pas capable, car la majorité des PC s’éteignent à l’aide d’un interrupteur.

Puis-je dupliquer le système d'un ordinateur Windows vers un autre ?

Non, car les informations système d’un ordinateur Windows sont très spécifiques. Chaque carte, périphérique et logiciel requiert des paramètres précis impossible à porter entre deux PC, même de type et de configuration identiques.

Dois-je acquérir la dernière version du logiciel client ?

Ce n’est pas nécessaire, mais vivement recommandé.

Comment empêcher l’affichage de la boîte de dialogue En attente de sauvegarde sur les clients Macintosh lorsqu’aucune opération n’est planifiée ?

Le tableau de bord de Retrospect Client ne peut pas savoir si une opération est planifiée, aussi attend-il toujours au moment de l’extinction si cette option est activée dans ses préférences. Il existe plusieurs façons de remédier à ce problème si vous ne comptez pas lancer des opérations toutes les nuits :

Créez un script utilisant le filtre Aucun fichier, puis planifiez son exécution les soirs où aucune sauvegarde n’est planifiée. Retrospect éteint alors les sources Macintosh du script.

Dites aux utilisateurs quels jours ils doivent cliquer sur le bouton Eteindre de la boîte de dialogue « en attente de sauvegarde » lorsqu’ils s’absentent pour la journée.

Désactivez la préférence Délai pour la mise hors tension dans le tableau de bord de Retrospect Client de chaque Macintosh du réseau. Dites à leurs utilisateurs quels sont les soirs où ils doivent laisser leur Macintosh allumé. Rappelez-leur de réduire la luminosité du moniteur ou de l’éteindre pour éviter l’usure de l’écran.

Questions relatives aux restaurations

Je viens de restaurer des fichiers. Où se trouvent-ils ? Où ont-ils été placés ?

Ils se trouvent au niveau de la racine de votre disque dur, dans un dossier du même nom que le jeu de sauvegarde qui a servi à la restauration.

Est-ce que Retrospect restaure les dossiers vides ?

Oui. Les dossiers vides sont restaurés lorsque vous effectuez une restauration depuis une image via Restauration > Volume entier et choisissez une autre option que Restaurer les fichiers.

J’ai sauvegardé plusieurs volumes à l’aide d’un seul script de sauvegarde. Comment puis-je restaurer tous les volumes en même temps ?

Créez et planifiez un script de restauration pour la première image à restaurer. Dupliquez ce script. Adaptez la copie du premier script en modifiant la source et la cible en fonction de l’image suivante à restaurer. Recommencez cette opération pour chaque volume à restaurer. Retrospect lance ces scripts l’un après l’autre, par ordre alphabétique, à l’heure et à la date spécifiées.

Questions sur les jeux de sauvegarde et les fichiers catalogue

Que se passe-t-il en cas d’omission du catalogue ?

Même si vous omettez un fichier catalogue de jeu de sauvegarde depuis Retrospect, son fichier reste sur votre disque dur tant que vous ne le mettez pas à la Corbeille. Si vous avez indiqué par erreur à Retrospect d’ignorer un fichier catalogue, ouvrez le fichier catalogue à partir de Retrospect ou de l’Explorateur Windows. Ensuite, vous devez à nouveau ajouter le jeu de sauvegarde à vos scripts, car Retrospect l’en supprime lorsque vous ne mentionnez pas de fichier catalogue.

Que se passe-t-il en cas de perte du catalogue ?

Si vous perdez votre catalogue de jeu de sauvegarde (par effacement intempestif, altération des données, etc.), vous pouvez demander à Retrospect de recréer le catalogue en analysant les derniers membres du jeu de sauvegarde. Reportez-vous à la section Recréation d’un catalogue.

Si l’option Régénération rapide du fichier catalogue est désactivée, Retrospect doit analyser tous les membres du jeu de sauvegarde. Dans ce cas, la recréation d’un fichier catalogue peut prendre plusieurs heures si le jeu de sauvegarde contient une grande quantité de données.

Est-il possible de supprimer des fichiers d'un jeu de sauvegarde ?

Non, il est impossible de supprimer des fichiers d’un jeu de sauvegarde, car la plupart des périphériques de stockage ne le permettent pas. Si vous désirez ne conserver que certains fichiers d’un jeu de sauvegarde, vous pouvez les copier dans un autre jeu de sauvegarde à l’aide de la fonctionnalité de transfert. Reportez-vous à la section Transfert entre jeux de sauvegarde.

Est-il possible de renommer un jeu de sauvegarde ?

Retrospect ne permet pas de renommer les jeux de sauvegarde, mais vous pouvez renommer un jeu de sauvegarde sur fichier depuis l’Explorateur Windows. (Il est impossible de renommer les autres types de jeux de sauvegarde.) Ouvrez le jeu de sauvegarde sur fichier après l’avoir renommé pour que Retrospect le prenne en compte.

Est-il possible de placer plusieurs jeux de sauvegarde sur une bande, un disque ou un CD/DVD ?

Il est possible de placer plus d’un jeu de sauvegarde sur un disque, mais pas sur une bande ou sur un CD/DVD. Lorsque vous ajoutez un support amovible à un jeu de sauvegarde, Retrospect réserve l’intégralité de ce support au jeu de sauvegarde.

Vous pouvez cependant sauvegarder autant de volumes que vous le souhaitez dans le même jeu de sauvegarde.

Quelle est la meilleure méthode de gestion des fichiers catalogue ?

Les fichiers catalogue occupent en moyenne 4 Mo pour 10 000 fichiers sauvegardés. Stockez sur votre disque dur les fichiers catalogue que vous utilisez fréquemment. Si vous ne disposez pas de suffisamment d’espace sur votre disque dur, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Stockez les fichiers catalogue peu utilisés sur un serveur de fichiers.
  • Archivez les fichiers catalogue obsolètes dans leur jeu de sauvegarde respectif.
  • Compressez les fichiers catalogue. Reportez-vous à la section Configuration des jeux de sauvegarde.

Il est recommandé de dupliquer les fichiers catalogue au cas où ils seraient endommagés.

J'effectue mes sauvegardes en déplaçant un lecteur de bande d'un ordinateur à l'autre. Quelle est la meilleure façon de procéder ?

Il est inutile de créer un jeu de sauvegarde distinct pour chaque ordinateur, à moins que vous ne comptiez utiliser une bande différente pour chaque poste de travail. Si vous utilisez un seul jeu de sauvegarde pour tous les ordinateurs, ne procédez pas à une sauvegarde de recyclage de chaque poste ; faites uniquement des sauvegardes incrémentales, et des sauvegardes sur nouveau jeu de sauvegarde en cas de rotation des supports.

