Gestion

Ce chapitre présente la procédure à suivre pour réaliser différentes tâches de gestion des jeux de sauvegarde et des scripts, notamment la visualisation des rapports et la maintenance des scripts. Plusieurs stratégies de sauvegarde y sont également détaillées. Vous y trouverez en outre des conseils sur l’utilisation de Retrospect et certaines techniques visant à optimiser les sauvegardes, ainsi que des astuces sur le complément Open File Backup et sur l’utilisation de Retrospect avec des logiciels tiers.

Stratégies de sauvegarde

Cette section présente plusieurs stratégies de sauvegarde pour les données d’un ordinateur ou d’un réseau entier. Etudiez-les et choisissez celle qui vous semble la mieux adaptée à vos besoins. Il peut s’avérer nécessaire d’en modifier une de façon à l’adapter à ces derniers. Il est également possible que vous conceviez une stratégie personnalisée complètement différente des stratégies suggérées ci-après. Notez que ce ne sont là que quelques suggestions ; Retrospect est en effet compatible avec un nombre illimité d’approches. Lorsque vous élaborez votre stratégie, tenez simplement compte des principes de base.

Les différentes opérations de sauvegarde disponibles avec Retrospect sont primordiales pour le développement de stratégies efficaces. Vous en trouverez une présentation dans la section Opérations de sauvegarde.

Principes de base pour les sauvegardes

Retrospect constitue un puissant outil de protection des données, mais il convient d’observer quelques principes simples de sauvegarde :

  • Faites des sauvegardes régulières, car vous ne pourrez pas récupérer les éléments non sauvegardés. Par exemple, si votre disque dur ne fonctionne pas un jour alors que votre dernière sauvegarde date de la semaine précédente, vous perdez le travail de toute une semaine ! L’utilisation de Retrospect s’avère productive lorsque les données sont sauvegardées régulièrement et dans leur intégralité. La méthode idéale consiste à automatiser le processus de sauvegarde à l’aide de scripts.
  • Conservez plusieurs copies de vos sauvegardes. Effectuez des rotations de jeux de sauvegarde. Plus vous disposez de jeux de sauvegarde, moins vous risquez de perdre de données.
  • Recyclez régulièrement vos anciens supports. Ajoutez régulièrement de nouveaux supports à vos jeux en effectuant des sauvegardes sur nouveaux supports. Si vous copiez toutes vos sauvegardes sur un même jeu de supports, vous risquez en effet de perdre davantage de données en cas d’accident. (Si un support est endommagé, vous ne disposez plus d’une sauvegarde complète.) Vous gagnerez par ailleurs du temps lors des restaurations, car il est plus rapide de restaurer des données depuis un jeu regroupant un nombre réduit de membres et de sessions.
  • Utilisez des noms parlants pour les jeux de sauvegarde en fonction de leur contenu et de la fréquence de rotation. Libellez ensuite votre support.
  • Ayez toujours au moins un jeu de sauvegarde hors de vos locaux professionnels pour le protéger contre les risques d’incendie, de vol ou de catastrophe naturelle.
  • Sauvegardez également l’ordinateur de sauvegarde. Vous avez probablement investi plus de temps et d’énergie que vous ne le pensez dans les catalogues et la configuration de Retrospect.
  • Prenez soin de vos supports de sauvegarde qui peuvent pâtir d’un environnement défavorable. Ils peuvent également s’abîmer au bout de plusieurs centaines d’utilisations. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Durée de vie et stockage des supports.
  • Veillez à vérifier vos sauvegardes, soit en cours d’opération en utilisant l’option Vérification complète ou Vérification du support, soit lorsque l’opération est terminée en utilisant un script de vérification ou la commande Vérification du support.
  • Sauvegardez vos fichiers catalogue vers leur propre jeu de sauvegarde. Reportez-vous à la section Sauvegarde des fichiers catalogue.

Stratégies de sauvegarde individuelle

Les stratégies présentées ci-après s’avèrent utiles lors de la sauvegarde d’un ordinateur isolé. Si vous devez sauvegarder les données de plusieurs ordinateurs, reportez-vous à la section Stratégies de sauvegarde réseau.

Stratégie individuelle 1 : documents d'exécution

Créez un script de sauvegarde non programmé et sauvegardez-le en tant que document d’exécution. Reportez-vous à la section Exécution manuelle d’un script. Choisissez l’opération de sauvegarde Incrémentale. Créez un deuxième document d’exécution à partir du même script, mais cette fois-ci sélectionnez le type Recyclage.

Lancez le document d’exécution de sauvegarde incrémentale au moment de votre choix (tous les jours, par exemple) et, toutes les deux ou trois semaines, lancez le document d’exécution de sauvegarde de recyclage pour éviter que vos jeux de sauvegarde ne deviennent trop volumineux et encombrants.

Pour utiliser de nouveaux supports en vue d’une rotation avec d’autres jeux ou d’un stockage hors site, configurez périodiquement le jeu de sauvegarde de façon à le renouveler (reportez-vous à la section Onglet Options).

Stratégie individuelle 2 : planification d'un script

Créez un script de sauvegarde et planifiez son exécution automatique. Planifiez une sauvegarde incrémentale hebdomadaire entre le lundi et le jeudi, et une sauvegarde de recyclage le vendredi.

Ces deux planificateurs se présentent ainsi :

310

Pour utiliser de nouveaux supports en vue d’une rotation avec d’autres jeux ou d’un stockage hors site, configurez périodiquement le jeu de sauvegarde de façon à le renouveler (reportez-vous à la section Onglet Options).

Stratégies de sauvegarde réseau

Avant de sauvegarder un réseau d’ordinateurs client, choisissez le type de script de sauvegarde à utiliser. Le tableau ci-dessous indique les situations dans lesquelles il est préférable d’utiliser des scripts de sauvegarde Proactive Backup plutôt que des scripts de sauvegarde standard.

Situations se prêtant à l'utilisation de Proactive Backup

Situations se prêtant à l'utilisation des scripts de sauvegarde standard

L’ordinateur de sauvegarde est dédié.

L’ordinateur de sauvegarde est également utilisé à d’autres fins.

Les ordinateurs client sont trop nombreux et les données trop volumineuses pour en effectuer la sauvegarde en une seule nuit.

Les sauvegardes planifiées se terminent avant que les ordinateurs client ne soient utilisés le matin suivant.

La réalisation du suivi des sauvegardes est difficile. Vous devez créer des scripts spéciaux et effectuer des sauvegardes immédiates pour certains ordinateurs client qui ne sont pas complètement sauvegardés par le script de sauvegarde standard.

Les sauvegardes planifiées se terminent avant que les ordinateurs client ne soient utilisés le matin suivant, et les erreurs de sauvegarde sont rares.

Des clients mobiles et des volumes portables apparaissent sur le réseau de façon imprévisible.

Le réseau comprend des ordinateurs de bureau, mais pas de disques amovibles ou d’ordinateurs portables.

La sauvegarde doit être réalisée sur tout support inséré dans le périphérique de sauvegarde.

Les supports corrects sont toujours insérés à l’avance pour les sauvegardes automatiques.

Si vous choisissez une stratégie incluant Proactive Backup, passez directement à la section Stratégie réseau 4 : sauvegarde Proactive Backup standard.

Stratégie réseau 1 : planification d'un script

Créez un script de sauvegarde. Définissez la cible de ce script de façon qu’elle utilise trois jeux de sauvegarde. Ajoutez une planification Jour de la semaine afin de réaliser la sauvegarde quotidiennement vers un jeu particulier, toutes les trois semaines. Ajoutez une seconde planification pour que la sauvegarde soit réalisée quotidiennement vers le deuxième jeu de sauvegarde, toutes les trois semaines, en commençant une semaine après la première planification. Définissez enfin une troisième planification afin que la sauvegarde soit réalisée quotidiennement vers le troisième jeu de sauvegarde, toutes les trois semaines en commençant une semaine après la deuxième planification.

Ces trois planifications sont affichées de la manière suivante :

311

Cette stratégie n’inclut pas les sauvegardes planifiées de recyclage et dans des nouveaux jeux. Vous devez, pour cette raison, configurer manuellement les jeux de ces types de sauvegardes au moment approprié. Reportez-vous à la section Onglet Options.

Stratégie réseau 2 : planification d’un script avec rotation entre sauvegardes de recyclage et sur nouveaux supports

Créez un script de sauvegarde. Modifiez la cible de ce script de façon que trois jeux de sauvegarde soient utilisés. Ajoutez une planification Jour de la semaine pour la réalisation d’une sauvegarde incrémentale vers le premier jeu de sauvegarde du lundi au jeudi, toutes les trois semaines. Ajoutez une seconde planification Jour de la semaine pour la réalisation d’une sauvegarde de recyclage vers le premier jeu le vendredi, toutes les trois semaines. Effectuez des planifications similaires pour les deuxième et troisième jeux de sauvegarde, mais décalez leur date de début d’une et de deux semaines, respectivement. Pour finir, ajoutez une planification Fréquence pour la réalisation d’une sauvegarde sur nouveau support vers l’un des jeux toutes les six semaines. (Une fois la sauvegarde dans un nouveau jeu réalisée, placez les supports de l’ancien jeu en lieu sûr, de préférence hors site.)

Ces planifications sont affichées comme suit :

312

Stratégie réseau 3 : planification d’un script avec rotation journalière des jeux de sauvegarde

Créez un script avec cinq jeux de sauvegarde cible et nommez-les en fonction de leur jour d’utilisation (de lundi à vendredi). Définissez cinq planifications Jour de la semaine de façon à les sauvegarder vers leur jeu respectif. Ajoutez cinq planifications Fréquence pour effectuer des sauvegardes de recyclage toutes les quatre semaines dans chacun des jeux respectifs, en commençant par le lundi pour la première semaine, en continuant par le mardi pour la deuxième, et ainsi de suite. Pour le vendredi, choisissez comme fréquence le dernier vendredi du mois et faites une sauvegarde dans un nouveau jeu dans le jeu du vendredi. (Conservez l’ancien support du jeu de sauvegarde en lieu sûr, hors site de préférence.)

Ces planifications sont affichées comme suit :

313

lorsque vous planifiez une sauvegarde dans un nouveau jeu, assurez-vous qu’elle a lieu à la même heure que les sauvegardes incrémentales planifiées pour le vendredi. En effet, lorsque Retrospect constate que la sauvegarde dans un nouveau jeu est planifiée en même temps que la sauvegarde incrémentale, il exécute uniquement la première. Si les planifications sont prévues à des heures différentes, les deux sauvegardes sont exécutées.

Stratégie réseau 4 : sauvegarde Proactive Backup standard

Créez un script Proactive Backup sauvegardant tous les clients reconnus. Programmez-le pour une exécution de 7 heures du soir à 7:00 du matin pendant les jours ouvrables afin de ne pas gêner les utilisateurs, et pour une exécution continue pendant les week-ends. Définissez un intervalle de douze heures entre deux sauvegardes.

Stratégie réseau 5 : sauvegarde Proactive Backup standard pour ordinateurs portables

Dupliquez le script Proactive Backup décrit ci-dessus, puis définissez les clients portables comme source unique. Supprimez ces volumes du script initial. Planifiez l’exécution du nouveau script 24 heures sur 24, avec un intervalle de 18 heures.

si vous mettez en place une stratégie incluant Proactive Backup, consultez la section Conseils et techniques d’utilisation de Proactive Backup. Vous y trouverez des informations visant à faciliter la mise en place d’une stratégie efficace.

Stratégie réseau 6 : Proactive Backup à la demande

Créez un script Proactive Backup sauvegardant tous les clients reconnus. Définissez cette planification sur Toujours active de façon qu’elle fonctionne 24 heures sur 24. Définissez une fréquence de sauvegarde de 99 jours. Activez l’option de script autorisant les sauvegardes anticipées. A l’exception des sauvegardes initiales réalisées lors de la mise en place de cette stratégie et tous les 99 jours par la suite, la sauvegarde des clients a uniquement lieu sur demande via le tableau de bord (Macintosh) ou le panneau de configuration (Windows). Cette stratégie requiert de votre part que vous indiquiez clairement leurs responsabilités aux utilisateurs (et, idéalement, que vous pensiez à un script de sauvegarde standard, en complément).

Stratégies de sauvegarde par étapes

Retrospect est conçu pour prendre en charge la sauvegarde par étapes d’un ordinateur individuel et sur réseau. La sauvegarde par étapes se fait en deux temps ; en premier lieu, les données sont stockées sur disque ; puis, les sauvegardes sont transférées sur bande. Vous profitez ainsi des avantages des sauvegardes sur disque et sur bande.

Les disques sont très pratiques compte tenu de leur capacité d’absorption des transferts de données qui arrivent par paquets des ordinateurs sur réseau. Les sauvegardes sont ainsi plus rapides que si vous procédiez directement sur bande. Une fois sauvegardées sur disque, les données sont facilement transférables sur bande. L’efficacité du transfert du disque vers la bande tient pour beaucoup au débit constant des données (aucun congestionnement de réseau). L’émission en continu de votre lecteur de bande se fait donc à vitesse maximum. Vous pouvez stocker les bandes hors site par mesure de précautions, et garder les disques sur place pour les avoir à disposition et pouvoir effectuer des restaurations rapidement le cas échéant.

Retrospect dispose d’un grand nombre de fonctionnalités très utiles pour créer une stratégie de sauvegarde par étapes. Nous présentons ci-après quelques possibilités de combinaison de ces fonctions. Il existe cependant de nombreuses autres possibilités pour la création de stratégies de sauvegarde par étapes à l’aide des fonctions suivantes :

Stratégie de sauvegarde par étapes 1 - Optimisation et transfert du jeu de sauvegarde

Commencez par créer un script Proactive Backup sauvegardant tous les clients reconnus. Planifiez-le pour une exécution de 7 heures du soir à 7 h 00 du matin pendant les jours ouvrables et pour une exécution continue le week-end. Définissez un intervalle de douze heures entre deux sauvegardes.

Comme cible, utilisez un jeu de sauvegarde sur disque avec l’option d’optimisation activée. Définissez l’option d’optimisation pour que Retrospect conserve au moins les 10 dernières sauvegardes pour chaque source. Vous disposez ainsi d’une fenêtre déroulante contenant les données client des 10 jours précédents, permettant des restaurations locales rapides.

la politique d’optimisation spécifiée dépend de la quantité de données sauvegardées et de la taille du disque cible.

Créez un script de transfert de jeux de sauvegarde afin de transférer hebdomadairement les données d’un jeu de sauvegarde sur disque vers un jeu de sauvegarde sur bande. Ces bandes peuvent être stockées hors site pour plus de sécurité et utilisées pour la restauration de données plus anciennes qui seront par la suite optimisées à partir du jeu de sauvegarde sur disque.

Le transfert du jeu de sauvegarde vers la bande permet d’avoir deux copies complètes du jeu de sauvegarde sur disque. Toutes les images du jeu de sauvegarde sur disque sont incluses, ce qui permet la restauration des ordinateurs client dans l’état où l’image a été effectuée.

Stratégie de sauvegarde par étapes 2 - Optimisation et transfert de l'image

Commencez par créer un script Proactive Backup sauvegardant tous les clients reconnus. Planifiez-le pour une exécution de 7 heures du soir à 7 h 00 du matin pendant les jours ouvrables et pour une exécution continue le week-end. Définissez un intervalle de douze heures entre deux sauvegardes.

Comme cible, utilisez un jeu de sauvegarde sur disque avec l’option d’optimisation activée. Définissez l’option d’optimisation pour que Retrospect conserve au moins les 10 dernières sauvegardes pour chaque source. Vous disposez ainsi d’une fenêtre déroulante contenant les données client des 10 jours précédents, permettant des restaurations locales rapides.

la politique d’optimisation spécifiée dépend de la quantité de données sauvegardées et de la taille du disque cible.

Créez un script de transfert d’images afin de transférer hebdomadairement les données d’un jeu de sauvegarde sur disque vers un jeu de sauvegarde sur bande. Dans la fenêtre des images sources, choisissez de transférer « L’image la plus récente pour chaque source ». Le premier transfert entraîne une sauvegarde « complète synthétique ». Une sauvegarde complète synthétique comprend les mêmes fichiers qu’une sauvegarde complète effectuée au même moment, mais nécessite beaucoup moins de temps et aucune bande passante. Chaque transfert successif copie uniquement les images et les fichiers qui ne figurent pas déjà sur la destination.

Ces bandes peuvent être stockées hors site pour plus de sécurité et utilisées pour la restauration de données plus anciennes qui seront par la suite optimisées à partir du jeu de sauvegarde sur disque.

Le transfert des images les plus récentes vers une bande permet d’effectuer une sauvegarde complète des sources client telles qu’elles étaient à la fin de chaque semaine (lors de l’exécution du script de transfert). Cela n’inclut pas d’images supplémentaires dans le jeu de sauvegarde sur disque à d’autres moments de la semaine (bien qu’elles continuent d’exister dans le jeu de sauvegarde sur disque jusqu’à son optimisation).

Journal et rapports

La fonctionnalité de création de rapports de Retrospect permet de contrôler l’historique des exécutions et les messages d’erreur générés à l’aide des journaux et de rapports. Il peut s’avérer utile de les consulter afin de connaître la raison de l’échec d’une opération. Cliquez sur Rapports dans le navigateur de Retrospect pour afficher la fenêtre d’aperçu des journaux et des rapports.

  • vous pouvez définir Retrospect de façon qu’il envoie des notifications par messagerie électronique lorsqu’il se heurte à des erreurs, requiert des supports, etc. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences d'e-mail.
  • Le rapport de sauvegarde contient un compte-rendu détaillé des sauvegardes de tous les volumes (locaux et en réseau).
  • Le journal des opérations répertorie chaque opération, transaction et événement Retrospect, ainsi que les erreurs éventuelles.
  • Le rapport de contenu de session affiche la liste des fichiers sauvegardés au cours d’une session spécifique.
  • L’historique de sauvegarde de base de données répertorie toutes les sauvegardes de bases de données et inclut des informations sur le type et le jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections SQL Server Agent et Agent Exchange Server.

Affichage du rapport de sauvegarde

Cliquez sur Rapports > Rapport de sauvegarde pour visualiser le rapport de sauvegarde. Un exemple de rapport de sauvegarde est illustré ci-après.

314

A la différence du journal des opérations auquel Retrospect ajoute constamment des informations, le rapport de sauvegarde est réinitialisé à chaque sauvegarde. Il permet de savoir si des problèmes ont été rencontrés lors des sauvegardes de chaque volume.

Présentation du rapport de sauvegarde

Le rapport de sauvegarde existe sous deux formats : le format standard et le format de données de performance. Pour savoir comment basculer d’un format à l’autre, reportez-vous à la section Personnalisation du rapport de sauvegarde.

Les deux formats comprennent les informations suivantes :

Utilisateur/Volume Correspond au nom du volume source. Les ordinateurs client, s’ils sont connectés, sont également répertoriés. La date et l’heure de la dernière sauvegarde du volume sont affichées sous le nom du volume.

Script Indique le nom du script de la dernière sauvegarde réussie.

Vous pouvez sélectionner une ligne dans le rapport et ouvrir le script auquel elle fait référence à l’aide du bouton Modifier le script. Si vous cliquez sur Journal après avoir sélectionné une ligne, celle-ci s’affiche dans le journal des opérations. Pour effacer une ligne du rapport, sélectionnez-la, puis choisissez Supprimer dans le menu Edition ou appuyez sur la touche de suppression. Si vous effacez le script ou omettez un jeu de sauvegarde, l’information correspondante est supprimée du rapport, ce qui risque de faire penser qu’un volume n’a jamais été sauvegardé.

