Clients réseau

Le présent chapitre traite de l’installation, de la configuration et de l’administration du logiciel client permettant d’accéder aux ordinateurs client Retrospect connectés en réseau depuis l’ordinateur de sauvegarde. Il décrit également les options et commandes disponibles pour ces ordinateurs. Enfin, ce chapitre explique comment sauvegarder ces clients et fournit des informations et des tableaux visant à configurer des sauvegardes réseau efficaces.

Présentation des clients réseau

Retrospect permet d’utiliser un seul ordinateur équipé d’un périphérique de stockage pour sauvegarder des postes Windows, Macintosh et Linux en réseau sur lesquels le logiciel Retrospect Client est installé.

L’administrateur des sauvegardes (c’est-à-dire vous) installe le logiciel Retrospect Client sur chaque ordinateur client (ou client). Il utilise ensuite l’application Retrospect pour connecter les clients à sauvegarder. Après avoir configuré ces derniers, le responsable peut créer et planifier des scripts utilisant les volumes en tant que source, comme si ces derniers étaient directement reliés à l’ordinateur de sauvegarde.

Licences client

Retrospect peut gérer autant de clients que vous avez de licences. Single Server et Multi Server de Retrospect assurent la prise en charge d’un nombre illimité ordinateurs clients de bureau/portables.Vous pouvez ajouter des licences à Retrospect Desktop pour une prise en charge d’ordinateurs clients de bureau/portables supplémentaires.

Multi Server de Retrospect prend en charge un nombre illimité de clients sur serveur. Vous pouvez ajouter des licences pour une prise en charge de clients sur serveur avec Single Server de Retrospect.

Le Gestionnaire de licences de Retrospect assure le suivi des licences de vos clients à l’aide des codes que vous saisissez. Les codes de licences client sont fournis avec Retrospect et sont disponibles séparément pour Retrospect Client. Lorsque vous faites l’acquisition de nouvelles licences, vous obtenez également des codes supplémentaires.

  • Pour afficher les licences en cours, cliquez sur Configuration > Licences. Le conteneur Clients en réseau indique les quantités de clients utilisés et disponibles, et recense les licences clients que vous avez ajoutées.
  • Pour ajouter une licence client, cliquez sur le bouton Ajouter et saisissez le nouveau code dans la zone de dialogue qui s’affiche.
  • Pour acheter des licences client, cliquez sur Acquérir.

Les licences client sont ajoutées automatiquement par le Gestionnaire lorsque vous connectez des clients déjà dotés d’une licence et exécutant la version 4.1 (ou antérieure) du logiciel Retrospect Client.

Sécurité

Les clients connectés à Internet courent le risque (minime, il est vrai) de subir des accès non autorisés. Le programme d’installation de Retrospect Client requiert l’attribution de mots de passe (reportez-vous à la Onglet Général) aux clients afin de prévenir toute violation d’accès de la part d’utilisateurs Internet disposant de Retrospect.

Installation des clients

Le logiciel Retrospect Client doit être installé sur tous les ordinateurs client que vous souhaitez sauvegarder. Les rubriques suivantes incluent la configuration système requise et les instructions d’installation pour clients Windows, Mac OS, et UNIX.

Retrospect Client pour Windows

  • Microsoft Windows 10/8/7/Vista/XP
  • Microsoft Windows Server 2012 R2/2012/2008/2003*
  • Microsoft Windows Server 2012 Essentials*
  • Microsoft Windows SBS 2011/2008/2003*
  • Microsoft Windows Storage Server 2008/2003*
  • Processeur Pentium ou supérieur
  • RAM correspondant aux recommandations de Microsoft pour chaque système.

*La sauvegarde des clients SE serveur requiert Retrospect Multi Server ou une autre édition serveur avec les licences client-serveur associées.

Retrospect Client pour Mac

  • Mac OS X ou Mac OS X Server version 10.6.8 ou ultérieure, dont OS X Yosemite 10.10
  • Processeur Intel
  • RAM répondant aux exigences d'Apple pour chaque version de Mac OS

* La sauvegarde des clients SE serveur requiert Retrospect Multi Server ou une autre édition serveur avec les licences client-serveur associées.

Retrospect Client pour Linux

  • Système x86 ou x64 fonctionnant avec un système d'exploitation Red Hat Linux, Red Hat Enterprise Linux, CentOS, Debian, Ubuntu Server ou SUSE Linux
  • glibc version 2 ou ultérieure

Installation du logiciel Retrospect Client sur les ordinateurs Windows

Il existe plusieurs méthodes pour installer le logiciel Retrospect Client sur des ordinateurs Windows. La méthode que vous choisissez dépend du type de connexion des clients à la base de données des clients de Retrospect. Selon le nombre de clients et la version de Retrospect dont vous disposez, vous pouvez connecter les clients un à un ou en connecter plusieurs à la fois.

Installation de clients Windows pour la connexion individuelle

Si vous disposez d’un faible nombre de clients ou de Retrospect Desktop, vous pouvez installer Retrospect Client pour Windows à partir du CD-ROM de Retrospect ou en copiant les fichiers d’installation du client dans un emplacement réseau accessible par les ordinateurs client. Chaque client se connecte à la base de données des clients de Retrospect en utilisant le mot de passe indiqué lors de l’installation.

Suivez la procédure ci-dessous pour installer le logiciel client sur chaque poste Windows que vous souhaitez sauvegarder sur le réseau.

Pour installer des clients Windows pour la connexion individuelle :

  1. Sous Windows, connectez-vous à l’ordinateur client de manière à disposer de privilèges administrateur.
  2. Enregistrez tous les documents ouverts dans les applications tierces exécutées.
  3. Insérez le CD-ROM de Retrospect dans le lecteur de l’ordinateur client.
  4. Cliquez sur le bouton Installer Retrospect Client.
  5. Suivez les instructions de l’assistant pour installer le logiciel client.
  6. Pendant le processus d’installation, vous devez saisir un mot de passe qui sera utilisé pour empêcher tout accès non autorisé au client ; n’oubliez pas ce mot de passe.

Lorsque l’ordinateur démarre, il charge automatiquement le logiciel client. Le client est désormais accessible depuis l’ordinateur de sauvegarde, comme indiqué à la section Utilisation des clients.

pour installer des clients sans utiliser le CD-ROM, copiez les fichiers d’installation du client dans un emplacement réseau. Vous pouvez alors accéder à ces fichiers à partir de chaque ordinateur client et lancer le fichier setup.exe pour installer le logiciel. Avec cette méthode, les utilisateurs de Retrospect Client peuvent installer le logiciel eux-mêmes, à condition qu’ils fournissent leur mot de passe client à l’administrateur des sauvegardes.

Installation de clients Windows pour plusieurs connexions

Pour tirer parti de la capacité de Retrospect à se connecter simultanément à plusieurs clients Retrospect pour Windows, et notamment de la détection automatique et de la connexion des nouveaux clients, vous devez disposer de Retrospect Single Server (Disk-to-Disk), Single Server ou Multi Server. En outre, si vous disposez de Microsoft Systems Management Server (SMS) ou de la stratégie de groupe, vous pouvez utiliser ces technologies pour déployer le logiciel client.

Plutôt que d’utiliser des mots de passe client distincts, la connexion à plusieurs clients utilise un certificat de clé privée (sur l’ordinateur de sauvegarde Retrospect) et un certificat de clé publique (sur chaque ordinateur Windows Retrospect Client) pour ajouter des clients à la base de données des clients de Retrospect. Vous créez ces clés dans Retrospect, puis vous distribuez la clé publique aux clients en utilisant l’une des procédures décrites ci-dessous.

Pour installer des clients Windows pour la connexion multiple :

  1. Copiez les fichiers d’installation du client dans un emplacement réseau.
  2. Lancez Retrospect sur l’ordinateur de sauvegarde.
  3. Sélectionnez Configuration > Préférences dans la barre de navigation de Retrospect.
  4. Cliquez sur Clients > Ajouter.
  5. Cliquez sur Création de clés.
  6. Saisissez et confirmez le mot de passe qui protège la clé privée, puis cliquez sur OK.

    Retrospect crée deux fichiers, privkey.dat et pubkey.dat, sous C:\ProgramData\Retrospect\.

  7. pour optimiser la sécurité, vous devez protéger Retrospect par mot de passe, et faire de même pour la clé privée. Reportez-vous à la section Préférences de sécurité.
  8. Copiez pubkey.dat dans le dossier public_key, dans le dossier d’installation du client, sur le réseau.
  9. Contactez les utilisateurs Retrospect Client pour Windows et demandez-leur de lancer setup.exe à partir du dossier d’installation du client sur le réseau.

    Les clients installés selon cette méthode peuvent être ajoutés simultanément à la base de données des clients de Retrospect. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Ajout de clients. Retrospect peut même être configuré pour rechercher les nouveaux clients installés selon cette méthode à intervalles réguliers et pour les ajouter automatiquement à la base de données des clients. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Ajout de préférences.

    Pour déployer le programme d’installation Windows client à l’aide de SMS ou de la stratégie de groupe :

  1. Lancez Retrospect sur l’ordinateur de sauvegarde.
  2. Sélectionnez Configuration > Préférences dans la barre de navigation de Retrospect.
  3. Cliquez sur Clients > Ajouter.
  4. Cliquez sur Création de clés.
  5. Saisissez et confirmez le mot de passe qui protège la clé privée, puis cliquez sur OK.

    Retrospect crée deux fichiers, privkey.dat et pubkey.dat, sous C:\ProgramData\Retrospect\.