Après chaque sauvegarde, copiez le catalogue du jeu de sauvegarde sur un serveur ou un disque amovible, puis, après être passé à l’ordinateur suivant, copiez le catalogue sur son disque dur. Vous pouvez utiliser l’option de compression des catalogues (reportez-vous à la Onglet Options) pour gagner de la place sur le disque.

Vous pouvez également stocker le catalogue sur un serveur accessible à tous les ordinateurs. Cela suppose cependant que tous les ordinateurs soient connectés au réseau, auquel cas il est plus simple d’acquérir Retrospect Client. Pour une somme modique, ce logiciel permet à Retrospect de sauvegarder les clients Mac OS et Windows par réseau, sans déplacement du périphérique de sauvegarde.

Que se passe-t-il lorsque les images de disques ne sont pas sauvegardées pour gagner du temps et de la place ?

La désactivation de l’option Enregistrer l’image source à restaurer (reportez-vous à la Options de fichier catalogue) complique surtout la visualisation ou la restauration de l’arborescence des dossiers d’un volume.

Sans image, vous ne pouvez pas effectuer les opérations suivantes :

  • Restaurer l’état précis d’un volume tel celui d’une sauvegarde donnée (après un blocage, par exemple)
  • restaurer le Registre de Windows (ce qui est nécessaire lorsque vous restaurez un disque entier) ;
  • restaurer les informations de sécurité NTFS ;
  • restaurer les dossiers vides ;
  • parcourir les fichiers sauvegardés sur un volume avant de les restaurer.

Si vous avez besoin de restaurer des fichiers, vous devrez utiliser un filtre (et/ou un navigateur, en mode d’affichage Tri) pour les choisir, ce qui peut être long.

Questions sur les périphériques et les supports

Ignorer l'ID

Lorsque vous effectuez une mise à niveau depuis une version antérieure de Retrospect, les périphériques de sauvegarde dotés d'identifiants préalablement ignorés s'affichent dans la fenêtre Périphériques de stockage. Pour les ignorer à nouveau, choisissez Configurer > Périphériques sur la barre de navigation de Retrospect. Dans la fenêtre Périphériques de stockage, cliquez sur l'onglet Environnement, sélectionnez l'identifiant à ignorer, puis cliquez sur le bouton Ignorer l'ID de la barre d'outils de la fenêtre. Vous devez fermer puis redémarrer Retrospect pour que la modification soit prise en compte.

Disques enregistrables montés

Retrospect ne prend pas en charge les disques enregistrables (CD-R, CD-RW, DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVR+R DL ou DVD+RW) formatés pour être utilisés avec un logiciel qui permet de les monter dans l'Explorateur Windows et de les utiliser comme disquettes. En outre, lorsque le logiciel de montage de disque et Retrospect fonctionnent sur le serveur de sauvegarde, des conflits surviennent.

Pour utiliser un logiciel de montage de disque lorsque Retrospect est actif :

  1. Démarrez Retrospect.
  2. Choisissez Configurer > Périphériques.
  3. Activez l'onglet Environnement.
  4. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le lecteur de disque enregistrable et choisissez Ignorer l'ID.
  5. Quittez Retrospect, puis redémarrez l'application.

Pour utiliser Retrospect lorsque le logiciel de montage de lecteur de disque est actif :

  1. Vérifiez que le lecteur de disque est vide.
  2. Ouvrez Retrospect et assurez-vous que l'ID de disque est bien défini comme Ne pas ignorer l'ID (Configurer > Périphériques > Environnement).
  3. Insérez un disque vierge ou un disque que Retrospect a déjà utilisé. Vous pouvez également attendre que Retrospect vous demande d'insérer un disque.
  4. Annulez toute tentative de formatage du disque par le logiciel de montage de disque.

Pourquoi mes bandes DAT saturent-elles plus vite que prévu ?

Les lecteurs au format DDS-1 acceptent des bandes de 60 ou 90 mètres, pour une capacité hors compression d’environ 1,3 ou 1,9 Go, respectivement. Les lecteurs au format DDS-2 acceptent des bandes de 120 mètres, pour une capacité hors compression d’environ 4 Go. Les lecteurs au format DDS-3 acceptent des bandes de 125 mètres, pour une capacité hors compression d’environ 12 Go. Les lecteurs au format DDS-4 acceptent des bandes de 150 mètres, pour une capacité hors compression d’environ 20 Go.

En fonctionnement normal, une bande peut stocker jusqu’à 30 % de données de moins que la capacité maximale annoncée.

La compression matérielle d’un lecteur peut permettre d’accroître la capacité des bandes. Leur capacité réelle dépend en grande partie du type de données que vous compressez. Les fichiers texte se compressent bien, mais pas les applications.

Si vous sauvegardez beaucoup de petits fichiers ou des fichiers réseau, la capacité de la bande est également moindre.

Retrospect demande une nouvelle bande dans trois cas :

  • Le lecteur de bande signale que la bande en cours est saturée.
  • Une erreur a été détectée pendant l’écriture des fichiers sur la bande. Ouvrez le journal des opérations pour en savoir plus.
  • Vous avez sélectionné Ignorer ou Manquant lors de la configuration d’un jeu de sauvegarde, ou vous effectuez une sauvegarde sur nouveau jeu de sauvegarde.

Combien d'espace reste-t-il sur la bande ?

Retrospect estime la capacité de votre bande pour vous aider à gérer vos sauvegardes. Cliquez sur Configuration > Jeux de sauvegarde pour afficher le rapport. Sélectionnez votre jeu de sauvegarde et cliquez sur Propriétés. La fenêtre qui s’affiche indique l’espace disponible estimé du membre actuel du jeu de sauvegarde.

Cette estimation vous donne une idée du moment où Retrospect demandera un nouveau support. Quel que soit l’espace disponible estimé, Retrospect utilise un membre jusqu’à ce que le lecteur signale que la bande est pleine.

De nombreux lecteurs étant incapables de signaler la capacité d’une bande de façon dynamique, il se peut que l’estimation proposée par Retrospect ne soit pas conforme à la réalité. Pour modifier l’estimation et la rendre plus conforme à la capacité réelle de la bande (en vous basant sur votre expérience), utilisez le bouton Capacité décrit à la section Onglet Options.

Que faire lorsque je sais que la bande ou le disque sera saturé lors d’une sauvegarde automatique nocturne ?

Si vous pensez que l’un des supports (bande ou disque) du jeu de sauvegarde ne contient pas assez de place libre pour votre prochaine sauvegarde, vous pouvez faire en sorte que Retrospect en demande un nouveau.

Pour utiliser un nouveau support, utilisez le bouton Action décrit à la section Onglet Options. Lorsque Retrospect ajoutera des fichiers à ce jeu de sauvegarde, il demandera un nouveau support et ignorera l’espace vide à la fin du membre en cours.