Un rapport de sauvegarde au format standard contient les informations suivantes, en plus des informations Utilisateur/Volume et Script :

Jours écoulés Correspond au nombre de jours écoulés depuis la sauvegarde.

Erreurs et avertissements Indique les erreurs ou avertissements détectés lors des sauvegardes. (Vous pouvez isoler une erreur ou un avertissement dans le journal à l’aide de la commande Journal des opérations.)

Jeu de sauvegarde Correspond au nom du jeu de sauvegarde utilisé pour la sauvegarde réussie la plus récente.

Un rapport de sauvegarde au format de données de performance contient les informations suivantes, en plus des informations Utilisateur/
Volume et Script :

Durée Indique la durée de la sauvegarde en heures et en minutes. Une valeur élevée peut indiquer une source nécessitant une sauvegarde volumineuse.

Mo Correspond à la quantité de données sauvegardées sur le volume (en méga-octets).

Mo/min Correspond au débit atteint lors de la sauvegarde de la source (en méga-octets par minute). Des performances anormalement faibles peuvent indiquer des problèmes au niveau du réseau, du périphérique de sauvegarde ou d’un autre composant matériel.

il est possible de spécifier un seuil de performance, ce qui peut s’avérer utile pour l’abandon des sauvegardes client trop lentes. Reportez-vous à la section Options d’exécution sur le client

Personnalisation du rapport de sauvegarde

Le bouton Options de rapport permet d’afficher le rapport de sauvegarde au format standard ou au format de données de performance, de spécifier les types ou les dates d’événements à inclure dans le rapport et diverses autres options. Cliquez sur l’icône Options de rapport de la barre d’outils de rapport de sauvegarde afin d’afficher les paramètres modifiables.

315

Personnalisez le rapport de sauvegarde à l’aide de ces options.

Utilisation du rapport de sauvegarde

Le rapport de sauvegarde est une base de données regroupant les détails des sauvegardes. A l’issue de chaque sauvegarde, Retrospect ajoute un événement à la base de données. Pour chaque combinaison de source, de cible et de script, il enregistre tous les échecs et la dernière sauvegarde réussie.

Lorsque vous omettez un script, une source ou un jeu de sauvegarde, Retrospect supprime les événements de sauvegarde de cet élément de la base de données Rapport de sauvegarde.

Omission d’événements

Pour supprimer des événements du rapport de sauvegarde, cliquez sur l’icône Evénements à omettre de la barre d’outils. Vous pouvez sélectionner les événements à supprimer dans la boîte de dialogue qui s’affiche :

  • toutes les sauvegardes sauf la dernière,
  • toutes les sauvegardes effectuées,
  • toutes les sauvegardes n’ayant pas abouti,
  • les événements de plus d’une semaine,
  • tous les événements d’exécution,
  • tous les événements Proactive Backup.
  • la seule de ces options ayant une incidence sur les événements Proactive Backup est l’option Tous les événements d’exécution.

Vous pouvez supprimer un événement d’exécution spécifique du rapport de sauvegarde en cliquant avec le bouton droit de la souris et en choisissant Supprimer.

Proactive Backup identifie la dernière sauvegarde d’un volume à l’aide du rapport de sauvegarde. Si un événement est supprimé du rapport de sauvegarde et que le volume associé est une source dans le script Proactive Backup actif, Proactive Backup affecte une priorité plus élevée à ce volume et tentera de le sauvegarder plus tôt.

Recherche dans le journal des opérations

Sélectionnez une ligne du rapport de sauvegarde, puis cliquez avec le bouton droit de la souris et choisissez Journal pour afficher des informations supplémentaires sur cet événement dans le journal.

Modification d'un script d'événement

Sélectionnez une ligne du rapport de sauvegarde, puis cliquez avec le bouton droit de la souris et choisissez Modifier le script afin d’afficher le script ayant exécuté et créé l’événement.

si vous avez effectué la sauvegarde d’un volume à l’aide d’une opération immédiate, ceci est indiqué dans la colonne Script du rapport de sauvegarde (Sauvegarde immédiate, par exemple).

Impression ou exportation du rapport de sauvegarde

Pour imprimer le rapport de sauvegarde, affichez-le, puis choisissez Imprimer dans le menu Fichier. Seule la partie du journal sélectionnée est imprimée (le cas échéant). En l’absence de sélection, le rapport entier est imprimé. Pour exporter le rapport de sauvegarde vers un fichier texte, affichez ce rapport, puis choisissez Exporter dans le menu Fichier.

il est possible de définir une option dans les préférences afin que Retrospect exporte automatiquement le rapport de sauvegarde. Pour plus d’informations sur cette option, reportez-vous à la section Préférences de journal).

Affichage du journal des opérations

Le journal des opérations stocke les messages générés au cours d’une opération telle qu’une sauvegarde ou une restauration. Il peut s’avérer utile de le consulter afin de connaître le motif pour lequel une opération n’a pas abouti.

Pour visualiser le journal des opérations, cliquez sur Rapports > Journal des opérations, ou choisissez Journal des opérations dans le menu Fenêtre.

L’exemple ci-après illustre l’affichage des informations dans le journal des opérations.

316

Pour chaque opération réussie, le journal affiche les informations suivantes :

Traités Indique le nombre et la taille des fichiers copiés. Si vous avez utilisé l’option de compression de Retrospect, le journal indique en outre le taux de compression atteint pour la session.

Image stockée Indique la taille de l’image de volume stockée dans le jeu de sauvegarde.

Performance Indique le nombre de méga-octets d’informations copiés par minute. Si la vérification est activée, d’autres données de performances sont affichées à titre de comparaison.

Durée Affiche le temps total requis pour la réalisation complète de l’opération. Si vous avez interrompu l’opération ou si l’insertion de supports a entraîné des délais d’attente, ces temps morts sont indiqués séparément. Le délai d’attente comprend le temps nécessaire à la localisation des lecteurs de bande et autres opérations requises.

Recherche d'éléments dans le journal

Retrospect propose des commandes permettant de trouver des éléments spécifiques dans le journal des opérations. Ces deux commandes sont disponibles via la fenêtre du journal des opérations et le menu Edition.

Rechercher en arrière Une fois cette commande activée, vous êtes invité à spécifier le texte à rechercher. Lorsque vous cliquez sur OK, Retrospect parcourt le journal des opérations de la fin vers le début du fichier (à partir de l’emplacement du curseur), car les opérations les plus récentes figurent à la fin du fichier.

Poursuivre en arrière Après utilisation de la commande Rechercher ou Rechercher en arrière, la commande Poursuivre en arrière de la barre d’outils permet de poursuivre la recherche depuis la sélection vers le début du fichier.

Rechercher Après avoir activé cette commande dans le menu Edition, vous êtes invité à spécifier le texte à rechercher. Lorsque vous cliquez sur OK, Retrospect recherche le texte spécifié du début vers la fin du journal, à partir de la sélection.

Suivant Après avoir utilisé la commande Rechercher ou Rechercher en arrière, cette commande du menu Edition poursuit la recherche vers la fin du fichier à partir de la sélection. Lorsque la dernière ligne du journal est atteinte, la recherche reprend au début.

Précédent Après avoir utilisé la commande Rechercher ou Rechercher en arrière, cette commande du menu Edition poursuit la recherche vers le début du fichier, à partir de la sélection. Lorsque la première ligne du journal est atteinte, la recherche reprend à partir de la fin.

Effacement du contenu du journal

Pour effacer le contenu du journal des opérations, affichez le journal, puis cliquez sur l’icône Initialiser le journal de la barre d’outils.

il est généralement inutile de réinitialiser manuellement le journal car Retrospect supprime automatiquement les anciennes entrées lorsque le journal atteint sa capacité maximale, déterminée par l’option de taille maximale de journal (reportez-vous à la Préférences de journal).

Impression et exportation du journal

Pour imprimer le journal des opérations, affichez-le, puis choisissez Imprimer dans le menu Fichier. Seule la partie du journal sélectionnée est imprimée (le cas échéant). En l’absence de sélection, l’intégralité du journal est imprimée.

Pour exporter le journal des opérations vers un fichier texte, affichez ce journal, puis choisissez Exporter dans le menu Fichier.

il est possible de définir une option dans les préférences afin que Retrospect exporte automatiquement le journal des opérations. Pour plus d’informations sur cette option, reportez-vous à la section Préférences de journal).

Affichage du contenu de session

Retrospect peut générer un rapport sur les fichiers copiés dans un jeu de sauvegarde au cours d’une sauvegarde ou d’un archivage spécifiques.

Pour afficher le contenu d’un jeu de sauvegarde, sélectionnez Rapports dans le navigateur, puis cliquez sur Contenu de session.

317

Dans la partie supérieure de la fenêtre, sélectionnez le jeu de sauvegarde qui vous intéresse. (Cliquez sur Autres pour accéder à des jeux de sauvegarde supplémentaires.) Les sessions de sauvegarde du jeu sélectionné sont alors affichées dans la partie inférieure de la fenêtre. Sélectionnez la ou les sessions de sauvegarde à revoir.

Choisissez Exporter dans le menu Fichier afin d’exporter la liste vers un fichier texte, ou cliquez sur Parcourir. Dans le second cas, un navigateur affiche les fichiers et les dossiers sauvegardés au cours des sessions sélectionnées.

318

Vous pouvez imprimer la liste, l’exporter vers un fichier texte, rechercher et récupérer des fichiers, obtenir des informations sur un fichier spécifique ou modifier le format d’affichage à l’aide de la barre d’outils de la fenêtre de navigation. Vous pouvez ouvrir simultanément plusieurs fenêtres de navigation pour plusieurs sessions en répétant la procédure et en sélectionnant plusieurs sessions. Lors de l’exportation, Retrospect exporte les champs dans l’ordre suivant, quel que soit le format d’affichage : nom du fichier, taille, date de création, heure de création, date de modification, heure de modification, date de sauvegarde, heure de sauvegarde, type Mac OS, créateur Mac OS, jeu de sauvegarde et chemin d’accès.

Pour en savoir plus sur la fenêtre de navigation et les menus, reportez-vous à la section Navigation.

Options d’exécution

Retrospect propose de nombreuses options relatives à l’exécution des opérations (immédiates et planifiées) de sauvegarde, de duplication, d’archivage, de transfert et de restauration des fichiers. Vous pouvez, par exemple, définir un script de sauvegarde visant à activer la compression logicielle des données et à synchroniser les horloges des ordinateurs client. Il est par ailleurs possible de définir des options pendant la configuration d’une sauvegarde immédiate ou la modification d’un script. Les options d’exécution sont locales et non pas générales : elles s’appliquent uniquement à l’opération en cours ou au script actif.

Retrospect dispose également d’options générales ayant une incidence sur toutes les exécutions. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de Retrospect.

Pour définir des options relatives à un script ou une opération immédiate, cliquez sur le bouton Options dans la fenêtre de résumé, puis sur le bouton Plus d’options afin de visualiser la liste complète des options disponibles groupées par catégorie. Vous pouvez afficher les options d’une catégorie en cliquant sur le nom de cette catégorie dans la liste.

Pour activer ou désactiver une option, cliquez sur la case à cocher ou le bouton radio correspondants. Certaines options requièrent la saisie de données temporelles, d’autres de données numériques ou textuelles. Si une valeur par défaut est modifiée, le nom de la catégorie correspondante est affiché en gras. Si vous cliquez sur Par défaut, les valeurs par défaut des options visibles sont rétablies. Pour revenir à la fenêtre des options de base, cliquez sur le bouton Moins d’options.

Options de fréquence de Proactive Backup

Ces options sont disponibles uniquement avec les scripts Proactive Backup décrits à la section Scripts Proactive Backup.

324

Fréquence : n jours/heures Permet de spécifier le délai minimum entre deux sauvegardes. Par défaut, cette option est définie sur un jour. Chaque source est sauvegardée au plus tôt, selon les priorités définies. La sauvegarde n’a cependant jamais lieu plus fréquemment que ne le spécifie cette option, sauf si l’utilisateur lance une sauvegarde manuelle.

Autoriser les sauvegardes anticipées : Lorsque cette option est activée (par défaut), les postes client peuvent lancer des sauvegardes depuis le panneau de configuration (Windows) ou le tableau de bord (Mac OS) de Retrospect Client, quelle que soit la fréquence définie. Une demande de sauvegarde anticipée n’entraîne pas nécessairement le placement du volume de l’utilisateur en haut de la liste des priorités. D’autres sources sont traitées avant que Proactive Backup n’interroge le client et ne réponde à sa demande de sauvegarde anticipée.

Options de décompte de Proactive Backup

Ces options sont disponibles uniquement dans le cadre des scripts Proactive Backup.

325

Décompte Retrospect signale aux clients qu’une sauvegarde est imminente par un compte à rebours de la durée spécifiée. La durée par défaut est de vingt secondes. (Pour éviter le décompte, spécifiez la valeur zéro.) Lorsqu’il est sur le point de sauvegarder une source depuis un ordinateur client, Retrospect affiche une boîte de dialogue sur ce client. Le message de décompte (voir ci-après) y est affiché, ainsi que des boutons permettant de différer la sauvegarde ou de la lancer immédiatement. Si l’utilisateur du client n’intervient pas, Retrospect démarre la sauvegarde dès la fin du décompte.

Message du décompte Le texte saisi dans cette zone est affiché sur l’écran de l’utilisateur client lorsqu’une sauvegarde est sur le point de commencer, en fonction de la durée de décompte choisie. Retrospect remplace la variable %%script%% par le nom du script en cours d’exécution.

Options d’interrogation de Proactive Backup

Ces options sont disponibles uniquement dans le cadre des scripts Proactive Backup.

326

Vérifier la source toutes les : n secondes/minutes Retrospect utilise ce délai (de 90 secondes par défaut) pour accéder à une source et vérifier que celle-ci est disponible pour une sauvegarde. Retrospect ne vérifie pas les sources pendant l’exécution d’une sauvegarde.

Connexion au client toutes les : n secondes/minutes Retrospect utilise ce délai (de cinq minutes par défaut) pour accéder à un ordinateur client et vérifier si l’utilisateur a modifié la planification de la sauvegarde ou a requis une sauvegarde anticipée. Retrospect ne se connecte pas aux ordinateurs client pendant l’exécution d’une sauvegarde.

Réessayer au bout de : n minutes/heures Après l’échec ou l’annulation d’une sauvegarde, Retrospect attend au moins l’expiration du délai spécifié pour cette option (trente minutes par défaut) avant de réessayer de sauvegarder une source.

Options d’exécution de sauvegarde

Les options décrites ci-après sont uniquement disponibles pour les opérations de sauvegarde et les scripts Proactive Backup.

327

Sauvegarde incrémentale Uniquement disponible pour les sauvegardes immédiates. Lorsque cette option est activée, Retrospect procède à une sauvegarde incrémentale normale (reportez-vous à la section Sauvegardes incrémentales).

Sauvegarde de recyclage Uniquement disponible pour les sauvegardes immédiates. Lorsque cette option est activée, Retrospect effectue une sauvegarde de recyclage (reportez-vous à la section Sauvegardes de recyclage).

pour les sauvegardes programmées, vous pouvez sélectionner une sauvegarde incrémentale ou de recyclage lors de la planification du script. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Eléments communs aux planificateurs.

Vérification Bien que la vérification augmente la durée totale de l’opération de sauvegarde, elle garantit la fiabilité des informations consignées sur les jeux de sauvegarde. Retrospect propose deux méthodes de vérification :

  • L’option Vérification complète vérifie que les fichiers ont été copiés correctement en comparant, à l’issue de la sauvegarde, les fichiers du jeu de sauvegarde de destination avec les fichiers source. Si la sauvegarde occupe plusieurs bandes, CD/DVD ou disques, vous devez réinsérer tous les supports sur lesquels des données ont été écrites.
  • L’option Vérification du support compare les fichiers dans le jeu de sauvegarde de destination aux fichiers digest MD5 générés pendant la sauvegarde. Cette méthode n’entraîne pas de nouvelle lecture des fichiers source. Par conséquent, elle n’identifie pas les éventuels problèmes qui auraient été détectés lors d’une vérification complète. La vérification du support présente cependant certains avantages. Elle peut être plus rapide que la vérification complète et demande une charge moindre aux volumes sources car Retrospect n’a pas besoin de les réanalyser après la sauvegarde. Enfin, pendant les opérations de sauvegarde, Retrospect effectue une vérification du support en continu, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de réinsérer les supports des jeux de sauvegarde lorsque la sauvegarde est répartie sur plusieurs supports.
  • l’option Vérification du support n’est pas disponible si vous désactivez la préférence « Générer des fichiers digest MD5 lors d’opérations de sauvegarde » de Retrospect. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de vérification.

Dans la mesure du possible, les scripts de vérification et la commande Vérification du support utilisent la vérification du support pour vérifier le support du jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections Vérification programmée et Vérification du support de jeu de sauvegarde.

  • avec les scripts de vérification et la commande Vérification du support, vous devez réinsérer le support lorsque vous vérifiez des sauvegardes réparties sur plusieurs supports.

Compression (logicielle) des données La compression des données permet d’économiser de l’espace en réduisant la taille des fichiers avant leur copie sur le jeu de sauvegarde. Les fichiers sont décompressés automatiquement et restitués dans leur état d’origine lors de la restauration. Les taux de compression atteints lors d’une opération sont indiqués dans la fenêtre d’état et dans le journal des opérations. Le gain de place offert par la compression varie en fonction des types de fichiers traités. Les fichiers texte atteignent des taux de compression importants, contrairement aux fichiers d’application et aux fichiers système. A l’instar des restaurations, les sauvegardes faisant appel à la compression des données sont plus longues que les opérations standard.

Lors de la copie de fichiers sur un lecteur de bande doté d’une fonction de compression intégrée, Retrospect désactive automatiquement la compression logicielle au profit de la compression matérielle, plus rapide. Retrospect utilise son filtre de compression intégré pour identifier les fichiers déjà compressés (par un utilitaire tel que WinZip, par exemple) et ne pas tenter une nouvelle compression logicielle. Cette option est désactivée par défaut.

Options d’archivage

Ces options sont disponibles uniquement dans le cadre des opérations d’archivage.

328

Les opérations d’archivage incluent les options de vérification et de compression (logicielle) des données (reportez-vous à la section Options d’exécution de sauvegarde), ainsi que le déplacement des fichiers. Une archive est identique à une sauvegarde si vous ne déplacez pas les fichiers.

Déplacer les fichiers Cette option supprime les fichiers du volume source après leur copie. Si la vérification complète ou la vérification du support est activée et que les fichiers diffèrent, les originaux ne sont pas supprimés. Evitez d’activer cette option sans sélectionner l’option Vérification complète. Avant de supprimer les fichiers du volume source, effectuez au moins une opération d’archivage, de sauvegarde ou de duplication supplémentaire avec vérification. Retrospect ne peut pas déplacer les fichiers d’un client si l’option d’accès en lecture seule est activée dans le panneau de configuration/tableau de bord de Retrospect Client. Cette option est désactivée par défaut.

Une option associée est décrite à la section Options d’exécution associées aux fichiers.

avant d’utiliser l’option Déplacer les fichiers, archivez les fichiers dans un autre jeu de sauvegarde en les copiant sans les déplacer. Vous disposez ainsi d’une sécurité supplémentaire si un jeu de sauvegarde se révélait inutilisable.

Pour plus d’informations sur l’archivage, reportez-vous à la section Conseils d’archivage.

Options de duplication

Ces options sont disponibles uniquement dans le cadre des opérations de duplication.

329

Vérification complète cette option est identique à l’option décrite dans la section Options d’exécution de sauvegarde. Etant donné que les opérations de duplication n’utilisent pas de support de jeux de sauvegarde, elles ne proposent pas d’option Vérification du support.