  6. Utilisez Microsoft SMS ou la stratégie de groupe pour déployer simultanément les fichiers 16.5.msi et pubkey.dat de Retrospect Client vers plusieurs clients.
  7. pour utiliser le fichier .msi, les ordinateurs client doivent disposer de ISScript 9 et de Windows Installer 2.0, tous deux étant inclus dans le dossier d’installation client sur le CD Retrospect.

Ce document ne fournit pas d’instructions détaillées sur l’utilisation de SMS et de la stratégie de groupe. Pour plus d’informations sur le déploiement et l’exécution des programmes d’installation, reportez-vous à la documentation de ces produits.

Installation du logiciel client sur des ordinateurs Mac OS

Suivez la procédure ci-dessous pour installer le logiciel client sur chaque ordinateur Macintosh que vous souhaitez sauvegarder via le réseau.

pour installer de nombreux clients sur un réseau depuis un serveur de fichiers, ou pour installer le logiciel sur des ordinateurs ne disposant pas de lecteur de CD-ROM, vous pouvez créer un dossier partagé sur un serveur afin d’y copier le programme d’installation de Retrospect Client. Exécutez ensuite le programme d’installation depuis ce dossier (au lieu du CD-ROM).

Pour installer le logiciel Retrospect Client sur un ordinateur Mac OS :

  1. Enregistrez les documents ouverts et quittez toutes les applications tierces exécutées.
  2. Sous Mac OS X, ouvrez une session sur le client de façon à disposer des privilèges administrateur.
  3. Insérez le CD-ROM de Retrospect dans le lecteur de l’ordinateur client.
  4. Double-cliquez sur l’icône du programme d’installation pour lancer le programme.
  5. Suivez les instructions du programme d’installation pour copier le logiciel client sur le disque de démarrage.
  6. Créez et saisissez un mot de passe visant à protéger le client contre tout accès non autorisé et pensez à le mémoriser.
  7. sur les clients Macintosh, utilisez exclusivement des caractères alphanumériques de base (ASCII standard) dans vos mots de passe. Les caractères en bits majuscules sont différents sur Macintosh et sous Windows. Par exemple, Luf$Luf00 est autorisé, mais Lüf•Lüføø pose problème.
  8. Redémarrez l’ordinateur.

Lorsque l’ordinateur démarre, il charge automatiquement le logiciel client. Le client est désormais accessible depuis l’ordinateur de sauvegarde, comme indiqué à la section Utilisation des clients.

Installation du logiciel client sur les ordinateurs UNIX

Suivez la procédure ci-dessous pour installer le logiciel client sur les ordinateurs UNIX que vous souhaitez sauvegarder sur le réseau. Choisissez une méthode d’installation tar. Dans les instructions, la mention version correspond à la version/au numéro de compilation de votre logiciel Retrospect Client (par exemple 16.5.103).

Pour installer le logiciel Retrospect Client sur un ordinateur UNIX :

  1. Enregistrez tous les documents ouverts dans les applications tierces exécutées.
  2. Ouvrez une session sur l’ordinateur client.
  3. Insérez le CD-ROM de Retrospect dans le lecteur de CD-ROM de l’ordinateur client et accédez à l’emplacement des fichiers d’installation client.
  4. Saisissez les commandes suivantes, en fonction de votre système d’exploitation et du type d’installation choisi.

    tar $tar -xf retroclient-version.tar, $.Install.sh

  5. Créez et saisissez un mot de passe visant à protéger le client contre tout accès non autorisé et pensez à le mémoriser.

Le logiciel client est exécuté automatiquement à la fin de l’installation.

Le client est désormais accessible depuis l’ordinateur de sauvegarde, comme indiqué à la section Utilisation des clients.

Utilisation des clients

Une fois le logiciel Retrospect Client installé sur un ordinateur client, vous pouvez ajouter celui-ci à la base de données des clients sur l’ordinateur de sauvegarde et l’utiliser lors d’opérations immédiates ou automatisées.

Utilisation des pare-feu

Lors de la sauvegarde de clients en réseau, Retrospect nécessite un accès au réseau. L’accès n’est pas activé par défaut avec la plupart des pare-feu.

Retrospect utilise le port 497 pour les communications TCP et UCP. Pour détecter les clients Retrospect et y accéder sans problème, votre pare-feu doit permettre la communication via le port 497 pour les protocoles TCP et UDP sur tous les clients Retrospect ainsi que sur le serveur de sauvegarde Retrospect.

Si vous utilisez le pare-feu fourni avec Windows XP SP2, Retrospect ouvre automatiquement ces ports si le pare-feu est activé lors de l’installation de Retrospect. Sinon, vous devez les ouvrir manuellement. Consultez la documentation Windows pour plus d’informations sur l’activation d’exceptions au pare-feu.

Ajout de clients

Avant de sauvegarder un ordinateur client, vous devez l’ajouter à la base de données des clients de Retrospect. En règle générale, vous ne pouvez ajouter qu’un seul client à la fois à la base de données. Cependant, dans certains cas, vous pouvez ajouter plusieurs clients en même temps, voire même configurer Retrospect pour qu’il détecte automatiquement les nouveaux clients sur le réseau et les ajoute à la base.

Exigences en matière d’ajout simultané de plusieurs clients :

  • Retrospect Single Server (Disk-to-Disk), Single-Server ou Multi-Server
  • Retrospect Client pour Windows
  • Clients installés avec un certificat de clé publique (reportez-vous à la section Installation de clients Windows pour plusieurs connexions)
  • Méthode d’accès au client par multidiffusion ou par diffusion de sous-réseau
  • lorsque vous connectez un client, le Gestionnaire de licences de Retrospect décrémente le nombre total de licences client disponibles (le cas échéant).

Pour ajouter un seul client :

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Configuration > Clients.

    236

    La base de données des clients se présente sous la forme d’une liste déroulante indiquant tous les ordinateurs client connectés et prêts à fonctionner avec Retrospect.

  2. Cliquez sur Ajouter pour afficher la fenêtre Réseau actif.

    237

    Cette fenêtre donne la liste de tous les ordinateurs sur un réseau spécifique qui disposent du logiciel Retrospect Client. Par défaut, Retrospect utilise sa propre méthode de multidiffusion Piton pour rechercher les clients connectés au sous-réseau local.

  3. un sous-réseau est un groupe d’ordinateurs locaux physiquement connectés en réseau sans routeur, ni passerelle, bien qu’ils puissent utiliser une passerelle pour accéder à d’autres réseaux.
  4. Sélectionnez un client, puis cliquez sur Ajouter.
  5. Saisissez le mot de passe du client, puis cliquez sur OK.

    Une fois qu’un client s’est connecté, sa fenêtre de propriétés apparaît. Pour des informations sur les propriétés du client, reportez-vous à la section Configuration des clients.

Pour ajouter plusieurs clients :

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Configuration > Clients.

    238

    La base de données des clients se présente sous la forme d’une liste déroulante indiquant tous les ordinateurs client connectés et prêts à fonctionner avec Retrospect.

  2. Cliquez sur Ajouter pour afficher la fenêtre Réseau actif.

    239

    Cette fenêtre donne la liste de tous les ordinateurs sur un réseau spécifique qui disposent du logiciel Retrospect Client. Par défaut, Retrospect utilise sa propre méthode de multidiffusion Piton pour rechercher les clients connectés au sous-réseau local.

  3. un sous-réseau est un groupe d’ordinateurs locaux physiquement connectés en réseau sans routeur, ni passerelle, bien qu’ils puissent utiliser une passerelle pour accéder à d’autres réseaux.
  4. Sélectionnez tous les clients dans la liste.

    Retrospect désélectionne automatiquement tous les clients non-Windows.

  5. Cliquez sur Ajouter.

Les clients dotés d’un certificat de clé publique créé par le biais de l’ordinateur de sauvegarde Retrospect sont ajoutés. Les clients dotés d’un mot de passe ne sont pas ajoutés. Les clients dotés d’un certificat de clé publique créé par le biais d’un autre ordinateur de sauvegarde Retrospect ne sont pas ajoutés.

Pour détecter automatiquement les clients dotés d’un certificat de clé publique et les ajouter à la base de données des clients, reportez-vous à la section Ajout de préférences.

Test des adresses réseau

Vous pouvez utiliser le bouton Tester dans la fenêtre Réseau actif pour tester un client qui répond à une adresse IP, DNS ou WINS connue.

Pour tester une adresse :

  1. Dans le navigateur, cliquez sur Configuration > Clients.
  2. Cliquez sur Ajouter pour afficher la fenêtre Réseau actif.
  3. Cliquez sur Tester.

    240

  4. Saisissez une adresse IP, DNS ou WINS, puis cliquez sur OK.

Si le logiciel Retrospect Client est détecté à l’adresse spécifiée, Retrospect indique le nom du client et la version du logiciel associée.

241

Si un ordinateur est détecté à une adresse spécifique mais qu’il n’exécute pas le logiciel Retrospect Client, Retrospect signale
l’erreur –541.

Si l’adresse indiquée ne fournit aucune réponse TCP/IP, Retrospect renvoie l’erreur –530.

Le bouton Options avancées permet d’accéder aux fonctions de configuration réseau avancée, décrites à la section Configuration réseau avancée.

Configuration des clients

Lorsque vous avez ouvert une session sur un client, vous devez le configurer. Si un client est installé sans être connecté au réseau, vous pouvez le sélectionner dans la fenêtre Réseau actif et cliquer sur le bouton Ajouter afin d’ouvrir une session et de procéder à la configuration. Si le client est identifié mais qu’il doit être reconfiguré, sélectionnez-le dans la fenêtre Base de données des clients et choisissez Propriétés sur la barre d’outils.