Si cette situation est fréquente, il peut être utile d’activer l’option Utiliser un support vierge disponible dans les préférences de demande de support. Si cette option est activée, Retrospect utilise automatiquement tout support initialisé quand le membre en cours n’est pas disponible.

Vous pouvez aussi investir dans une bandothèque, un périphérique de sauvegarde contenant plusieurs bandes. Lorsque l’une est pleine, Retrospect en utilise une nouvelle, chargée depuis le magasin.

Lorsque je tente d'initialiser une bande ou un disque, Retrospect me demande le fichier catalogue, que je n'ai plus. Que faire ?

Lorsque vous effacez un disque ou une bande, Retrospect tente de supprimer le contenu du membre du fichier catalogue de ce jeu de sauvegarde. S’il est manquant, Retrospect vous le demande. Vous devez demander à Retrospect d’oublier le fichier catalogue qui n’existe plus, ce qui vous permettra d’initialiser la bande. Cliquez sur Configuration > Jeux de sauvegarde et omettez le jeu, puis choisissez Configuration > Périphériques et effacer la bande.

J'ai deux lecteurs de bandes ; est-ce que Retrospect les utilisera tous les deux lors des sauvegardes automatiques ?

Oui, si les périphériques sont de même type et ont un mécanisme similaire. Lorsqu’il détecte qu’une bande est pleine, Retrospect cherche sur les lecteurs disponibles une bande neuve, initialisée, ou portant le nom requis.

Si vous disposez du module externe Advanced Tape Support de Retrospect, vous pouvez exécuter des opérations simultanées à l’aide des deux lecteurs de bandes.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Exécutions multiples concurrentes.

Comment recommencer au début d'une bande ?

Insérez la bande et choisissez Configuration > Périphériques. La fenêtre des périphériques de stockage qui s’affiche contient le nom de la bande. Sélectionnez la bande et cliquez sur l’icône Effacer de la barre d’outils.

le fait d’effacer une bande membre d’un jeu de sauvegarde efface les fichiers sauvegardés.

Comment recycler les bandes d'un ancien jeu de sauvegarde ?

Pour réutiliser une bande de jeu de sauvegarde dont vous n’avez plus besoin, insérez la bande, cliquez sur Configuration > Périphériques. La fenêtre Périphériques de stockage indique le nom de la bande. Sélectionnez la bande et cliquez sur l’icône Effacer de la barre d’outils. Lorsque Retrospect redemandera un nouveau membre pour un jeu de sauvegarde, il utilisera automatiquement celle-ci ou toute bande initialisée présente dans le périphérique de sauvegarde.

Vous devez aussi supprimer le fichier catalogue de l’ancien jeu de sauvegarde. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegarde. Dans la fenêtre de sélection des jeux de sauvegarde, sélectionnez l’ancien jeu de sauvegarde et cliquez sur l’icône Omettre de la barre d’outils. Faites glisser le fichier catalogue de l’ancien jeu de sauvegarde dans la Corbeille.

Comment connaître le nom d'une bande ?

Pour connaître l’adresse d’une bande, cliquez sur Configuration > Périphériques. Retrospect recherche les lecteurs de bandes disponibles. La fenêtre Périphériques de sauvegarde dresse la liste des lecteurs de bandes, leur type et leur état, ainsi que le nom de la bande insérée. Insérez la bande le cas échéant.

Lorsque vous prenez connaissance du nom de la bande, notez-le sur l’étiquette adhésive fournie par le fabricant, de préférence avec un stylo feutre.

Puis-je utiliser des bandes DAT audio ou caméscope DV pour la sauvegarde ?

Non.

Puis-je utiliser des bandes DAT audio dans un lecteur DAT ?

Non. Même si les bandes DAT audio peuvent être utilisées avec certains lecteurs DAT informatiques, nous recommandons d’utiliser uniquement des supports DAT de type données. Ces dernières, en effet, doivent satisfaire à des tests plus poussés que leur équivalent audio. Certains modèles récents de lecteurs DAT informatiques ne reconnaissent que les bandes DAT au format Media Recognition System (MRS).

Questions diverses

Pourquoi, dans les fenêtres de résumé et les navigateurs, la taille des fichiers indiquée par Retrospect est-elle différente de celle qu'indique l'Explorateur Windows ?

Cette différence est due à la distinction entre la taille logique des fichiers et leur taille physique. La taille logique d’un fichier indique le nombre réel d’octets composant le fichier. La taille physique correspond au volume occupé par le fichier sur un disque dur ou un autre volume. Cette taille varie en fonction du type de support de stockage (disquette ou disque dur, par exemple). La taille indiquée par Retrospect est calculée à partir de la taille physique du fichier, quel que soit le support de stockage.

Comment supprimer un jeu de sauvegarde devenu inutile ?

Choisissez Configuration > Jeux de sauvegarde. Dans la fenêtre de sélection, choisissez le jeu de sauvegarde à supprimer et cliquez sur l’icône Omettre de la barre d’outils. Cette opération supprime le jeu de sauvegarde des listes cible dans tous les scripts. Pour supprimer définitivement un jeu de sauvegarde, placez son fichier catalogue dans la Corbeille de l’Explorateur Windows.

Comment supprimer un volume qui n'existe plus ?

Cliquez sur Configuration > Volumes. Dans la fenêtre de sélection des volumes, sélectionnez le volume à supprimer et choisissez l’icône Omettre de la barre d’outils. Ceci a pour effet de supprimer le volume des listes de sources de tous vos scripts.

Lorsque je quitte Retrospect, comment puis-je désactiver le message concernant le prochain lancement de Retrospect ?

Cliquez sur Configuration > Préférences. Sélectionnez la catégorie Préférences d’alerte sous Notification et désactivez l’option Vérifier le script suivant.

Où sont stockés les scripts ?

Vos scripts Retrospect sont localisés dans le fichier Config77.dat. Vous les trouverez dans le même dossier que l’application Retrospect ou bien à l’emplacement suivant : ../Documents and Settings/All Users/Application Data/Retrospect .

Ce fichier contient, en outre, la majorité de vos préférences Retrospect.

Messages d’erreur de Retrospect

Lorsque Retrospect détecte des erreurs de comparaison lors d’une sauvegarde, des erreurs d’écriture lors d’une récupération ou des erreurs de lecture lors d’une récupération ou d’une vérification, il ouvre une fenêtre montrant les fichiers affectés (appelée navigateur). Vous pouvez imprimer les informations affichées ou les copier-coller dans une autre fenêtre de navigation afin de faciliter la resélection des fichiers. Vous pouvez rechercher dans le journal des opérations le message d’erreur associé à chaque fichier pour plus d’informations.