Mettre à jour le rapport de sauvegarde Lorsque cette option est activée, Retrospect traite l’opération de duplication comme une sauvegarde et ajoute des informations au rapport de sauvegarde ou y modifie les informations déjà existantes.

Options d’exécution associées aux fichiers

Ces options ne sont disponibles qu’avec les opérations de duplication, d’archivage et de restauration.

330

Déplacer les fichiers Option disponible uniquement pour les opérations de duplication et permettant de supprimer les fichiers du volume source après leur copie. Si la vérification complète est activée et que les fichiers diffèrent, les originaux ne sont pas supprimés. Evitez d’activer cette option sans sélectionner l’option Vérification complète. Avant de supprimer les fichiers du volume source, effectuez au moins une opération d’archivage, de sauvegarde ou de duplication supplémentaire avec vérification. Retrospect ne peut pas déplacer les fichiers d’un client si l’option d’accès en lecture seule est activée dans le panneau de configuration/tableau de bord de Retrospect Client. Cette option est désactivée par défaut. Voir également les options connexes ci-après.

les opérations d’archivage inclut également l’option Déplacer les fichiers. Reportez-vous à la section Options d’archivage.

Ne pas supprimer les dossiers vidés par le déplacement Option disponible pour les opérations d’archivage et de duplication uniquement. Elle empêche la suppression automatique des dossiers vides après un déplacement. Cette option est désactivée par défaut.

331

Mettre à jour la date de modification Cette option n’est disponible qu’avec les opérations de restauration. Elle permet à Retrospect d’affecter la date et l’heure système aux fichiers restaurés. Cette option est désactivée par défaut.

Options de transfert

Ces options sont disponibles uniquement pour les opérations de transfert entre jeux de sauvegarde et de transfert d’images, qu’elles soient lancées par script ou à partir du menu Utilitaires du navigateur.

332

Copier les images Cette option est réservée aux transferts entre jeux de sauvegarde. Elle copie l’intégralité des images d’un jeu de sauvegarde dans le catalogue et les supports cible. Elle est activée par défaut. Si vous la désactivez, Retrospect copie tous les fichiers des images d’un jeu de sauvegarde, mais pas les images elles-mêmes.

en règle générale, Retrospect, Inc. recommande de conserver la définition par défaut de cette option. Si vous désactivez l’option Copier les images, vous pouvez effectuer uniquement une restauration après recherche (et non par image) sans pouvoir restaurer l’état système ou les informations de sécurité.

Vérification du support Cette option compare les fichiers dans le jeu de sauvegarde de destination avec les fichiers digest MD5 générés pendant le transfert. Etant donné que les opérations de transfert ne mettent en jeu que des images et des jeux de sauvegarde, la vérification complète n’est pas disponible.

  • cette option est disponible même si vous désactivez la préférence « Générer des fichiers digest MD5 lors d’opérations de sauvegarde » de Retrospect car elle utilise les fichiers digest MD5 générés pendant le transfert, et non la sauvegarde d’origine.

Compression (logicielle) des données La compression des données permet d’économiser de l’espace dans le jeu de sauvegarde cible en comprimant les fichiers avant de les copier. Les fichiers sont décompressés automatiquement et restitués dans leur état d’origine lors de la restauration. Les taux de compression atteints lors d’une opération sont indiqués dans la fenêtre d’état et dans le journal des opérations. Le gain de place offert par la compression varie en fonction des types de fichiers traités. Les fichiers texte atteignent des taux de compression importants, contrairement aux fichiers d’application et aux fichiers système. A l’instar des restaurations, les transferts faisant appel à la compression des données sont plus longs que les opérations standard.

Retrospect utilise son filtre de compression intégré pour identifier les fichiers déjà compressés (par un utilitaire tel que WinZip, par exemple) et ne pas tenter une nouvelle compression logicielle.

Lors de la copie de fichiers sur un lecteur de bande doté d’une fonction de compression intégrée, Retrospect désactive automatiquement la compression logicielle au profit de la compression matérielle, plus rapide. Cette option est désactivée par défaut.

Recycler le jeu de sauvegarde source une fois le transfert effectué Sélectionnez cette option pour recycler le ou les jeux de sauvegarde source après un transfert réussi. Le recyclage efface le contenu du fichier catalogue d’un jeu de sauvegarde, donnant ainsi l’impression qu’aucun fichier n’a été sauvegardé. Au prochain usage du jeu de sauvegarde recyclé en tant que cible, Retrospect recherche le premier support du jeu de sauvegarde, l’efface, puis y copie les fichiers. Comme le jeu de sauvegarde est vide, tous les fichiers sélectionnés sont copiés.

assurez-vous que vous pouvez vous permettre de perdre toutes les données dans le jeu de sauvegarde source avant d’effectuer le recyclage.

Transférer les images de bases de données intermédiaires requises Si votre source inclut l’image d’une base de données d’un type de sauvegarde autre qu’une sauvegarde complète (p.ex. sauvegarde de journal, incrémentale ou différentielle), activez cette option pour transférer toutes les sauvegardes requises et mettre entièrement à jour la base de données selon les date et heure de l’image de base de données sélectionnée. Le besoin de transfert manuel de plusieurs images est ainsi éliminé.

Options de restauration de base de données

Cette option est uniquement disponible lors de la restauration de bases de données SQL ou Exchange.

333

Restaurer les images intermédiaires requises Si vous sélectionnez une image de base de données dans une sauvegarde autre qu’une sauvegarde complète (de journal, incrémentale ou différentielle), Retrospect restaure la sauvegarde complète la plus récente et toute sauvegarde intermédiaire requise avant de restaurer l’image sélectionnée. Le besoin de restauration manuelle de plusieurs images est ainsi éliminé.

Vous pouvez modifier ce comportement en désactivant cette option. Dans la plupart des cas, il s’avère nécessaire de conserver la définition par défaut de cette option.

Options de récupération

Ces options ne sont disponibles que lors d’une restauration immédiate nécessitant une recherche. Elles permettent de rechercher des versions actuelles ou anciennes des fichiers.

334

Versions les plus récentes uniquement Parmi les fichiers correspondant aux critères de recherche, Retrospect n’utilise que ceux qui ont été ajoutés le plus récemment au jeu de sauvegarde. Il ne tient pas compte des fichiers des anciennes sessions. Par défaut, cette option est désactivée, provoquant ainsi l’utilisation des fichiers des sessions anciennes et récentes.

Arborescence minimale Restaure les fichiers dans leur dossier d’origine en respectant l’arborescence des dossiers requise. Les dossiers vides ne sont pas restaurés. Cette option est désactivée par défaut.

Options de fichier catalogue

Cette option est disponible pour tous les types d’opérations, à l’exception des duplications, des restaurations et des transferts.

335

Enregistrer l’image source à restaurer Lorsque cette option est activée, Retrospect enregistre une image dans le catalogue, la remplace à chaque sauvegarde de volume et place une autre copie de cette image sur les supports de sauvegarde. Cette option est activée par défaut.

les images jouent un rôle prépondérant dans le fonctionnement de Retrospect. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Images. Les conséquences de la désactivation de cette option sont décrites Que se passe-t-il lorsque les images de disques ne sont pas sauvegardées pour gagner du temps et de la place ?.

Options d’exécution sur le client

Ces options sont disponibles avec tous les types d’opérations, sauf la restauration et le transfert. Elles ne s’appliquent que lors de la sauvegarde des clients Retrospect.

336

Comparaison octet par octet Cette option a priorité sur le paramètre de comparaison rapide des ordinateurs client et vérifie les fichiers de la même façon que lors des sauvegardes locales. Si cette option est désactivée, Retrospect contrôle les fichiers copiés à l’aide d’une technique rapide (basée sur la somme de contrôle). Les données sauvegardées sont comparées aux données d’origine dans ces deux méthodes fiables. Cette option est désactivée par défaut (configuration recommandée).

cette option n’a aucun effet si la vérification est désactivée ou si la vérification du support est sélectionnée.

Seuil de vitesse Cette option, disponible avec les scripts, permet d’annuler les sauvegardes trop lentes. La valeur numérique spécifiée ici détermine le débit minimum acceptable pour l’accès aux ordinateurs client. Retrospect teste la connexion réseau au client avant l’opération. S’il s’avère alors que le réseau ou le client n’est pas assez rapide, l’opération est abandonnée et une erreur est consignée dans le fichier journal.

Cette option s’avère utile, par exemple, pour empêcher Proactive Client Backup de sauvegarder un portable se connectant au réseau local par modem.

Retrospect ne teste la vitesse de connexion du client qu’au début de l’opération. L’option de seuil de performance décrite ci-après est plus complète.

Seuil de performance du client Cette option, disponible pour les scripts, permet d’interrompre les sauvegardes trop lentes. L’exécution des sauvegardes et autres opérations stockées dans la file d’attente est alors possible, ce qui permet d’éviter une perte de temps provoquée par la lenteur excessive d’un client. La valeur numérique spécifiée détermine le débit minimum acceptable (en méga-octets par minute) pour la copie des données du client. Retrospect mesure et met à jour le débit client de façon continue. Il est ainsi possible qu’une opération se déroulant correctement au début soit interrompue par Retrospect si le débit tombe sous le seuil spécifié. Si la valeur de seuil est nulle (valeur par défaut), Retrospect ne calcule pas le débit de l’exécution et n’interrompt pas une opération à cause de sa lenteur.

Synchroniser l’horloge Modifie la date et l’heure de chaque ordinateur client en fonction de celles de l’ordinateur de sauvegarde, ce qui peut s’avérer utile lors des changements d’heure saisonniers. Retrospect ne peut pas synchroniser l’horloge d’un client pour lequel l’option d’accès en lecture seule est activée dans le panneau de configuration ou le tableau de bord. Par défaut, l’option de synchronisation est désactivée.

Options de comparaison

Ces options sont disponibles avec tous les types d’opérations, sauf la duplication et la restauration.

337

Comparer les volumes source au fichier catalogue Lorsque cette option est activée, Retrospect identifie les fichiers sauvegardés lors de sauvegardes incrémentales préalables. Il compare les fichiers du volume source aux informations contenues dans le catalogue du jeu de sauvegarde. Les critères de comparaison des fichiers sous Windows sont le nom, la taille et les dates de création et de modification. Sous Mac OS, ce sont le nom, la taille, le type, le créateur et les dates de création et de modification, tandis que sous Linux, ce sont le nom, la taille et la date de modification. Retrospect considère qu’un fichier a été sauvegardé si tous ces paramètres sont identiques. Lorsque le mode Aperçu est actif lors de la configuration d’une sauvegarde immédiate, les fichiers déjà sauvegardés sont précédés d’un losange.

l’option de comparaison est désactivée par défaut pour les opérations d’archivage ; tous les fichiers sélectionnés sont par conséquent archivés, même s’ils figurent déjà dans le jeu de sauvegarde. Tant que vous n’avez pas activé l’option Déplacer les fichiers, la comparaison est le seul moyen de différencier les scripts d’archivage des scripts de sauvegarde.

eu égard aux opérations de transfert, cette option s’appelle « Comparer le fichier catalogue source au fichier catalogue cible». Lorsqu’elle est activée, Retrospect copie uniquement les fichiers et les images qui ne figurent pas déjà dans le fichier catalogue cible.

Ne pas ajouter les fichiers en double au jeu de sauvegarde Cette option fonctionne de pair avec l’option Comparer les volumes source au fichier catalogue pour empêcher que les fichiers déjà sauvegardés ne soient ajoutés au jeu de sauvegarde. Activez ces deux options afin d’effectuer une sauvegarde progressive standard, autrement dit pour copier uniquement les nouveaux fichiers ou les fichiers modifiés dans le jeu de sauvegarde. Lorsque cette option est désélectionnée, Retrospect copie l’intégralité des fichiers dans le jeu (y compris ceux déjà sauvegardés) à chaque opération incrémentale. Par défaut, cette option est activée (sauf pour les opérations d’archivage). Ne la désactivez que si cela est nécessaire.

Comparer les emplacements Cette option est disponible uniquement lorsque l’option Comparer les volumes source au fichier catalogue est activée. Elle permet d’effectuer une comparaison plus stricte des fichiers source et cible considérés comme identiques. (Normalement, ils sont considérés comme identiques quand les critères définis sous l’option Comparer les volumes source au fichier catalogue correspondent.) Un critère supplémentaire est alors ajouté : les fichiers doivent également se trouver sur le même volume.

Cette option est désactivée par défaut (configuration recommandée).

Options d’exécution de la vérification

Ces options sont disponibles uniquement dans le cadre des scripts de vérification.

338

Vérifier uniquement les sauvegardes non vérifiées étant donné que Retrospect effectue un suivi des sauvegardes qu’il a vérifiées et de celles qu’il n’a pas vérifiées, cette option par défaut doit être utilisée dans la plupart des cas. En règle générale, les scripts de vérification associés à cette option prennent moins de temps que les scripts de vérification utilisés avec l’option « Vérifier l’intégralité d’un jeu de sauvegarde ».

si aucune des sauvegardes du jeu n’a été vérifiée, cette option a le même résultat que « Vérifier l’intégralité d’un jeu de sauvegarde ».

Vérifier l’intégralité d’un jeu de sauvegarde cette option vérifie l’intégralité du jeu de sauvegarde. Si ce jeu de sauvegarde est réparti sur plusieurs supports, vous devrez peut-être insérer les différents supports à la demande de Retrospect. Choisissez cette option si vous pensez que d’anciens supports de jeux de sauvegarde peuvent être endommagés, même si la commande Vérification du support peut arriver au même résultat sans utiliser de script. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Vérification du support de jeu de sauvegarde.

Option de planification

Cette option est uniquement disponible pour les scripts (à l’exception des scripts Proactive Client Backup).

339

Cliquez sur Planification afin de préciser une période d’exécution de script. La planification par défaut reflète les préférences de planification générales, présentées à la section Préférences de planification.

Option de partage

Cette option est disponible pour tous les types d’opérations, sauf la restauration et le transfert. Cette option est désactivée par défaut.

340

Verrouiller les volumes pendant la sauvegarde Provoque la déconnexion des utilisateurs connectés à l’ordinateur de sauvegarde via le réseau Microsoft et empêche l’utilisation d’un volume partagé pendant une sauvegarde. Si vous activez cette option, vous avez la possibilité de saisir un message destiné à être affiché avant la déconnexion des utilisateurs. (Sous Windows, les utilisateurs reçoivent automatiquement un message d’avertissement.) Vous pouvez également spécifier le délai (en minutes) entre l’affichage de l’avertissement et le début de la sauvegarde. Cette option provoque le verrouillage des volumes uniquement si Retrospect est exécuté sur le serveur, pas sur les clients.

L’option de verrouillage fonctionne différemment si vous accédez à des volumes Mac OS réseau par le biais des Services pour Macintosh sur des serveurs Windows. Tous les volumes partagés par les Services pour Macintosh sont verrouillés immédiatement, même s’ils ne sont pas en cours de sauvegarde. Si l’option de verrouillage est activée, ils sont tous verrouillés dès que l’un d’eux est sauvegardé.

Cette option est désactivée par défaut.

Option d’exécution du support

Cette option est disponible pour les opérations de sauvegarde, d’archivage et de transfert, ainsi qu’avec les scripts de vérification. Cette option n’est pas disponible avec les opérations Proactive Backup, ni avec les opérations de restauration et de duplication.

341

Ejecter les bandes et disques à la fin du script Lorsqu’un script a été exécuté, cette option indique à Retrospect d’éjecter les bandes ou les disques auxquels il a accédé dans le cadre de l’exécution du script.

Options système (Windows)

Cette catégorie d’options est disponible avec tous les types d’opérations, sauf les transferts. Les options spécifiques varient en fonction de l’opération requise. Aucune option de cette catégorie n’affecte les clients Macintosh ou Linux.

342

Options système pour une sauvegarde ou un archivage

343

Options système pour une duplication

344

Options système pour une restauration

Etat du système propose des options permettant de copier le Registre Windows, les enregistrements de classe COM+, Active Directory et les services de certificats lorsque le dossier Windows est inclus dans les critères de sélection de fichiers. Ces informations sont stockées sur l’image et peuvent être restaurées à l’aide de cette image.

Cette option est activée par défaut pour les opérations de sauvegarde, de duplication et d’archivage. Elle est également activée par défaut lorsque vous restaurez un volume entier.

si vous effectuez une sauvegarde ou une duplication en mode assistant et que vous choisissez de ne pas copier les fichiers « Système d’exploitation et applications », Retrospect désactive automatiquement l’option « Sauvegarder/Dupliquer l’état du système ». En mode avancé, l’option est toujours activée par défaut, quel que soit le type de fichier sélectionné.

Pour que l’état système soit restauré, l’image source doit contenir un état système sauvegardé et la cible doit constituer un volume système.

Pour que l’état système soit dupliqué, la source et la cible doivent toutes deux constituer des volumes système (c.-à-d. elles doivent toutes deux inclure des détails sur l’état système).

la copie des informations relatives à l’état système sous Windows requiert des droits d’administrateur ou d’opérateur de sauvegarde.

Ignorer les erreurs de vérification des fichiers cryptés Permet d’ignorer les erreurs de vérification des fichiers cryptés sur les volumes NTFS lors d’une duplication. Cette option est désactivée par défaut.

Restaurer les informations de sécurité disponible uniquement pour les opérations de restauration (sauf les restaurations de type Rechercher les fichiers). Lorsque cette option est activée, Retrospect restaure les informations de sécurité NTFS pour tous les dossiers restaurés et pour les fichiers restaurés qui n’existaient pas déjà sur la destination.

Si le même fichier existe dans l’image source et sur la destination, et que seules les informations de sécurité diffèrent entre les deux fichiers, le fichier sur la destination conserve ses informations de sécurité.

les informations de sécurité peuvent être restaurées à condition d’avoir été préalablement sauvegardées. Reportez-vous à la section Options de sécurité Windows.

L’option Restaurer les informations de sécurité pour les fichiers en double n’est disponible que pour les opérations de restauration (sauf les restaurations de type Rechercher les fichiers). Lorsque cette option est associée à l’option précédente, Retrospect restaure les informations de sécurité NTFS pour tous les fichiers et dossiers restaurés.

Si le même fichier existe dans l’image source et sur la destination, et que seules les informations de sécurité diffèrent entre les deux fichiers, le fichier sur la destination est remplacé par le fichier issu de l’image.

les informations de sécurité peuvent être restaurées à condition d’avoir été préalablement sauvegardées. Reportez-vous à la section Options de sécurité Windows.

Rétablir l’indicateur d’archivage Retrospect peut rétablir l’attribut d’archivage pendant les opérations de restauration (restaurations de type Rechercher les fichiers incluses). Lorsque cette option est sélectionnée, Retrospect rétablit l’attribut d’archivage des fichiers restaurés.

Le fait de rétablir l’attribut d’archivage garantit que Retrospect sauvegarde les informations de sécurité des fichiers restaurés lors de la sauvegarde suivante (et que vous avez sélectionné l’option permettant de sauvegarder les informations de sécurité des fichiers). Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options de sécurité Windows.

Options de sécurité Windows

Ces options, disponibles pour les opérations de sauvegarde (Proactive Backup comprises), de duplication et d’archivage, vous permettent de copier les informations de sécurité des fichiers et dossiers NTFS à partir des serveurs et des postes de travail. Les options peuvent varier selon le type d’opération.

Les privilèges de sécurité NTFS sont une fonction des systèmes d’exploitation Windows qui vous permettent de restreindre ou d’autoriser l’accès aux fichiers et aux dossiers sur la base d’un nom utilisateur ou de l’appartenance à un groupe. Ces privilèges ne sont disponibles que pour les disques au format NTFS.