La fenêtre des propriétés du client s’affiche sous forme de quatre onglets :

Onglet Général

L’onglet Général affiche des informations variées sur le client de sauvegarde et dispose d’une option de protection des données transitant sur le réseau.

242

Nom Correspond au nom du client.

Type Indique le système d’exploitation de l’ordinateur client.

Version Correspond au numéro de version du logiciel client installé sur l’ordinateur client.

Code Correspond au code d’activation d’un client de sauvegarde exécutant la version 4.1 (ou antérieure) du logiciel client.

Priorité correspond au niveau de priorité défini par l’utilisateur dans le panneau de configuration (Windows/UNIX) ou le tableau de bord (Mac OS) du client. Une priorité de 20 % indique que l’utilisateur a placé le curseur sur « utilisateur », allouant aux autres applications et tâches une partie du temps de traitement de l’ordinateur qui, sinon, serait réservée à Retrospect. Une priorité de 100 % indique que le curseur est placé sur « sauvegarde », allouant aux tâches du client (en l’occurrence le transfert des fichiers) la totalité du temps de traitement que le système d’exploitation accorde au logiciel client.

Sécurité Correspond au niveau de sécurité spécifié pour ce client :

  • L’option Aucun implique qu’aucun mot de passe n’a été installé et que tout utilisateur de Retrospect relié au réseau peut accéder à ce client.
  • L’option Mot de passe signifie qu’un mot de passe est requis pour l’ouverture d’une session sur le client.
  • Utilise une clé privée/publique signifie que le client ne requiert aucun mot de passe pour se connecter. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Installation de clients Windows pour plusieurs connexions.
  • L'option de cryptage s’affiche si le client dispose d’un mot de passe et l’option Crypter la liaison réseau est sélectionnée. Les données provenant du client sont cryptées avant leur transmission via le réseau. Sans mot de passe ou clé publique/privée, il est impossible d’activer l’option de cryptage.

Etat Indique que le client est prêt pour les sauvegardes ou pour toute autre opération. L’option Non connecté signifie que Retrospect n’a pas encore établi de communication avec le client. L’option En service signifie que le client est en cours d’utilisation. L’option Connecté implique que le client est prêt et disponible. L’option Verrouillé signifie que la case Accès en lecture seule est activée dans le panneau de configuration (Windows/UNIX) ou le tableau de bord (Mac OS) du client. Vous pouvez faire une sauvegarde du client, mais pas y restaurer de fichiers ni supprimer ceux qui s’y trouvent. L’option Occupé signifie qu’une autre copie réseau de Retrospect a accès au client. L’option Eteint indique que le bouton radio Non est activé dans le panneau de configuration (Windows/UNIX) ou le tableau de bord (Mac OS) du client. Un client désactivé n’est pas disponible tant qu’il n’est pas manuellement réactivé ou redémarré.

Echo Correspond au délai (exprimé en secondes) d’entrée en communication avec ce client (généralement compris entre 0,0 et 0,2 seconde). Si le réseau ou le client est occupé ou que vous utilisez des routeurs, la valeur de l’écho peut très bien être plus élevée sans que cela n’indique un problème.

Vitesse Correspond au débit de la connexion réseau établie entre l’ordinateur de sauvegarde et l’ordinateur client. Cliquez sur le bouton d’actualisation pour mettre à jour les informations relatives à la vitesse.

Décalage d’horloge Correspond à la différence (exprimée au format heures :minutes :secondes) entre l’horloge interne du client et celle de l’ordinateur de sauvegarde.

Crypter la liaison réseau (Option désactivée par défaut) est uniquement disponible lorsque le client utilise un mot de passe. Lorsque cette case est cochée, Retrospect protège les informations contre l’écoute des transmissions réseau en cryptant les données échangées, puis en les décryptant avant de les écrire dans le jeu de sauvegarde. (Le cryptage des liens client est différent du cryptage des jeux de sauvegarde.)

Onglet Accès

L’onglet Accès résume la méthode d’accès réseau du client.

243

Pour accéder au client dans une fenêtre de réseau actif particulière, cliquez sur Modifier. Cette opération peut s’avérer nécessaire en cas de déplacement sur le réseau ou de réinstallation du client.

Onglet Utilitaires

L’onglet Utilitaires indique le nom du client, son mot de passe (le cas échéant), la différence d’heure entre l’horloge du client et celle de l’ordinateur de sauvegarde, ainsi que le numéro de version du logiciel client.

244

  • Pour modifier le nom du client, cliquez sur Renommer. Une boîte de dialogue vous invite à saisir et à confirmer le nouveau nom.
  • Pour ajouter ou modifier le mot de passe, cliquez sur Mot de passe. Une série de boîtes de dialogue vous invite à saisir et à confirmer le nouveau mot de passe.
  • Pour synchroniser l’horloge de l’ordinateur client sur celle de l’ordinateur de sauvegarde, cliquez sur le bouton Synchroniser l’horloge, non disponible lorsque le client accepte uniquement les accès en lecture seule (reportez-vous à la Préférences de restriction d'accès).
  • Pour mettre à jour la version logicielle du client, cliquez sur Mettre à jour. Une boîte de sélection de fichiers vous invite ensuite à localiser le logiciel Retrospect Client à partir duquel la mise à jour doit s’effectuer. Reportez-vous à la section Pour mettre à jour un seul ordinateur client pour des instructions plus détaillées.

Onglet Volumes

L’onglet Volumes permet de définir les volumes de l’ordinateur client accessibles via le réseau pour Retrospect.

245

Sources client Le choix effectué dans la zone de liste influe sur la façon dont Retrospect accède aux clients lors des opérations. Généralement, il est inutile de changer la configuration par défaut, Bureau du client.

  • Bureau du client Désigne tous les volumes locaux du client, sauf les disquettes, les volumes partagés (serveurs de fichiers), les volumes en lecture seule (CD-ROM) et les volumes vides.
  • Volume de démarrage Désigne le volume d’où le client est lancé.
  • Volumes sélectionnés Désigne tous les volumes sélectionnés dans la liste des volumes mémorisés.

Volumes mémorisés Désigne tous les volumes du client. Seuls les volumes sélectionnés sont disponibles pour Retrospect lors des opérations. La sélection détermine l’affichage des volumes dans la fenêtre de base de données des volumes de Retrospect. Elle définit également les volumes représentés par le conteneur client lorsque la liste déroulante Sources client affiche Volumes sélectionnés.

Le tableau ci-après utilise l’exemple d’un ordinateur client avec plusieurs volumes montés. Il indique les volumes représentés par le conteneur client en fonction des différents paramètres de volumes accessibles.

Ces volumes d'un ordinateur client…

…avec cette configuration des sources client…

…donnent accès à ces volumes.

246

Bureau du client

Alyosha
Beowulf
Cynics

Volume de démarrage

Alyosha

Volumes sélectionnés, avec uniquement Beowulf sélectionné dans la liste des volumes mémorisés

Beowulf

Omission d’un client

Une fois qu’un client est connecté, il arrive un moment où vous n’avez plus besoin de lui et des volumes dont il dispose. (Un ordinateur n’est plus sur le réseau, par exemple.) Dans ce cas, vous pouvez indiquer à Retrospect de ne plus en tenir compte, ce qui revient à le déconnecter.

Dans la fenêtre de la base de données des clients, sélectionnez le client voulu et cliquez sur le bouton Omettre 247 de la barre d’outils. Retrospect vous invite à confirmer votre choix. Si vous cliquez sur OK, les volumes du client sont supprimés des scripts et autres listes de Retrospect. Cette opération concerne uniquement la copie de Retrospect résidant sur l’ordinateur de sauvegarde utilisé à ce moment-là. Les copies de Retrospect installées sur les autres ordinateurs du réseau ne sont pas affectées et restent connectées au client comme à l’accoutumée. L’omission d’un client n’a aucune incidence sur les sauvegardes existantes du client.

vous pouvez utiliser les combinaisons Maj+clic et Ctrl+clic pour sélectionner et omettre plusieurs clients en même temps.

Cette opération a pour effet de rendre disponible une licence client supplémentaire dans le Gestionnaire de licences (reportez-vous à la Licences client).

Mise à jour des clients

Il se peut que vous deviez mettre à jour une ancienne version d’un logiciel client afin de tirer parti des améliorations d’une version plus récente. A ce moment là, vous pouvez mettre à jour les clients à partir l’ordinateur de sauvegarde ou depuis un client individuel.

Mise à jour des clients à partir de l’ordinateur de sauvegarde

Le cas échéant, vous pouvez mettre à jour des clients individuels ou mettre à jour tous les clients d’un type donné. Lorsque vous mettez à jour un client, les paramètres actifs du client restent inchangés.

il est conseillé de mettre à jour tous les clients, même si certains sont hors tension. Vous pouvez ensuite recommencer cette opération sans qu’elle n’ait aucune incidence sur les clients déjà actualisés.

Pour mettre à jour tous les clients d'un type donné

Dans le navigateur de Retrospect, cliquez sur Configuration, puis sur Clients. La fenêtre de la base de données des clients s’affiche, répertoriant tous les ordinateurs client connectés reconnus par Retrospect.

248

Cliquez sur le bouton Mettre à jour les clients 249 de la barre d’outils. Vous devez spécifier l’emplacement du fichier de mise à jour de Retrospect Client (.rcu). Il existe différents fichiers de mise à jour client en fonction des systèmes d’exploitation : Windows, Linux et Mac OS X. Divers fichiers de mise à jour du client sont disponibles en différents endroits, notamment sur le CD-ROM de Retrospect et le site Web d’Retrospect.