Lorsque Retrospect effectue des opérations sur le réseau, le client ou l’ordinateur de sauvegarde peuvent générer des erreurs, qui sont affichées par Retrospect sur l’ordinateur de sauvegarde. En général, les erreurs signalées sur le client se produisent quand le logiciel client Retrospect étudie le système et s’aperçoit que Retrospect ne pourra pas l’utiliser sur le réseau.

Fichier catalogue désynchronisé

Retrospect n’a pas pu mettre le fichier catalogue à jour lors de la dernière copie de données dans le jeu de sauvegarde.

La raison en est probablement un problème matériel, une panne de courant, la saturation du disque ou l’insuffisance de mémoire vive.

Si la mise à jour du catalogue ne résout pas le problème, Retrospect ne pourra pas ajouter de fichiers sur la bande. Vous avez alors trois possibilités :

  • Lancez une sauvegarde de recyclage afin de réinitialiser le fichier catalogue et d’effacer le support (les fichiers déjà sauvegardés sont supprimés).
  • Utilisez un nouveau membre en appuyant sur le bouton Action (reportez-vous à la Onglet Options) de manière que la prochaine sauvegarde Retrospect soit réalisée sur un support différent.
  • Créez un nouveau jeu de sauvegarde et faites une sauvegarde sur nouveau support

Synchronisation en cours (veuillez patienter)

Si Retrospect affiche ce message lors de la mise à jour d’un fichier catalogue ou de la régénération d’un jeu de sauvegarde, c’est que le support du jeu de sauvegarde en service est endommagé.

Si ce message s’affiche pendant plus d’une quinzaine de minutes, arrêtez l’opération en cours et enregistrez la session partielle. Vous ne pourrez pas ajouter d’autres données sur ce support. Lors de la prochaine sauvegarde dans ce jeu, vous devrez insérer un support neuf ou initialisé.

Cette erreur peut venir d’un problème de communication du périphérique. Reportez-vous aux sections Problèmes avec les périphériques FireWire et USB et Problèmes liés à l’interface SCSI.

En-tête de jeu de sauvegarde incorrect

Retrospect a détecté un en-tête de fichier (partie du fichier contenant des informations telles que le nom et la taille) introuvable ou endommagé.

Cette erreur peut venir d’un problème de communication du périphérique. Reportez-vous aux sections USB/USB 2.0/USB 3.0 et Problèmes liés à l’interface SCSI.

Contenu non reconnu

Retrospect détecte des données sur le support, mais ne les reconnaît pas comme exploitables. Dans le cas d’une cartouche amovible, un contenu non reconnu est en général composé de fichiers (vérifiez que vous pouvez vous permettre de les effacer).

lorsqu’un support disquette, DVD-RAM ou magnéto-optique affiche Contenu non reconnu, soyez prudent. Tout fichier stocké sur un disque est effacé définitivement lorsque Retrospect utilise le disque pour une opération sur jeu de sauvegarde sur disque.

Si les données sont stockées sur une bande, cela implique généralement que la bande est endommagée ou utilisée par un programme de sauvegarde incompatible ou sur un lecteur incompatible. Cela indique généralement que la bande a été utilisée avec la compression matérielle du lecteur, puis sur un lecteur non compatible avec ce mode de compression. Dans ce cas, procédez comme suit :

  • Vérifiez que la bande utilisée est compatible avec le lecteur de bande. Les bandes DDS-4 de 150 mètres, par exemple, ne peuvent pas être utilisées avec un lecteur DDS-1, 2 ou 3. Pour obtenir des informations à jour sur les bandes compatibles avec chaque lecteur, consultez le site Web d’Retrospect .
  • Nettoyez régulièrement les têtes du lecteur de bande en suivant les instructions du fabricant. Les lecteurs de bandes doivent être nettoyés avec des cartouches spéciales (reportez-vous à la Nettoyage d’un lecteur de bande).
  • Vérifiez que le contenu d’autres bandes est reconnu. Si le contenu d’une seule bande n’est pas reconnu, cela implique que la bande est endommagée, qu’elle a été utilisée par un autre logiciel de sauvegarde ou qu’elle a été créée sur un lecteur de bande incompatible. Si toutes les bandes posent problème, c’est qu’elles ont été créées sur un autre lecteur ou que vous avez un problème de configuration SCSI ; il se peut aussi que votre lecteur de bandes soit défectueux. Reportez-vous à la section Problèmes liés à l’interface SCSI pour plus d’informations sur la solution des problèmes liés au bus SCSI.
  • Si possible, testez les bandes sur un autre lecteur compatible. Si des bandes sont reconnues dans un lecteur, mais pas dans un autre, il se peut que le lecteur nécessite une réparation. Dans ce cas, contactez votre fournisseur pour plus d’informations.

Supports trop différents

Il existe deux cas dans lesquels Retrospect vous indique que votre support est trop différent :

  • Vous tentez d’ajouter des données à un jeu de sauvegarde sur bande endommagé. Si le système s’est bloqué ou qu’une panne de courant s’est produite lors de l’écriture sur la bande et que cette erreur survient, cela signifie que le jeu de sauvegarde est endommagé. Vous ne pouvez plus le modifier, mais vous pouvez récupérer tous les fichiers. Créez un jeu ou faites une sauvegarde de recyclage dans ce jeu si vous souhaitez recommencer l’opération depuis le début. Le support n’est pas abîmé, mais le jeu de sauvegarde est trop endommagé pour que Retrospect y ajoute des données.
  • Vous tentez d’ajouter des données à un jeu de sauvegarde sur bande avec un lecteur doté d’un mécanisme différent. Vous devez utiliser des lecteurs de même type lorsque vous créez des jeux de sauvegarde avec différents supports.

Erreurs de vérification

Les messages suivants indiquent une erreur de vérification des données sauvegardées par l’option Vérification complète :

  • Fichier Accueil.html : date et heure de modification différentes
  • Fichier Mon fichier : erreur de comparaison au décalage (valeur numérique)

Une erreur de vérification complète se produit quand Retrospect constate qu’un fichier copié sur la cible n’est pas identique au fichier source. Le fichier en question est alors considéré comme erroné sur la cible. Si cela se produit pendant une sauvegarde, Retrospect tente de recopier le fichier lors de la prochaine sauvegarde (même incrémentale) dans le jeu de sauvegarde en question.

Si le fichier était en cours d’utilisation lors de l’opération de copie, ce type d’erreur est sans conséquence. L’erreur indique simplement que le fichier a été modifié entre la sauvegarde et la vérification. Les erreurs de vérification faisant état de décalages de données ou de ressources indiquent généralement des problèmes de bus de communication. Reportez-vous à la section Problèmes liés à l’interface SCSI.