La copie des informations de sécurité de tous les fichiers et dossiers sur un poste de travail ou un serveur peut prendre beaucoup de temps. Pour améliorer les performances, vous pouvez décider de ne copier que les informations de sécurité dont vous avez réellement besoin. Cependant, gardez à l’esprit que lorsque vous restaurez les fichiers et les dossiers dont vous n’avez pas copié les informations de sécurité, tout utilisateur qui a accès à l’ordinateur où vous avez effectué la restauration pourra consulter ces fichiers et ces dossiers. Si vous hésitez à copier les informations de sécurité, utilisez les paramètres par défaut de Retrospect.

Retrospect stocke les informations de sécurité NTFS dans des images. Vous devez donc effectuer une restauration par image pour restaurer les informations de sécurité. Pour restaurer les informations de sécurité des fichiers et dossiers NTFS, choisissez une image source de la restauration, puis utilisez les options de restauration décrites dans la section Options système (Windows).

vous devez sauvegarder les informations de sécurité des dossiers pour effectuer une restauration complète.

345

Options de sécurité Windows pour une sauvegarde et un archivage

346

Options de sécurité pour une duplication

Sauvegarder les informations de sécurité des fichiers des serveurs cette option est activée par défaut et elle entraîne la sauvegarde des informations de sécurité des fichiers NTFS à partir des ordinateurs source qui exécutent des systèmes d’exploitation serveur. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les fichiers qu’il sauvegarde.

En outre, si un fichier comporte de nouvelles informations de sécurité depuis la dernière sauvegarde, mais qu’il n’a subi aucune autre modification, Retrospect copie ces nouvelles informations. Etant donné que Windows rétablit l’attribut d’archivage lorsque les informations de sécurité d’un fichier changent, Retrospect utilise cet indicateur pour identifier les fichiers concernés.

Si l’attribut d’archivage a été rétabli depuis la dernière sauvegarde d’un fichier à partir du même emplacement, Retrospect copie les informations de sécurité de ce fichier même si le fichier n’a subi aucune autre modification.

Retrospect peut même effectuer le suivi des modifications des attributs d’archivage entre les jeux de sauvegarde. Par exemple, si le jeu de sauvegarde A inclut une copie d’un fichier avec de nouvelles informations de sécurité et que ce n’est pas le cas pour le jeu de sauvegarde B, le fichier (et ses informations de sécurité) sont copiés dans le jeu de sauvegarde B lors de la sauvegarde suivante.

Sauvegarder les informations de sécurité des fichiers des postes de travail Cette option est désactivée par défaut. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité des fichiers NTFS à partir des ordinateurs source avec système d’exploitation non-serveur et à partir des volumes réseau Microsoft. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les fichiers qu’il sauvegarde.

Comme pour l’option « Sauvegarder les informations de sécurité des fichiers des serveurs », Retrospect utilise l’attribut d’archivage pour identifier et sauvegarder les fichiers comportant de nouvelles informations de sécurité.

Sauvegarder les informations de sécurité des dossiers des serveurs cette option est activée par défaut et elle entraîne la copie des informations de sécurité des dossiers NTFS à partir des ordinateurs source qui exécutent des systèmes d’exploitation serveur. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les dossiers sur la source.

Sauvegarder les informations de sécurité des dossiers des postes de travail cette option est activée par défaut et entraîne la copie des informations de sécurité des dossiers NTFS à partir des ordinateurs source avec système d’exploitation non-serveur et à partir des volumes réseau Microsoft. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les dossiers sur la source.

si vous effectuez une sauvegarde en mode assistant et que vous choisissez de ne pas copier les fichiers « Système d’exploitation et applications », Retrospect désactive automatiquement l’option « Sauvegarder les informations de sécurité des dossiers des postes de travail ». En mode avancé, l’option est toujours activée par défaut, quel que soit le type de fichier sélectionné.

Dupliquer les informations de sécurité des fichiers des serveurs cette option est activée par défaut et elle entraîne la copie des informations de sécurité des fichiers NTFS à partir des ordinateurs source qui exécutent des systèmes d’exploitation serveur. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les fichiers sur la source.

Dupliquer les informations de sécurité des fichiers des postes de travail Cette option est désactivée par défaut. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité des fichiers NTFS à partir des ordinateurs source avec système d’exploitation non-serveur et à partir des volumes réseau Microsoft. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les fichiers sur la source.

Dupliquer les informations de sécurité des dossiers des serveurs cette option est activée par défaut et elle entraîne la copie des informations de sécurité des dossiers NTFS à partir des ordinateurs source qui exécutent des systèmes d’exploitation serveur. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les dossiers sur la source.

Dupliquer les informations de sécurité des dossiers des postes de travail cette option est activée par défaut et entraîne la copie des informations de sécurité des dossiers NTFS à partir des ordinateurs source avec système d’exploitation non-serveur et à partir des volumes réseau Microsoft. Lorsque cette option est activée, Retrospect copie les informations de sécurité de tous les dossiers sur la source.

si vous effectuez une duplication en mode assistant et que vous choisissez de ne pas copier les fichiers « Système d’exploitation et applications », Retrospect désactive automatiquement l’option « Dupliquer les informations de sécurité des dossiers des postes de travail ». En mode avancé, l’option est toujours activée par défaut, quel que soit le type de fichier sélectionné.

Ignorer les erreurs de vérification de la protection des fichiers cette option n’est disponible que pour les opérations de duplication et elle est désactivée par défaut. Lorsqu’elle est activée, Retrospect ignore les erreurs de vérification dans les streams de sécurités des volumes NTFS.

Options de fichiers ouverts (Windows)

Ces options sont disponibles avec tous les types d’opérations, à l’exception des restaurations et des transferts.

le module Open File Backup est un produit complémentaire de l’application principale Retrospect. Si Retrospect Single Server (Disk-to-Disk), Single Server ou Multi Server est installé sur l’ordinateur de sauvegarde et que vous disposez d’un code de licence pour la sauvegarde des fichiers ouverts, vous avez la possibilité de sauvegarder des fichiers ouverts sur des ordinateurs Windows. Pour sauvegarder des fichiers ouverts sur un ordinateur Windows, ce dernier doit posséder un volume NTFS. Cliquez sur Configuration > Licences pour visualiser vos licences actuelles ou en acquérir de nouvelles.

Les fichiers ouverts peuvent être sauvegardés, archivés et dupliqués. Si vous disposez du complément Open File Backup, cette option est activée par défaut.

pour restaurer des fichiers sauvegardés à l’aide d’Open File Backup, fermez l’application utilisant les fichiers ouverts sur le volume cible.

347

L’option Sauvegarder/Dupliquer les fichiers ouverts permet à Retrospect de copier les fichiers occupés qui ne le seraient pas autrement. Cette option est activée par défaut.

L’option Protéger les jeux de données multivolume sauvegarde ou archive des applications stockant des fichiers sur plusieurs volumes.

Arrêter si la sauvegarde/duplication des fichiers ouverts est impossible Interrompt l’opération à la fin du délai d’attente ou si la configuration système ne prend pas en charge Open File Backup. Lorsque cette option est désactivée, Retrospect sauvegarde ou duplique tous les autres fichiers (c’est-à-dire les fichiers fermés).

Seuil d’inactivité du disque Correspond au laps de temps pendant lequel Retrospect attend une inactivité au niveau du disque source afin de poursuivre avec Open File Backup. Lorsque le seuil est atteint, Retrospect attend à nouveau le déclenchement du délai d’attente. La valeur de seuil par défaut est de 5 000 millisecondes.

Délai d’attente Correspond au laps de temps pendant lequel Retrospect surveille l’activité du disque afin de détecter une possibilité de copie des fichiers ouverts. Lorsque le délai d’attente expire, Retrospect interrompt immédiatement l’opération ou continue sans sauvegarder les fichiers ouverts, selon l’état d’activation de l’option d’arrêt ci-dessus. La valeur par défaut du délai d’attente est de 10 minutes.

Options de Windows Outlook

Ces options sont disponibles avec tous les types d’opérations, à l’exception des restaurations et des transferts.

348

Forcer la sauvegarde des données Microsoft Outlook Provoque la fermeture de Microsoft Outlook par Retrospect afin de sauvegarder les fichiers de données Outlook. Une fois que Retrospect a copié les fichiers, vous devez relancer Outlook manuellement.

Options Windows SQL Server

Retrospect dispose d’options SQL Server disponibles pour les opérations de sauvegarde uniquement.

349

Type de sauvegarde Permet de spécifier le type de sauvegarde de base de données SQL à réaliser. Par défaut, Retrospect réalise une sauvegarde complète.

D’autres options SQL Server sont uniquement disponibles lors de la restauration de bases de données SQL.

350

Utiliser un nouveau nom pour la base de données restaurée Permet de spécifier un nouveau nom pour la base de données restaurée.

Utiliser un chemin personnalisé pour restaurer des données et des fichiers journaux de base de données Permet de spécifier un chemin cible pour les fichiers restaurés.

Restaurer uniquement les enregistrements avant un moment donné Permet de spécifier une date et heure pour la restauration des journaux de transaction. Retrospect restaure uniquement les enregistrements effectués avant la date et l’heure spécifiées.

Rendre la base de données SQL opérationnelle Indique au serveur SQL que la base de données doit être rendue opérationnelle une fois l’opération de restauration terminée. Désactivez cette option uniquement s’il est nécessaire de restaurer des images transactionnelles ou différentielles supplémentaires une fois l’opération active exécutée.

Options Windows Exchange Server

Retrospect dispose d’options Exchange Server disponibles pour les opérations de sauvegarde uniquement.

351

Type de sauvegarde Permet de spécifier le type de sauvegarde de base de données Exchange à réaliser. Par défaut, Retrospect réalise une sauvegarde complète.

D’autres options Exchange Server sont uniquement disponibles lors de la restauration de bases de données Exchange.

352

Utiliser un chemin personnalisé pour restaurer les fichiers journaux Permet de spécifier un chemin cible pour les fichiers restaurés.

Laisser la base de données Exchange opérationnelle Indique au serveur Exchange que la base de données doit être rendue opérationnelle une fois l’opération de restauration terminée. Désactivez cette option uniquement s’il est nécessaire de restaurer des images transactionnelles ou différentielles supplémentaires une fois l’opération active exécutée.

Monter la base de données après la restauration Permet aux utilisateurs d’accéder à la base de données après sa restauration. Désactivez cette option uniquement s’il est nécessaire de restaurer des images transactionnelles ou différentielles supplémentaires une fois l’opération active exécutée.

Options de client (Macintosh)

Cette catégorie d’options est disponible avec tous les types d’opérations, sauf les transferts. Les options spécifiques varient en fonction de l’opération requise. Aucune option de cette catégorie n’affecte les clients Windows ou Linux.

353

Options du client Macintosh pour les opérations de sauvegarde ou d’archivage

354

Options du client Macintosh pour une duplication

355

Options du client Macintosh pour une restauration

Utiliser la date de modification des attributs lors de la correspondance L’option est disponible pour la sauvegarde, l’archivage, la duplication et la restauration. Par défaut, elle est activée pour toutes les opérations sauf l’archivage (qui ne fait pas correspondre les fichiers à moins que vous ne le demandiez). Lorsque cette option est activée, Retrospect utilise la date de modification des attributs pour identifier et copier les fichiers pour lesquels seuls les attributs étendus ou les listes de contrôle d’accès sont différents. Par exemple, si vous sauvegardez un fichier préalablement sauvegardé, et que vous modifiez les listes de contrôle d’accès du fichier (mais rien d’autre), la seule façon pour Retrospect de savoir que le fichier a été modifié (et donc de le sauvegarder à nouveau) est de vérifier la date de modification des attributs.

les attributs étendus et les listes de contrôle d’accès ne sont pris en charge que sous Mac OS X 10.4 et versions ultérieures.

Définir la date de sauvegarde du volume/des dossiers/des fichiers source Options non disponibles pour les opérations de duplication et permettant l’enregistrement de l’heure de sauvegarde de chaque volume, dossier ou fichier source. (Mac OS effectue un suivi des dates de création, de modification et de sauvegarde de tous les fichiers, dossiers et volumes.) Ces options permettent de créer des filtres tenant compte de l’heure de sauvegarde, c’est-à-dire l’heure à laquelle l’exécution de la sauvegarde a commencé. Retrospect ne peut pas définir l’heure de la sauvegarde de la source sur un client lorsque l’option d’accès en lecture seule est activée sur le tableau de bord Retrospect Client. Par défaut, l’option de définition de la date de sauvegarde est activée pour les volumes et désactivée pour les fichiers et dossiers.

lorsque vous comparez des fichiers, Retrospect ne tient pas compte de l’heure de sauvegarde. Il utilise des critères plus sophistiqués et flexibles. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Fonctionnement de Retrospect.

Ne jamais arrêter/Arrêter à la fin de l’opération Déterminent la méthode de gestion de la procédure d’arrêt du Finder sur un client Macintosh à la fin d’une opération.

  • le comportement requis se produit uniquement si le client Macintosh est en attente d’une sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences d'exécution.
  • L’option Arrêter à la fin de l’opération provoque l’arrêt de l’ordinateur client si aucune opération n’est planifiée dans le délai spécifié (reportez-vous à la section Préférences de planification).
  • L’option Ne jamais arrêter empêche l’opération pour laquelle l’option est sélectionnée d’arrêter le client.

Par défaut, la première de ces deux options est activée.

Recalculer la position des icônes cette option n’est disponible qu’avec les opérations de restauration. Elle déplace les icônes de fichier et de dossier copiées sur Mac OS pour éviter tout chevauchement. Cette option est désactivée par défaut.

Restaurer les listes de contrôle d’accès/Dupliquer les listes de contrôle d’accès cette option est disponible pour les opérations de restauration et de duplication. Elle est activée par défaut lorsque vous restaurez un volume entier et désactivée par défaut lorsque vous restaurez des fichiers et des dossiers.

les listes de contrôle d’accès sont prises en charge uniquement sur Mac OS X 10.4 et versions ultérieures.

Options de client UNIX

Cette option est disponible pour les opérations de sauvegarde, de duplication et de restauration uniquement. Elle ne concerne pas les clients Windows et Mac OS.

356

Utiliser la date de modification de l’état lors de la correspondance Cette option est activée par défaut pour la sauvegarde, la duplication et l’opération de restauration d’un volume entier. Elle est désactivée par défaut pour les restaurations de type Rechercher les fichiers et pour les restaurations de fichiers et de dossiers. Lorsque cette option est activée, Retrospect utilise la date de modification de l’état pour identifier et copier les fichiers pour lesquels seuls les attributs étendus sont différents. Par exemple, si vous sauvegardez un fichier préalablement sauvegardé, et que vous modifiez les attributs étendus du fichier (mais rien d’autre), la seule façon pour Retrospect de savoir que le fichier a été modifié (et donc de le sauvegarder à nouveau) est de vérifier la date de modification de l’état.

cette option n’est prise en charge que sur les systèmes de fichiers et sur les noyaux qui acceptent les attributs étendus.

Gestion des jeux de sauvegarde

Retrospect propose un nombre d’outils pour faciliter la gestion efficace des jeux de sauvegarde. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegarde dans le navigateur afin de visualiser et d’organiser la liste des jeux de sauvegarde, de configurer, de créer et de supprimer des jeux de sauvegarde, et d’ajouter des nouveaux membres à des jeux de sauvegarde existants.

Affichage de la liste des jeux de sauvegarde

Pour afficher la liste des jeux de sauvegarde en cours d’utilisation par Retrospect, choisissez Configuration > Jeux de sauvegarde. La fenêtre Jeux de sauvegarde s’affiche.

357

Vous pouvez modifier la liste en effectuant les opérations suivantes :

Création de jeux de sauvegarde

Pour créer un jeu de sauvegarde, cliquez sur le bouton Créer. La procédure à suivre pour créer un jeu de sauvegarde est décrite à la section Création de jeux de sauvegarde.

Reconstitution d'anciens jeux de sauvegarde

Si votre jeu de sauvegarde n’est pas répertorié dans la fenêtre Jeux de sauvegarde, vous pouvez l’ajouter à la liste à l’aide de son fichier catalogue. Pour ce faire, cliquez sur le bouton Autres. La fenêtre d’accès à d’autres jeux de sauvegarde s’affiche.

358

Cette fenêtre permet d’effectuer les opérations suivantes :

  • Ouvrir un fichier catalogue existant. Si vous connaissez l’emplacement du fichier catalogue du jeu de sauvegarde, cliquez sur Ouvrir. Parcourez l’arborescence jusqu’à l’emplacement de stockage du fichier catalogue, sélectionnez le fichier, puis cliquez sur Ouvrir.
  • Reconstituer le fichier catalogue depuis le support de stockage : Cliquez sur le bouton Reconstituer. Reconstituez le fichier catalogue en suivant les instructions figurant à la section Recréation d’un catalogue.

Une fois le fichier catalogue ouvert ou reconstitué, le jeu de sauvegarde qui lui est associé est répertorié dans la liste.

Omission de jeux de sauvegarde

Vous pouvez supprimer un jeu de la liste des jeux de sauvegarde en le sélectionnant, puis en cliquant sur le bouton Omettre. Cliquez sur OK lorsque le programme vous invite à confirmer la suppression du jeu de sauvegarde. L’omission d’un jeu de sauvegarde n’affecte pas son contenu et n’entraîne pas la suppression du fichier catalogue associé. Cependant, cette option ne permet pas de supprimer le jeu des scripts qui y renvoient.

Tant que le fichier catalogue n’est pas supprimé et que le support sur lequel le jeu de sauvegarde est stocké n’est pas initialisé, il est possible de rajouter le jeu de sauvegarde à la liste. Pour plus d’informations à ce sujet, reportez-vous à la section Reconstitution d'anciens jeux de sauvegarde.

Organisation de la liste des jeux de sauvegarde

Lorsque vous devez gérer une grande quantité de jeux de sauvegarde, il est conseillé de les organiser à l’aide de dossiers. Il est, par exemple, possible de créer des dossiers pour les jeux de sauvegarde inactifs stockés hors site.

les dossiers créés dans la fenêtre Jeux de sauvegarde sont présents à des fins d’organisation uniquement et n’existent pas en dehors de Retrospect.

Pour créer un dossier et y ajouter des éléments :

  1. Cliquez sur l’icône de nouveau dossier figurant sur la barre d’outils de la fenêtre Jeux de sauvegarde.
  2. Saisissez un nom de dossier, puis cliquez sur Créer.
  3. Faites glisser et déposez le(s) jeu(x) de sauvegarde à déplacer vers le dossier.
  4. vous pouvez également cliquer avec le bouton droit de la souris sur les jeux de sauvegarde à placer dans le dossier, puis choisir Couper dans le menu contextuel. Cliquez ensuite avec le bouton droit de la souris sur le dossier, puis choisissez Coller.

Création de jeux de sauvegarde

Vous pouvez créer des jeux de sauvegarde à partir de la fenêtre Jeux de sauvegarde (Configuration > Jeux de sauvegarde) ou de la fenêtre Sélection de jeu de sauvegarde qui apparaît quand vous paramétrez des opérations immédiates et programmées (par ex. quand vous précisez la cible d’une sauvegarde en mode avancé).

Cliquez sur Créer pour créer un nouveau jeu de sauvegarde. L’assistant de création d’un nouveau jeu de sauvegarde démarre.

Ecran de bienvenue

Lisez les informations affichées sur le premier écran de l’assistant, puis cliquez sur Suivant pour lancer la création d’un nouveau jeu de sauvegarde.

359

pour ne pas afficher cet écran la prochaine fois que vous créez un jeu de sauvegarde, cochez la case avant de cliquer sur Suivant.

Choix du type de jeu de sauvegarde

Cochez la case d’option correspondant au type de support de sauvegarde à utiliser pour ce jeu de sauvegarde, puis cliquez sur Suivant.