Sélectionnez le fichier de mise à jour du client approprié (quel que soit son emplacement), puis cliquez sur Ouvrir. Après confirmation, Retrospect commence par mettre à jour le logiciel client sur tous les ordinateurs client du même type que le fichier .rcu sélectionné (Windows, par exemple). Si vous disposez de différents types de clients, répétez ces étapes pour chaque type.

si un logiciel de protection antivirus est installé sur un client, il se peut que vous deviez confirmer l’opération.

La mise à jour terminée, Retrospect affiche les résultats dans une boîte de dialogue et dans le journal des opérations. Cliquez sur OK.

Pour confirmer l’état de chaque mise à jour du client, ouvrez le journal des opérations. (Pour ce faire, cliquez sur Rapports dans le navigateur, puis sur Journal des opérations ou choisissez Journal des opérations dans le menu Fenêtre.)

Pour mettre à jour un seul ordinateur client

Dans le navigateur, cliquez sur Configuration > Clients. La fenêtre de la base de données des clients s’affiche, répertoriant tous les ordinateurs client connectés reconnus par Retrospect.

Sélectionnez le client à mettre à jour, puis cliquez sur Propriétés (ou double-cliquez sur le client). Dans la fenêtre des propriétés du client, activez l’onglet Utilitaires.

250

Cliquez sur Mettre à jour. Vous devez spécifier l’emplacement du fichier de mise à jour de Retrospect Client (.rcu).

Sélectionnez le fichier de mise à jour du client adéquat, puis cliquez sur Ouvrir. Une boîte de dialogue vous informe de la fin de l’opération. Cliquez sur OK.

Mise à jour des clients à partir de l’ordinateur client

Si vous préférez ne pas mettre à jour les clients à partir de l’ordinateur de sauvegarde comme décrit ci-dessus, vous pouvez effectuer cette opération depuis les ordinateurs client individuels. La mise à jour des clients est exécutée par le programme d’installation (Windows et Mac OS), par les programmes tar (Linux).

Suivez les instructions d’installation correspondant au système d’exploitation de votre ordinateur, (reportez-vous à la Installation des clients).

Désinstallation d’un logiciel client

Pour désinstaller le logiciel client d’un ordinateur, utilisez l’option Omettre comme le décrit la section Omission d’un client, puis suivez la procédure ci-après pour chaque type de client :

Windows

  1. Dans le menu Démarrer, choisissez Paramètres > Panneau de configuration.
  2. Double-cliquez sur Ajout/Suppression de programmes.
  3. Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionnez le logiciel Retrospect Client voulu et cliquez sur Modifier/Supprimer.
  4. Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre.
  5. sous Windows, vous devrez peut-être ouvrir une session de type Administrateur.

UNIX

La procédure de désinstallation d’un client UNIX varie en fonction du type d’installation du logiciel client.

Pour tar, supprimez manuellement les fichiers logiciels du client installés par tar.

Mac OS X

  1. Ouvrez le programme d’installation du client.
  2. Choisissez l’option de désinstallation dans le menu local et sélectionnez le volume contenant le logiciel Retrospect Client à désinstaller.
  3. Cliquez sur le bouton de désinstallation du logiciel client de l’ordinateur, puis quittez l’utilitaire lorsque l’opération est terminée.

Configuration réseau avancée

Retrospect utilise en général la méthode d’accès multidiffusion pour localiser les clients de sauvegarde connectés directement au segment de réseau local ou sous-réseau local et les afficher dans la fenêtre Réseau actif. Vous devez utiliser les techniques plus complexes d’accès aux clients de Retrospect lorsque le réseau comprend des routeurs entre l’ordinateur de sauvegarde et ses clients, ou lorsque l’ordinateur de sauvegarde comporte plusieurs cartes réseau connectées à des réseaux distincts.

Retrospect dispose de plusieurs méthodes d’accès aux clients. Il vous permet également de contrôler l’utilisation des cartes réseau de l’ordinateur de sauvegarde.

Méthodes d’accès

Retrospect a la possibilité d’utiliser les services d’annuaires DNS et WINS standard ou son propre service de noms Piton reposant sur le protocole TCP/IP.

Par ailleurs, l’ajout d’un client à la base de données de Retrospect entraîne le stockage des informations d’accès associées en vue d’une utilisation ultérieure. Lorsque Retrospect tente de se connecter au client pour procéder à une sauvegarde, il convertit les informations d’accès en adresse IP à l’aide de la méthode d’accès initiale.

Sur chaque ordinateur client, le logiciel Retrospect est prêt à traiter les requêtes provenant de la version de Retrospect installée sur l’ordinateur de sauvegarde. Le moyen de communication utilisé par Retrospect pour se connecter aux clients dépend de la méthode d’accès choisie.

Multidiffusion

Lorsque vous ouvrez pour la première fois la fenêtre Réseau actif, la méthode multidiffusion constitue le mode d’accès par défaut. Cette méthode permet à Retrospect de transmettre des requêtes simultanées aux clients en attente et de leur demander d’envoyer leur identité en réponse. Après avoir ajouté un client avec cette méthode, lorsque Retrospect tente ensuite de se reconnecter au client pour le sauvegarder, il traite automatiquement les changements d’adresse IP en envoyant une autre requête pour mettre à jour sa base de données interne de clients et se connecter au bon client.

Si vous faites appel à un analyseur réseau pour contrôler les paquets envoyés à l’aide de la méthode multidiffusion, vous constaterez que Retrospect utilise le port 497 pour ses communications. Le format des paquets respecte le protocole Piton (acronyme de PIpelined TransactiONs) propriétaire de Retrospect, garantissant la vitesse réseau et la fiabilité de Retrospect. Le service Multicast Piton Name utilise l’adresse statique 224.1.0.38, permettant à Piton de diriger les requêtes uniquement vers les ordinateurs exécutant le logiciel Retrospect Client.

L’accès multidiffusion est simple. Il ne requiert pas de configuration particulière, mais ne fonctionne pas via des routeurs. Il s’utilise uniquement au sein du sous-réseau local.

Diffusion de sous-réseau

L’accès par diffusion de sous-réseau vous permet d’accéder aux clients par le biais de quasiment toute topologie réseau, y compris Internet.

Selon les normes TCP/IP, chaque sous-réseau dispose d’une adresse réseau et d’un masque de sous-réseau (192.168.1.0 et 255.255.255.0, par exemple). Les routeurs se servent de ces adresses pour identifier le réseau physique auquel les ordinateurs sont connectés. Les routeurs prennent également en charge les requêtes effectuées sur tous les ordinateurs d’un sous-réseau donné. Retrospect tire parti de cette possibilité dans son accès par diffusion de sous-réseau, en utilisant le même protocole Piton que pour l’accès multidiffusion.

Avec la méthode d’accès par sous-réseau de Retrospect, vous devez définir l’adresse et le masque de chaque sous-réseau que vous projetez d’utiliser, et mettre à jour ces configurations en cas de modification du réseau.

Accès direct

La méthode d’accès direct aux clients permet d’ajouter un client particulier à la base de données de Retrospect. Avec cette méthode, vous devez impérativement connaître l’adresse IP, le nom DNS ou le nom WINS de chaque client à sauvegarder. N’utilisez pas l’adressage IP numérique pour les ordinateurs dont l’adresse est obtenue par un serveur DHCP, car Retrospect n’a aucun moyen de savoir à quel moment l’adresse change.

L’ajout de clients par accès direct est conseillé pour un nombre réduit de clients, mais pas dans le cadre d’un groupe important. Il est recommandé, dans ce cas, d’utiliser l’une des autres méthodes.

Configuration des méthodes d’accès

Lorsque vous ouvrez pour la première fois la fenêtre Réseau actif, Retrospect recherche les clients dans le sous-réseau local par la méthode d’accès multidiffusion. Cliquez sur Options avancées pour accéder aux paramètres de configuration réseau avancée. La fenêtre présente d’autres options réservées à l’interface réseau et aux méthodes d’accès.

251

Méthode d’accès par diffusion de sous-réseau

Vous pouvez définir d’autres sous-réseaux dans lesquels Retrospect peut rechercher des clients.

Cliquez sur Diffusion de sous-réseau dans la fenêtre Réseau actif avec options avancées pour configurer un nouveau réseau à parcourir. Si vous utilisez cette option pour la première fois, aucun sous-réseau n’est configuré et aucun client ne figure dans la liste. Cliquez sur le bouton Sous-réseaux. Là encore, aucun sous-réseau n’est configuré, la fenêtre de configuration restant vide.

252

Cliquez sur Ajouter, puis saisissez une adresse IP au sein du sous-réseau et le masque associé. Cliquez sur OK.

Le sous-réseau IP que vous venez de définir figure dans la fenêtre de configuration.

253

Vous pourrez plus tard ajouter, modifier ou supprimer des sous-réseaux.

Cliquez sur OK pour revenir à la fenêtre Réseau actif et afficher les clients Retrospect à sauvegarder détectés grâce à la méthode d’accès par diffusion de sous-réseaux.

254

Lorsque vous ajoutez un client par diffusion de sous-réseau, Retrospect recherche automatiquement le client dans les sous-réseaux que vous avez définis.

Chaque sous-réseau configuré est parcouru par Retrospect lorsqu’il recherche des clients. Ceci vaut pour cette fenêtre, mais également pour toutes les opérations sur les clients.

vous pouvez définir et utiliser des interfaces (reportez-vous à la Interfaces) pour limiter le nombre de sous-réseaux à parcourir pour chaque client.