Une erreur de vérification du support se produit lorsque Retrospect découvre que les fichiers digest MD5 sur le support de destination ne correspondent pas aux fichiers digest MD5 générés lors de la copie des fichiers à partir de la source.

Il s’agit en général d’un problème lié au support de destination (par exemple, support endommagé ou données écrites sur un secteur disque erroné). Recherchez d’éventuels problèmes sur le support du jeu de sauvegarde. Si vous ne pouvez pas résoudre le problème, utilisez un autre support. Les fichiers qui génèrent des erreurs de vérification du support, par définition, ne correspondent pas à ceux qui se trouvent dans le jeu de sauvegarde de destination. Par conséquent, ils seront recopiés sur la destination pendant la sauvegarde suivante.

dans certains cas, Retrospect n’a pas accès aux fichiers digest MD5 générés pendant la sauvegarde. C’est le cas pour toutes les sauvegardes créées en utilisant des versions de Retrospect antérieures à Retrospect 16.6, ainsi que pour les sauvegardes réalisées avec la préférence Retrospect « Générer des fichiers digest MD5 lors d’opérations de sauvegarde » désactivée. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de vérification. Dans de tels cas, Retrospect vérifie malgré tout tous les fichiers du support du jeu de sauvegarde pour s’assurer qu’ils sont lisibles.

Expiration du délai d’attente de support

Ceci signale, dans le journal des opérations, l’erreur –1204 (l’utilisateur n’a pas répondu).

Notification d’échec

Retrospect a détecté un problème grave dû à des éléments extérieurs à l’application. Dans ce cas, il crée un journal d’erreur appelé assert_log.utx dans le dossier Retrospect.

Si vous êtes confronté à cette erreur, redémarrez votre ordinateur et recommencez la manipulation.

Erreurs classées par numéro de Retrospect

S’il lui est impossible de terminer une opération, Retrospect affichera un message d’alerte doté d’un numéro d’erreur. Vous trouverez ici une explication plus détaillée des numéros d’erreur les plus fréquents.

–102 (problème de communication)

L’ordinateur de sauvegarde ne communique plus avec le périphérique de sauvegarde.

Vérifiez le bus de communication ainsi que le câblage, les extrémités et la configuration du périphérique. Reportez-vous aux sections Problèmes avec les périphériques FireWire et USB et Problèmes liés à l’interface SCSI.

–107 (mémoire allouée à l'application insuffisante)

Erreur identique à l’erreur –625.

–203 (problème matériel)

Le périphérique de sauvegarde présente un problème (support endommagé, communication ou ennui mécanique).

Si l’erreur ne se produit qu’avec un support particulier, celui-ci est certainement endommagé. Essayez un autre support. Si l’erreur se répète avec tous les supports, vous avez sans doute des problèmes de bus de communication ou de périphérique. Mettez hors tension le périphérique de sauvegarde et l’ordinateur, puis rallumez-les au bout de deux minutes.

Reportez-vous aux sections Problèmes avec les périphériques FireWire et USB et Problèmes liés à l’interface SCSI.

–204 (périphérique occupé)

Cette erreur se produit généralement lorsque vous stockez le fichier catalogue d’un jeu de sauvegarde sur un disque faisant partie du jeu de sauvegarde. Stockez le catalogue sur votre disque dur.

–205 (perte de l'accès au support de stockage)

Cette erreur indique généralement que le bus de communication a été réinitialisé lors d’une sauvegarde et que Retrospect ne peut plus accéder au support.

Ceci indique habituellement un problème de bus. Cette erreur est parfois accompagnée de l’erreur –102 (problème de communication). Si l’erreur –102 accompagne l’erreur –205, reportez-vous aux sections Problèmes avec les périphériques FireWire et USB et Problèmes liés à l’interface SCSI.

Si ce n’est pas le cas et que les problèmes de communication sont définitivement écartés, vérifiez l’état du support sur le volume source.

Certains disques durs réinitialisent le bus lorsqu’ils détectent un problème de support. Pensez à tester le disque dur avec le logiciel initialement fourni pour le formater.

-206 (problème détecté sur le lecteur : têtes encrassées, support erroné, etc.)

Un problème de lecture ou d’écriture sur le support du jeu de sauvegarde a été détecté. Cette erreur, toujours générée par le périphérique de sauvegarde, est généralement due à l’une des causes suivantes.

  • Le support est physiquement défectueux et doit être remplacé. Essayez un autre support.
  • Les têtes du lecteur de bande doivent être nettoyées. Consultez le manuel fourni avec le lecteur de bande ou contactez le fabricant pour obtenir des conseils en matière de nettoyage.
  • Un autre périphérique crée des interférences. Si vous avez placé un lecteur juste à côté d’un autre périphérique électronique, éloignez les deux appareils. Enlevez temporairement certains périphériques afin de repérer d’éventuels conflits. Utilisez votre périphérique de sauvegarde sur un autre ordinateur pour voir si les interférences sont causées par le moniteur ou par un autre périphérique proche. Reportez-vous aux sections Problèmes avec les périphériques FireWire et USB et Problèmes liés à l’interface SCSI.
  • Retrospect peut également signaler l’erreur –206 en cas d’interruption d’une sauvegarde suite à une panne de courant affectant l’ordinateur ou le lecteur de bande. Certains lecteurs de bande doivent localiser le repère de fin de données (EOD, End of Data) avant d’ajouter des données sur une bande. Si ce marqueur est introuvable, Retrospect peut afficher l’erreur –206 lors de l’ajout de données. Les lecteurs de bande se chargent normalement de l’écriture de ces marqueurs EOD, mais il se peut, en cas de panne ou d’interruption brutale, qu’ils n’aient pas le temps de le faire. Dans ce cas, l’erreur –206 se produit lorsque vous tentez d’ajouter des données sur la bande à l’aide de Retrospect.

Prenez les précautions suivantes pour éviter ces problèmes : ne désactivez pas la vérification dans les scripts ou les opérations immédiates ; laissez la bande se rembobiner ou s’éjecter avant d’éteindre ou de redémarrer l’ordinateur ; si l’ordinateur se bloque, tentez d’éjecter la bande à l’aide du bouton d’éjection avant de redémarrer ou d’éteindre l’ordinateur.

Lorsque Retrospect affiche l’erreur –206 suite à l’absence du marqueur EOD sur une bande, cette bande est inutilisable tant que vous ne l’avez pas initialisée, bien qu’elle reste en bon état et puisse servir aux restaurations. La bande n’est pas réparable avec les outils de réparation de Retrospect. Pour réutiliser la bande en vue d’autres sauvegardes ou d’autres archivages, commencez par réinitialiser le jeu de sauvegarde de la bande via Configuration > Jeux de sauvegarde ou initialisez la bande via Configuration > Périphériques.