360

Dénomination des jeux de sauvegarde sur bande

Entrez un nom unique et descriptif dans le champ Nom. Ce nom permet à Retrospect d’identifier à la fois le fichier catalogue et les supports du jeu de sauvegarde.

Il est important d’attribuer un nom au jeu de sauvegarde avant de passer aux étapes suivantes.

une fois qu’un nom est attribué à un jeu de sauvegarde sur bande, il n’est plus jamais modifiable.

Définissez l’option de compression des données. Lorsque la case Autoriser la compression matérielle des données est cochée, Retrospect utilise le lecteur de bandes pour compresser les données de ce jeu de sauvegarde, dans la mesure où les conditions suivantes sont respectées :

  • Le lecteur de bande prend en charge la compression des données.
  • Les données du jeu de sauvegarde ne sont pas cryptées.
  • si vous avez besoin d’utiliser à la fois le cryptage et la compression, spécifiez une option de cryptage dans la zone de dialogue de sécurité et utilisez l’option de compression logicielle de Retrospect. Pour plus de plus amples informations, reportez-vous à la section Options d’exécution de sauvegarde.

Définissez l’option WORM. Cochez la case Définir ce jeu de sauvegarde comme WORM pour créer un jeu de sauvegarde sur bande au format WORM. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Prise en charge du format de bande WORM.

Pour définir simultanément plusieurs jeux de sauvegarde sur bande, cochez la case « Passer directement à la définition de jeux de sauvegarde sur bande supplémentaires », puis cliquez sur Suivant.

Définition de plusieurs jeux de sauvegarde sur bande

Vous pouvez créer jusqu’à cinq jeux de sauvegarde sur bande en même temps.

361

Spécifiez un nom pour chaque jeu de sauvegarde à créer, puis cliquez sur Suivant.

tous les jeux de sauvegarde définis ici seront dotés des mêmes options (compression matérielle, format WORM, sécurité et emplacement du fichier catalogue).

Dénomination des jeux de sauvegarde sur disque

Entrez un nom unique et descriptif dans le champ Nom. Ce nom permet à Retrospect d’identifier à la fois le fichier catalogue et les supports du jeu de sauvegarde.

Il est important d’attribuer un nom au jeu de sauvegarde avant de passer aux étapes suivantes.

une fois qu’un nom est attribué à un jeu de sauvegarde sur disque, il n’est plus jamais modifiable.

Pour spécifier un disque :

  1. Cliquez sur Sélectionner.
  2. Sélectionnez un disque dur ou un disque amovible à ajouter comme emplacement de stockage.

    362

    Vous pouvez explorer les disques locaux et les volumes réseau ou cliquer sur Avancé pour préciser un chemin d’accès UNC au volume qui vous intéresse.

  3. les disques amovibles sont affichés uniquement s’ils contiennent un support.
  4. Cliquez sur OK.
  5. Spécifiez le volume maximum d’espace disque devant être utilisé par Retrospect pour le stockage des données du jeu de sauvegarde.
  6. cela s’applique uniquement aux disques durs. Retrospect utilise l’intégralité des disques amovibles.
  7. Cliquez sur Suivant.

Dénomination des jeux de sauvegarde sur CD/DVD

Entrez un nom unique et descriptif dans le champ Nom. Ce nom permet à Retrospect d’identifier à la fois le fichier catalogue et les supports du jeu de sauvegarde.

une fois qu’un nom est attribué à un jeu de sauvegarde sur CD/DVD, il n’est plus jamais modifiable.

Dénomination des jeux de sauvegarde sur fichier

Entrez un nom unique et descriptif dans le champ Nom. Ce nom permet à Retrospect d’identifier à la fois le fichier catalogue et les supports du jeu de sauvegarde.

Il est important d’attribuer un nom au jeu de sauvegarde avant de passer aux étapes suivantes.

  • vous pouvez renommer les jeux de sauvegarde sur fichier à l’aide de l’Explorateur Windows.

Si vous voulez enregistrer les données d’un jeu de sauvegarde sur fichier à un emplacement autre que celui par défaut, cliquez sur Parcourir, spécifiez l’emplacement voulu, puis cliquez sur Enregistrer.

Définition des options Sécurité du jeu de sauvegarde

Cet écran permet de spécifier un mot de passe pour restreindre l’accès au jeu de sauvegarde avec l’option de cryptage des données du jeu de sauvegarde.

le cryptage des données ralentit les sauvegardes.

363

Sélectionnez une option dans la zone de liste Sécurité du jeu de sauvegarde :

  • Aucun Permet de ne pas protéger le jeu de sauvegarde à l’aide d’un mot de passe et de ne pas crypter ses données.
  • Mot de passe seul Active la protection par mot de passe pour le jeu de sauvegarde. Les données sauvegardées ne sont pas cryptées.
  • SimpleCrypt Offre une protection par mot de passe et un cryptage des données du jeu de sauvegarde dans un format propriétaire Retrospect.
  • DES Offre une protection par mot de passe et le cryptage des données au format DES (Data Encryption Standard).
  • AES-128 Offre une protection par mot de passe et le cryptage des données au format AES (Advanced Encryption Standard) 128 bits.
  • AES-256 Offre une protection par mot de passe et le cryptage des données au format AES (Advanced Encryption Standard) 256 bits.
  • si vous oubliez le mot de passe, vous ne pouvez plus accéder à votre jeu de sauvegarde. Il est impossible de venir à bout du cryptage. Même le support technique d’Retrospect, Inc. Restrospect ne pourra vous être d’aucun secours.

Si vous définissez un mot de passe et que voulez qu’il soit mémorisé par le programme dans certaines circonstances, sélectionnez l’option appropriée dans la zone de liste « Voulez-vous que Retrospect mémorise ce mot de passe ».

  • Mémoriser le mot de passe pour tout accès Enregistre le mot de passe pour une utilisation avec toutes les opérations immédiates et automatisées.
  • Mémoriser le mot de passe pour les opérations programmées (par défaut) Enregistre le mot de passe pour une utilisation avec les opérations automatisées uniquement. Par exemple, si le jeu de sauvegarde est la cible d’un script nocturne de sauvegarde, il ne sera pas nécessaire de spécifier le mot de passe manuellement.
  • Ne jamais mémoriser le mot de passe Requiert la saisie manuelle du mot de passe pour pouvoir accéder au jeu de sauvegarde, quelles que soient les circonstances. Par exemple, les sauvegardes vers ce jeu ou l’affichage de ses propriétés sont impossibles sans le mot de passe. Une fois le mot de passe saisi, il n’est pas nécessaire de le ressaisir avant la fermeture et le nouveau lancement de Retrospect.
  • vous pouvez modifier ce paramètre ultérieurement en changeant les propriétés du jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Configuration des jeux de sauvegarde.

Options d’optimisation pour les jeux de sauvegarde sur disque

Ces options sont réservées aux jeux de sauvegarde sur disque. La sélection indique à Retrospect ce qu’il doit faire lorsque le disque dur sur lequel vous effectuez la sauvegarde est plein (ou utilise tout l’espace disque alloué).

vous pouvez modifier ou désactiver les options d’optimisation d’un jeu de sauvegarde sur disque à tout moment. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Onglet Options.

364

  • Demander un nouveau support Lorsque votre lecteur de sauvegarde arrive à saturation, Retrospect peut demander un autre disque dur pour l’enregistrement des autres sauvegardes. Toutes les sauvegardes effectuées sur le disque dur d’origine sont conservées.
  • Conserver uniquement les dernières Spécifiez le nombre de sauvegardes que vous voulez conserver pour chaque source lorsque le lecteur de sauvegarde arrive à saturation. Retrospect optimise (c.-à-d. supprime) alors automatiquement toutes les anciennes sauvegardes sur le disque dur pour faire de la place pour les nouvelles données.
  • Conserver selon la politique définie par Retrospect Lorsque votre lecteur de sauvegarde arrive à saturation, Retrospect utilise sa propre politique d’optimisation pour supprimer les anciennes sauvegardes. La politique de Retrospect est de conserver au moins deux sauvegardes pour chaque source. Retrospect conserve la dernière sauvegarde quotidienne pour chaque source pour les deux derniers jours de sauvegarde de la source. Si le disque dispose d’un espace suffisant, Retrospect conserve une sauvegarde de chaque source pour chaque jour de la semaine écoulée, une sauvegarde pour chaque semaine du mois écoulé et une sauvegarde pour chaque mois écoulé.
  • l’optimisation entraîne la suppression de fichiers et de dossiers. Ces fichiers et ces dossiers ne sont pas récupérables. Avant d’activer l’option d’optimisation, assurez-vous que la politique de sauvegarde dont vous disposez protège vos fichiers et dossiers critiques.

Enregistrement du fichier catalogue

Spécifiez l’emplacement où le fichier catalogue réalisant le suivi du contenu du jeu de sauvegarde doit être enregistré. (Vous pouvez conserver l’emplacement défini par défaut.)

Pour les jeux de sauvegarde sur fichier, le fichier catalogue et le jeu de sauvegarde sont tous les deux stockés à l’emplacement spécifié préalablement.

365

n’enregistrez pas le catalogue sur un disque amovible utilisé par la suite comme cible pour une sauvegarde. Retrospect doit pouvoir accéder au catalogue sur un volume accessible en permanence (le disque dur local, de préférence).

Etape finale de l’assistant

Cet écran inclut des informations propres au type de jeu de sauvegarde que vous avez créé. Lisez les informations affichées, puis cliquez sur Terminer pour quitter l’assistant.

Eu égard aux jeux de sauvegarde sur bande, vous pouvez cocher la case et cliquer sur Terminer pour ajouter une ou plusieurs bandes dans votre lecteur en tant que membres du jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Ajout de bandes à un jeu de sauvegarde.

cette option n’est pas disponible si vous avez créé plusieurs jeux de sauvegarde sur bande à la fois.

Configuration des jeux de sauvegarde

Vous pouvez, à tout moment, afficher et modifier les propriétés de jeux de sauvegarde existants. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegarde pour afficher une liste des jeux de sauvegarde actifs. Sélectionnez le jeu de sauvegarde à configurer, puis cliquez sur Propriétés.

La fenêtre des propriétés du jeu de sauvegarde s’affiche.

366

Cette fenêtre est composée de six onglets :

Onglet Résumé

L’onglet Résumé affiche des informations générales sur le jeu de sauvegarde, notamment :

  • Utilisé Indique l’espace utilisé sur le membre du jeu de sauvegarde actif et le nombre de fichiers stockés sur ce membre.
  • Disponible Affiche l’espace libre sur le membre de jeu de sauvegarde actif.
  • Stockage Résume le nombre de membres et de sessions du jeu de sauvegarde, ainsi que le nombre d’images dans le fichier catalogue associé.
  • Catalogue Indique le chemin d’accès à l’emplacement de stockage du catalogue du jeu de sauvegarde.

Onglet Options

L’onglet Options propose des commandes pour le fichier catalogue, la gestion des supports et la mémorisation des mots de passe.

L’option Compression du fichier catalogue permet de comprimer le fichier catalogue afin d’économiser l’espace disque.

Lorsque l’option Régénération rapide du fichier catalogue est sélectionnée, Retrospect stocke une copie du fichier catalogue sur chaque nouveau support, ce qui réduit considérablement le temps nécessaire pour la reconstitution d’un fichier catalogue perdu ou endommagé.

Les options Mot de passe permettent de choisir le niveau de protection par mot de passe des jeux de sauvegarde sécurisés. Ces options sont uniquement disponibles si vous avez spécifié la protection par cryptage ou mot de passe lors de la création du jeu de sauvegarde.

  • Demander pour tout accès : cette option requiert la saisie manuelle du mot de passe pour accéder au jeu de sauvegarde, quelles que soient les circonstances. Les sauvegardes vers ce jeu, l’affichage de ses propriétés, etc., sont impossibles sans le mot de passe. Une fois le mot de passe saisi, il n’est pas nécessaire de le ressaisir avant la fermeture et le nouveau lancement de Retrospect.
  • Enregistrer pour les opérations programmées (par défaut) : cette option enregistre le mot de passe pour une utilisation avec les scripts automatiques uniquement. Par exemple, si le jeu de sauvegarde sécurisé est la cible d’une opération nocturne de sauvegarde, il n’est pas nécessaire de spécifier le mot de passe manuellement.
  • Demander pour tout accès : cette option enregistre le mot de passe pour tous les types d’opérations (immédiates, automatisées, et automatiques ou non). La sélection de cette option équivaut à ne pas avoir de mot de passe spécifié.
  • les modifications apportées à l’option d’accès par mot de passe ne prennent effet qu’après que vous quittez et redémarrez Retrospect.

Le bouton Action permet de définir la gestion du support de stockage, c’est-à-dire son utilisation lors d’une opération ultérieure sur ce jeu de sauvegarde. Pour plus d’informations sur les types de sauvegardes, reportez-vous à la Opérations de sauvegarde.

  • Incrémentale : continue l’ajout des données aux support et jeu de sauvegarde actifs.
  • Recyclage : permet d’initialiser et de réutiliser le support, tout en effaçant le catalogue. Cette opération est généralement appelée réinitialisation du jeu de sauvegarde.
  • Nouveau jeu de sauvegarde : crée un jeu de sauvegarde sur un nouveau support.
  • Nouveau membre : permet de demander un nouveau membre à ajouter au jeu de sauvegarde actif. Cette option s’avère utile lorsque le membre actuel (CD/DVD, bande ou disque) arrive à quasi saturation et que vous voulez effectuer une exécution automatique complète sans avoir à changer de support.
  • L’option Optimiser lance une opération d’optimisation pour supprimer les fichiers et les dossiers d’un jeu de sauvegarde sur disque qui ne sont plus requis par la stratégie d’optimisation définie pour ce jeu. Utilisez cette option ou un script d’optimisation pour supprimer les anciens fichiers et dossiers avant que Retrospect n’ait besoin de plus d’espace disque, par exemple dans le cadre d’une sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Optimisation programmée.

Le bouton Capacité, disponible uniquement pour les jeux de sauvegarde sur bande, permet de modifier l’estimation Retrospect de la capacité de la bande. Les évaluations de la capacité sont uniquement utilisées à des fins d’affichage et n’affectent pas la quantité de données copiées sur le support dans la mesure où la totalité de l’espace libre est utilisé. Laissez la valeur par défaut (automatique) pour permettre à Retrospect d’évaluer la capacité des supports, sauf si ces derniers présentent souvent une capacité supérieure aux estimations. Pour connaître la capacité réelle, cliquez sur l’onglet Membres. Si vous procédez ainsi avec des jeux de sauvegarde dont les bandes sont saturées, vous avez une idée précise de la capacité utile du support.

Les options d’optimisation sont réservées aux jeux de sauvegarde sur disque. Il est possible de configurer des jeux de sauvegarde sur disque de sorte qu’ils optimisent (c.-à-d. suppriment) automatiquement les anciennes données pour faire de la place aux nouvelles quand Retrospect décèle que le disque arrive à saturation ou qu’il atteint une limite spécifiée. Vous pouvez soit indiquer le nombre minimum d’images à conserver pour chaque source, soit faire appel à la politique d’optimisation de Retrospect. La politique de Retrospect est de conserver au moins deux images pour chaque source. Retrospect conserve la dernière image quotidienne pour chaque source pour les deux derniers jours de sauvegarde de la source. Si le disque dispose d’un espace suffisant, Retrospect conserve une image de chaque source pour chaque jour de la semaine écoulée, une image pour chaque semaine du mois écoulé et une image pour chaque mois écoulé. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Optimisation des disques.

l’optimisation entraîne la suppression de fichiers et de dossiers. Ces fichiers et ces dossiers ne sont pas récupérables. Avant d’activer l’option d’optimisation, assurez-vous que la politique de sauvegarde dont vous disposez protège vos fichiers et dossiers critiques.

Pour plus d’informations sur la configuration des options d’optimisation dans l’assistant de création de jeux de sauvegarde, reportez-vous à la section Options d’optimisation pour les jeux de sauvegarde sur disque.

Onglet Images

L’onglet Images affiche les images actives figurant dans le fichier catalogue du jeu de sauvegarde. Il affiche également des informations de base sur chaque image.

  • Sélectionnez une image, puis cliquez sur Propriétés afin de visualiser le jeu de sauvegarde, le type, l’utilisateur, la date et l’heure de création, le système d’exploitation et le système de fichiers correspondants.
  • Cliquez sur Ajouter pour récupérer des images anciennes sur le support de stockage. Dans la fenêtre Récupération d’image, sélectionnez une session, puis cliquez sur Récupérer.
  • Sélectionnez une image et cliquez sur Omettre pour retirer l’image du fichier catalogue. (L’image demeure sur le support de sauvegarde et peut être récupérée ultérieurement). Lorsque vous omettez une image dans un jeu de sauvegarde sur disque alors que l’option d’optimisation est activée, Retrospect supprime l’image sélectionnée et ses fichiers associés. (L’image et les fichiers ne peuvent pas être récupérés ultérieurement).
  • Sélectionnez une image, puis cliquez sur Parcourir afin d’afficher la liste des fichiers et dossiers du jeu de sauvegarde.

Pour les jeux de sauvegarde sur disque pour lesquels une option d’optimisation est activée, vous pouvez sélectionner des images individuelles à optimiser manuellement pour économiser de l’espace disque.

quand vous optimisez manuellement une image, Retrospect optimise également toutes les autres images dans le jeu de sauvegarde où une optimisation s’impose d’après la politique que vous avez établie. Pour plus d’informations sur les politiques d’optimisation, reportez-vous à la section Onglet Options.

Pour optimiser manuellement une image :

  1. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegardes dans le navigateur de Retrospect.
  2. Sélectionnez un jeu de sauvegarde sur disque ayant une option d’optimisation activée.
  3. vous pouvez cliquer sur l’onglet Options dans la fenêtre Propriétés du jeu de sauvegarde pour voir si une optimisation est activée.

  4. Cliquez sur l’onglet Images.

    Si l’image que vous souhaitez optimiser ne figure pas dans la liste, cliquez sur Ajouter pour l’extraire du disque.

  5. Sélectionnez une image à optimiser et cliquez sur Omettre.
  6. les images accompagnées de l’icône du cadenas 368 sont protégées de la politique d’optimisation jusqu’à leur déverrouillage. Elles peuvent être omises.

  7. Cliquez sur Omettre pour retirer l’image sélectionnée du fichier catalogue du jeu de sauvegarde.
  8. une fois que vous avez cliqué sur Omettre, Retrospect va optimiser l’image et ses fichiers associés. Cliquez sur Annuler si vous ne voulez pas optimiser l’image.

  9. Fermez la fenêtre Propriétés du jeu de sauvegarde.

    La boîte de dialogue d’optimisation apparaît.

  10. si l’image sélectionnée était verrouillée, la boîte de dialogue d’optimisation ne s’affiche pas.

  11. Cliquez sur Démarrer pour lancer l’optimisation du jeu de sauvegarde.

    Si vous préférez procéder plus tard, cliquez sur Ultérieurement. Retrospect optimise automatiquement le jeu de sauvegarde lors de la prochaine session d’optimisation (déterminée par la stratégie d’optimisation du jeu de sauvegarde).

    Il est possible de déverrouiller les images que Retrospect protège de l’optimisation.

Pour déverrouiller une image :

  1. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegardes dans le navigateur de Retrospect.
  2. Sélectionnez un jeu de sauvegarde sur disque ayant une option d’optimisation activée.
  3. Cliquez sur l’onglet Images.
  4. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur une image verrouillée 369 et choisissez Déverrouiller.
  5. à présent, l’image sélectionnée n’est plus protégée et peut être optimisée (c.-à-d. supprimée) dans le jeu de sauvegarde.

    Vous pouvez également protéger les sauvegardes critiques en verrouillant les images individuelles, empêchant ainsi leur optimisation.