Méthode d’accès direct

Dans la fenêtre Réseau actif avec options avancées, choisissez la méthode d’accès direct. La liste des clients est remplacée par une zone de saisie dans laquelle vous devez spécifier l’adresse IP, ou le nom DNS ou WINS du client.

255

Saisissez le nom ou l’adresse, puis cliquez sur Ajouter. Lorsqu’un client est détecté à l’adresse spécifié, Retrospect vous demande un mot de passe pour la connexion à la base de données client.

si Retrospect ne parvient pas à se connecter à un client à l’adresse IP définie, reportez-vous à la section Problèmes de configuration des clients.

Une fois le mot de passe correct saisi, Retrospect affiche la fenêtre de propriétés du client (décrite à la section Configuration des clients).

Interfaces

Les interfaces de Retrospect permettent de choisir parmi plusieurs cartes réseau et de contrôler les options de gestion réseau pour les groupes de clients. Par exemple, une interface personnalisée permet de sauvegarder des clients situés dans différents sous-réseaux sans que les données copiées ne transitent par les routeurs, économisant ainsi de la bande passante.

Retrospect mémorise l’interface utilisée pour ajouter un client à la base de données et fait appel à cette configuration lors de chaque accès à ce client. Pour modifier l’interface d’un client, ouvrez la fenêtre des propriétés correspondantes, puis cliquez sur l’onglet Accès.

pour bénéficier d’un ordinateur de sauvegarde avec de multiples NIC lors de la réalisation d’opérations multiples simultanées, assurez-vous que les clients utilisant NIC numéro 1 sont sauvegardés vers un jeu de sauvegarde et les clients utilisant NIC numéro 2 vers un jeu de sauvegarde différent.

Lorsqu’un programme TCP/IP (navigateur Web, par exemple) établit une connexion TCP/IP, il utilise l’adresse IP par défaut de l’ordinateur pour s’identifier. Les interfaces de Retrospect vous permettent de choisir l’adresse à utiliser lorsque l’ordinateur en compte plusieurs.

Les interfaces servent également à regrouper les options avancées. Par exemple, si vous souhaitez configurer un délai d’attente maximale pour chaque groupe de clients, vous pouvez définir deux interfaces distinctes dans Retrospect. La même carte sera utilisée, mais la valeur de délai sera spécifique à l’interface.

Configuration des interfaces

Dans le navigateur, cliquez sur Configuration > Clients pour afficher la fenêtre de base de données des clients. Sur la barre d’outils, cliquez sur Interfaces 256 afin d’ouvrir la fenêtre correspondante.

257

Cette fenêtre présente l’interface par défaut ainsi que toutes les interfaces que vous avez ajoutées.

Ajout d’une interface Cliquez sur le bouton Créer, puis saisissez le nom de l’interface et cliquez sur Créer. A partir de cette étape, vous modifiez l’interface comme décrit ci-après.

Modification d’une interface Sélectionnez une interface dans la liste, puis cliquez sur Modifier.

ne modifiez pas l’interface par défaut tant que vous ne maîtrisez pas entièrement les options et leurs implications.

258

Vous devez tout d’abord sélectionner une interface TCP/IP, en général une carte réseau. Elle peut avoir une adresse IP statique ou une adresse dynamique attribuée par un serveur DHCP. L’interface par défaut utilise toujours l’adresse TCP/IP par défaut de l’ordinateur ; vous ne pouvez pas la modifier.

pour une performance optimale, vérifiez que Windows utilise la connexion réseau la plus rapide comme connexion par défaut.

Configuration des options avancées

Dans la fenêtre des interfaces, cliquez sur le bouton Options avancées pour ouvrir la fenêtre de configuration avancée de l’interface.

259

La catégorie d’options générales définit les paramètres de délai de Retrospect.

260

Délai de nouvelle tentative sur le réseau Retrospect affiche la boîte de dialogue de tentative d’accès lorsqu’un client ne répond pas au bout du délai spécifié.

Délai de connexion Retrospect met fin à la connexion avec le client lorsqu’il ne répond pas dans le délai défini. Retrospect affiche ensuite l’erreur –519 (échec de la communication réseau). Il se peut que le logiciel TCP/IP du système mette fin à la connexion avant l’expiration du délai et qu’il force l’affichage de cette erreur. Considérez cette valeur comme la période maximale pendant laquelle Retrospect attend qu’un client reprenne la communication.

La catégorie TCP/IP comporte des options de connexion, de réseau actif et de multidiffusion.

261

Fréquence de recherche Lorsqu’un client n’est pas disponible à sa dernière adresse connue, Retrospect envoie des requêtes à la fréquence indiquée dans cette zone.

Durée de recherche maximale Retrospect met fin à la recherche d’un client connu s’il ne le trouve pas au bout du délai imparti.

vous pouvez restreindre davantage la recherche à l’aide des options d’interrogation des scripts Proactive Backup (reportez-vous à la Options d’interrogation de Proactive Backup).

262

Fréquence d’interrogation Retrospect contacte les clients selon cette fréquence lorsqu’il recherche des clients dans la fenêtre Réseau actif. Si vous avez configuré plusieurs sous-réseaux pour l’interface, Retrospect divise la valeur de fréquence par le nombre de sous-réseaux définis.

Compteur d’oublis Retrospect supprime un client de la fenêtre Réseau actif lorsque ce dernier ne répond pas après le nombre d’interrogations spécifié. Cette opération n’a aucune incidence sur les clients déjà ajoutés à la base de données.

263

Durée de vie multidiffusion valeur attribuée par Retrospect aux paquets UDP multidiffusion. Il s’agit du nombre maximal de sauts de routeurs que peut effectuer un paquet avant d’être rejeté. En augmentant cette valeur, vous permettez à Retrospect de rechercher des clients sur un plus grand nombre de sous-réseaux connectés par routeurs avec fonctionnalités IGMP. Les routeurs non compatibles IGMP ne transmettent pas de paquets UDP multidiffusion.

Nouveau logiciel Retrospect Client

Le logiciel Retrospect Client permet aux utilisateurs individuels de contrôler les opérations de sauvegarde et de restauration effectuées sur leur ordinateur. Le logiciel client a été repensé pour les systèmes d'exploitation Windows et Mac. Nouveautés principales :

  • Interface utilisateur mise à jour avec intégration à la barre des tâches Windows et la barre de menus Mac
  • Sauvegardes et restaurations lancées par l'utilisateur
  • Volets de préférences mieux organisés avec options enrichies
  • Chiffrement de la connexion utilisant la norme AES-256 plus robuste

Remarque: l'administrateur système Retrospect peut restreindre l'accès à certaines de ces fonctionnalités. Pour de plus amples informations, reportez-vous à la section Verrouillage des fonctionnalités et préférences du client.

Sauvegardes et restaurations lancées par l'utilisateur

Les utilisateurs peuvent désormais restaurer des fichiers et demander des sauvegardes directement depuis leur ordinateur. Lorsque le logiciel Retrospect Client est installé, une icône Retrospect est ajoutée à la barre des tâches Windows et à la barre de menus Mac OS. Cliquez sur l'icône pour afficher un menu qui permet de lancer une opération de sauvegarde ou de restauration.

addendum_rug-2.jpg
addendum_rug-3.jpg

Sauvegardes lancées par l'utilisateur

Cette méthode de sauvegarde est recommandée lorsque vous souhaitez protéger rapidement un fichier ou un dossier spécifique. Elle n'est pas conçue pour remplacer les sauvegardes régulières et ne peut pas servir à effectuer une sauvegarde complète de votre ordinateur.

Pour effectuer une sauvegarde à l'initiative de l'utilisateur :

  1. Cliquez sur l'icône Retrospect dans la barre des tâches Windows ou dans la barre de menus Mac OS.
  2. Sélectionnez Sauvegarder maintenant .
  3. Utilisez la boîte de dialogue Sauvegarder des fichiers et dossiers pour sélectionner les éléments à sauvegarder.
  4. Cliquez sur Sauvegarder .

Remarques sur les sauvegardes lancées par l'utilisateur :

  • Les éléments de menu Sauvegarder maintenant et Restaurer des fichiers sont inactifs tant que l'ordinateur client ne s'est pas connecté à un serveur Retrospect qui permet d'activer ces options.
  • Mac: Par défaut, les fichiers et dossiers sauvegardés sont stockés sur un jeu de médias choisi par l'administrateur système dans les préférences de Retrospect Client. Le jeu de médias est sélectionné dans la liste déroulante Sauvegarder à la demande sur.
  • Windows: Par défaut, les fichiers et dossiers sauvegardés sont stockés sur un jeu de supports choisi par l'administrateur système dans les préférences du logiciel Retrospect Client. Par défaut, le jeu de sauvegarde est sélectionné dans la liste déroulante Sauvegarder à la demande sur.

Restaurations lancées par l'utilisateur

La restauration peut être lancée depuis la barre des tâches ou la barre de menus de l'ordinateur client ou en cliquant sur le bouton Restaurer de l'onglet Historique du volet des préférences de Retrospect Client.

Pour effectuer une restauration à l'initiative de l'utilisateur :

  1. Cliquez sur l'icône Retrospect dans la barre des tâches ou dans la barre de menus de l'ordinateur client.
  2. Sélectionnez Restaurer des fichiers .
  3. Dans la fenêtre Restaurer des fichiers et dossiers, sélectionnez une sauvegarde dans le menu qui contient les fichiers que vous souhaitez restaurer.
  4. Retrospect récupère alors la liste des fichiers contenus dans la sauvegarde sélectionnée. Le chargement de cette liste risque de prendre un certain temps.