Si l’erreur se produit avec plusieurs supports et que vous avez éliminé les motifs ci-dessus, cela peut signifier que le lecteur est défectueux. Le cas échéant, contactez votre fournisseur.

–503 (client éteint)

L’ordinateur client a été mis hors tension par son utilisateur avant le début de l’opération. Le panneau de configuration (Windows) ou le tableau de bord (Macintosh) de Retrospect Client est réactivé automatiquement au redémarrage du client.

–505 (client réservé)

Le client est déjà utilisé par un autre ordinateur de sauvegarde. Un client ne peut être utilisé que par un seul ordinateur de sauvegarde à la fois.

Cette erreur peut également se produire lorsque l’ordinateur de sauvegarde ou le client se bloque pendant une opération. Dans ce cas, redémarrez les deux ordinateurs.

–507 (mot de passe incorrect)

Veillez à saisir le mot de passe correctement. Il est tenu compte de la différence entre majuscules et minuscules. Vérifiez que vous avez bien saisi le mot de passe du client et non pas un code de licence.

Si vous avez oublié le mot de passe d’un client, vous devez désinstaller le logiciel Retrospect Client, redémarrer l’ordinateur client, puis réinstaller le logiciel client avec un nouveau mot de passe.

–508 (accès terminé)

L’utilisateur du client a désactivé le panneau de configuration (Windows) ou le tableau de bord (Macintosh) de Retrospect Client lors de l’opération. Dans ce cas, l’ordinateur de sauvegarde consigne l’erreur et passe au client suivant.

–515 (violation du protocole Piton)

Retrospect a détecté des données endommagées au cours du transfert via le réseau. Ce problème est généralement dû à une défaillance matérielle.

Essayez de déterminer si ces erreurs se produisent selon un modèle type. Si le problème survient sur un seul client, il est probablement dû au connecteur de réseau ou à la connexion du client. S’il se produit sur plusieurs clients sans qu’il soit possible de déceler une logique de répétition, le problème peut venir de la connexion ou de la carte réseau de l’ordinateur de sauvegarde, ou encore d’une passerelle ou d’un routeur commun(e) à toutes les transactions réseau. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Techniques de dépannage réseau.

–519 (échec de la communication réseau)

L’ordinateur de sauvegarde et le client ne communiquent plus. Comme décrit ci-après, ce type de problème peut avoir diverses causes.

Un utilisateur a arrêté un client pendant la sauvegarde, ou le client est tombé en panne ou s’est déconnecté du réseau pendant une sauvegarde. Déterminez la cause de la défaillance ou quelle partie de la liaison réseau est défaillante (par exemple, un routeur, un pont, un concentrateur ou un connecteur de réseau). Pour déterminer si le problème est dû à un conflit logiciel, consultez le paragraphe suivant.

Un utilisateur a ouvert trop d’applications sur le client pendant la sauvegarde, ou une application sollicite la plus grande partie de la puissance du processeur. Planifiez les sauvegardes pendant les périodes d’inactivité du client.

Un problème de communication réseau d’origine matérielle ou logicielle affecte la fiabilité des transactions. Un connecteur réseau défectueux sur un client génère des erreurs sur cet ordinateur. Pour déterminer s’il s’agit bien de la cause du problème, essayez d’inverser les connecteurs avec un ordinateur qui ne présente pas de problème. Reportez-vous à la section Techniques de dépannage réseau.

Un disque dur endommagé ou défectueux bloque l’ordinateur client. Si la diode du disque dur du client est allumée et ne clignote pas et que le client doit être redémarré pour fonctionner, cela signifie que son disque dur est défectueux ou qu’il comporte un bogue matériel ou logiciel. Si un disque dur est bloqué, mettez à jour son pilote logiciel (contactez son fournisseur pour connaître la dernière version). Exécutez ensuite un utilitaire de vérification des disques.

Votre logiciel et votre matériel réseau sont incompatibles. Installez la dernière version du logiciel réseau compatible avec votre matériel afin d’éviter tout problème.

–525 (conflit de nom ou d’identifiant)

Cette erreur se produit en général quand un client a été désinstallé et réinstallé ou remplacé par un logiciel client non connecté.

Sur l’ordinateur de sauvegarde, cliquez sur Configuration > Clients, sélectionnez le client posant problème, puis omettez le client. Cliquez sur Ajouter pour accéder à la fenêtre Réseau actif et ajouter le client de même nom. Insérez le client dans vos scripts.

–527 (client renommé)

Un autre administrateur a renommé un ordinateur client depuis un autre ordinateur de sauvegarde. Il suffit de reconfigurer le client pour mettre son nom à jour dans votre base de données client.

–530 (client introuvable)

Retrospect ne trouve pas l’ordinateur client sur le réseau. Assurez-vous que le client est connecté au réseau et activé. Vérifiez également qu’il n’est pas en mode d’économie d’énergie. S’il s’agit d’un portable, assurez-vous qu’il n’est pas suspendu ou mis en mode veille. (Redémarrez un ordinateur Windows en veille pour que Retrospect puisse l’identifier.) Assurez-vous que la dernière version du logiciel client Retrospect est installée et chargée au démarrage sur l’ordinateur.

Sinon, suivez les recommandations données pour les erreurs aux sections Service client non chargé au démarrage ou Retrospect Client non chargé au démarrage.

Testez la connexion entre l’ordinateur de sauvegarde et le client ; choisissez Propriétés via Configuration > Volumes. Si Retrospect peut se connecter au client, il affiche le taux de transfert en kilooctets par seconde. Vous pouvez également utiliser la commande Ping (reportez-vous à la section Tests et exécution de la commande Ping pour vérifier la communication TCP/IP).

–540 (problème de création du service)

Retrospect ne peut pas accéder de façon satisfaisante à un client Windows.

–541 (client non installé ou non exécuté)

L’ordinateur de sauvegarde détecte le client à l’adresse IP mentionnée, mais le logiciel client ne fonctionne pas.

Assurez-vous que le client est sous tension et qu’il n’est pas en mode d’économie d’énergie. S’il s’agit d’un portable, assurez-vous qu’il n’est pas suspendu ou mis en mode veille. Redémarrez-le et recommencez.

Ouvrez le panneau de configuration (Windows) ou le tableau de bord (Macintosh) de Retrospect Client et recherchez dans le champ Etat un message d’erreur donnant le motif du dysfonctionnement du logiciel client. Il se peut que vous deviez réinstaller le logiciel client.

Le problème peut aussi provenir du fait que l’ordinateur de sauvegarde dispose de plusieurs cartes Ethernet. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section « Troubleshooting multiple ethernet cards on a Retrospect Client running Windows » dans la base de connaissances d’Retrospect ( www.retrospect.com/fr/knowledgebase) .