Pour verrouiller une image :

  1. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegardes dans le navigateur de Retrospect.
  2. Sélectionnez un jeu de sauvegarde sur disque ayant une option d’optimisation activée.
  3. Cliquez sur l’onglet Images.
  4. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur une image et choisissez Verrouiller.
  5. A présent, l’image sélectionnée est verrouillée, et elle apparaît accompagnée d’une icône de cadenas 370 située juste à côté de son nom. Cette image n’est pas optimisable.

Onglet Sessions

L’onglet Sessions répertorie toutes les sessions d’archivage et de sauvegarde du jeu de sauvegarde. Pour consulter la liste des fichiers sauvegardés lors d’une session quelconque, sélectionnez la session voulue, puis cliquez sur le bouton Parcourir.

Onglet Membres

L’onglet Membres affiche la liste des membres d’un support de jeu de sauvegarde et permet leur gestion.

cet onglet n’est pas disponible pour les jeux de sauvegarde sur fichiers.

En cas de perte ou d’endommagement d’un membre de jeu de sauvegarde, vous pouvez le désigner comme manquant, ce qui permet à Retrospect de savoir que les fichiers précédemment sauvegardés sur ce membre ne sont plus disponibles.

  • Dans le cas des jeux de sauvegarde sur bandes et CD/DVD, sélectionnez le membre manquant ou endommagé, puis cliquez sur Jeu manquant.
  • Dans le cas de jeux de sauvegarde sur disques, cliquez sur Propriétés, puis activez l’option Ce membre est perdu ou endommagé.

Lors de l’opération de sauvegarde ou d’archivage suivante, Retrospect copie les fichiers manquants sur un nouveau membre de jeu de sauvegarde en veillant à ce qu’ils soient protégés.

L’onglet Membres des jeux de sauvegarde sur bandes ou sur disques propose un bouton Ajouter permettant de configurer à l’avance de nouveaux membres de jeux de sauvegarde. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Ajout de membres à un jeu de sauvegarde.

Pour les jeux de sauvegarde sur disque dur, vous pouvez sélectionner un membre quelconque et choisir de l’ignorer. Lorsqu’un membre est signalé comme ignoré, Retrospect recherche automatiquement le membre suivant (ou un nouveau membre).

Pour ignorer un membre de jeu de sauvegarde sur disque dur :

  1. Sélectionnez le membre à ignorer, puis cliquez sur Propriétés.
  2. Activez l’option Ignorer ce membre.

370

si Retrospect utilise tout l’espace disponible sur le disque (ou s’il rencontre des problèmes pour effectuer des sauvegardes vers le disque), il active automatiquement cette option. Vous pouvez modifier le volume de mémoire utilisable (en cas de volume mémoire disponible) et désactiver l’option. Le cas échéant, Retrospect essaie de réutiliser ce membre.

Onglet Liaison

L’onglet Liaison est uniquement disponible pour les jeux de sauvegarde sur bandes. Une licence de prise en charge de bande avancée est également nécessaire.

Lorsque plusieurs lecteurs de bandes sont utilisés avec Retrospect, il peut s’avérer nécessaire de « lier » un jeu de sauvegarde à un lecteur spécifique. Par exemple, si vous disposez de deux lecteurs de bandes à vitesses différentes, vous pouvez lier le jeu de sauvegarde des ordinateurs client au lecteur lent et celui du serveur local au lecteur rapide. La vitesse du lecteur et celle du réseau sont ainsi mieux synchronisées et moins de temps est perdu pour le repositionnement des têtes par les lecteurs de bandes.

Par défaut, Retrospect permet aux jeux de sauvegarde d’utiliser un lecteur de bande disponible quelconque.

Pour lier un lecteur de bande :

  1. Sélectionnez le bouton radio Lecteurs de bande sélectionnés.
  2. Sélectionnez un ou plusieurs lecteurs de bandes.
  3. vous pouvez supprimer une liaison en sélectionnant Tout lecteur de bande.
  4. Fermez la fenêtre des propriétés.

Pour plus d’informations sur les liaisons, reportez-vous à la section Liaison de jeux de sauvegarde de bande à des lecteurs de bandes.

Ajout de membres à un jeu de sauvegarde

Pour économiser du temps et empêcher l’arrêt inattendu des sauvegardes en cas de saturation des supports, prédéfinissez des membres pour des jeux de sauvegarde sur disques et sur bandes.

La procédure varie légèrement en fonction des types de jeux de sauvegarde :

Ajout d’un disque à un jeu de sauvegarde

Vous pouvez préparer à l’avance des disques à utiliser en les ajoutant en tant que membres d’un jeu de sauvegarde. Lorsque Retrospect exécute un script automatique et requiert de l’espace de stockage supplémentaire, il utilise automatiquement les disques ainsi ajoutés.

Pour ajouter des disques en tant que membres :

  1. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegarde.
  2. Sélectionnez un jeu de sauvegarde sur disque, puis cliquez sur Propriétés.
  3. Cliquez sur l’onglet Membres.
  4. Cliquez sur Ajouter.

    371

  5. Accédez au disque à ajouter, sélectionnez-le, puis cliquez sur OK.

    372

    Pour les disques durs, la fenêtre qui s’affiche fournit un résumé des informations relatives au disque ajouté et permet de spécifier l’espace de stockage réservé au jeu de sauvegarde.

  6. Cliquez sur le bouton Options avancées afin de spécifier des options supplémentaires.
    • Emplacement du dossier des données de sauvegarde. Si vous n’indiquez pas un emplacement, le dossier est automatiquement sauvegardé au niveau de la racine du disque.
    • Un mot de passe pour un volume réseau de façon que Retrospect puisse systématiquement se connecter lors de sauvegardes automatiques.
    • dans le cas de volumes locaux non système, vous pouvez également configurer Retrospect afin qu’il initialise et renomme le disque.
  7. Cliquez sur OK pour ajouter le disque.

Ajout de bandes à un jeu de sauvegarde

Il est conseillé d’anticiper l’utilisation des bandes en les ajoutant en tant que membres d’un jeu de sauvegarde. Lorsque Retrospect exécute un script automatique et requiert de l’espace de stockage supplémentaire, il utilise automatiquement les bandes ainsi ajoutées.

Pour ajouter des bandes en tant que membres :

  1. Choisissez Configuration > Jeux de sauvegarde.
  2. Sélectionnez un jeu de sauvegarde sur bande, puis cliquez sur Propriétés.
  3. Cliquez sur l’onglet Membres.
  4. Cliquez sur Ajouter.

    373

  5. Sélectionnez la bande à ajouter au jeu de sauvegarde, puis cliquez sur OK.

    Si vous disposez d’une bandothèque, vous pouvez sélectionner plusieurs bandes à ajouter à la fois.

  6. Retrospect n’ajoutera pas des bandes qui figurent déjà dans un jeu de sauvegarde existant. Seules des bandes vierges, réinitialisées ou dont le contenu n’est pas reconnu sont concernées.

  7. Cliquez sur Terminer, puis fermez la fenêtre des propriétés du jeu de sauvegarde sur bande une fois l’ajout des membres terminé.
  8. vous pouvez également ajouter des membres à un jeu de sauvegarde sur bande à partir de la fenêtre Périphériques de stockage. Reportez-vous à la section Préparation des bandes avant utilisation.

Gestion des scripts

Cette section fournit des instructions sur les diverses tâches que vous pouvez être amené à effectuer pour gérer les scripts créés. Ces tâches peuvent inclure les opérations suivantes :

Vérification des scripts

Avant de quitter Retrospect de façon qu’il exécute un script automatique, il s’avère judicieux de vérifier que le script est correct. Vous pouvez également vous assurer que le support requis est disponible au niveau du périphérique de sauvegarde.

Pour vérifier un script

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation > Vérification de scripts.

La fenêtre Sélection d'un script affiche la liste des scripts.

374

  1. Sélectionnez le script à tester, puis cliquez sur OK.

    Retrospect vérifie que la source et la cible sont définies correctement dans l’intitulé du script. Si le résultat est négatif, un message vous en informe. Cliquez sur Modifier pour modifier le script.

    Si le script est complet, un message vous informe que le script est prêt.

    375

  2. les informations figurant sur cette fenêtre varient en fonction du type du jeu de sauvegarde et du support actuellement chargé dans le périphérique de sauvegarde.
  3. Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre ou sur Vérifier le support afin que Retrospect vérifie la disponibilité du membre de jeu de sauvegarde requis.
  4. lorsque vous quittez Retrospect, le programme vous invite automatiquement à vérifier les supports pour le prochain script correct programmé.

Modification des paramètres d’un script

Vous pouvez à tout moment modifier les paramètres spécifiés lors de la création d’un script. Vous pouvez, par exemple, choisir d’autres volumes source ou jeux de sauvegarde cible, modifier les critères de sélection de fichiers, les options ou la planification. Il est possible de modifier les scripts depuis la fenêtre de résumé de script.

376

Pour modifier les paramètres d'un script :

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation > Gestion de scripts.
  2. Sélectionnez le script à modifier, puis cliquez sur Modifier.
  3. Les procédures de modification et de création de script sont identiques. Reportez-vous à la section Opérations automatisées.
  4. Cliquez sur l’icône Enregistrer de la barre d’outils afin d’enregistrer le script modifié.

Duplication, changement de nom ou suppression d’un script

Vous pouvez créer un nouveau script à partir d’un script existant en le dupliquant, puis en modifiant ses paramètres. Vous pouvez également renommer ou supprimer définitivement des scripts.

Pour dupliquer, renommer ou supprimer un script

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Automatisation, puis sur Gestion de scripts afin d’afficher la liste des scripts disponibles.
  2. Sélectionnez le script à dupliquer, renommer ou supprimer.
  3. Pour dupliquer le script, cliquez sur le bouton Dupliquer de la barre d’outils.

    Saisissez le nom du nouveau script, puis cliquez sur Créer.

  4. Pour renommer le script, cliquez sur l’icône Renommer de la barre d’outils.

    Saisissez un nouveau nom pour le script, puis cliquez sur OK.

  5. Pour supprimer un script, cliquez sur l’icône Supprimer de la barre d’outils.

Cliquez sur OK pour confirmer la suppression. Le script est supprimé de la liste, de même que ses exécutions planifiées.

si vous ne souhaitez pas recevoir de message de confirmation lors de la suppression ou de la duplication de scripts, activez ces commandes en maintenant la touche Maj enfoncée.

Affichage des scripts planifiés

Retrospect tient à jour une liste des scripts à exécuter. L’affichage de cette liste permet de savoir quels scripts sont planifiés et à quel moment leur exécution doit avoir lieu. La planification des exécutions peut également être modifiée en supprimant des événements planifiés ou en modifiant un script.

Cliquez sur Moniteur d’activité > Planifié pour afficher les dates d’exécution de tous les scripts planifiés.

pour visualiser les scripts Proactive planifiés, activez l’onglet Proactive du moniteur d’activité.

377

Le panneau Planification affiche la date, l’heure et le jour de la semaine auxquels les scripts doivent être exécutés. Il répertorie également le nom du script, l’opération de sauvegarde et la cible.

supprimer un événement planifié

Pour supprimer un événement planifié et tous ceux qui le précèdent pour un même script, sélectionnez-le, puis cliquez sur Supprimer. Cliquez sur OK pour confirmer la suppression. L’événement est supprimé, ainsi que tous ceux qui le précèdent pour le même script dans la planification.

modifier des scripts planifiés

Pour modifier le script associé à un événement répertorié dans cette fenêtre, sélectionnez-le, puis cliquez sur Modifier le script. La fenêtre de résumé du script s’affiche. Cliquez sur le bouton Planification pour modifier la planification du script.

Pour plus de détails sur la modification des planifications, reportez-vous à la section Planification de scripts.

Report de l’exécution d’un script

Si vous souhaitez suspendre l’exécution d’un script pendant une période donnée, vous pouvez désactiver sa planification et spécifier le moment où elle sera réactivée. Cette option peut s’avérer utile lorsque, par exemple, votre société doit fermer pendant une semaine et que personne n’est disponible pour changer le support dans le périphérique de sauvegarde.

Pour ignorer l'exécution d'un script :

  1. Cliquez sur Automatisation > Gestion de scripts pour afficher la liste des scripts.
  2. Sélectionnez un script, puis cliquez sur Modifier.

    La fenêtre de résumé du script s’affiche.

  3. Cliquez sur Planifier.

    Retrospect affiche la liste des dates et des heures auxquelles l’exécution de ce script est prévue.

    378

  4. Activez l’option Ignorer les exécutions planifiées située au bas de la fenêtre.

    Un champ de date et d’heure s’affiche à droite de cette option.

    379

  5. Saisissez une date et une heure nouvelles d’exécution du script, puis cliquez sur OK.

    Retrospect ne tient pas compte des événements précédant cette date.

  6. si la fenêtre de planification du script contient plusieurs échéances, le report de l’exécution ne s’applique pas uniquement à la date d’exécution sélectionnée. Toutes les exécutions planifiées de ce script sont ignorées.

Préférences de Retrospect

Il est possible de modifier les préférences de Retrospect de façon à modifier le comportement de l’application en fonction de vos besoins. Les préférences de Retrospect sont générales, ce qui signifie qu’elles ont une incidence sur toutes les opérations réalisées par Retrospect.

Pour accéder aux préférences de Retrospect, choisissez Configuration dans le navigateur, puis sur Préférences. La fenêtre Préférences s’affiche.

380

Le panneau de gauche répertorie les catégories d’options. Les options de la catégorie sélectionnée s’affichent à droite. Définissez les options, puis cliquez sur OK pour enregistrer vos sélections.

Si vous changez la configuration standard d’une option, le nom de la catégorie s’affiche en gras dans la liste. Pour restaurer les paramètres par défaut, sélectionnez le nom de la catégorie, puis cliquez sur le bouton Par défaut.

Préférences d’exécution

Les préférences d’exécution gèrent les unités d’exécution, les prévisions et la protection par mot de passe, entre autres.

Ces préférences sont divisées en quatre catégories :

Préférences générales

381

En fonction de la version de Retrospect et des compléments sous licence dont vous disposez, vous pouvez effectuer les opérations suivantes : de modifier les paramètres de configuration lors de l’exécution, d’exécuter des opérations indépendantes en parallèle, de gérer les conflits de ressource (notamment la mise en série d’exécutions conflictuelles), de lancer plusieurs exécutions via le système Proactive Backup et d’utiliser plusieurs lecteurs dans une bandothèque simultanément. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Exécutions multiples.

Retrospect Desktop ne prend pas en charge les exécutions multiples simultanées.

Unités d’exécution Permet de spécifier le nombre maximum d’opérations simultanées pouvant être exécutées par Retrospect. Si votre édition de Retrospect prend en charge les unités d’exécution multiples, cette option est automatiquement définie sur le nombre optimal en fonction du volume mémoire total de l’ordinateur de sauvegarde.

le programme permet jusqu’à 8 exécutions simultanées dans la mesure où l’ordinateur dispose de suffisamment de mémoire et que les périphériques de sauvegarde prennent en charge une telle configuration.

Limite de l’historique d’exécution Spécifie le nombre maximum d’opérations à enregistrer sous l’onglet Historique du moniteur d’activité. Une fois ce nombre maximum atteint, Retrospect remplace les opérations les plus anciennes par les nouvelles opérations afin de respecter cette limite. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Onglet Historique.

Limite de l’événement d’exécution Spécifie le nombre maximum d’événements à enregistrer sous l’onglet Evénements du moniteur d’activité. Une fois ce nombre maximum atteint, Retrospect remplace les événements les plus anciens par les nouveaux événements afin de respecter cette limite. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Onglet Evénements.

Préférences de planification

382

Prévision : n heures Définit le nombre d’heures pour la prévision des exécutions de scripts planifiés. Cette option influence le cours des événements lorsque vous mettez l’ordinateur de sauvegarde ou un client Macintosh hors tension, ainsi que le comportement de Retrospect à la fin d’une opération automatique. La valeur par défaut est de douze heures.

Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections Préférences d’alerte, Options de client (Macintosh) et Préférences de démarrage.

Planifier Permet de définir les plages temporelles pendant lesquelles les scripts peuvent être exécutés. Cette préférence a une incidence sur tous les scripts (à l’exception des scripts Proactive Client Backup), mais peut être modifiée pour des scripts individuels. Les plages temporelles par défaut pendant lesquelles les scripts peuvent être exécutés sont 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Pour personnaliser la planification :

  1. Cliquez sur Planifier.

    La fenêtre Planification hebdomadaire s’affiche.

    383

  2. Cliquez sur un jour de la semaine pour le sélectionner. Pour sélectionner une série de jours consécutifs, cliquez dessus et faites glisser le curseur. Cliquez sur les jours souhaités ou faites-les glisser en maintenant la touche Maj ou Ctrl enfoncée sans annuler la sélection précédente.

    Pour modifier une heure, sélectionnez-la et saisissez-en une nouvelle ou utilisez la touche Ctrl.

  3. Début Indique l’heure à partir de laquelle les exécutions planifiées peuvent débuter.
  4. En boucle détermine le laps de temps (en heures et en minutes) précédant l’arrêt ; Retrospect doit terminer l’opération en cours sans en lancer de nouvelle au cours de ce délai.
  5. Fin détermine l’heure à laquelle Retrospect doit impérativement arrêter les opérations de script (jusqu’à l’opération suivante).
  6. vous pouvez également définir les heures en faisant glisser les icônes de la barre de planification horaire. Il est cependant recommandé de les saisir au préalable pour tester l’efficacité de ces commandes.

    Lorsqu’une heure a été modifiée, la barre de planification horaire change d’aspect de façon à afficher l’heure de début, la durée et l’heure de fin.

    384

    Chaque jour sélectionné correspond à une barre de planification horaire graduée, mais ne dispose pas de commandes.

    385

    Les boutons Toujours et Jamais permettent de définir l’heure d’exécution sur 24 heures et sur Aucune, respectivement.

  7. Cliquez sur OK une fois que vous avez terminé.

Préférences de sécurité

386

Protéger Permet de spécifier un mot de passe à saisir pour le lancement manuel de Retrospect sans affecter l’exécution automatique des scripts. Si un utilisateur saisit un mot de passe incorrect plus de trois fois, une erreur est consignée dans le journal des opérations. Par défaut, la protection par mot de passe est désactivée.

Si la protection est activée, Retrospect active la commande Verrouiller l’application du menu Fichier. Choisissez cette commande pour forcer le verrouillage de l’application en l’absence d’un opérateur, afin d’empêcher quiconque d’interrompre l’exécution en cours. Cliquez ou appuyez sur une touche pour saisir le mot de passe et déverrouiller l’application.

Verrouiller Retrospect après 15 minutes d’inactivité utilisateur Vous permet d’imposer le verrouillage automatique de Retrospect au bout de 15 minutes. Lorsque Retrospect est verrouillé, vous devez saisir le mot de passe pour déverrouiller l’application. Vous ne pouvez sélectionner cette préférence que si Retrospect est protégé par mot de passe.

Déverrouiller Permet de spécifier le mot de passe et de supprimer la protection de l’application Retrospect. Cette option n’est disponible que si Retrospect dispose déjà d’un mot de passe.

Exécuter Retrospect sous... Permet de choisir le compte utilisateur sous lequel Retrospect est exécuté.

Exécuter Retrospect en tant qu'utilisateur connecté permet d’accéder aux ressources à la disposition de l’utilisateur donné uniquement. En outre, quand vous activez cette option et qu’un script est exécuté suite au lancement automatique de Retrospect, l’application fonctionne sous le compte système local, et seules les ressources disponibles pour ce compte seront accessibles.

Autrement dit, si vous choisissez d’exécuter Retrospect en tant qu’utilisateur connecté, vous risquez de ne pas pouvoir accéder aux serveurs SQL ou Exchange ou aux volumes réseau.