  5. Sélectionnez les fichiers à restaurer.
  6. Cliquez sur Restaurer .
  7. Si vous restaurez des fichiers vers un emplacement existant, une fenêtre de confirmation apparaît.

  8. Pour choisir un autre emplacement, cliquez sur Parcourir . Pour continuer, cliquez sur Restaurer .

Préférences client améliorées

Pour ouvrir le volet des préférences de Retrospect Client sur Mac :

  • Cliquez sur l'icône Retrospect dans la barre de menus. Sélectionnez Ouvrir les préférences du client Retrospect.
  • Cliquez sur Préférences Système dans le Dock. Cliquez sur l'icône du client Retrospect.
  • Dans le menu Pomme, sélectionnez Préférences Système. Cliquez sur l'icône du logiciel Retrospect Client.

Pour ouvrir le panneau de configuration Retrospect Client sous Windows :

  • Cliquez sur Démarrer > Programmes (ou Tous les programmes) > Retrospect > Retrospect Client.
  • Dans la barre des tâches de Windows, cliquez sur l'icône du programme Retrospect Client et sélectionnez Ouvrir les préférences du client Retrospect.

Configuration des préférences du client

Les préférences sont regroupées dans les catégories suivantes : État, Historique, Notifications, Confidentialité et Planification. Cliquez sur l'un des boutons de catégorie pour accéder aux paramètres correspondants.

addendum_rug-4.jpg
addendum_rug-5.jpg

Préférences d'état

  • Protégé par Retrospect Server : décochez cette case pour désactiver l'accès au client par l'ordinateur de sauvegarde.
  • Nom du client : le nom du client et l'adresse IP du client utilisée par Retrospect sont affichés ici.
  • Zone d'état : affiche des informations sur la dernière et les prochaines sauvegardes. Affiche une barre de progression lorsqu'une sauvegarde est en cours.

Préférences d'historique

  • Zone d'historique : vos sauvegardes sur disque sont affichées ici. Chaque ligne fournit des informations sur la sauvegarde et un bouton Restaurer . Une icône verte signale les sauvegardes terminées avec succès. Une icône jaune indique un problème avec certains fichiers de la sauvegarde. Une icône rouge indique que la sauvegarde a échoué. Pour lancer une opération de restauration de l'une de ces sauvegardes, cliquez sur le bouton Restaurer correspondant.

Préférences de notification

  • Notifier après la sauvegarde : affiche un message à la fin d'une sauvegarde ou d'autres opérations.
  • Notifier si aucune sauvegarde depuis N jours : affiche un message si le client n'a pas été sauvegardé depuis un certain nombre de jours, spécifié dans la zone de saisie.
  • Signaler les erreurs S.M.A.R.T. : demande une sauvegarde proactive immédiate (si applicable) lorsque Retrospect détecte des erreurs sur les disques durs SMART du client. Cette option est désactivée par défaut.

Préférences de confidentialité

  • Zone de confidentialité : cette zone affiche les fichiers et dossiers désignés en tant qu'éléments confidentiels. Les fichiers confidentiels ne sont pas visibles par le serveur Retrospect et ne sont pas sauvegardés. Faites glisser des volumes, fichiers ou dossiers vers cette zone pour les rendre privés.
  • Boutons Ajouter/Supprimer : pour ajouter des fichiers ou dossiers à votre liste, cliquez sur le bouton Ajouter et naviguez jusqu'aux fichiers et dossiers que vous souhaitez ajouter. Pour supprimer un élément de la liste, sélectionnez-le dans la zone Exclure et cliquez sur le bouton Supprimer .
  • Autoriser Retrospect à modifier les fichiers sur mon système (requis pour restaurer) : lorsque cette option est désactivée, le client peut être sauvegardé, mais les fichiers sur le client ne peuvent ni être restaurés, modifiés ou supprimés par l'ordinateur de sauvegarde. Ce réglage est activé par défaut.

Préférences de planification

  • Retarder les sauvegardes proactives jusqu'à [date et heure] : empêche l'ordinateur de sauvegarde de sauvegarder l'ordinateur client avant la date et heure spécifiée, jusqu'à une semaine dans le futur. (Cliquez sur la date et l'heure ou sur les flèches pour modifier les valeurs).

Verrouillage des fonctionnalités et préférences du client

L'administrateur système Retrospect peut empêcher l'utilisateur de modifier certains réglages du client. Vous pouvez, par exemple, faire en sorte que les utilisateurs ne puissent pas empêcher la sauvegarde de leur ordinateur.

Le processus le plus efficace pour l'administrateur système consiste à définir des préférences verrouillées par défaut, puis d'apporter d'éventuelles modifications au cas par cas pour chaque client. Procédez de la manière suivante.

Pour définir le verrouillage par défaut des préférences :

  1. Les commandes de verrouillage sont disponibles dans la console Retrospect. Mac: Choisissez Retrospect > Préférences, puis cliquez sur l'onglet Clients. Windows: Choisissez Configuration > Préférences > Autoriser les clients à dans le volet latéral de la console Retrospect.
  2. Dans la zone Autoriser les clients à, modifiez les préférences suivantes à votre convenance :
    • Désactiver le logiciel Retrospect Client : cette option permet aux utilisateurs de masquer leur client du serveur Retrospect. Toutes les communications entre le serveur et le client sont alors coupées. Les sauvegardes planifiées sur le client sont ignorées.
    • Arrêter les sauvegardes en cours : cette option permet aux utilisateurs du client d'interrompre les opérations en cours.
    • Exclure des éléments des sauvegardes : cette option permet aux utilisateurs de désigner des fichiers, dossiers et volumes confidentiels, qui sont alors invisibles pour Retrospect.
    • Définir l'accès en lecture seule : cette option permet aux clients d'empêcher Retrospect d'écrire ou de supprimer des fichiers sur leur ordinateur.
    • Sauvegarder à la demande sur : cette option permet aux clients de lancer des sauvegardes à la demande pour le jeu de sauvegarde sélectionné. Cliquez sur Sélectionner un jeu de sauvegarde... pour choisir un jeu de supports.
    • Restaurer à la demande : cette option permet aux clients de lancer des restaurations à la demande depuis les jeux de sauvegarde disponibles.

Pour personnaliser ces préférences par défaut sur un client particulier :

  1. Mac: Sélectionnez Sources dans le volet latéral de la console Retrospect. Windows: Sélectionnez Configuration > Clients dans le volet latéral de Retrospect.
  2. Sélectionnez un client dans la liste.
  3. Cliquez sur Propriétés.
  4. Modifiez les préférences pour ce client.

Sauvegarde des clients

La sauvegarde d’un volume client se fait exactement de la même façon que celle d’un volume directement connecté à l’ordinateur de sauvegarde.

Lorsque vous configurez une sauvegarde immédiate ou programmée, la fenêtre de sélection du volume source affiche les clients disponibles dans le conteneur de clients à sauvegarder et les volumes client disponibles dans les conteneurs client individuels (reportez-vous à la Conteneurs).

275

Lorsque vous configurez une sauvegarde immédiate ou que vous rédigez un script de sauvegarde, plusieurs méthodes s’offrent à vous pour sélectionner les clients et les volumes client dans la fenêtre de sélection des sources. Vous pouvez sélectionner un conteneur client, un ou plusieurs volumes, ou bien le conteneur Clients en réseau. Nous préconisons le choix des conteneurs client ou du conteneur Clients en réseau. Les avantages de chaque méthode sont décrits ci-après.

Si vous sélectionnez le conteneur Clients en réseau, vous sélectionnez tous les conteneurs individuels (décrits ci-dessous) connectés au moment de la sauvegarde, y compris les nouveaux clients ajoutés ultérieurement.

La sélection d’un conteneur client implique celle des volumes définis par la configuration générale d’un client, comme le décrit la section Onglet Volumes. L’utilisation d’un conteneur client est simple et ne nécessite aucune maintenance, puisque les volumes renommés, remplacés ou partitionnés continuent à être sauvegardés sans intervention de l’administrateur.

Contrairement aux conteneurs, la sélection des volumes individuels concerne uniquement ces volumes spécifiques. Retrospect continue à sélectionner les volumes renommés, mais ne s’adapte pas automatiquement aux volumes nouveaux, remplacés ou partitionnés. Si la configuration du client change, votre intervention peut s’avérer nécessaire. Cette méthode de sélection des volumes s’avère pratique lorsque, par exemple, vous ne voulez pas sauvegarder tous les volumes d’un client. Pour en savoir plus sur la sélection de volumes, reportez-vous à la section Utilisation de volumes.

La sélection de dossiers ou de groupes dans votre script a pour effet de sélectionner les volumes et conteneurs client placés dans le dossier ou le groupe en question. Cette méthode simplifie la gestion de scripts en vous permettant de contrôler vos sources depuis un point unique, la fenêtre de la base de données des volumes, disponible via Configuration > Volumes. L’utilisation de dossiers dans le conteneur Clients en réseau facilite la gestion d’un grand nombre d’ordinateurs client. L’utilisation de groupes permet de constituer des listes de volumes et d’ordinateurs client à sauvegarder ensemble.

les ordinateurs Retrospect Client pour Windows qui ont été ajoutés automatiquement à la base de données des clients en utilisant la méthode de clé publique/clé privée sont regroupés dans le dossier des clients ajoutés automatiquement, dans le conteneur des clients à sauvegarder. Si vous activez la préférence « Ajouter automatiquement des clients » de Retrospect et que vous choisissez le dossier des clients ajoutés automatiquement en tant que source d’une sauvegarde programmée, Retrospect ajoute automatiquement les nouveaux clients au dossier et il les sauvegarde sans intervention de l’administrateur des sauvegardes. Pour plus d’informations, notamment sur les limites de cette fonction, reportez-vous à la section Ajout de clients.