–594 (communication avec le serveur interrompue)

Cette erreur se produit lorsque la préférence Retrospect « Rechercher automatiquement les mises à jour disponibles » est activée et que Retrospect perd sa connexion avec le serveur de mise à jour pendant le téléchargement d’une mise à jour.

–625 (mémoire insuffisante)

Retrospect ne dispose pas de suffisamment de mémoire pour poursuivre l’opération en cours. Cette erreur survient généralement lors de l’analyse des volumes et des fichiers catalogue.

Il arrive que Retrospect génère cette erreur lorsque des applications tierces consomment la majorité de la mémoire ou que l’ordinateur ne dispose pas de suffisamment de mémoire vive.

Quittez les applications dont vous n’avez pas besoin, redémarrez le système ou augmentez la taille du fichier d’échange de mémoire virtuelle allouée à Retrospect. Recommencez l’opération qui a généré l’erreur.

Si l’édition de Retrospect dont vous disposez permet des exécutions multiples simultanées, Retrospect, Inc. vous recommande ce qui suit :

  • 2 unités d’exécution, 512 Mo de mémoire RAM
  • 4 unités d’exécution, 1 Go de mémoire RAM
  • 8 unités d’exécution, 2 Go de mémoire RAM

Si malgré les instructions, l’erreur -625 continue de se produire, essayez de réduire le nombre d’unités d’exécution. Reportez-vous à la section Préférences générales.

–641 (somme de contrôle chunk incorrecte)

L’un des fichiers requis par Retrospect (probablement un fichier catalogue) est endommagé.

Pour vous en assurer, lancez une restauration en recherchant un fichier de nom vide pour que Retrospect analyse tous les fichiers catalogue. Si l’erreur se produit, c’est que le fichier catalogue est endommagé.

Si l’erreur se produit lors d’une sauvegarde ou d’un archivage, vous devez recréer le catalogue (reportez-vous à la Recréation d’un catalogue) de la cible. Lorsque le fichier catalogue est reconstruit, sélectionnez à nouveau le jeu de sauvegarde dans vos scripts. Si l’erreur se produit lors du lancement de Retrospect, reportez-vous à la section Blocage de Retrospect au lancement.

– 843 (ressource déjà en cours d’utilisation)

La ressource (volume, pseudo-volume, jeu de sauvegarde, etc.) à laquelle vous tentez d’accéder est en cours d’utilisation. Par exemple, vous essayez de parcourir le lecteur C: alors qu’un pseudo-volume de C: est en cours de sauvegarde.

Patientez jusqu’à ce que la ressource requise soit à nouveau disponible.

–1004 (erreur de sauvegarde/restauration de la base de données)

Une erreur est survenue dans la base de données API.

Dans le journal des opérations, les lignes qui précèdent l’erreur indiquent précisément ce que l’API a signalé à Retrospect.

–1017 (autorisations insuffisantes)

Cette erreur indique que Retrospect n’a pas pu accéder au volume pendant l’opération de sauvegarde.

Cela peut se produire lors d’une sauvegarde planifiée d’un volume via la configuration réseau Microsoft plutôt que via un client Retrospect.

Des erreurs d’autorisation peuvent se produire dans les cas suivants :

  • Lors de la création du script, vous aviez ouvert une session en tant qu’utilisateur X. Au moment de la sauvegarde, vous avez ouvert une session en tant qu’utilisateur Y qui n’est pas autorisé à établir une connexion au serveur source.
  • Lors de la création du script, vous aviez ouvert une session en tant qu’utilisateur X. Au moment de la sauvegarde, aucune session n’est ouverte.

Cette erreur peut également se produire lors de la sauvegarde vers ou depuis des lecteurs connectés en réseau. Si cette erreur se produit lors de l’exécution de scripts comprenant des lecteurs connectés en réseau, il faut configurer le service Retrospect Launcher (permettant le lancement automatique de Retrospect) pour une ouverture de session en tant qu’utilisateur doté des autorisations adéquates.

Consultez la base de connaissances d’Retrospect ( http://www.retrospect.com/fr/knowledgebase) pour plus d’informations sur les façons d’éviter les erreurs -1017 dans toutes ces situations.

-1020 (violation de partage)

Le fichier est inaccessible, car il est déjà ouvert.

Une autre application (ou le système d’exploitation) a déjà ouvert le fichier, empêchant Retrospect d’y accéder. Quittez l’application utilisant le fichier occupé.

Il est possible que les fichiers auxquels se rapporte l’erreur ne nécessitent aucune sauvegarde ; dans ce cas, ne tenez pas compte de celle-ci.

–1101 (fichier ou répertoire introuvable)

Retrospect ne trouve pas un fichier.

Cela indique généralement qu’un ou plusieurs fichiers ou dossiers ont été déplacés ou supprimés alors qu’une opération était en cours.

Si cette erreur survient suite au déplacement d’un fichier catalogue de jeu de sauvegarde et que Retrospect vous demande de spécifier le nouvel emplacement du fichier, ouvrez la boîte de dialogue de sélection de fichiers afin d’identifier le fichier catalogue.

Recommencez l’opération de sauvegarde. Si l’erreur se reproduit, exécutez un utilitaire de vérification de disque afin de contrôler l’intégrité de l’arborescence des dossiers.

–1102 (lecteur manquant ou non disponible)

Retrospect ne trouve pas un lecteur.

Cette erreur se produit lorsque le dossier d’un pseudo-volume a été déplacé ou supprimé.

-1110 (erreur générale d'entrée/de sortie)

Un problème de support a été détecté sur un volume source.

Testez le volume source à l’aide d’un utilitaire de disque ou du programme de formatage fourni avec votre disque dur. Utilisez ScanDisk s’il s’agit d’un ordinateur sous Windows. Sur un Macintosh, faites appel à la commande Test du disque du programme Outil disque dur ou au programme S.O.S. Disque.

–1111 (conflit de plages de valeurs verrouillées)

Un fichier a été ouvert par une autre application ou un autre service, à l’aide d’un verrou de plage de valeurs, ce qui empêche Retrospect de le sauvegarder.

Quittez cette application avant d’effectuer vos sauvegardes, puis relancez-la lorsque vous aurez terminé. Vous pouvez éventuellement utiliser la programmation par scripts de Retrospect (reportez-vous à la Création de scripts externes) pour effectuer ces tâches de façon automatique.

–1115 (disque saturé)

Un volume arrive à saturation.