Toujours exécuter Retrospect en tant qu'utilisateur spécifié Permet de préciser un compte utilisateur pour l’exécution (manuelle ou automatique) de Retrospect.

Si vous prévoyez de sauvegarder les serveurs SQL ou Exchange, ou qu’il vous faut accéder aux volumes réseau, vous devez créer un compte bénéficiant des droits administrateur, c’est-à-dire pouvant accéder à toutes ces ressources, et entrer les informations à ce niveau.

Pour les serveurs SQL et Exchange, assurez-vous que le compte jouit des privilèges nécessaires permettant l’accès à toutes les bases de données que vous souhaitez sauvegarder. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections SQL Server Agent et Agent Exchange Server.

Pour les volumes réseau, assurez-vous que le compte jouit des privilèges nécessaires permettant l’accès à un quelconque volume vous voulez utiliser comme source, cible ou emplacement de stockage des fichiers catalogue.

saisissez le nom de domaine ou de l’ordinateur local dans le champ Etablir une connexion à, selon le cas.

Exécuter Retrospect dans la session Terminal Services Permet de choisir d’exécuter Retrospect dans la session Terminal Services (le cas échéant) lorsque l’application est automatiquement lancée. Reportez-vous à la section Terminal Services et Bureau à distance.

Préférences de démarrage

387

Activer le service Retrospect Launcher Enregistre l’application de lancement en tant que service de sorte qu’elle fonctionne en permanence. Cette opération active la préférence de lancement automatique décrite ci-dessous, les préférences d’alerte décrites dans la section Préférences d’alerte et la préférence de rapport décrite dans la section Préférences des rapports.

Lancer automatiquement Retrospect Lance automatiquement Retrospect lorsqu’un script planifié est en attente d’exécution. Par défaut, cette préférence est activée.

si la case d’option Arrêter toute exécution de la barre d’outils de Retrospect est cochée, cette préférence est désactivée. Elle se réactive quand vous désélectionnez la case d’option Arrêter toute exécution. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Bouton Arrêter.

Ne pas quitter Retrospect, Quitter, Déconnecter, Redémarrer et Arrêter Déterminent le comportement de Retrospect lorsqu’un script est terminé et qu’aucun script supplémentaire n’est planifié pour la période de prévision spécifiée. (Reportez-vous à la section Préférences de planification.) Par défaut, cette préférence est définie sur Quitter.

Icône sur la barre des tâches Indique à Retrospect s’il faut ou non afficher l’icône de Retrospect dans la barre d’état système de la barre des tâches Windows. Cette préférence est activée par défaut. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Icône de la barre d’état du système.

Préférences client

Les préférences client contrôlent la création des clés privées et publiques, l’ajout automatique de clients et la restauration lancée par utilisateur.

ces préférences ne sont pas disponibles dans Retrospect Desktop.

Elles sont divisées en deux catégories :

Ajout de préférences

388

Création de clés Crée un certificat de clé privée (privkey.dat) et un certificat de clé publique (pubkey.dat) sous C:\Documents and Settings\All Users\Application Data\Retrospect. Ces clés permet d’ajouter simultanément plusieurs clients Retrospect Client pour Windows à la base de données des clients de Retrospect. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Ajout de clients.

Ajouter automatiquement des clients Permet à Retrospect de détecter automatiquement les clients Retrospect Client pour Windows qui ont été installés avec le certificat de clé publique et de les ajouter à la base de données des clients. Cochez cette case, puis indiquez la fréquence (en jours ou en heures) à laquelle Retrospect doit rechercher de nouveaux clients. Lorsque vous cliquez sur OK pour valider vos sélections, Retrospect recherche immédiatement de nouveaux clients puis il attend le délai indiqué avant d’effectuer une nouvelle recherche.

Par défaut, Retrospect ajoute les clients qu’il détecte au dossier des clients ajoutés automatiquement, dans le conteneur de clients à sauvegarder. Si vous activez cette préférence et que vous choisissez le dossier des clients ajoutés automatiquement en tant que source d’une sauvegarde programmée, Retrospect ajoute automatiquement les nouveaux clients au dossier et il les sauvegarde sans intervention de l’administrateur des sauvegardes.

cette préférence ajoute uniquement les clients que Retrospect peut détecter en utilisant les méthodes par multidiffusion ou par diffusion de sous-réseaux. Pour plus d’informations sur ces méthodes, reportez-vous à la section Méthodes d’accès.

Préférences de supports

Les préférences de supports gèrent le fonctionnement de Retrospect avec les supports de stockage, notamment les demandes de supports, leur initialisation, le réglage de la tension des bandes, etc.

Ces préférences sont divisées en quatre catégories :

Préférence d’initialisation

390

Ces options ont une incidence uniquement sur les supports contenant déjà des données.

Réutiliser automatiquement le support nommé Lorsque cette préférence est sélectionnée, Retrospect initialise automatiquement le support cible doté de ce nom si ce support contient des données. Cette option est activée par défaut.

Par exemple, si cette option est sélectionnée, que vous effectuez une sauvegarde de recyclage sur le membre de jeu de sauvegarde 1-Jeu de sauvegarde A et qu’un membre ainsi nommé est chargé dans le lecteur de bandes, Retrospect initialise et réutilise automatiquement la bande. Le cas échéant, Retrospect n’affiche aucune boîte de dialogue d’avertissement pour vous inviter à confirmer l’effacement des données de cette bande.

Désactiver le message de confirmation Lorsque cette préférence est sélectionnée, Retrospect ignore le message de confirmation qui s’affiche normalement lorsque vous effectuez une opération de sauvegarde et que l’initialisation du support est nécessaire. Cette préférence est désactivée par défaut.

Supposons par exemple que vous réalisiez une sauvegarde incrémentale vers une bande nommée 1-Jeu de sauvegarde A mais que le seul membre chargé dans le lecteur de bandes soit doté d’un nom différent. Retrospect affiche la fenêtre de demande de support dans laquelle vous pouvez sélectionner la bande actuellement chargée. Si l’option de désactivation du message de confirmation est cochée et que vous sélectionnez la bande puis cliquez sur Continuer, Retrospect initialise et utilise cette bande. Si en revanche cette option est désactivée, Retrospect affiche une boîte de dialogue pour vous inviter à confirmer l’initialisation de la bande.

Préférences de gestion

391

Retendre les bandes Bobine une bande jusqu’au bout, puis la rembobine afin de la retendre et d’ajuster son alignement. (Cette option ne s’applique qu’à certains lecteurs de bande.) Cette préférence est désactivée par défaut.

Ne pas éjecter les disques amovibles Empêche Retrospect d’éjecter les disques amovibles lorsqu’il a besoin d’un autre support lors d’une opération. Cette préférence est désactivée par défaut.

Ejecter les bandes et les disques avant de quitter Ejecte les bandes et les CD/DVD lorsque l’exécution de Retrospect prend fin. Cette préférence est désactivée par défaut.

Arrêter le gestionnaire des supports de stockage amovibles Force Retrospect à arrêter le service de stockage amovible sous Windows lorsqu’il recherche des périphériques sur le bus de communication. Lorsque ce service est désactivé (option par défaut), vous ne pouvez plus utiliser la console de gestion des supports amovibles pour gérer des bandothèques et d’autres périphériques de stockage à l’aide de l’utilitaire de sauvegarde intégré au système d’exploitation.

Si vous souhaitez appliquer ce service à des périphériques autres que ceux utilisés par Retrospect, vous pouvez désélectionner cette préférence et configurer le gestionnaire de façon à utiliser les deux simultanément. Reportez-vous à la section Utilisation conjointe de Retrospect Express et du gestionnaire des supports de stockage amovibles.

la désélection de cette préférence peut être à l’origine de problèmes si le gestionnaire des supports amovibles n’est pas également configuré.

Utiliser le nouveau support automatiquement après une erreur d’écriture Permet à Retrospect de poursuivre les opérations de sauvegarde, d’archivage et de transfert dans une bandothèque ou un chargeur automatique, même après une défaillance du support. Si cette option est activée et que Retrospect se heurte à une défaillance du support, l’application recherche la bande disponible suivante et l’utilise à la place.

la bande défaillante apparaît accompagnée d’une icône de couleur rouge dans la fenêtre Périphériques de stockage de Retrospect.

Préférences de demande

392

Délai de demande de support Spécifie le délai d’attente de support de Retrospect au cours de l’exécution. Une fois ce délai expiré, l’exécution s’arrête et Retrospect sélectionne l’événement planifié suivant. Cette préférence étant désactivée par défaut, aucun délai n’est appliqué.

Utiliser un support vierge Permet d’utiliser n’importe quel disque, bande ou CD/DVD vierge disponible quand le membre actuel du jeu de sauvegarde n’est pas disponible, même quand le membre actuel n’est pas saturé. Retrospect procède à une sauvegarde incrémentale (c.-à-d. uniquement les nouveaux fichiers et les fichiers modifiés depuis la dernière sauvegarde) sur un support vierge, ajouté en tant que membre au jeu de sauvegarde cible.

Par défaut, cette option n’est pas activée, et Retrospect affiche toujours une demande de support quand le membre actuel du jeu de sauvegarde n’est pas disponible. Pour plus d’informations sur les types de sauvegarde associés, reportez-vous à la section Sauvegardes de nouveaux membres.

cette préférence doit rester désactivée quand vous utilisez des bandes WORM. Vu que les bandes WORM ne sont ni réinitialisables ni réutilisables, vous devrez vous assurer que chacune d’elles est bien saturée de données avant d’en changer.

Préférences de vérification

393

Générer des fichiers digest MD5 lors d’opérations de sauvegarde Active l’option de vérification du support pour les opérations de sauvegarde et d’archivage, ainsi que pour la vérification hors ligne. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections Vérification programmée, Options d’exécution de sauvegarde et Vérification du support de jeu de sauvegarde.

  • désactivez cette préférence uniquement si vous rencontrez de graves problèmes de performances pendant les sauvegardes.

Préférences de notification

Les préférences de notification gèrent les types d’alertes affichés par Retrospect, ainsi que la taille du journal et les notifications par courrier électronique.

Ces préférences sont divisées en trois catégories :

Préférences d’alerte

394

Vérifier le script suivant Action exécutée lorsque vous quittez Retrospect. Cette option permet de vérifier et d’afficher systématiquement les informations relatives à l’exécution du script planifié suivant. Par défaut, cette préférence est activée.

Signaler les échecs et demandes de supports Affiche un message d’alerte si des erreurs se produisent au cours de l’exécution automatique d’un script. Cette option permet également d’afficher un message en cas de besoin ultérieur d’un support. Par défaut, cette préférence est activée. Cette option est disponible uniquement si la préférence d’exécution automatique Activer le service Retrospect Launcher est activée (reportez-vous à la Préférences de démarrage).

Signaler les erreurs sur les disques durs HP Compaq SMART Ouvre Retrospect et lance un assistant de sauvegarde en cas de détection d’erreurs sur les volumes des disques durs HP Compaq SMART. Par défaut, cette préférence est activée.

Préférences de journal

395

Taille maximale du journal (Mo) Limite la taille du journal des opérations en fonction de la valeur définie dans le champ associé. Cette valeur est comprise entre 1 Mo et 100 Mo. Lorsque cette limite est atteinte, la partie la plus ancienne du journal est supprimée. La taille par défaut est de 10 Mo.

Exporter le rapport de sauvegarde et le journal des opérations Génère et met à jour un fichier de rapport de sauvegarde (Backup Report.utx) et un fichier journal des opérations (operations_log.utx) après chaque exécution. Les fichiers sont stockés à un endroit que vous précisez en appuyant sur le bouton Emplacement.

Pour en savoir plus sur l’exportation manuelle de ces fichiers, reportez-vous aux sections Impression ou exportation du rapport de sauvegarde et Impression et exportation du journal.

Préférences d'e-mail

Email win preferences

Envoyer un e-mail en cas de panne ou de demandes de support Lorsque cette option est activée, Retrospect envoie un e-mail à un ou plusieurs destinataires en cas d’échec d’une opération ou de demandes de support.

Envoyer un e-mail en cas d’événements réussis Lorsque cette option est activée, Retrospect envoie un e-mail à un ou plusieurs destinataires après des opérations réussies.

cette option est disponible uniquement si la case Envoyer un e-mail en cas de panne ou de demandes de support est cochée.

Si les notifications par courrier électronique sont activées, Retrospect saisit automatiquement le nom de l’ordinateur hôte dans le champ Nom du serveur de sauvegarde. Il est possible de spécifier un nom différent. Ces informations figurent dans le champ Objet des notifications par messagerie électronique.

Spécifiez le compte expéditeur dans le champ Adresse d’expédition, ainsi qu’un ou plusieurs comptes destinataires (en les séparant par des points-virgules) dans le champ Adresse(s) de destination. Entrez le nom DNS du serveur de messagerie (mail.retrospect.com, par exemple) dans le champ Serveur de message sortant.

Si votre serveur de messagerie requiert une authentification SMTP, cochez cette case et spécifiez le nom d’utilisateur et le mot de passe appropriés.

Scripts proactifs ou autres. – Lorsque la Sauvegarde Proactive ajuste intelligemment les priorités des sources de sauvegarde, un rapport mail par source de sauvegarde est envoyé. Cependant, si un événement requiert une action, comme une requête pour une sauvegarde de média, un mail est envoyé immédiatement et non à la fin de l’exécution du script.

Amélioration des rapports par email – Les rapports par email offrent une multitude d’informations concernant chacune des sauvegardes. Le Journal des opérations est maintenant inclus dans le rapport par email afin de vous donner une vision complète de chacune des sauvegardes. Vous pouvez contrôler vos sauvegardes depuis n’importe quel appareil et filtrer les mails en fonction des erreurs ou avertissements de votre choix pour agir sur les problèmes dès qu’ils se présentent. Pour simplifier le filtrage par différents clients mails, le rapport est inclus dans le corps du mail, au lieu d’un fichier joint. Le format et les contenus des rapports sont similaires à ceux présents dans l’interface d’utilisateur de Retrospect.

Email summaries

Préférences des rapports

397

Activer la notification pour les applications externes Permet aux applications, telles qu’EMC Legato NetWorker Management Console (NMC), de se connecter à Retrospect et d’afficher les événements Retrospect. L’administrateur des sauvegardes peut ainsi surveiller les serveurs de sauvegarde NetWorker et Retrospect à partir d’une seule console.

Retrospect peut uniquement avertir les applications externes des événements si le service Retrospect Launcher est activé. Reportez-vous à la section Préférences de démarrage.

Pour plus d’informations sur les événements, reportez-vous à la section Onglet Evénements. Pour plus d’informations sur la surveillance et sur la gestion des serveurs de sauvegarde Retrospect à partir de NetWorker Management Console, reportez-vous à la documentation NMC.

cette préférence n’est pas disponible dans Retrospect Desktop.

Préférences de mise à jour

398

L’option Rechercher automatiquement les mises à jour disponibles est sélectionnée par défaut. Lorsque cette option est sélectionnée, Retrospect recherche les mises à jour gratuites de la version en cours de Retrospect à intervalles réguliers. Si Retrospect trouve une mise à jour, il affiche la liste de toutes les mises à jour disponibles que vous pouvez télécharger et installer. Les mises à jour Retrospect sont des téléchargements gratuits qui offrent une aide supplémentaire sur les périphériques ou qui résolvent les problèmes de la version actuelle de Retrospect. Que cette préférence soit désactivée ou non, vous pouvez rechercher manuellement les mises à jour en choisissant Mise à niveau de Retrospect dans le menu d’aide. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Recherche manuelle de mises à jour de Retrospect.

Retrospect ne peut pas rechercher les mises à jour si l’ordinateur de sauvegarde n’est pas connecté à Internet.

Utiliser un serveur proxy pour la connexion à Internet Vous permet de saisir les informations relatives au serveur proxy. Un serveur proxy sert d’intermédiaire entre un réseau interne et Internet. Si vous n’êtes pas sûr d’utiliser un serveur proxy, contactez l’administrateur réseau. Si vous utilisez un serveur proxy pour vous connecter à Internet, cochez la case correspondante et saisissez les informations de serveur proxy et le numéro de port, par exemple cache.satchmo.com, port 8080.

Alertes sonores

Après installation de Retrospect, la fenêtre Sons du panneau de configuration Windows de l’ordinateur de sauvegarde inclut les événements Alerte sonore et Signal de fin d’opération. Vous pouvez affecter tout son disponible à ces événements.

Déplacement de Retrospect

Si vous décidez de changer d’ordinateur de sauvegarde, l’installation de Retrospect et du périphérique de sauvegarde sur le nouvel ordinateur ne suffisent pas. Vous devez également déplacer certains fichiers vers l’ordinateur de sauvegarde afin de conserver les préférences, les clients, les catalogues, les scripts et les planifications en l’état.

Pour déplacer Retrospect vers un nouvel ordinateur de sauvegarde :

  1. Installez Retrospect sur le nouvel ordinateur.
  2. Copiez les fichiers catalogue (c’est-à-dire les fichiers dotés des extensions .rbc et .rbf ) depuis l’ancien ordinateur de sauvegarde vers le nouveau.
  3. l’emplacement par défaut pour l’enregistrement des fichiers catalogue est le suivant : ..\Mes documents\Fichiers catalogue Retrospect.
  4. Copiez le fichier de configuration (Config77.dat) depuis l’ancien ordinateur de sauvegarde vers le nouveau.
  5. le fichier de configuration est enregistré soit dans le même dossier que l’application Retrospect, soit à l’emplacement suivant : ..\Documents and Settings\All Users\Données d’application\Retrospect.
  6. Vous devez ensuite forcer Retrospect (sur le nouvel ordinateur de sauvegarde) à reconnaître les fichiers catalogues déplacés.

    Il suffit pour ce faire de sélectionner tous les catalogues dans l’Explorateur Windows et de les faire glisser vers l’icône de l’application Retrospect. Retrospect ouvre une fenêtre de configuration de jeu de sauvegarde pour chaque catalogue, permettant ainsi leur identification.

  7. Pour sauvegarder l’ancien et/ou le nouvel ordinateur de sauvegarde, vous devez effectuer quelques étapes supplémentaires :
    • Si le nouvel ordinateur de sauvegarde a été préalablement sauvegardé en tant que client, ceci ne s’avère plus nécessaire dans la mesure où ses volumes sont désormais locaux. Omettez le client. Modifiez les scripts Retrospect qui utilisaient des volumes client du nouvel ordinateur et ajoutez les volumes locaux.
    • Si vous voulez toujours sauvegarder l’ancien ordinateur de sauvegarde, vous devez installer le logiciel Retrospect Client sur cet ordinateur afin d’accéder à ses volumes depuis le nouvel ordinateur de sauvegarde. Après avoir installé et configuré le client, ajoutez ses volumes à vos scripts. Choisissez Configuration > Volumes, puis utilisez la commande Omettre pour supprimer les anciens volumes locaux. Cette commande permet de les supprimer de la base de données des volumes, de même que tous les scripts y faisant référence.

Sauvegarde des catalogues et de la configuration

Toute stratégie de sauvegarde sérieuse doit inclure la sauvegarde de l’ordinateur de sauvegarde. La méthode la plus simple consiste à inclure l’ordinateur de sauvegarde dans les scripts de sauvegarde automatique. Les fichiers les plus importants à sauvegarder sont les fichiers de configuration (Config77.bak) et catalogue (fichiers .rbc) de Retrospect.

Vous pouvez les sauvegarder à l’aide de l’Explorateur Windows ou de Retrospect. Copiez-les régulièrement sur un autre volume, comme un serveur de fichiers ou un disque amovible afin de pouvoir effectuer rapidement une récupération d’urgence. Une autre méthode consiste à définir un script de duplication Retrospect afin de copier automatiquement les fichiers dans un dossier sur un autre volume. Utilisez le filtre de fichiers Retrospect pour sélectionner les fichiers appropriés et planifiez le script de façon qu’il soit exécuté tous les jours, une fois les autres sauvegardes terminées.