Utilisation de clients Windows

Cette section propose des conseils relatifs à l’utilisation du client Windows, ainsi que des informations sur ses limitations.

Restauration de l’état du système Windows

Retrospect sauvegarde l’état système de Windows lorsque l’option appropriée du programme est activée (reportez-vous à la section Options système (Windows)) et que le dossier Windows est inclus dans les critères de sélection des fichiers.

Vérifiez que cette option est incluse dans vos sauvegardes, étant donné que l’état système est capital pour la restauration d’un ordinateur Windows endommagé.

Fichiers exclus

Retrospect exclut certains fichiers des sauvegardes et n’affiche pas ces fichiers dans les navigateurs, car ils ne peuvent pas (ou ne doivent pas) être sauvegardés ou restaurés. Il s’agit des fichiers d’échange de mémoire virtuelle ( .swp , .par et Pagefile.Sys ) ainsi que certains fichiers du logiciel client.

Fichiers ouverts

Si vous disposez d’un code de licence pour Open File Backup, vous pouvez ouvrir les fichiers sur des ordinateurs client Windows.

pour sauvegarder des fichiers ouverts sur un ordinateur Windows XP, ce dernier doit posséder un volume NTFS.

Si vous ne disposez pas du module Open File Backup, fermez les documents et les applications ouverts sur les ordinateurs client avant d’effectuer la sauvegarde.

Ecrans de veille

Pour optimiser les performances de sauvegarde, désactivez les écrans de veille trop gourmands en ressources sur les clients Windows.

Utilisation avec des clients Mac OS

Cette section propose des conseils relatifs à l’utilisation du client Mac OS, ainsi que des informations sur ses limitations. Retrospect inclut plusieurs options d’exécution conçues spécifiquement pour les clients Mac OS. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options de client (Macintosh).

FileVault

Mac OS X 10.3 comprend une fonctionnalité appelée FileVault. Lorsqu’elle est activée, la totalité du contenu du dossier Accueil est crypté et décrypté à la volée dans un fichier d’images peu denses.

Les fichiers d’images peu denses changent constamment et sont donc toujours sauvegardés par une sauvegarde progressive. Pour cette raison et parce que les fichiers peuvent être très volumineux et ne peuvent donc pas être restaurés correctement, Retrospect, Inc. recommande de ne pas activer FileVault sur les ordinateurs client Mac OS X.

Le cas échéant, vous devez vous assurez que toutes les données utilisateur sont sauvegardées et disponibles pour la restauration si FileVault doit être activé :

  • Assurez-vous que tous les utilisateurs FileVault sont connectés.
  • Choisissez leurs volumes comme sources de sauvegarde.

Tous les utilisateurs de comptes d’un ordinateur client pour lesquels FileVault est activé doivent être connectés.

276

Dans l'exemple ci-dessus, les utilisateurs connectés affichent une coche en regard de leurs noms.

Lorsqu’ils sont connectés, leurs dossiers apparaissent dans la fenêtre de base de données des volumes de Retrospect comme volumes client distincts. Par exemple, si l’utilisateur FileVault Chester est connecté, un volume nommé Chester apparaît dans la fenêtre de base de données des volumes Retrospect.

277

Dans l'exemple ci-dessus, benc et chester sont des utilisateurs FileVault sur l'ordinateur local.

Afin d’assurer que les données utilisateur sont sauvegardées, les volumes utilisateur FileVault doivent être sélectionnés comme sources. La sélection du volume de disque de démarrage ne permet pas une sauvegarde correcte des données utilisateur. La sélection des conteneurs Clients de sauvegarde, ou la spécification d’un client spécifique sélectionne également les volumes FileVault qu’ils contiennent.

Préférence de mise en veille

Retrospect n’est pas en mesure de réactiver un ordinateur Mac OS en veille pour le sauvegarder. Vérifiez que la préférence de mise en veille de chaque client Mac OS est définie pour que l’ordinateur ne se mette jamais en veille.

Utilisation de clients UNIX

Cette section propose des conseils relatifs à l’utilisation du client UNIX, ainsi que des informations sur ses limitations. Si vous prévoyez de sauvegarder des clients UNIX, vous devez savoir quelles sont les limitations. Retrospect inclut plusieurs options d’exécution conçues spécifiquement pour les clients UNIX. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Options de client UNIX.

Fichiers exclus

Retrospect exclut certains fichiers client UNIX des opérations de sauvegarde et n’affiche pas ces fichiers dans les navigateurs, car ils ne peuvent pas (ou ne doivent pas) être sauvegardés ou restaurés.

Les types de fichiers suivants sont exclus des sauvegardes :

  • character device crw-------
  • block device brw-------
  • fichiers socket srw-------
  • fifos prw-------
  • doors drw-------

Dénomination des fichiers

Les noms de fichiers Linux respectent la casse des caractères, ce qui signifie que « fichier » et « Fichier » sont considérés comme deux fichiers distincts, contrairement aux systèmes d’exploitation Windows et Mac OS pour lesquels « fichier » et « Fichier » renvoient à un seul et même fichier.

Si ces deux fichiers sont copiés d’un client UNIX sur un système Windows ou Mac OS, ils sont nommés fichier et Fichier-1. S’ils sont copiés sur une station UNIX, ils seront également appelés fichier et Fichier-1.

  • dans certains systèmes Mac OS, les noms des fichiers sont sensibles à la casse et seront copiées et restaurés correctement.

Conversions de systèmes de fichiers

Retrospect vous permet de restaurer et de dupliquer des données d’un ordinateur sur un autre, même si les systèmes d’exploitation et les systèmes de fichiers ne sont pas les mêmes. Etant donné que les systèmes d’exploitation disposent chacun de leurs propres attributs et formats de fichiers, la copie de fichiers d’un système sur un autre entraîne parfois la perte de données.

Retrospect prend en charge les conversions de systèmes de fichiers suivantes sans causer de perte de données :

  • FAT (Windows) vers HFS (Macintosh)
  • FAT vers NTFS (Windows)
  • HFS vers NTFS
  • FAT vers des systèmes de fichiers UNIX
  • UNIX vers HFS (Mac OS X uniquement)

Retrospect prend en charge les conversions de systèmes de fichiers suivantes, avec éventuelle perte d’informations et/ou de données :

  • HFS vers FAT : La plage de données des fichiers HFS est copiée ; les attributs, les privilèges et la plage de ressources ne le sont pas.
  • NTFS vers FAT : Le premier flux de données est copié, mais toutes les autorisations et les autres données NTFS ne le sont pas.
  • NTFS vers HFS : Les données Services de Macintosh d’un volume NTFS sont restaurées ou dupliquées sans perte sur les volumes Macintosh HFS. Lors de la copie de données NTFS vers un volume HFS, le premier flux de données est copié, mais pas les autorisations ou les autres données NTFS.
  • NTFS vers UNIX : Pertes des autorisations et des autres données NTFS.
  • UNIX vers HFS (Mac OS 9.x) : Perte des autorisations sur les fichiers UNIX, des attributs de propriété et de groupe et des attributs de fichier spéciaux (liaisons matérielles, par exemple).
  • UNIX vers FAT : Perte des autorisations sur les fichiers UNIX, des attributs de propriété et de groupe et des attributs de fichier spéciaux (liaisons matérielles, par exemple).
  • les noms de fichiers Mac OS sont susceptibles de contenir des caractères non reconnus par Windows. Il s’agit des caractères suivants : /, \, :, *, ", < et >. Lorsque vous restaurez ou que vous dupliquez des fichiers Mac OS sur un volume Windows, Retrospect remplace ces caractères interdits par un tiret (-) .

Volumes réseau Microsoft

Si vous souhaitez configurer des sauvegardes automatiques via le réseau Microsoft plutôt que par le biais du logiciel Retrospect Client, vous devez exécuter Retrospect en tant qu’utilisateur doté des autorisations pour les volumes. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Préférences de sécurité.

Pour ajouter un volume réseau à la base de données des volumes, reportez-vous à la section Favoris réseau.

Retrospect ne sauvegarde pas le registre ni l’état système lors de ce type de sauvegarde d’un volume réseau Microsoft. Installez le logiciel client de Retrospect sur l’ordinateur, puis utilisez-le comme client de Retrospect pour sauvegarder le registre ou l’état système.

Règles de sauvegarde réseau

Vous trouverez dans cette section des informations, des conseils et des tableaux destinés à vous familiariser avec la configuration d’une sauvegarde de groupe de travail avec Retrospect.

En règle générale, les principes gouvernant les sauvegardes individuelles s’appliquent aussi aux sauvegardes réseau des ordinateurs client. La principale différence réside dans la quantité de données, qui peut dépasser les limites de stockage. Du fait des nombreux fichiers à sauvegarder et du débit limité des sauvegardes réseau, les délais peuvent aussi représenter une contrainte. En effet, si vous ne pouvez pas sauvegarder tous les ordinateurs du réseau en une nuit, il peut s’avérer nécessaire de répartir la sauvegarde sur plusieurs nuits, de ne sauvegarder que certains documents ou d’utiliser des scripts Proactive Backup.

Bien que les informations ci-après puissent s’appliquer à tout type de réseau local, les exemples donnés concernent un réseau Ethernet de base. La plupart des calculs restent valables si votre réseau comporte des périphériques d’interconnexion (tels que des routeurs ou des passerelles), à moins qu’un ou plusieurs membres du groupe de travail à sauvegarder ne soit séparé des autres par un périphérique de ce type. La présence de routeurs ou de passerelles augmente la durée des sauvegardes.