Cette erreur a trois causes possibles :

  • Vous restaurez ou dupliquez plus de fichiers que ne peut en contenir le volume cible.
  • Retrospect est en train de mettre à jour le fichier catalogue d’un jeu de sauvegarde et le volume contenant ce fichier catalogue est saturé.
  • Vous procédez à une sauvegarde vers un jeu de sauvegarde sur fichier, et le volume cible est saturé.

Dans l’Explorateur Windows, libérez de l’espace sur le disque dur en supprimant les fichiers superflus et en vidant la Corbeille. Restaurez ou dupliquez moins de fichiers, ou choisissez un volume cible plus grand. Utilisez la compression de fichiers catalogue (reportez-vous à la Onglet Options) pour minimiser l’espace occupé par les fichiers catalogue.

–1204 (l’utilisateur n’a pas répondu)

Retrospect n’a pas trouvé la bande ou le disque requis(e) avant l’expiration du délai de demande de support.

Désactivez l’option Délai de demande de support dans les préférences de Retrospect (reportez-vous à la Préférences de demande) pour que le programme attende indéfiniment le support demandé.

-2241 (fichier catalogue erroné ou endommagé)

Erreur identique à l’erreur –641.

–2247 (image introuvable)

Retrospect n’a pas trouvé l’image demandée sur le support. Pour plus de plus amples informations, reportez-vous à la section Lors de l’extraction d’une ancienne image, Retrospect signale qu’aucune image n’est disponible..

–3047 (seuil d'inactivité du disque non atteint)

Cette erreur peut se produire lors de l’utilisation du module complémentaire Open File Backup. Open File Backup requiert une période d’inactivité sur le disque du volume source (seuil d’inactivité du disque) pour copier correctement les fichiers ouverts. Le seuil d’inactivité du disque correspond au laps de temps pendant lequel Retrospect attend une inactivité au niveau du disque source afin de poursuivre avec Open File Backup. Lorsque le seuil est atteint, Retrospect attend à nouveau le déclenchement du délai d’attente. La valeur de seuil par défaut est de 5 000 millisecondes.

Tentez tout d’abord de réduire le seuil. Reportez-vous à la section Options de fichiers ouverts (Windows).

Pour d’autres suggestions, reportez-vous à la section Conseils d’utilisation d’Open File Backup.

Erreurs du client Retrospect

Lors de la sauvegarde des clients, il est également possible que le message d’erreur s’affiche chez le client. Les erreurs apparaissent dans le panneau de configuration du client sur l’ordinateur client.

Erreurs du panneau de configuration d’un client Windows

Lorsque tout est configuré correctement et qu’aucune erreur n’a été signalée, l’onglet Etat du panneau de configuration affiche « Prêt » ou « Attente du premier accès » dans le champ d’état. Sous la zone d’état, vous trouverez la zone Historique, qui affiche des informations sur les opérations ou les messages d’erreur les plus récents.

Service client non chargé au démarrage

Si l’état contient ce message d’erreur, cherchez dans le champ de l’historique l’un des messages du Erreurs de démarrage du panneau de configuration du client Windows., puis procédez comme indiqué.

Il existe plusieurs raisons (en plus de celles qui sont répertoriées dans le tableau) pour lesquelles le logiciel peut ne pas se charger au démarrage.

  • Les fichiers du logiciel client ne sont pas au bon emplacement. Le logiciel client doit être dans le dossier que vous avez spécifié lors de l’installation. Replacez-le à cet endroit ou relancez l’installation du programme. Ouvrez une session en tant qu’administrateur (ou tout autre utilisateur doté des droits d’accès complets) lorsque vous faites l’installation. Ouvrez une session en tant qu’administrateur (ou tout autre utilisateur ayant des droits d’accès complets) avant de faire l’installation.
  • Le service client a été arrêté sur l’ordinateur. Ceci est exceptionnel. Vous pouvez lancer l’application Retroclient.exe pour activer le service, mais, comme vous ne savez pas ce qui a arrêté ce dernier, il vaut mieux redémarrer le poste client.

Erreurs du panneau de configuration d’un client UNIX

Lorsque tout est configuré correctement et qu’aucune erreur n’a été signalée, l’onglet Etat du panneau de configuration affiche « Prêt » ou « Attente du premier accès » dans le champ d’état. Sous la zone d’état, vous trouverez la zone Historique, qui affiche des informations sur les opérations ou les messages d’erreur les plus récents.

Erreurs du tableau de bord d’un client Mac OS

Quand tout est configuré de façon normale et qu’aucune erreur n’a été signalée, le tableau de bord de Retrospect Client affiche « Prêt » ou « Attente du premier accès » dans le champ d’état. Sous l’état se trouve la zone Historique qui contient des informations sur les opérations ou les messages d’erreur les plus récents.

Support technique de Retrospect

Retrospect propose un accès intégré à plusieurs ressources utiles. Depuis le menu d’aide de Retrospect, vous pouvez accéder aux ressources suivantes :

  • Mise à niveau de Retrospect. Choisissez cette option pour rechercher des mises à jour gratuites de votre version actuelle de Retrospect sur le site Web de Retrospect. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Mises à jour de Retrospect.
  • Retrospect, Inc. Site Web de Retrospect. Page d’accueil du site d’Retrospect. Pour accéder directement au site Web d’Retrospect, rendez-vous sur la page Web www.retrospect.com/fr .
  • Base de connaissance en ligne. Une base de connaissance consultable, contenant les réponses aux questions fréquentes sur la terminologie de Retrospect, les messages d’erreur et les techniques de dépannage. Pour accéder directement à la base de connaissances, rendez-vous sur la page Web www.retrospect.com/fr/knowledgebase.
  • Périphériques pris en charge. La base de données consultable dédiée à la compatibilité des périphériques de sauvegarde répertorie les périphériques qui sont pris en charge par Retrospect. Pour accéder directement aux informations sur les périphériques pris en charge, rendez-vous sur la page Web www.retrospect.com/fr/supporteddevices .
  • Retrospect, Inc. Support technique de Retrospect. Section du site Web d’Retrospect relative au support technique. Inclut des liens vers les didacticiels, les forums des utilisateurs, etc. Pour accéder directement à la section de support, rendez-vous sur la page Web www.retrospect.com/fr/support .

L’ensemble de ces ressources est mis à disposition gratuitement et vous aide à trouver une solution rapide et efficace aux problèmes que vous rencontrez et à optimiser votre utilisation de Retrospect.

Si vous rencontrez un problème que ces ressources ne vous permettent pas de résoudre, contactez le support technique d’Retrospect. Pour en savoir plus sur les options de support disponibles, consultez le tableau de support d’Retrospect à l’adresse www.retrospect.com/fr/support_matrix .

Pour savoir comment contacter le support technique aux Etats-Unis, au Canada et dans le reste du monde, rendez-vous sur la page Web www.retrospect.com/fr/contactsupport .