Si vous sauvegardez votre ordinateur de sauvegarde dans plusieurs jeux de sauvegarde, les catalogues et le fichier de configuration sont automatiquement protégés en cas de sinistre. Chaque jeu contient les sauvegardes des catalogues des autres jeux de sauvegarde. Si les catalogues sont nombreux et volumineux, pensez à les sauvegarder dans leur propre jeu de sauvegarde pour faciliter leur récupération après un sinistre ou une perte.

Sauvegarde des fichiers catalogue

Les fichiers catalogue sont indispensables au fonctionnement des jeux de sauvegarde mais sont exposés aux mêmes risques que vos documents dans la mesure où ils partagent souvent le même disque dur. Si vous perdez vos fichiers catalogue, Retrospect ne peut plus restaurer les fichiers (vous pourrez reconstituer les catalogues, mais cette opération est longue). Il est donc conseillé de sauvegarder les fichiers catalogue de la même manière que vos autres fichiers.

l’emplacement par défaut pour l’enregistrement des fichiers catalogue est le suivant : ..\Mes documents\Fichiers catalogue Retrospect.

créez un jeu de sauvegarde distinct pour les fichiers catalogue et sauvegardez-les régulièrement. Vous gagnerez ainsi du temps lors de la restauration de fichiers.

Sauvegarde des fichiers de configuration

Le fichier de configuration de Retrospect contient la base de données des clients, les scripts, les planifications, les préférences, les filtres personnalisés et d’autres informations importantes. Retrospect utilise le fichier de configuration Config77.dat, situé dans le même dossier que l’application Retrospect ou accessible via le chemin suivant :

..\Documents and Settings\All Users\
Application Data\Retrospect\

Chaque fois que vous quittez Retrospect, l’application crée automatiquement une copie de sauvegarde du fichier Config77.dat, nommée Config77.bak. Veillez à sauvegarder régulièrement ce fichier. Si le fichier de configuration actif (Config77.dat) devient inutilisable, supprimez-le et relancez Retrospect pour en reconstituer un à partir du fichier Config77.bak.

Manipulation des serveurs de fichiers

Retrospect est compatible avec Microsoft Windows Server et les serveurs Mac OS X d’Apple. Il peut sauvegarder des fichiers d’un serveur quelconque auquel l’ordinateur de sauvegarde peut accéder via l’Explorateur Windows.

Retrospect ne prend pas en charge les clusters ou les SharePoints.

Sauvegarde d’un serveur en vue d’un déplacement

Si vous prévoyez de sauvegarder un serveur afin de déplacer son contenu (pour installer un serveur plus performant, par exemple), il convient d’effectuer deux sauvegardes distinctes en activant l’option de vérification. Cette option, activée par défaut, permet d’assurer l’intégrité des données ; en cas d’endommagement de l’un des jeux de sauvegarde, vous êtes protégé.

Sauvegarde des informations sur les serveurs DHCP et WINS

Retrospect ne sauvegarde pas certains fichiers serveur DHCP et WINS actifs. Cependant, le système d’exploitation peut gérer ses propres fichiers, que vous pouvez ensuite sauvegarder à l’aide de Retrospect.

Toutes les heures, le serveur DHCP effectue une copie de ses fichiers dans un dossier intitulé backup, situé au sein du dossier dhcp. Par défaut, le serveur WINS ne copie pas ses fichiers, mais vous pouvez modifier sa configuration afin de permettre cette opération.

Si vous souhaitez sauvegarder un serveur Windows exécutant WINS, procédez comme suit afin de soumettre ces fichiers à une sauvegarde Retrospect :

Sauvegarde des configurations

Il est primordial que vous veilliez à ce que vos sauvegardes incluent les chemins d’accès aux bases de données des sauvegardes DHCP/WINS (dossiers de sauvegarde et configbk).

les filtres Tous les fichiers et Dossier du système permettent d’inclure ces fichiers dans vos sauvegardes.

Restauration de bases de données DHCP et WINS

Pour restaurer les bases de données DHCP et WINS, effectuez la procédure décrite à la section Restauration à partir d’une sauvegarde complète. Une fois la procédure terminée, les informations relatives au serveur DHCP ou WINS sont restaurées.

Microsoft Exchange Server

L’agent Exchange Server de Retrospect assure une prise en charge spécialisée visant à optimiser les sauvegardes des serveurs et messageries Microsoft Exchange. Il s’agit d’un produit complémentaire disponible séparément et exigeant un code de licence spécifique.

L’agent Exchange Server utilise les API de Microsoft pour protéger aisément et systématiquement un serveur Microsoft Exchange exécuté en permanence et ne peut pas être interrompu à des fins de sauvegarde.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Agent Exchange Server.

Microsoft SQL Server

L’agent SQL de Retrospect assure une prise en charge spécialisée visant à optimiser les sauvegardes des serveurs Microsoft SQL. Il s’agit d’un produit complémentaire disponible séparément et exigeant un code de licence spécifique.

L’agent SQL de Retrospect utilise les API de Microsoft pour protéger aisément et systématiquement un serveur Microsoft SQL exécuté en permanence et ne pouvant être interrompu à des fins de sauvegarde.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section SQL Server Agent.

Sauvegarde d’un serveur de fichiers Mac OS

Cette section explique comment utiliser Retrospect pour sauvegarder des volumes partagés via le partage de fichiers Mac OS. Ces opérations nécessitent des procédures spécifiques afin de garantir la restauration correcte des privilèges d’accès au volume.

Pour plus d’informations sur la restauration des serveurs, reportez-vous à la section Restauration de serveurs de fichiers Mac OS.

Les volumes partagés permettent de conserver les privilèges d’accès déterminant les autorisations octroyées aux utilisateurs et aux groupes d’utilisateurs relatives à la lecture et à la modification des fichiers et dossiers. Ces privilèges sont actifs uniquement lorsque le serveur est démarré et que le volume est partagé.

Pour pouvoir conserver les privilèges d’accès d’un serveur, le partage de fichiers doit avoir été activé avant la sauvegarde. Lors de la restauration suivante, Retrospect réaffecte aux utilisateurs et aux groupes les privilèges qui étaient actifs lors de la sauvegarde. Dans le cas contraire, les privilèges des dossiers restaurés et récupérés correspondent à ceux du propriétaire du volume ou de l’administrateur du serveur.

Utilisation d’Open File Backup

Le module Open File Backup Add-on permet de sauvegarder, de dupliquer et d’archiver des fichiers, même si ceux-ci sont en cours d’utilisation. Le complément Open File Backup peut protéger des jeux de données multivolume, permettant de copier des fichiers ouverts stockés sur différents volumes.

Configuration Open File Backup requise

  • Retrospect Single Server (Disk-to-Disk), Single-Server ou Multi-Server
  • Code de licence Open File Backup. Open File Backup doit être acheté séparément. Cliquez sur Configuration > Licences afin d’afficher vos licences ou d’en acquérir de nouvelles.
  • Pour sauvegarder des fichiers ouverts sur un ordinateur Windows, ce dernier doit posséder un volume NTFS.
  • Si le volume sauvegardé est un client, il doit exécuter Retrospect Client 6.0 (ou version ultérieure).
  • si vous disposez de Retrospect Desktop, vous pouvez utiliser Open File Backup dans la mesure où l’ordinateur de sauvegarde est exécuté sous Windows XP et dispose d’un volume NTFS. Le cas échéant, aucun code de licence n’est requis pour l’utilisation d’Open File Backup.

Options

Retrospect propose une panoplie d’options spécifiques à Open File Backup. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options de fichiers ouverts (Windows).

Sauvegarde de serveurs SQL et Exchange

Vous pouvez sauvegarder les serveurs SQL et Exchange en utilisant Open File Backup. Cependant, l’agent SQL et l’agent Exchange de Retrospect offrent une prise en charge spécialisée pour optimiser la sauvegarde de ces serveurs. Retrospect, Inc. recommande d’utiliser ces agents au lieu d’Open File Backup pour les serveurs SQL et Exchange.

Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections SQL Server Agent et Agent Exchange Server.

Conseils d’utilisation d’Open File Backup

Si vous envisagez d’utiliser Open File Backup, Retrospect, Inc. vous recommande vivement de suivre les quelques conseils suivants.

Procédez à une vérification exhaustive d’Open File Backup sur des systèmes de production. Chaque environnement est unique et il est crucial que vos données soient sauvegardées d’une manière aussi concise et complète que possible. Effectuez une sauvegarde et une restauration complètes des volumes contenant des fichiers ouverts. Vérifiez l’intégrité des données et le fonctionnement correct de l’application sur le volume restauré.

Optimisez les options de votre environnement, de la planification et d’Open File Backup pour maximiser l’inactivité du disque. Open File Backup requiert une période d’inactivité sur le disque du volume source (seuil d’inactivité du disque) afin de copier correctement les fichiers ouverts.

Pour éviter l’affichage des messages d’erreur, procédez comme suit :

  • Planifiez les scripts utilisant Open File Backup aux heures de faible activité.
  • Testez les options Seuil d’inactivité du disque et Délai d’attente pour déterminer les valeurs optimales. Plus le seuil d’inactivité de disque est faible, plus il a de chances d’être atteint, mais plus les risques d’incohérence des données seront élevés. Plus ce seuil est élevé, moins il a de chances d’être atteint, mais plus faibles seront les risques d’incohérence des données.
  • Lors de la sauvegarde de fichiers ouverts, désactivez ou arrêtez les applications sur le disque du volume source qui peuvent accroître l’activité du disque (logiciel antivirus, logiciel de défragmentation de disque, etc.).
  • Si l’opération Open File Backup porte sur plusieurs volumes et que les fichiers ouverts ne sont pas répartis sur des volumes, assurez-vous que l’option Protéger les jeux de données multivolume est désactivée.
  • si vous disposez d’autres applications dotées de fonctionnalités de sauvegarde de fichiers ouverts, vous risquez de rencontrer des problèmes avec Open File Backup de Retrospect.

Meilleures pratiques

Retrospect recommande d'effectuer une sauvegarde complète de tous les serveurs de l'entreprise lorsque toutes les applications sont fermées avant d'utiliser pour la première fois l'extension Open File Backup. Bien que cette extension permette de sauvegarder les serveurs d'une entreprise lorsqu'ils sont exécutés, l'arrêt des serveurs avant l'exécution de la première sauvegarde fournit un niveau de sécurité supplémentaire. Pour optimiser les résultats, planifiez les sauvegardes des serveurs de l'entreprise actifs pendant les heures creuses.

Délai avant copie

Lorsque vous utilisez Open File Backup, vous pouvez observer qu'un certain délai s'écoule entre le début de la sauvegarde et le début de la copie. Pendant ce délai, Retrospect recherche un "seuil d'inactivité de disque" sur le disque qu'il sauvegarde. Il tente de respecter ce seuil entre le début de l'exécution d'Open File Backup et l'expiration du "délai d'une nouvelle tentative". Ainsi, le délai précédant la copie peut être aussi long que le délai de nouvelle tentative (la valeur par défaut est égale à dix minutes). Pour plus d'informations sur la définition d'un seuil d'inactivité de disque et d'un délai de nouvelle tentative, consultez le Guide d'utilisation de Retrospect.

Volumes multiples

Pour de meilleures performances, si l'opération Open File Backup porte sur plusieurs volumes mais que les fichiers ouverts ne sont pas répartis sur plusieurs volumes, assurez-vous que l'option de Retrospect Protéger les jeux de données multivolume est désactivée pour de meilleures performances.

Privilèges administrateur

Si vous êtes connecté à l'ordinateur de sauvegarde et lancez Retrospect manuellement ou que vous utilisez le service Retrospect Launcher pour démarrer automatiquement Retrospect et le faire fonctionner sans intervention, vous devez vous connecter avec les privilèges administrateur pour pouvoir utiliser Open File Backup afin de sauvegarder l'ordinateur local.

Messages d'erreur Windows

Open File Backup nécessite une certaine quantité d'espace disque libre sur le disque à sauvegarder. Si Open File Backup s'exécute dans un environnement à espace disque limité, Windows peut générer des messages d'erreur comme "La structure du système de fichiers sur le disque est endommagée et inutilisable" ou "Erreurs d'écriture différée". Si le message d'erreur fait référence à un "snapshot", cela implique qu'Open File Backup n'a pas pu sauvegarder le volume demandé.

Dans ce cas, aucune donnée n'est perdue et le disque n'est pas endommagé non plus. Open File Backup n'est tout simplement pas parvenu à exécuter l'opération. Pour résoudre le problème, libérez de l'espace sur le disque et redémarrez l'ordinateur. Si vous ne redémarrez pas l'ordinateur, les prochaines sauvegardes à l'aide d'Open File Backup échoueront.

Logiciel de détection de virus

Retrospect recommande de pas effectuer de recherche de virus lorsque l'extension Open File Backup est en cours d'exécution. Les logiciels antivirus peuvent être installés et activés mais aucune analyse antivirus ne doit avoir lieu au cours de la sauvegarde.

Erreurs en sauvegarde de fichiers chiffrés ouverts

Si vous tentez d'enregistrer des fichiers chiffrés ouverts à l'aide d'Open File Backup sur un ordinateur Windows, l'erreur -1102 risque de s'afficher. Pour garantir la sauvegarde de tels fichiers, fermez-les puis relancez la sauvegarde.

Terminal Services et Bureau à distance

Microsoft Terminal Services permet à un utilisateur de contrôler une application en exécution sur un serveur distant en envoyant uniquement les informations de clavier, souris et affichage via le réseau. Chaque utilisateur de Terminal Services se connecte au serveur en ouvrant une session individuelle, gérée par le serveur, indépendamment des autres sessions utilisateur. Les conseils ci-après décrivent l’utilisation de Terminal Services pour l’administration de Retrospect lors de son exécution sur un serveur distant.

Connexion à un serveur et configuration de celui-ci

L’exécution de Retrospect sous le compte utilisateur correct requiert la bonne configuration du serveur Windows.

Pour établir une connexion à un serveur Windows via le bureau à distance (client Terminal Services) :

  1. Cliquez sur Démarrer > Tous les programmes > Accessoires > Communications, puis sur Connexion bureau à distance.
  2. Saisissez l’adresse IP du serveur, puis cliquez sur le bouton Connexion.

Pour établir une connexion à un serveur Windows Storage Server 2003 via un navigateur Web :

  1. Lancez Internet Explorer.
  2. Saisissez l’adresse IP du serveur suivi de :8098 pour établir la connexion au serveur.

    Par exemple : https://192.168.1.1:8098

  3. Cliquez sur l’onglet de maintenance.
  4. Cliquez sur l’icône du bureau à distance.

Création ou modification d’un compte utilisateur pour l’exécution de Retrospect

Afin de séparer les tâches de sauvegarde du compte administrateur par défaut, créez un compte d’administrateur de sauvegarde sur le serveur et attribuez-lui des privilèges administrateur.

Pour créer un compte d'administrateur de sauvegarde doté des privilèges administrateur :

  1. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur Poste de travail et choisissez Gérer.
  2. Sous Gestion de l’ordinateur, développez Utilisateurs et groupes locaux, puis sélectionnez Utilisateurs.
  3. Dans le menu Action, choisissez Nouvel utilisateur...
  4. Dans les champs Nom d’utilisateur et Nom complet, tapez Admin. sauvegarde.
  5. Choisissez un mot de passe.
  6. Désélectionnez l’option L’utilisateur doit changer de mot de passe à la prochaine ouverture de session.
  7. Sélectionnez l’option Le mot de passe n’expire jamais.
  8. Cliquez sur le bouton Créer.
  9. Cliquez deux fois sur l’utilisateur nouvellement créé pour afficher ses propriétés.
  10. Cliquez sur l’onglet Membre de.
  11. Cliquez sur le bouton Ajouter...
  12. Dans la zone Entrez les noms des objets à sélectionner : tapez Administrateurs, puis cliquez sur Vérifier les noms.
  13. Cliquez sur l’onglet de sessions.
  14. Assurez-vous que l’option de déconnexion de session est définie sur Jamais.
  15. Dans la fenêtre des propriétés, cliquez sur Appliquer puis sur OK.
  16. si vous souhaitez utiliser votre compte administrateur pour l’administration des sauvegardes, configurez votre compte administrateur avec les options définies dans la procédure ci-avant.

Une fois que le compte d’administrateur de sauvegarde est créé, fermez la fenêtre distante pour fermer la session active. Vous pouvez également fermer la session du compte actif. Ouvrez ensuite une session à l’aide du compte nouvellement créé pour configurer les propriétés de connexion de Terminal Services.

Pour configurer les propriétés de connexion de Terminal Services :

  1. Ouvrez le dossier du panneau de configuration des outils d’administration.
  2. Affichez le panneau de configuration des services Terminal.
  3. Mettez Connexions en surbrillance dans le navigateur, cliquez avec le bouton droit de la souris sur RDP-TCP et choisissez Propriétés.
  4. Cliquez sur l’onglet de sessions.
  5. Vérifiez que l’option de remplacement des paramètres utilisateur est désactivée.
  6. Cliquez sur Appliquer, puis sur OK.

Installation et configuration de Retrospect sur le serveur distant

Suivez les instructions ci-après pour installer et configurer Retrospect afin de pouvoir l’utiliser à distance via Terminal Services. Retrospect doit toujours être exécuté sous le même compte spécifique (en général le compte d’administrateur de sauvegarde décrit à la section précédente) afin que vous puissiez y accéder à distance. Pour vous assurer que Retrospect est systématiquement lancé sous ce compte précis, vous devez modifier les préférences de sécurité de Retrospect.

Pour installer Retrospect :

  1. Etablissez une connexion au serveur via Terminal Services ou Bureau à distance.
  2. Copiez le programme d’installation de Retrospect sur le serveur.
  3. Installez Retrospect.

Pour configurer Retrospect :

  1. Etablissez une connexion au serveur via Terminal Services ou Bureau à distance.
  2. Ouvrez une session avec le compte destiné à l’exécution de Retrospect.
  3. Lancez Retrospect.

    L’assistant de mise en route s’affiche lors du premier lancement de Retrospect.

  4. Sur l’écran de compte utilisateur, sélectionnez l’option Toujours exécuter Retrospect en tant qu’utilisateur spécifié, puis saisissez l’identifiant, le mot de passe et les informations relatives au domaine.
  5. un utilisateur doit disposer de privilèges administrateur pour toutes les ressources réseau et pour les serveurs SQL/Exchange auxquels il entend accéder.
  6. Cliquez sur OK.
  7. Cliquez sur Oui pour exécuter Retrospect dans la session Terminal Services.
  8. Fermez l’assistant de mise en route.
  9. Cliquez sur Relancer pour fermer et redémarrer Retrospect.
  10. vous pouvez modifier ultérieurement le compte utilisateur de Retrospect et les préférences de Terminal Services en choisissant Configuration > Préférences dans le navigateur Retrospect, puis en cliquant sur Sécurité. Reportez-vous à la section Préférences de sécurité.

Exécution continue de Retrospect

La fermeture de la session de Terminal Services entraîne la fermeture de toutes les applications, y compris Retrospect. Afin que l’exécution de Retrospect ne soit pas interrompue, n’utilisez pas l’option de fermeture de session du menu de démarrage de Terminal Services. Fermez tout simplement la fenêtre de Terminal Services.

Vous vous déconnectez ainsi de la session de Terminal Services mais n’interrompez pas l’exécution de la session. Retrospect n’est donc pas affecté et, lors de la prochaine connexion au serveur distant via Terminal Services, Retrospect est en cours d’exécution.