Choix du périphérique de sauvegarde

La capacité du périphérique de sauvegarde est généralement le premier élément à prendre en considération dans le cadre d’un groupe de travail. La capacité n’est jamais trop importante pour les sauvegardes réseau : une capacité élevée offre la possibilité de sauvegarder davantage de fichiers provenant d’un plus grand nombre de volumes sur un plus grand nombre de clients, d’élargir les critères de sélection des fichiers source, d’augmenter le délai entre les changements de supports et d’accroître le nombre de sessions de sauvegarde sur un même support.

Si la capacité du périphérique de sauvegarde est insuffisante, il est impossible de procéder à une sauvegarde automatique, car le changement de support doit être assuré avant la fin de l’opération.

Choix de l’ordinateur de sauvegarde

Cette section fournit des conseils relatifs à la sélection du périphérique et de l’ordinateur de sauvegarde adaptés aux sauvegardes prévues.

Vous n’êtes pas obligé d’utiliser un serveur de fichiers comme ordinateur de sauvegarde. Le Comparaison entre un ordinateur de bureau et un serveur de fichiers répertorie les avantages de l’ordinateur de bureau et ceux du serveur.

Bien qu’il soit possible d’utiliser pratiquement tout modèle compatible Windows comme ordinateur de sauvegarde, il est préférable d’en choisir un dont la puissance corresponde à vos besoins. Par exemple, si vous sauvegardez un petit nombre de clients équipés de disques durs de capacité moyenne, un Pentium 400 MHz fera l’affaire. En revanche, si vous sauvegardez des serveurs de fichiers volumineux et des clients stockant des milliers de fichiers, un Pentium IV sera plus adapté. Voici quelques considérations à prendre en compte.

M = J / L

Les performances de l’ordinateur de sauvegarde déterminent souvent celles de toute la chaîne. En règle générale, plus l’ordinateur est performant, plus la quantité de données et le nombre de clients sauvegardés sont élevés.

La compression et le cryptage logiciels sollicitent considérablement l’unité centrale. Si vous envisagez d’utiliser l’une ou l’autre, choisissez un ordinateur puissant, tel qu’un Pentium IV.

Prenez un ordinateur de sauvegarde disposant de suffisamment de mémoire vive pour gérer le volume réseau contenant le plus de fichiers. Plus le nombre de fichiers à sauvegarder est élevé, plus la mémoire vive requise est importante.

Si l’ordinateur de sauvegarde ne peut terminer les sauvegardes dans le temps imparti ou que vous préférez sauvegarder les volumes plus fréquemment, l’utilisation d’un ordinateur ou d’un périphérique de sauvegarde plus rapide (ou des deux) peut s’imposer.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Gestion des ressources.

Cryptage et compression

Retrospect dispose d’une option de cryptage qui permet de protéger les données contre les accès non autorisés pendant leur sauvegarde, ainsi qu’une fonction de compression qui permet d’économiser l’espace sur le périphérique de sauvegarde en compressant les données stockées. Le fait d’utiliser l’une ou l’autre de ces options, voire les deux, peut influencer le choix du type de périphérique. N’oubliez pas que le cryptage et la compression par logiciel (effectués par Retrospect) ralentissent les sauvegardes, surtout si l’ordinateur de sauvegarde n’est pas très rapide. Les lecteurs de bandes prenant en charge la compression matérielle accomplissent cette opération, car ils compressent les données plus rapidement que Retrospect. Reportez-vous au tableau ci-dessous pour savoir si vous devez compresser et crypter les données et utiliser un lecteur de bandes qui permet de compresser les données comme périphérique de sauvegarde.

Fonctionnalité

Description

Procédure

Implémentation

Compression

Permet au périphérique de stocker davantage de données sur le support.

Recherche les éléments répétitifs dans les données à sauvegarder :

plus ils sont nombreux, plus la compression est importante. Si vous disposez d’un lecteur capable de compresser les données, Retrospect lui cède cette tâche, le lecteur étant plus rapide.

Cryptage

Renforce la sécurité de l’opération.

Rend aléatoire l’affichage des données afin d’interdire tout accès.

Retrospect gère toujours le cryptage.

Compression avec cryptage

Permet au périphérique de stocker davantage de données, et protège votre sauvegarde.

La compression doit avoir lieu avant le cryptage.

Retrospect doit effectuer les deux opérations. Avec un lecteur capable de compression, vous devez choisir entre cryptage et compression ; il n’est pas possible de choisir les deux à la fois. (Retrospect désactive la compression matérielle si vous utilisez le cryptage.)

Calcul de la capacité du périphérique

Ce tableau vous permet d’estimer la capacité minimale requise par le volume de sauvegarde de votre groupe de travail. La valeur du paramètre G correspond à la capacité minimale requise pour une sauvegarde automatique sans changement de support.

Commande

Description

Valeur

A. Capacité totale du disque


défini par l'utilisateur

Faites la liste des ordinateurs de votre groupe de travail et la taille (en Mo) de leur disque dur.

Calculez la somme et indiquez-la pour le facteur A.

B. Redondance estimée des données


défini par l'utilisateur

Estimez le pourcentage de données redondantes que Retrospect ne sauvegarde qu’une fois. Si tous les membres de votre groupe de travail utilisent les mêmes applications, dictionnaires, polices, etc., la redondance peut atteindre 60 % (0,6). Si votre réseau présente une redondance moyenne, indiquez 0,3 pour 30 %.

Spécifiez l’estimation en pourcentage pour B, au format décimal.

C. Facteur de réduction


C
= 1B

Soustrayez B de 1 pour obtenir le facteur de réduction. Par exemple, si la valeur de B est égale à 0,3, le facteur de réduction est de 0,7 (car 1 – 0,3 = 0,7).

Calculez la différence et indiquez-la pour le facteur C.

D. Données réduites


D
= AC

Pour évaluer la quantité réelle de données à sauvegarder (avant toute compression), multipliez la capacité totale du disque (A) par le facteur de réduction (C).

Indiquez le produit pour D.

E. Compression estimée



défini par l'utilisateur

Le taux de compression dépend des fichiers. Les fichiers texte ont un bon taux de compression, contrairement aux fichiers d’application. Le taux de compression que vous pouvez raisonnablement atteindre est de 50 % (0,5). Il est de 30 % (0,3) en moyenne pour les sauvegardes réseau. Si vous ne compressez pas les données, indiquez 0 pour ce facteur.

Spécifiez l’estimation de compression (en pourcentage) pour le facteur E, au format décimal.

F. Facteur de compression


F
= 1E

Soustrayez la valeur de compression estimée (E) de 1 . Par exemple, si E équivaut à 0,30 (30%), alors F est égal à 0,70 (car 1 – 0,30 = 0,70).

Calculez la différence et indiquez-la pour le facteur F.

G. Capacité requise pour les sauvegardes


G
= DF

Pour obtenir la capacité minimale requise pour la sauvegarde, multipliez la valeur des données réduites (D) par le facteur de compression (F).

Calculez le produit et indiquez-le pour le facteur G.

Calcul de la durée de la sauvegarde

Après avoir défini la capacité du périphérique de sauvegarde, calculez, à l’aide du tableau ci-dessous, le nombre d’heures nécessaires à la sauvegarde du réseau. Si cette durée ne dépasse pas douze heures, vous devriez pouvoir faire une sauvegarde de recyclage totale en une nuit. Dans le cas contraire, il peut s’avérer nécessaire d’envisager une autre solution, comme sauvegarder pendant le week-end ou sauvegarder uniquement les documents et les préférences.

D’autres solutions vous sont proposées dans la section Stratégies de sauvegarde.

Commande

Description

Valeur

H. Capacité de sauvegarde requise


H
= D

Pour le facteur H, saisissez la capacité requise pour le total des données réduites à partir de D dans la feuille de calcul de la capacité du périphérique.

I. Facteur de vérification


défini par l'utilisateur

Si vous n’utilisez pas la vérification, saisissez 1 . Pour la vérification complète, commencez à la valeur 1 ,7 ; pour la vérification du support, commencez à la valeur 1,2. Si vous utilisez une compression ou un cryptage logiciel, augmentez cette valeur de 0, 1 à 0,5 ; plus l’ordinateur de sauvegarde est lent, plus le chiffre est élevé.

Indiquez le coefficient de multiplication pour I.

J. Transmission totale


J
= H I

Pour obtenir la quantité totale de données transmises via le réseau, multipliez la capacité de sauvegarde requise (H) par le coefficient de vérification (I).

Calculez le produit et indiquez-le pour le facteur J.

K. Débit du réseau


défini par l'utilisateur

Les débits varient en fonction du câblage du réseau. Pour un réseau 10BaseT, utilisez 2 400 Mo/heure. Pour du 100BaseT, utilisez 9 600 Mo/heure.

Indiquez la valeur obtenue pour K.

L. Débit réseau corrigé


L = K ( 1 – 0,05n)

La sauvegarde via des routeurs réduit généralement les performances ; il convient donc de soustraire 5 % par routeur. (La valeur n correspond au nombre de routeurs.)

Calculez la différence et saisissez-la pour le facteur L. Si vous n’utilisez ni routeurs ni ponts, affectez la valeur K au facteur L.

M. Heures requises

Pour calculer le nombre total d’heures nécessaires à la sauvegarde complète, divisez la valeur de transmission (J) par le débit réseau corrigé (L).

Calculez le résultat et indiquez-le pour le facteur M.